Accueil > Topo Guide > Sommets > Taillefer - Matheysine > Coiro > Versant N > Sortie du 21 fevrier 2021
 En attente de modération

2605 m Coiro, Versant N

Données techniques

Massif : Taillefer - Matheysine
Secteur : Matheysine et périphériques
Orientation : N
Dénivelé : 1620 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.3 E2
Pente : Maxi 40°

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3336OT

Matériel

Crampons piolets agréables

Départ/Accès

Départ : Le Mollard (985 m) - Grenoble > Vizille > la Morte > Lavaldens > le Mollard.

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Du bord de la route, remonter le pré jusqu'au GR qui remonte le Rif Bruyant rive droite. On le traverse vers 1130m pour continuer rive gauche dans le vallon qui s'élargit au niveau des chalets du Rif Bruyant. Continuer le chemin en suivant la vallée, d'abord W puis N jusqu'au niveau de la cabane ONF (1650m).
Remonter à droite la Draye de l'Echine rive gauche jusqu'aux premières barres rocheuses (1950m) avec cascade de glace, qui se franchissent par la droite. Puis rejoindre rapidement sur la gauche les pentes suspendues peu raides au dessus de la cascade. Les remonter jusqu'à une deuxième cascade (2158m). Traverser W sous la cascade puis remonter les pentes raides pour revenir dans l'axe de la cascade et atteindre le plateau moins raide 2250m.
Remonter le plateau vers l'Est pour atteindre l'un des couloirs menant à la brèche (2580m). Finir à pied sur l'un des sommets.

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

Variantes :

» Coiro, sommet N, Face nord du col 2450 (D+ 1470m ; Ski 4.2 ; Orientation N)
Ce col se trouve entre le vallon suspendu qui mène au Coiro et le vallon Péroud sous le Rocher du vallon; Il est situé exactement au nord du sommet principal du Coiro.
On l'atteint par sa face/couloir nord : 500 m à 40° avec de courts passages à 43-45°. Facilement repérable car c'est un couloir d'avalanche important.

» Rocher du Vallon, Couloir Péroud (D+ 1600m ; Ski 4.2 ; Orientation NW)
Entre le vallon Guillaume et le vallon Péroud, il existe un superbe couloir encaissé et tournant: 400m à 40° avec passage à près de 45° et encore 100m sur le bas à 35-40°. Certainement un des plus beau couloir en 4.2 de la région. Son encaissement et son orientation lui permet de conserver très longtemps une neige froide, attention le haut peut être déneigé surtout en début de saison. Attention, le couloir d'accès vers 2200-2400m à la partie supérieure est réputée pour ses plaques à vent

» Tour du Coiro par le Couloir Péroud (D+ 1950m ; Ski 4.2 ; Orientation T)
Suivre la montée classique au Coiro puis viser le petit col se trouvant immédiatement à droite (au sud) du sommet côté 2608m. Descendre la superbe combe orientée est du Dourdouillet (vers la combe de la Pisse) jusqu'à 2200m au moins, puis remonter au Col Guillaume (côté 2578m sur la carte). En remontant, c'est le col se trouvant le plus à droite sur l'arête (le plus au nord).
On arrive alors sur une sorte de plate-forme, le couloir part immédiatement en-dessous. En descendant vers la gauche, on atteint le vallon Péroud (au sud) et en continuant un peu vers le nord, on atteint le Vallon Guillaume. Le départ du couloir risque d'être peu enneigé avec beaucoup de rochers affleurants. La suite est évidente.
Il est possible de rejoindre le couloir Péroud en s'engageant d'abord dans le vallon Guillaume, puis en basculant à gauche tout de suite pour traverser une petite arête. Ça évite un départ un peu plus exposé.

» Tour du Coiro par le Vallon Guillaume (D+ 1950m ; Ski 3.3 ; Orientation T)
On peut faire le même tour mais en descendant par le Vallon Guillaume ou le Vallon Péroud, ce qui rend la difficulté plus abordable. Pente à 35-40° tout de même.

» Tête de l'Ermitat, couloir de la Tête de Loup (D+ 1670m ; Ski 4.3 ; Orientation NW)
Départ idem que pour le Coiro jusqu'à la cabane ONF (1650m). De la cabane, partir plein E dans la large pente de la Grande Montagne. Vers 2200m, remonter à droite (Sud) le vallon Guillaume.
Vers 2350m, laisser à droite l'itinéraire du col Guillaume et attaquer le couloir proprement dit (dominé par un grand gendarme en forme de tête de loup, d'où le nom du couloir). Un peu plus haut, obliquer à droite dans un couloir N secondaire plus raide (45°). A son sommet, aller chercher à droite le couloir de sortie (45-50°) jusqu'à la crête. Attention, le couloir d'accès vers 2200-2400m à la partie supérieure est réputée pour ses plaques à vent
première connue : Thierry Clavel. Pour plus de précisions, voir son topo

» Directe Nord (D+ 1650m ; Ski 5.1 ; Orientation N)
Montée par le topo principal. Sur le plateau sommital, viser le petit couloir Ouest menant au sommet du plus haut sommet (2608m). Du sommet, s'engager plein nord dans la pente évidente. Ensuite, c'est un enchaînement de petits couloirs (essayer de repérer le cheminement depuis la cabane ONF avant) et de petites barres rocheuses. On rejoint sur le bas le couloir Péroud. Ce couloir est un peu plus exposé et un peu plus raide que le couloir Péroud (E4, 650m à 40° dont 250m à 45°).



Refuge(s) associé(s) : Cabane ONF du rif Bruyant

Photos

Couloir Péroud vu de la cabane de Rif Bruyant.
Couloir Péroud vu de la cabane de Rif Bruyant. [par bertrand .R.]
Partie haute vue du sommet 2605m
Partie haute vue du sommet 2605m [par viervier]
Coiro, directe nord
Coiro, directe nord
[par Em42]

Conditions récentes

» Le 21 fevrier [Sortie ci-dessous]

» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Coulée sur le versant nord du Coiro [»] : Sortie du dimanche 21 fevrier 2021 par bebber

Participants : Mat

Météo

Grand ciel bleu, vent de sud fort

Conditions d'accès

Etat de la route : noire

Altitude du parking : 1000m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Rif Bryuyant1250-1400N8h00Dure
Vallon1400-1650N9h00Croutée
Pentes nord1700-1900N10h00Poudre tassée
Altitude de chaussage (montée) : 1200m
Altitude de déchaussage (descente) : 1400m

Activité avalancheuse observée : voir CR ci-dessous

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo - Dénivelé réel effectué : 900m

C'est un beau dimanche de Février.

On avait décidé avec Mat de monter à la Belle Etoile, depuis le Rivier. Un truc bien sud, assez classique, qui ferait une bonne descente type ski de printemps. Après une magnifique sortie ce samedi dans les Ecrins, avec une poudreuse assez sympa - pas de la neige de cinéma, mais quand même chouette - pourquoi ne pas essayer de trouver encore une belle neige poudreuse ? On en fera peut-être plus tant que ça cette saison. Donc après un rapide coup de fil, et suite à une idée de topo qui me trotte dans la tête depuis un moment, on décide de tenter le Coiro, par le nord. Bien ombragée, la neige a dû rester bonne. La lecture du BERA m'avait conforté dans ce choix.

Départ ce matin à 7h30 à pieds au Moulin. On chausse à 1250m après une petite marche. Neige dure gelée jusqu'à 1600m, plus on monte, plus ça à l'air sympa. Logique. Vers 1700m, on suit la trace de montée déjà empruntée qui s'engage dans le lit de la Draye de l’Échine. On tricote, ça monte efficacement... Plus on monte, plus je trouve la situation dangereuse. On voit que c'est plaqué, le vent a bien déposé dans le lit du torrent. Mais têtu, je continue. Je me redis une deuxième, une troisième fois que ça craint, mais en attendant je suis toujours là. Et soudain, à 1900m... Crac !

Une plaque part, et moi avec. Juste le temps de crier à Mat resté en dessous de se mettre à l'abri, je pars dans la coulée. Bon réflexe, je tire mon airbag. J'essaie de m'échapper, mais avec les peaux, les fix en position montée avec une cale, rien à faire !! Je fais du toboggan, sur le dos, sur le ventre, la tête en arrière, la tête en avant. Je me demande bien quand ça va s'arrêter ! Pis voilà, tout se stabilise, je m'échappe au plus vite de la coulée, si des fois ça veut repartir. Au final après lecture de la trace GPS, j'ai parcouru 100m dans la coulée. Elle faisait environ 15m de large.

Je crie pour rassurer mon Mat resté plus haut, et pour savoir que lui aussi a réussi à s'échapper. Tout va bien, on est tous les deux ok. J'ai juste laissé mes bâtons dans l'avalanche (petit message au cas où: si quelqu'un trouve une paire de bâtons Black Crows jaunes fluos, ben c'est les miens :-))
On se rééquipe, je range le ballon, j'enlève un peu la neige qui est rentrée de partout et on rentre. Mat est cool, il me prête un bâton. Çà fait un chacun !!

La marche à pieds du retour nous a permis de pas mal débriefer de cette mésaventure, et les leçons sont nombreuses !
1) J'ai le niveau à ski, mais pas en connaissance de la neige pour envisager ce type de sortie.
2) Quand on dit trois fois ça craint, c'est deux fois de trop. À la première j'aurais dû sortir de ce talweg.
3) J'avais le topo dans la poche, je ne m'en suis pas assez servi. Le topo disait bien de remonter rive gauche. J'ai suivi une trace existante qui a fini par disparaître sous le dépôt de neige soufflée.
4) Je ne saurai jamais quel a été l'impact de l'airbag. La coulée n'était pas énorme, mais j'ai dévalé une centaine de mètres. C'est long cent mètres à se faire secouer. Je suis vraiment toujours resté en surface de la coulée.
5) J'ai de la chance que ça se soit bien passé. Ça me fait vraiment prendre conscience du danger de la montagne. Énorme leçon !
6) Risque 2... Limite 1 quand je relis le BERA du jour. Y'a que dans le canapé qu'on a un risque zéro. Ça disait pour aujourd'hui : « Déclenchements provoqués : Au-dessus de 2300 m environ, principalement en versants froids (secteurs Nord-Ouest à Est), présence de plaques formées ou se formant par le vent de Sud. Ces plaques sont généralement difficiles à déclencher, mais rarement, un skieur isolé peut suffire à en déclencher une. » Rarement, mais pas de bol, on a choppé la rareté !

Vivement le week-end prochain qu'on retourne skier... Plus prudemment !


Commentaires

» Par fuore, le lundi 22 fevrier 2021 à 10:00

Content que la mésaventure se termine bien. Plus d'une personne se serait fait prendre dans ces conditions, surtout à 1900m... Même avec un BRA très bas il toujours rester en alerte, surtout en nord. J'étais au sommet de la Cavale la semaine dernière et pareil, le vent avait bien travaillé tout le secteur

» Par WildyMountain, le lundi 22 fevrier 2021 à 10:52

Merci pour le CR et le partage des leçons ! Beau debrief
Pour l'airbag, c'est quand même clair qu'avec tu reviens en bon état. Par contre, sans, peut être est-on plus attentif aux signes et suit-on davantage la première impression ...

On devrait faire une minute de lecture tous les jours de ce type d'évènement débriefé, comme pour l'instruction civique en primaire...
Bon on partirait moins, mais on reviendrait plus...
Leçon induite : Des plaques, il y en a souvent et - presque- partout, néanmoins, en partageant et en lisant les infos disponibles sur les secteurs, il est possible d'anticiper une large part des risques, au prix d'une réduction non moins forte des choix du moment.

» Par JonK, le lundi 22 fevrier 2021 à 16:52

Peut etre faire une entrée sur data-avalanche.org si ce n'est pas deja fait.

» Par Bertrand Vonder, le lundi 22 fevrier 2021 à 17:01

@JonK Merci pour ta remarque. Je l'ai fait.

@WildyMountain : Je ne pense pas avoir pris plus de risques avec l'airbag. Je m'en veux de ne pas avoir pris les décisions nécessaires dès les premiers signes. On joue gros sur un incident de ce type. Par contre ce qui est sur c'est que je serai désormais temps beaucoup plus prudent !! A chaud, tout va bien, c'est cool. 24 heures après, je mesure la chance que j'ai eu...

» Par jeanpitre, le lundi 22 fevrier 2021 à 17:53

Bonsoir Bebber. Merci pour ce CR édifiant ! Est-il possible que tu ajoures une photo d'un bout de carte topo avec l'endroit précis du départ de la plaque ?
J'y suis monté 3 jours avant avec un pote et nous n'avons pas eu la sensation de danger aussi important. Je voudrais comparer nos traces. Merci d'avance si c'est possible et cordialement.

» Par bebber, le lundi 22 fevrier 2021 à 19:22

@ Jeanpitre : j'ai ajouté une carte avec localisation de la coulée (issue de data-avalanches) et une autre avec un zoom sur la trace de montée puis l'avalanche. Pour info la vitesse est montée à 30 km/h... 100m de dénivelé, 150 à l'horizontale. On voit bien sur la carte des pentes qu'il a suffit de quelques mètres plus raides de le reste pour que ça décroche.

» Par jeanpitre, le lundi 22 fevrier 2021 à 20:25

Merci. Nous sommes passés au même endroit et il ne m'a pas semblé rencontrer d'accu là. Peut-être que le vent des 2 jours derniers avait fait son œuvre. Par contre c'est un peu plus haut dans une traversée au niveau du rognon de glace en rive gauche que j'ai eu des craintes... restées sans suite fâcheuses. Aller, soyons vigilants et que la raison prime sur la passion.

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne