Accueil > Topo Guide > Sommets > Chartreuse > col de la cochette > en circuit > Sortie du 07 fevrier 2019
 En attente de modération

1263 m col de la cochette, en circuit

Itinéraire à effectuer par très bon enneigement stabilisé. Permet de visiter un coin sauvage en très peu de temps.
Nécessite une brève navette de voitures

Données techniques

Massif : Chartreuse
Secteur : Chartreuse
Orientation : T
Dénivelé : 420 m.

Difficulté de montée [?] : PD
Difficulté ski [?] : 3.1 E1
Pente : 30-35° sur 100m en versant E et idem versant W

Nb de jours : ½
Type : Traversée

Cartes : 3334OT

Matériel

frontale pour passage confortable des tunnels

Départ/Accès

Départ : Chartreuse de Curière (853 m) - Grenoble -> Col de la Placette -> St Laurent du Pont -> Chartreuse de Curière

Itinéraire

St Laurent du Pont/Chartreuse de Curière/ Rte du col de la Charmette jusqu'à 1067m puis prendre une piste forestière direction N/E. La pente se redresse sur les 100 derniers mètres pour finir dans une échancrure de falaises.
Descente E raide sur environ 100 m puis tirer NNE en suivant le sentier s'il est visible jusqu'à déboucher sur la piste forestière de la Malamille qu'on suit jusqu'au Pont de Valombré. On peut aussi descendre la clairière puis le bois de Valombré jusqu'au Pont de la Tannerie et remonter sur une 60aine de mètres jusqu'à la Maison Forestière de la Côte du Moulin si on a choisi de laisser une voiture à cet endroit plutôt qu'au Pont de Valombré

Remarques/Variantes

Le circuit peut se faire autant dans un sens que dans l'autre.

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Comment cocher la Cochette cachée [»] : Sortie du jeudi 07 fevrier 2019 par taramont

Participants : jacques 100T

Météo

pas très froid - temps couvert dès le départ vers 8h30 - pluie mêlée de grésil à partir de 11h

Conditions d'accès

Etat de la route : dégagée - route de Curière barrée pour déneigement

Altitude du parking : 779m

Conditions de neige


Altitude de chaussage (montée) : 779m
Altitude de déchaussage (descente) : idem

Activité avalancheuse observée : RAS
Très belle neige légère au départ, s'alourdissant TRES rapidement.
Quelques "escargots" suite à la décharge des arbres.
Bottage important

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Pont de Valombré/Habert de la Malamille/Col de la Cochette A/R (avec un bonus involontaire de 200m à la montée) - Dénivelé réel effectué : 710m

Cette sortie n'est pas que virelangue. On peut même y virer pour de vrai sur ses skis. Si aucun génie chartrousin farceur ne met un malin plaisir à contrecarrer vos plans. Ceux-ci devront d'ailleurs être autant carrés qu'adaptables : au cas où la neige serait gelée, vos carres devront être affûtées et votre mental itou. En fait, ce matin, même l'ancêtre des skis – sans carres – aurait fait l'affaire

Contrecarrés, nos plans l'ont été. A l'intersection de la route de Curière, panneau « route barrée, déneigement en cours ». Première semonce du génie chartrousin. Attendre le retour du chasse-neige ? ça pouvait durer au cas où il serait juste dans la montée. Partir de Valombré et faire un AR ? Pourquoi pas en désespoir de cause ?
C'est donc parti sur la RF parcourue dimanche. C'est là que le génie frappa une seconde fois : en l'espace d'une heure, il transforma le paradisiaque édredon de plume en un diabolique couvre-lit des familles, bien pesant. Mr Bottamor, vous avez eu de la concurrence ! Comme nous avions oublié l'anti-bottes, la belle hêtraie à vu passer deux malheureux Bottator. Le résultat est le même.
Et puis, une troisième facétie du génie : m'a fait oublier de consulter mon amie Iphygénie et voilà que nous prenons une fausse piste à l'intersection 1010m. 200m plus haut sur la crête qui borde la rive D de la combe de l'If, avons préféré ne pas narguer la raideur de la pente pour retrouver notre chemin par une traversée, donc demi-tour. Lot de consolation : du bon ski.

Enfin sur le droit chemin, mes pensées, inspirées par la trace, étaient profondes. Si profondes que j'ai peine à les extirper tant d'heures après. Il y en a même qui sont restées au fond de la tranchée.
Le couloir terminal, soutenu par de ravissants murets en pierre sèche, à moitié – juste à moitié – ensevelis, donne l'impression de gravir un micro Machu Picchu. Au col, un discret panonceau (la discrétion n' est-elle pas l'une des vertus chartrousines?) dit qu'on est arrivé. On n'ira pas taquiner les pentes de l'autre côté aujourd'hui. En face, dans la brume, les Rochers du Four et de Tenaison continuent à soutenir vaillamment les Vaches.

Mais il est temps de descendre. Ah, abandonner sa vie à deux planches comme à une barque disjointe qui peut vous faire sombrer à tout moment !

Mais bon, puisque je suis là à dire toutes ces bêtises, vous pouvez en déduire que l'embarcation n'a pas sombré.

Merci à Jacques de m'avoir accompagnée dans cette nouvelle extravagance.


Commentaires

» Par jfs73, le jeudi 07 fevrier 2019 à 20:13

j'avais l'intention de le faire cette itinéraire, que je connais l'été mais ne trouvais pas de topo en ski, la grippe m'ayant retardé cette semaine

» Par taramont, le jeudi 07 fevrier 2019 à 20:20

ben, le topo je l'ai créé (je n'arrive d'ailleurs pas à corriger les minuscules dans le "sommet") ; ceci dit, la grippe peut se guérir par une bonne suée :)

» Par jfs73, le jeudi 07 fevrier 2019 à 21:05

la descente W doit être sympas a faire aussi non ? pour la grippe j'ai suer hier en raquette en famille et sa rappel quand même bien à l'ordre lol. Il faudrait prévoir une sortie bientôt :D

» Par ThibsR, le jeudi 07 fevrier 2019 à 21:08

Heureusement que dame Chartreuse a moult recoins pour que tu puisses encore nous en faire découvrir, merci !

» Par Jacques100T, le jeudi 07 fevrier 2019 à 21:33

Des coins et des recoins....ça manque pas ici....merci à ta persévérance Taramont,seul avec mes enclumes je serais rentré. Cela aurait été dommage....pas vu de cigogne mais un héron volant le long de la rivière...

» Par Bottamor, le jeudi 07 fevrier 2019 à 23:24

Dame Taramont inaugure donc la saison du bottage. Fichtre, comment a-t-elle pu réussir un tel hold-up quand il y a trois jours à peine, le 5* était encore la norme skitourienne ? Qui est donc ce mystérieux génie chartrouso-péruvien qui la guide sur la voie du collant sans pipette ? Il va falloir réagir, et vite, la perturbation de dimanche va anéantir tout espoir de rivaliser avec la nouvelle reine de Machu Cochette, qui heureusement n'aura pas sombré à Valombré.

» Par HDlameije, le vendredi 08 fevrier 2019 à 11:52

Pour les connaisseurs :roll: :wink: Il ne fallait pas rater le coche :D

» Par rominet, le vendredi 08 fevrier 2019 à 13:43

Sisyphe est il(e) heureux? :roll:

» Par Zeb', le vendredi 08 fevrier 2019 à 17:46

Bravo pour dénicher (défricher ?) encore des itinéraires en Chartreuse... même si la meilleure Cochette est en Chartreuse Nord, bien sûr :P

» Ajouter un commentaire






biggrin smile sad eek confused cool mad razz lol ill evil rolleyes wink redface happy lost
HTML interdit. BBCode Autorisé.


Oui, c'est ça ! (cliquez dans le carré)

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne