Accueil > Topo Guide > Sommets > Belledonne > Col de la Valloire > versant SW > Sortie du 16 mai 2019
 Topo validé par la modération

2751 m Col de la Valloire, versant SW

Données techniques

Massif : Belledonne
Secteur : Grésivaudan
Orientation : SW
Dénivelé : 1753 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.2 E1
Pente : passages courts à 35°

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3433OT

Matériel

couteaux

Départ/Accès

Départ : Le Grand Thiervoz (Le Cley) (998 m) - Allevard, direction le Pleynet, dépasser la Ferrière puis le Grand Thiervoz. Parking après le pont du Bréda.

Itinéraire

Du parking suivre le sentier de la Grande Valloire. Traverser la forêt (laisser le chemin a gauche qui part sur la Petite Valloire) remonter la forêt pas toujours facile et pas très skiable.
Continuer le chemin pour sortir de la forêt vers 1700m. Remonter la croupe en direction du chalet de la grande Valloire (1830m). On suit la combe jusqu'au lac Blanc (2124m), tirer à gauche pour passer un verrou et arriver au lac Noir (2268m) puis un peu à droite gagner le lac Glacé (2449m) et suivre la combe jusqu'au col de la Valloire (2751m).

Photos

Col de la Valloire (caché), vu depuis le Lac Glacé.
Col de la Valloire (caché), vu depuis le Lac Glacé. [par J-B]

Remarques/Variantes

Combe agréable à skier pas toujours très fréquentée étant donné l'accès difficile.
Abri de la Grande Valloire accueille 4 personnes il y a une cheminée, table en pierre, bancs, matelas. Bien aéré!!

Refuge(s) associé(s) : 1er Chalet de la Grande Valloire

Conditions récentes

» Le 16 mai [Sortie ci-dessous]

» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

La vie peut être un long chemin tranquille dans la Grande Valloire [»] : Sortie du jeudi 16 mai 2019 par taramont

Participants : -

Météo

Très beau temps sans chaleur excessive. Juste du vent au col.Aucun passant ni pour vous pomper l'air ni pour vous couper le souffle

Conditions d'accès

Etat de la route : RAS
à noter cependant que la route de Détrier à Allevard est fermée jusqu'au 30/6

Altitude du parking : 998m

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 1750m (par commodité)
Altitude de déchaussage (descente) : 1600m (entrée de la forêt) après un court déchaussage et un combat avec les vernes

Activité avalancheuse observée : nombreuses coulées préexistantes mais quasiment rien en fond de vallon de sorte que j'ai trouvé un boulevard de velours totalement lisse. Un bonheur. Peut-être le meilleur ski de la saison, la température un peu fraîche a évité un décaillage en profondeur (descente en tout début d'après-midi).
La qualité du ski a compensé largement l'effort de portage.
Deux branches d'avalanches relativement récentes de grande ampleur dans le Ruisseau Perdu nécessitent un peu de vigilance pour traverser : à la montée, si c'est gelé, les crampons peuvent être utiles vu l'exposition et à la descente, si c'est trop mou, veiller à ne pas mettre un pied, voire deux en cas d'étourderie, à travers : le torrent est fougueux ! J'ai eu la chance de ne pas trouver les coulées trop gelées à la montée, ni trop molles à la descente.
Je ne mets pas 5* à cause du portage et aux 150m finaux de la descente à cause de la bataille dans les vernes, zone ravagée par les vieilles avalanches, mais franchement c'était parfait jusque là.

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : identique au topo - Dénivelé réel effectué : 1760m

« Le sentier de l'éternité est une ligne brisée » (Friedrich Wilhelm Nietzsche)

Une journée exceptionnelle peut se passer d'un récit.
Laissons les images et leurs légendes parler.
Et un peu de "poésie" en prime si vous le voulez bien.

Que viennent les jours beaux et clairs
Que reviennent les nuits radieuses
Qu'adviennent rêves sans colère
Qui conviennent aux cimes soyeuses

L'aigle affûte son regard noir
Effleurant le royal dais bleu
Et mon pas lent lustre la moire
Frisson d'argent sous les cieux

Que viennent les jours beaux et clairs
Que reviennent les nuits radieuses
Qu'adviennent les heures solaires
Qui conviennent aux elfes joyeuses

Les lacs flottent dans ma mémoire
A l'hiver ils donnent l'adieu
Ah, comment donc ne pas mécroire
La perte de tout ça, monsieur ?


Commentaires

» Par berny, le jeudi 16 mai 2019 à 21:55

Extra!
J'aurais bien aimé une RTT :D

» Par Rémo Barbaruli, le vendredi 17 mai 2019 à 05:09

La poésie élégante ne dispense pas du copyright sur les diagonales, non mais ! :wink:

» Par taramont, le vendredi 17 mai 2019 à 09:49

@berny : ce sont des jours où il ne faut pas réduire le temps de travail mais le trucider
@Rémo Barbaruli : 1000 pardons pour ce crime de lèse-majesté, j'ai corrigé avant d'être traduite en justice, et même sur les img 5-10-15 car je viens de me rendre compte à quel point je me retrouve inconsciemment (?) sous votre influence :lol:

» Par Cath38, le vendredi 17 mai 2019 à 13:18

Long chemin tranquille qui donne vraiment envie, hélas le week-end refuse de coopérer.
Vivement la retraite :D

» Par jean yves chaboissier, le vendredi 17 mai 2019 à 16:10

Ah ! les photos !!! je ne dis que cela !

» Par Rémo Barbaruli, le vendredi 17 mai 2019 à 17:34

:lol:

» Par cess, le vendredi 17 mai 2019 à 17:36

Merci d'invoquer Friedrich... madame...c du plus bel effet...
Merci de nous faire rêver avec la Valloire.... ( Sa cabane , son col , la grande , la petite ..on sait plus...mais une seule envie ..aller vérifier si c est aussi beau que sur les photos!!)

» Par taramont, le vendredi 17 mai 2019 à 23:33

Merci à tous ceux qui ont pris intérêt à cette merveilleuse promenade. Des randonnées faciles en Belledonne, c'est l'une de mes préférées. Evidemment, vous l'aurez compris, elle ne s'adresse qu'aux contemplatifs, aux amateurs de vastes espaces tranquilles. A partir de 1700m, faut se creuser la cervelle pour trouver une conversion à faire. Que les amateurs de pentes raides et de sauts express "voiture et hop dans la trace" réfléchissent posément avant de s'élancer :wink:

» Par Olivier -R-, le samedi 18 mai 2019 à 13:32

Merci pour ce magnifique poème, j'adore! Puis-je m'en servir à l'école?

» Par Rémo Barbaruli, le dimanche 19 mai 2019 à 10:40

Edit : pour voir de belles diagonales, je ne saurais trop conseiller d’aller voir l’expo Jean-Marc Rochette au musée de l’ancien évêché à Grenoble. Les planches originales de « Ailefroide », des huiles et des aquarelles, un vrai plus de les voir « en vrai », surtout hier soir avec les explications de Rochette. Hautement recommandable, chaudement recommandé !

» Par taramont, le dimanche 19 mai 2019 à 14:47

@Olivier-R- : :) je répondrai à votre question par MP
@Rémo Barbaruli : tout à fait d'accord avec vous, j'ai vu l'expo mercredi, je ne connaissais que ses BD ; autant que les courbes, la diagonale est pour ma part, esthétiquement parlant, LA ligne de la montagne ; sans compter que parfois il faut aussi savoir prendre la tangente :D

» Ajouter un commentaire






biggrin smile sad eek confused cool mad razz lol ill evil rolleyes wink redface happy lost
HTML interdit. BBCode Autorisé.


Oui, c'est ça ! (cliquez dans le carré)

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne