Accueil > Topo Guide > Sommets > Ubaye - Parpaillon - Alpes Cozie S > Col de la Portiolette > tour de la Meyna > Sortie du 07 janvier 2020
 Topo validé par la modération

2692 m Col de la Portiolette, tour de la Meyna

Données techniques

Massif : Ubaye - Parpaillon - Alpes Cozie S
Secteur : Ubaye
Orientation : T
Dénivelé : 1200 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.3 E1
Pente : 35° maxi

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : 3538ET ASF7

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Larche (1680 m) - De Barcelonnette, prendre la direction de l'Italie (Cuneo) jusqu'à Larche, petit village 5km avant le col de Larche.

Itinéraire

De Larche, longer le ravin de Rouchouse en rive droite jusqu'à la cabane de Viraysse (2250m).
Poursuivre dans le vallon vers le Nord jusqu'au col de la Portiolette, atteint par un petit raidillon.
Descendre le versant NW puis longer à gauche les contreforts de la Meyna sans perdre trop d'altitude jusqu'à rejoindre le vallon conduisant au col de Mallemort vers 2350m.
Remonter alors ce vallon vers le SE jusqu'aux baraquements de Viraysse, puis par une pente raide atteindre le col de Mallemort.
Du col, descendre au Sud en traversant peu à peu vers la gauche pour rejoindre le village de Larche.

Remarques/Variantes

Joli tour panoramique malheureusement sans belles descentes, la descente du col de Mallemort sur Larche n'étant que rarement suffisamment enneigée de par son exposition SW.



Variantes :

» Tète de Viraysse, tour de la Meyna et la Tête de Viraysse (D+ 1370m ; Ski 4.1 ; Orientation T)
Aux baraquements de Viraysse, prendre à gauche (pente NE) en direction du col de viraysse (2720) et terminer par la crete jusqu'au fort au sommet de la tète de Viraysse (2770).
La redescente peut se faire en plongeant directement sous le fort, dans une combe de pente raide (40°/100m) ou en redescendant sur la crête jusqu'au col de Mallemort (itinéraire de base)



Voir aussi : Tête de Viraysse

Sortie(s) GPS associée(s) : 22.02.14

Conditions récentes

» Le 07 janvier [Sortie ci-dessous]

» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Loin de la grisaille, l'Ubaye ! [»] : Sortie du dimanche 05 au mardi 07 janvier 2020 (3 jours) par taramont

Participants : J1 Bernadette le matin - J2 Corinne, Paulette et Yves

Météo

Très beau - vent froid en J2 et J3 dans les endroits non abrités du vent du N. Nuages en S en J3, sinon azur ubayen

Conditions d'accès

Etat de la route : RAS

Altitude du parking :
J1 : 1984m col de Larche (plus de possibilité de pkg au bord du Lac de l'Argentera)
J2 : 1800m Maison Méane, ravin de Maison Méanne
J3 : 1680m Larche

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : chaque fois à la voiture
Altitude de déchaussage (descente) : idem

Activité avalancheuse observée : RAS : les ciments V....de Chartreuse ont dû vendre leur ciment prompt en Ubaye

Qualité de la neige : comment dire ? Souvent neige varie, bien fol qui s'y fie.
Généralement, en S, béton trafolé n'ayant généreusement décaillé que dans l'ap.midi de J1, en N, poudre tassée bien skiable ; sur les plats, croûte. De temps en temps, des zones de poudre rapportée sur neige dure, bien agréable à skier.
Globalement, neige correcte bien qu'un tantinet difficile vu son caractère changeant

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : J1 - L'Enclause + Antenne à 2351m au S de Tête Dure / J2 - Bec du Lièvre de Maison Méane en A/R / J3 - Tour de la Meynaselon topo - Dénivelé réel effectué : 3450m

Chartreuse verte de janvier, non, trop c'est trop ! L'alcoolisation de consolation guette. Vite, fuyons, allons voir si ailleurs l'herbe est moins verte. Certains vont encore m'accuser d'infidélité. Mais quoi ? Qui a dit que la fidélité était une vertu ? Surement pas moi ! La fidélité ne fait qu'un heureux, son contraire plusieurs. Alors ? Et puis, si votre dulcinée se laisse aller, ne se donne plus la peine de revêtir une robe de saison, glougloutant l'AOC en deux temps de déluge et trois mouvements de vents gloutons, que faites-vous ? Vous n'êtes pas obligés de répondre. (1)

Me voici donc partie pour une cure de luminothérapie dans un espèce d'Eden de la lumière, un pays où les locaux sont fidèles, eux, et où le soleil tourne en rond en toute saison.

Dimanche, 1ere séance en deux sessions (inonder une chartrousine de lumière nécessite d'y aller mollo)
Session du matin : Les paillettes de lumière de l'Enclause – D+ 715m
Le lac de l'Argentera donne le ton et vous fait baisser la tête devant son insolent éclat. Les rayons rasants du levant vous font avancer à l'aveuglette. Matée d'emblée, la chartrousine ! Je m'abrite derrière l'ombre de Bernadette mais l'ombre la plus rétive finit toujours par suivre son avatar lequel, en l'occurence, avance vite. Quelques mélèzes chétifs et rétifs à la vie en aggomération forestière, se sont éparpillés dans le décor, chacun restant sur son quant à soi. Les vallonnements paisibles voguent jusqu'au pied de la face. Au sommet, un jeune transalpin chante. Et pas mal du tout. On est bien au pays du skibelcanto. Premières à nous lancer dans la petite facette NW, premières de retour au parking. C'est que le déjeuner nous attend à Larche.
Session de l'après-midi : Sous le regard brillant de Tête Dure – D+ 555m
Et que dirais-je d'une session digestive solitaire ? Que du bien ! J'enquille le ravin de Maison Méanne et, après 50m de croûte, j'atteins les belles pentes S ramollies à souhait. Course contre la montre. Ici, en janvier, les séances sont intenses mais brèves, le soleil plonge tôt derrière la chaîne de la rive G de l'Ubayette. Je me donne comme objectif l'antenne au-dessus des Plates pour garder une chance de ski nirvana. Objectif atteint aux ¾.

Lundi, 2e séance : Rê caresse de son aile le Bec du Lièvre – D+ 980m
La séance commence comme la veille par des rayons rasants. Mais très vite, l'Ubaye entend défendre sa réputation. En ce versant S, l'affaire est entendue. Inspirés par le sommet, mes compagnons courent comme des lapins. Mais dites-vous bien, les amis : si, en Chartreuse, nos lièvres ne sont pas variables comme les vôtres - et comme l'est la qualité de votre neige d'ailleurs - , leurs frimousses sont adorables et ne portent pas de bec ! Mais foin de bisbilles, voici la jolie pente NW, les yeux se reposent pendant que les jambes se réchauffent avant qu'une nouvelle dose d'or nous atteigne au col des Auriesses et bien vite la splendeur du sommet radieux nous accueille. Malgré une neige un peu difficile à partir du replat, la séance s'achèvera avant l'extinction des feux.

Mardi, 3e séance : Vers la Lumière, elle la Meyna – D+ 1200m
Ce matin, le maître de l'éclairage semble avoir pris en pitié les yeux fragiles de l'habituée aux demi-teintes. Vers l'Italie, un trait vermillon. Sans doute le figaro local a-t-il rasé un mafieux qui lui a manqué de respect et, pour faire bonne mesure, les nuages sont d'humeur noire. Mais je marche vers le N et là, l'azur est ubayen comme jamais. La séance commence pour de bon vers la cabane de Viraysse et ne sera pas bâclée ; même les eaux encore libres du Riou de Rouchouse en profitent pour se mirer. Au col de la Portiolette, interruption de séance, le côté N est somptueux mais pas riant. Reprise de la thérapie avec fortes rafales en supplément (gratuit) dans la montée du col de Mallemort où les baraquements de Viraysse (et moi aussi!) passent un mauvais quart d'heure dans les vents tourbillonnants. Le timing parfait (je ne l'ai pas fait exprès !) me permet de me poser dans la paix lumineuse du versant S et même l'état imparfait de la neige n'empêche pas un final grandiose. Au fond de la vallée, Larche préserve son teint.

Je ne saurais trop vous recommander une telle cure. Et surtout, si vous êtes du genre à apprécier 17km de contemplation, ne ratez pas ce petit Tour de la Meyna : son cercle de lumière entrera pour toujours dans vos cœurs.

PS :
1. il m'a été rapporté qu'un local influent aurait décrété qu'il n'y aurait plus de sorties Ubaye avant les prochaines chutes de neige. Si donc vous n'êtes pas rebutés par des neiges un peu difficiles, c'est le moment d'y aller. J'y vois deux avantages : votre solitude est garantie et je ne serai pas clouée au pilori pour divulgation de chasses gardées puisque personne ne vous verra....
2.photos téléphone pour J1 et J3, les autres définitivement perdues

(1) De retour, je me rends compte que certains ont démenti mes propos par anticipation, l'un au moyen d'images accrocheuses de névés agonisants élégamment enchâssés entre des roches maquillées de lumière ambrée du plus bel effet, l'autre utilisant ses propres enfants pour camoufler le gazon raclé et un troisième nous sortant une virgule uniquement comestible entre 11h et 12h pff....


Commentaires

» Par manu, le mercredi 08 janvier 2020 à 17:36

J'aime bien le laïus sur la fidélité et l'aparté :)
C'est un très joli coin mais ne le criez pas trop fort svp ! :wink:

» Par taramont, le dimanche 12 janvier 2020 à 14:28

@manu : je n'ai vu nulle part de panneau "propriété privée" sinon j'aurais bien entendu respecté :wink: ; venez par chez nous, les chartrousins (es) se feront un plaisir de vous montrer leurs trésors :)

» Ajouter un commentaire






biggrin smile sad eek confused cool mad razz lol ill evil rolleyes wink redface happy lost
HTML interdit. BBCode Autorisé.


Oui, c'est ça ! (cliquez dans le carré)

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne