Accueil > Topo Guide > Sommets > Ecrins > Col de la Casse Déserte > versant Ouest > Sortie du 22 avril 2018
 Topo validé par la modération

3483 m Col de la Casse Déserte, versant Ouest

Données techniques

Massif : Ecrins
Secteur : Oisans
Orientation : W
Dénivelé : 1750 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.3 E2
Pente : Passages à 40°, 45°

Nb de jours : 1, 2
Type : Aller/Retour

Cartes : 3436ET

Matériel

De progression sur glacier, couteaux.

Départ/Accès

Départ : la Bérarde (1720 m) - Grenoble -> le Bourg d'Oisans -> St Christophe en Oisans -> Champhorent -> la Bérarde (Route ouverte en général fin mars à l'ouverture des refuges)

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Depuis la Bérarde, partir nord dans le vallon des Etançons. Après une courte montée, c'est nettement plus plat. S'enfoncer presque jusqu'au refuge du Châtelleret (2232 m) et prendre à droite juste après le ravin de Charreirou. Un petit ressaut permet de rejoindre les longues pentes sous le glacier de la grande Ruine. Le plus sûr est de monter plein ouest, d'attaquer le glacier au nord vers 2950, et de revenir sud vers le pic Bourcet. Vers 3200 on rencontre quelques séracs qui peuvent rendre la progression plus difficile (montée en crampons). Au dessus, on est en vue du col, défendu par un dernier petit raidillon.

Photos

Itinéraire de montée en partant du refuge du chateleret
Itinéraire de montée en partant du refuge du chateleret [par manugas]
versant Ouest
versant Ouest [par Fch]

Remarques/Variantes

Parc national des Ecrins, chiens interdits

Course magnifique dans une ambiance haute montagne, ne pas descendre trop tôt (ouest). Vue magnifique sur la Barre au sommet.
Possibilité de couper la rando en deux jours en profitant du refuge du Chatelleret.

Variantes :

» Traversée Ouest-Est (D+ 1250m ; Ski 3.3 ; Orientation T)
La traversée permet de gravir la Grande Ruine ou de rejoindre le refuge de l'Alpe de Villar d'Arêne. On peut partir du refuge du Châtelleret.
Cette étape peut faire partie d'un "tour" de La Meije (La Grave - Dome de La Lauze - Col du Replat ou brêche du Râteau - Refuge du Châtelleret - Col de la Casse Deserte - Villar d'Arêne)



Refuge(s) associé(s) : Refuge du Chatelleret

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Col de la Casse Déserte, versant Ouest [»] : Sortie du samedi 21 au dimanche 22 avril 2018 (2 jours) par ZzG

Participants : -

Météo

Grand Beau (Hawai)

Conditions d'accès

Etat de la route :

Altitude du parking :

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Refuge22254h30Dure
Col34859h30Dure
Serac320011h45Croutée
Sous le glacier300012hMoquette

Altitude de chaussage (montée) : 1900
Altitude de déchaussage (descente) : 1900

Activité avalancheuse observée : Nombreuses coulées des jours passées, plusieurs coulées sous la tête du Replat en fin d’après midi (Samedi)

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo

Départ de la Bérarde vers 8h30 pour monter au refuge du Châtelleret, on chausse les skis vers 1900m juste après avoir passé le Torrent des Étançons. Arrivée au refuge vers 10h40 où on se décharge en grande partie. On se motive pour continuer un peu vers le Promontoire. Descente en transfo (4* à l’ouest de la moraine). A noter un saut un peu idiot au-dessus d’un rocher, a priori sans conséquence…

Le lendemain, départ du refuge à 4h30 avec pour objectif de passer le col de la Casse Déserte avant 8h30 pour continuer vers la Grande Ruine. Le regel est très correct et on met les couteaux dès le départ de la montée. On perd un peu de temps à la recherche du meilleur itinéraire à la montée dans l’obscurité et à traverser une ancienne coulée de largeur non-négligeable. Au fil de la montée, je remarque qu’une de mes fixations avant (Diamir) bouge et je commence un peu à m’inquiéter pour la suite.

Arrivés vers 3000m juste avant le glacier de la Grande Ruine, le verdict est sans appel : 2 vis sur 4 de la fixe ont disparus après le saut de la veille (quand on fait n’importe quoi…) et la suite de la montée se fera en crampons. Chaussage des crampons pour tout le monde sous le col, puis une arrivée au soleil et sans vent. Par contre au vu de l’horaire explosé (9h30) et d’un ski douteux, on laisse tomber le basculement versant Est. On décide donc d’attendre 2h au col pour profiter d’une neige optimale sur le retour. Conditions estivales à 3400, manque que les transats..! Deux motivés passent le temps en allant skier côté Est sur le Glacier de la Casse Déserte.

Sur la descente, la neige est encore dure jusqu’à 3200m environ. On va alors chercher la moquette 4* plus au Nord qu’on gardera jusqu’au-dessus du refuge du Châtelleret. Ma fixe branlante semble tenir en position descente.

Le retour fut sans compter sur une belle gamelle d’un de nos vaillants téméraires dans un des derniers ressauts (vers 2400m). Plus de peur que de mal. Un ski dévale la pente mais s’arrête de lui-même. Quant à l’autre ski, ben… On le cherche encore ! Après une dizaine de minutes de recherches infructueuses, nous décidons de faire 2 groupes : 3 qui partent au refuge pour aller chercher les affaires, 3 qui restent à aider pour les recherches et à surveiller une éventuelle coulée. Au bout d’une demi-heure, on laisse tomber (ressaut raide sous les rochers, neige pourrie et boulettes). Débute alors l’épreuve Olympique de « 3 skis pour deux ». On se fait vite rattraper par les filles de retour du refuge (bien chargées).

S’ensuit une longue descente qui nous aura permis de développer moult méthodes de ski d’équipe. Pour information : l’optimum est la combinaison 5 ski pour 3. C’est la première fois que nous nous réjouissions du portage final.


Commentaires

» Par Charles Romero, le mercredi 25 avril 2018 à 10:16

Bonjour ,
On a ramené votre ski au refuge si vous voulez .
Charles
refuge du chatelleret

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne