Accueil > Topo Guide > Sommets > Belledonne > Clochers des Pères > Face Nord, couloir en S > Sortie du 22 fevrier 2020
 Topo validé par la modération

2368 m Clochers des Pères, Face Nord, couloir en S

Données techniques

Massif : Belledonne
Secteur : Maurienne
Orientation : N
Dénivelé : 1200 m.

Difficulté de montée [?] : PD
Difficulté ski [?] : 4.3 E1
Pente : 40-45° 200m, puis 35-40° sur 600m

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3433OT

Matériel

piolet, crampons.

Départ/Accès

Départ : Le Replat (1000 m) - Autoroute de la maurienne, sortie col du Glandon, revenir un peu sur ses pas par la D74, avant St Rémi, à la Girard, prendre la route en direction du replat et s'arrêter à la neige (trés souvent vers 1050 au printemps).
En hiver on aura intérêt à partir de Servion.

Itinéraire

Du bout de la route enneigée, aller en direction du chalet de Lescherette. Ne pas traverser le pont mais prendre le sentier qui part sud-ouest et qui monte en direction de la Lescherette. Laisser la Lescherette sur la droite et appuyer à gauche (Est) jusqu'au bout d'une clairière (vers 1450m). Remonter un court moment dans le lit du torrent de la Valette puis par de belles pentes (quelques arbres). Le couloir apparaît alors, plein Nord. Remonter le cône puis le couloir. Quand il tourne sur la gauche (vers 2000m), soit prendre à droite au premier Y (couloir N), soit à gauche pour le couloir en S. La sortie est bien visible entre deux clochetons rocheux.

Photos

Le couloir en S du clocher des pères vu depuis le sommet du Grand Arc
Le couloir en S du clocher des pères vu depuis le sommet du Grand Arc [par FIX]
les couloirs de la face N du Clocher des Pères (photo Chech)
les couloirs de la face N du Clocher des Pères (photo Chech) [par manu]
Clocher des pères , couloir FOB en noir, du point 2304m
Clocher des pères , couloir FOB en noir, du point 2304m [par franckyv38]

Remarques/Variantes

Un joli couloir Belledonnien

Variantes :

» Couloir en S en boucle par la croupe de Foyasset (D+ 1500m ; Ski 4.3 ; Départ Servion (Pylone Télécom))
De l'épingle juste avant le pylone Télécom, prendre la piste du Cuchet. Couper Ouest à la première épingle, puis à partir du Replat, suivre le sentier d'été qui finit par rejoindre la piste de Foyasset vers 1480m. Prendre à gauche, puis après une descente, une remontée, puis à nouveau une descente, prendre sur la droite, la piste évidente (possibilité de couper par le single d'été) qui mène aux chalets de Foyasset.
Du Foyasset, suivre NO la belle croupe qui débouche vers le Plan des Granges puis continuer vers le Gd Cuvier. Après être passé sous la tour caractéristique du Clocher des Pères, remonter la pente Sud.

Le couloir Nord est juste derrière. Après sa descente, récupérer l'itinéraire classique qui mène jusqu'à la jonction avec la route du Replat (qu'on laisse sur la gauche), puis la piste qui ramène au pylône Télécom (remontée puis descente, 20mn depuis la jonction avce la route du Replat).

» Couloir Trot' du Point 2325 m (D+ 1140m ; Ski 5.2 ; Orientation N)
Passer le cône du Couloir en S, puis remonter le très important cône suivant, au N du Pt 2304. Prendre tout de suite la branche de droite, si ressaut éventuel, prendre la branche de gauche sur 50 m env, puis rejoindre la branche précédente par une rampe évidente à droite, puis une petite traversée.
Dans les 2 cas, on arrive à un ressaut rocheux, passages raides (50°) et étroits des 2 côtés.
Remonter droit, après un coude à droite, la pente se redresse (plus de 45° à 50°). On sort sur une nervure, passage raide et possiblement mal enneigé, corniche possible.
On arrive après une traversée dans une combe suspendue, peu raide, exposée W. Attention, ces pentes suspendues sont au dessus de deux systèmes de barres, ces 70 m finaux, même si peu raides sont donc très expo. (E 3/4). Le reste du couloir est plutôt E 2.

» couloir FOB direct du point 2304 (D+ 1350m ; Ski 4.3 ; Orientation N)
se diriger comme pour le couloir Trot' . au lieu de prendre la branche de droite en haut du cône ( couloir Trot' ), continuer tout droit, passer un rétrécissement au milieu de ce couloir ( pente plus raide ) , puis on se retrouve face à un Y , prendre la branche de gauche et la sortie à droite ( plus raide sur quelques mètre mais pas de rocher).



Voir aussi : Toponeige Belledonne

Sortie(s) GPS associée(s) : 22.03.19

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Clochers des Pères, Face Nord, couloir en S [»] : Sortie du samedi 22 fevrier 2020 par Ivan B..

Participants : -

Météo

grand beau

Conditions d'accès

Etat de la route : dégagé

Altitude du parking :
garé très haut, Juste avant l'éboulement
1/4 de marche avant de chausser

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
parking au bas du couloir3cm de poudre sur fond dur
1/3 inf du couloir15cm de poudre sur fond dur
2/3 sup du couloir20/25 de poudre sur fond dur

Altitude de chaussage (montée) :
Altitude de déchaussage (descente) :

Activité avalancheuse observée :

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo

Super sortie avec les copains au détour d'un chassé/croisé.

Avec le parking à cet endroit, c'est vraiment très recommandable comme sortie (il n'y a pas de plat, ni de morceau "non skiant").
On a fini par 20m de mixte en face Sud, en spirale, qui débouchent à un beau promontoire. une belle cerise sur le gâteau, pour qui aime les sommets pointus.

Prendre un rataillon de corde de 20m et 2 sangles (dont une à abandonner pour les suivants) un mousqueton et un maillon ...ça ne serait pas un luxe.

Le couloir est très joli, la pente régulière, l'orientation Nord garde bien la neige, l'escalade terminale raide et facile. En plus de ça, on voit bien cette face depuis l'autoroute en allant à Modane et à force, ça obsède, ça en fait un très bel objectif.

Bravo à JP&Gui pour avoir fait la trace à la monté...là fallait une sacrée forme et une sacrée foi.

Une grosse pensée pour les copains (Pierre & Thomas) avec lesquels nous étions déjà venu brasser dans ces pentes une vingtaine d'année plus tôt, en partant d'un pylône téléphone (ou bien une antenne ?), plus décalée dans le versant, la traversée avait était plus broussailleuse en version machette et arcosses.

Concernant le risque avalancheux...disons qu'on ne savait pas le quantifier avec exactitude (pas mieux que 20 ans plus tôt), où déjà je me souviens d'avoir "brassé comme jamais".

Pour cette année 2020, l'iso avait fait le yoyo la semaine d'avant (5j plus tôt).
Il avait plu jusqu'à 2400m d'altitude, #réchauffementclimatique
avant de franchement se refroidir et de passer à la neige.

Chez nous en Auvergne, on est calés en carrelage/vitrification et en rinçage, on dit que c'est en général plutôt bon signe côté stabilité.

On a coutume de dire que la pluie humidifie la glace avant de "coller" la nouvelle neige dessus (quand l'iso fait le yoyo).

Autre signe positif pour la stabilité, une grosse avalanche de fond semblait avoir ravagé le couloir 15j plus tôt. (ce qui a priori réduit le volume mobilisable).
Dernier signe positif une avalanche de neige fraiche était tombé la veille, ou l'avant veille, elle n'avait pas encore redurcie (un véritable bonheur à skier à la monté comme à la descente, une sorte de soie ouatée aérée et douce, du Hermès, du coton plumeux.)

Concernant ces avalanches "déjà tombées", en Auvergne on à aussi des dictons. On dit que le point commun entre les avalanches et les belles mères, c'est qu'"on est content quand elles partent"...ça évite qu'elles nous tombent dessus.

--------------Voilà, ça, c'était pour ce qui pouvait éventuellement nous pousser à y aller--------------

Mais....d'un autre côté la semaine avait été venteuse, ce qui est en général plutôt mauvais signe côté stabilité du manteau.

Sur le terrain, on retrouvait effectivement en profondeur, une espèce de couche dure vitrifiée , avec de la poudreuse dessus (peut-être un début de faces planes ? on avait pas la loupe).

En résumé : le bi-couche "mou sur dur" était bien là et question stabilité...franchement le collage semblait moyen... avec tendance "la trace aval qui s'effondre" et ruades régulières sur la croute de regel...donc pas super glop...

Ce jour là j'ai donc laissé les copains appliquer les méthodes formalisées de réduction du risque avalancheux, lire Munter & le BRA, à priori ça devait passer.

Pour être totalement honnête, on doit avouer qu'on a pas essayé la méthode "144 x 43 racine de 7" de Bubu qui consiste à lancer un peignage fin de la base Skitour dans le massif, regarder toutes les photos, recroiser ça avec les massifs qui ressemblent de mettre au carré avec les massifs Italiens de Guliver.it avec exponentiel Camptocamp....ça prend 48H...on les avait pas...on a préféré optimiser le temps en se faisant un bon repas entre copains la veille.

Sur place j'ai opté pour une méthode de réduction personnalisée :
mettre des piles dans l'ARVA, le prendre, réciter divers prières et quelques Notre Père à la monté...en référence au sommet Eponyme. Raser les bords à la descente. Croiser les doigts et serrer les fesses.
Skier vite, se planquer.

Entonnement ça a marché...une piste à suivre...
Le lendemain c'était dimanche, j'aurais aimé être à l'église.


Commentaires

(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne