Accueil > Topo Guide > Sommets > Belledonne > Col de la Petite Vaudaine > Par la brêche Robert Nord > Sortie du 19 avril 2019
 En attente de modération

2370 m Col de la Petite Vaudaine, Par la brêche Robert Nord

Données techniques

Massif : Belledonne
Secteur : Grésivaudan
Orientation : T
Dénivelé : 1300 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.1 E1
Pente : Faible

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3335OT

Matériel

Couteaux si neige dure.

Départ/Accès

Départ : Chamrousse (Casserousse) (1400 m) - Grenoble > Uriage > Casserousse (dans la montée de Chamrousse par les séglières).

Remarque : Toutes les courses au départ de Casserousse peuvent aussi se faire au départ du Recoin en rejoignant directement la brèche Robert Sud en traversée (on "gagne" 200m de denivelé).

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Remonter la piste de Casserousse jusqu'au gros virage qu'elle fait sur la droite. Dans ce virage, prendre à gauche (NE) dans une trouée de la forêt en direction de la "Grande Aiguille". Au col, se diriger en direction du lac des Pourettes (descente sur 50m, garder les peaux). Du lac, remonter la combe en direction de la brèche Robert N. Traverser les Lacs Robert puis tirer vers le N en traversée jusqu'au point coté 1929 sur IGN. Passer un petit verrou (50m). reste ensuite 300 metres en pente douce jusqu'au col. Pour le retour :
Même itinéraire : mais remontée après le lac des Pourettes à prévoir
Remonter à la Croix en visant en traversée le Col des Lessines depuis le point 1929 puis descente sur les pistes ( D+ total : 1400)
Couper en direction de la piste de Casserousse par le chemin d'été puis descente sur les pistes

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

- Une rando trés sympa, de la longueur.
- Possibilité de passer par le sommet du Grand Eulier à la montée

Sortie(s) GPS associée(s) : 22.02.14 22.02.13 03.05.09 20.03.08

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Entre Vans et Vaudaines [»] : Sortie du vendredi 19 avril 2019 par taramont

Participants : -

Météo

grand beau - peu de vent - chaud à l'abri du vent - cumulus dans l'après-midi

Conditions d'accès

Etat de la route : RAS

Altitude du parking : 1400m

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 1400m
Altitude de déchaussage (descente) : idem

Activité avalancheuse observée : Rien au moment de la course sauf plaque à vent partie en versant E du Grd Eulier un peu à D (en regardant du bas) de l'itinéraire classique de descente E
Deux coulées datant sans doute de la veille versant N des Pointes de Jasse Bralard
Regel nocturne un peu faible mais satisfaisant. Du bon ski de printemps dans la Petite Vaudaine. Neige déjà bien ramollie dans la descente du Grd Van ainsi que sur la piste (pb de timing)

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Casserousse/Brèche Robert N/Pt 2390 au S du col de la Petite Vaudaine/descente replat 2100/Incursion dans la Grde Vaudaine jusqu'à 2200m - descente sur l'Echaillon - Col des Lessines - Grand Van - Croix de Chamrousse - descente par Olympique Dames - Dénivelé réel effectué : 1910m

En rando voyez-vous, c'est un peu comme dans la vie : il est des choses qu'on comprend tard, parfois même très tard, voire trop tard. Dans le cas qui nous occupe, en l'occurrence la question du dénivelé/jour, on peut même dire in extremis en ce qui me concerne,.

Ainsi, j'ai enfin compris que tous ces mutants à D+2000, 3000, etc (car on n'arrête pas le progrès, là non plus) sont en fait des fainéants. Car, qu'est-ce qui est le plus difficile dans notre pratique ? Vous le savez tous mais aucun ne veut l'avouer : c'est se lever, pardi ! Alors quand à raison d'environ 1000m/sortie, parfois un peu moins ou un peu plus selon que le but veuille venir à moi un peu avant ou, au contraire, se laisse encore désirer de quelques mètres, moi je dois me lever 3 fois alors qu'eux, en un seul bond héroïque, c'est fait. Qui alors, à votre avis, fournit le plus d'efforts ? Sans compter qu'ils ne fartent qu'une fois (s'ils fartent!), ne rangent leur bazar qu'une fois (s'ils le rangent!), ne préparent qu'une course (s'ils la préparent ! car parfois on lit des choses genre « j'ai vu une trace, je l'ai suivie» !!!), ne chargent soigneusement leur voiture qu'une fois (s'ils la chargent soigneusement ! car ayant lu des choses style «j'ai jeté mes affaires dans la voiture» !!!, il m'est permis d'en douter), ne lavent leurs nippes qu'une fois (s'ils les lavent ! car vu les fragrances en décomposition qui vous doublent parfois, là aussi le doute est permis), ne contrarient leur partenaire qu'une fois à moins que celui-ci ou celle-ci ne soit soulagé(e) d'avoir enfin le lit pour soi tout(e) seul(e). Bref, c'est vite vu : que des gains d'énergie sans oublier les économies de bières car 3 x moins de départs c'est aussi 3 x moins de retours, ça je l'avais compris, merci.

Forte de cette éclairante conclusion, je suis partie ce matin à une heure encore peu éclairée pour tenter l'aventure avant que ma nouvelle compréhension des choses n'arrive définitivement trop tard.

Peu éclairée elle l'était, l'heure, c'est sûr : la lune buvait comme un trou et Casserousse baignait dans une aube glauque, peu pressée d'éclairer un bas de piste de fin de règne. Quitter cette piste pour entrer dans les bois de la Grande Aiguille est toujours un soulagement. Les Pourettes printanières avaient moins de charme que les hivernales mais j'y étais bien quand même. Un mutant m'a dépassée (un de ceux qui doivent laver leurs nippes, ouf!). La descente de la Brèche Robert N fut négociée avec prudence car le regel nocturne avait fait un petit effort. A l'Echaillon, j'ai salué mon arbre fétiche. Et j'ai grimpé le raidillon avec courage. Un peu tentée par Jasse Bralard où s'était engagé mon mutant pour aller voir son cheptel de chamois, j'ai cédé à la facilité et à l'esthétique de la Petite Vaudaine et suis allée me poster sur l'observatoire au-dessus du col pour remplir ma mission. Car, pour tout vous dire, j'étais en mission commandée, chargée de documenter quelque couloir abominable où je n'enverrais pas mon meilleur ennemi. Me suis ensuite offert une descente qualitativement haut de gamme jusqu'au replat qui marque l'intersection vers la Grande Vaudaine. J'ai marché vers celle-ci un moment, puis au vu de 2 coulées datant sans doute de pas plus tard qu'hier, j'eus le courage de la prudence pour ne pas risquer d'essuyer le courroux des Pointes de Jasse Bralard à une heure tardive de retour. Donc retour sur l'Echaillon et repeautage.

C'est là qu'à titre de remplacement de la Grande Vaudaine, j'eus l'idée de compléter ma trop courte journée par un Grand Van d'où je pourrai encore mieux documenter ledit couloir. Ce qui fut fait.

Ce soir, mon commanditaire est satisfait. Moi aussi. Certes, je n'ai pas atteint tout à fait le Graal des 2000m. Ferai mieux la prochaine fois, c'est promis (les journées sont de plus en plus longues, alors tous les espoirs sont permis). Et demain : face sud de la couette !


Commentaires

» Par HDlameije, le samedi 20 avril 2019 à 06:57

Nous commentions cet itinéraire la veille, avec Albert. Bravo pour cet exploit et la lucidité qui l'accompagne :D Le pas d'après, que seuls nos âges comprend, c'est de savoir que le graal n'est pas les 2000m de D+, mais le plaisir qui nous a été offert et que nous savourons, et les souvenirs qui compensent la perte de nos neurones :D

» Par rhododendron, le samedi 20 avril 2019 à 19:24

Ah ah ah !( À mon tour....)
Monique tu dépasses les bornes des limites !
Tu devrais te lancer dans la politique !

» Par cherko, le dimanche 21 avril 2019 à 14:15

Et dire que la mission repérage n'aura servi à rien en fin de compte, on peut dire qu'il t'as envoyé balader.????

» Par taramont, le lundi 22 avril 2019 à 22:57

@HDlameije : je ne pensais pas qu'un monsieur très "vieille France" comme vous irait jusqu'à associer une dame (qu'il ne connaît pas) à son âge canonique, ce qui est tous comptes faits un peu excessif ; sachez cependant que j'avance en âge comme tout un chacun mais que j'ai depuis toujours pris plaisir à ce que j'ai fait, que je ne vis pas de mes souvenirs mais des présents de mon présent et que si j'ai parfois l'air de manquer de neurones ce n'est pas que je sois en train de les perdre mais que je n'en ai jamais eu beaucoup :D
@rhododendron : les bornes sont faites pour être dépassées ! j'voudrais bien me lancer dans la politique, j'aurais beaucoup à dire et, surtout, à redire ; mais alors quand irais-je skier ?
@cherko : je "m'envoie balader" sans l'aide de quiconque et assure toute mission de repérage avec le plus grand plaisir, abstraction faite de toute notion d'utilité :wink:

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne