Accueil > Topo Guide > Sommets > Grandes Rousses - Arves > Cimes de la Cochette > Couloir NNW par les Aiguillettes de Vaujany > Sortie du 25 mai 2020
 En attente de modération

3240 m Cimes de la Cochette, Couloir NNW par les Aiguillettes de Vaujany

Super course de printemps, moyennant un départ matinal et une bonne condition physique pour les 2100m de dénivelé.
La face est des Aiguillettes transforme vite au lever du soleil, à prendre en compte pour l'horaire de retour.
la face ouest des cochettes plus tardivement mais on peut espérer un peu de poudreuse vu l'altitude.
Enfin le retour en face ouest des Aiguillettes reste bon jusque tard dans la journée.

Données techniques

Massif : Grandes Rousses - Arves
Secteur : Oisans
Orientation : T
Dénivelé : 2450 m.

Difficulté de montée [?] : PD-
Difficulté ski [?] : 4.2 E2
Pente : 40°/150m, 45°/50m

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : 3335ET

Matériel

Crampons, piolet, aucune crevasse sur ce reliquat glaciaire.

Départ/Accès

Départ : La Villette (1400 m) - RN 91-> Rochetaillée->vallée de l'Eau d'Olle-> Vaujany puis la Villette. Parking au Collet

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Partir de la route du col du Sabot qui est goudronnée jusqu'au col(2100m) mais déneigée que jusqu'au collet (1420m). Au printemps, elle se déneige naturellement et permet de gagner pas mal d'altitude.
Monter aux Aiguillettes à ne pas confondre avec Côte Belle, cette pente sud-ouest visible de la route. Il faut passer au col du Sabot ou un peu plus à l'est pour aller traverser 2 ou 3 combes, versant nord pour gagner le sommet des aiguillettes (2547m). En situation avalancheuse, se méfier de ces pentes débonnaires, souvent soumises à un vent violent, qui en ont piegé plus d'un.
Descendre au col du Couard (2234m) et attaquer les pentes ouest qui donnent accès au petit glacier de la Cochette. La pente est tout le temps soutenue mais jamais expo et un court ressaut donne accès au court faux-plat du glacier.
De là, plusieurs couloirs permettent d'atteindre les cimes de la Cochette. Au fond à gauche le plus facile permet de rejoindre la crête à droite du point 3136 puis on peut rejoindre les cîmes en suivant l'arête.
Au fond à droite, le couloir NNW aboutit direct entre les 2 cîmes, raide au départ, moins sur la fin.
Retour par le même itinéraire avec remontée du col du Couard aux Aiguillettes (300m de déniv+)

Photos

à droite : col du Sabot > Aiguillette de Vaujany
à gauche : col du Couard > Cimes de la Cochette
à droite : col du Sabot > Aiguillette de Vaujany
à gauche : col du Couard > Cimes de la Cochette [par PatdeGap]
Les couloirs N de la Cochette.
Les couloirs N de la Cochette. [par Etienne -H-]

Remarques/Variantes

Au printemps, période la plus propice, dilemme pour trouver des bonnes conditions dans le couloir N et dans les pentes E à remonter au retour, très vite transformées.
Le dénivelé est souvent moindre car à l'époque conseillée (fin avril-début mai) on peut se garer plus haut sur la route du col du Sabot, souvent à 1850m, ce qui ramène le dénivelé à 2000m.
Cotation proposée à 4.2 car c'est raide sur 200m avec peu de place pour tourner sur le haut.

Variantes :

» Couloir N direct (Ski 5.1)
Couloir arrivant entre les cimes 3241 et 3233 : quelques mètres à 55°(corniche) puis 45°/50° sur 150m avec un rétrécissement au milieu (5.1 E2)

» couloir N occidental (Ski 5.1 ; Orientation N)
Couloir attaquant plus bas à 2800m pour déboucher sur un épaulement à 3150m de l'arête ouest de la cime 3240m; 100m entre 40 et 45° puis après les rochers 250m 45° à 50°.

» En traversée par la Bréche de la Cochette (D+ 2000m ; Ski 4.1 ; Orientation NW ; Départ Col du Sabot)



Sortie(s) GPS associée(s) : 16.05.19 03.06.10

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Cimes de la Cochette, Couloir NNW par les Aiguillettes de Vaujany [»] : Sortie du lundi 25 mai 2020 par Em42

Participants : Glad38

Météo

Grand beau !
Vent du nord faible
Frais.

Conditions d'accès

Etat de la route : Sèche

Altitude du parking : 1700m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Aiguillettes2550 - 2100E8h001/???MoquetteDébut de moquette assez agréable 3*
Couloir NNW3240 - 3100NW13h000/???DureNeige dure, bon grip 3*
Glacier de la Cochette3100 - 2000NW13h302/???MoquetteCe que l'on est venu chercher ! 5*
Aiguillettes2550 - 1950NW14h302/???NévéNeige de névé bonne jusque vers 2100m puis bien alvéolée 3*

Altitude de chaussage (montée) : 1950m
Altitude de déchaussage (descente) : 1950m

Activité avalancheuse observée : Enormes purges sur le glacier de la Cochette (enfin ce qu'il en reste...)

Le secteur est de plus en plus sec... Ca passe encore à partir de la cabane du Sabot sans déchausser sur toute la course mais les zones déneigées deviennent nombreuses sur toutes les aiguillettes (majoritaire en Est) et jusque vers 2300m pour la Cochette. Ca ne devrait pas tenir très longtemps... Route du Sabot -> Ca doit monter haut dorénavant (pas bien vu).

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Barrage de Grand Maison -> Aiguillettes de Vaujany -> Sous le col du Couard -> Cime de la Cochette par le couloir NNW -> Sous le col du Couard vers 2050m -> Aiguillettes -> Barrage - Dénivelé réel effectué : 2400m

La forme revient bien pour Glad' et nous envisageons de nouveau de belles courses. Glad' n'avait encore jamais descendu le couloir NNW et elle avait un vieux démon à faire tomber... Une vilaine chute lors de notre dernière visite .

Aujourd'hui, tout se passe bien. Pour varier les plaisirs, nous partons du barrage de Grand Maison. La montée est bucolique dans les alpages dorénavant bien verts mais la neige est aussi bien remontée. On chausse à proximité de la cabane du Sabot.

La première descente est attaquée vers 8h00 sur une neige déjà bien revenu en face Est. Le vert est là aussi majoritaire et il ne faut pas se planter pour trouver la langue de neige ramenant au plat du col du Couard (ça ne durera pas...). Le vallon de la Cochette s'enchaîne assez facilement sur une neige ferme et bien lisse dans un premier temps. Le second raidillon est quand à lui ravagé par les coulées. Glad' passe en crampons pour assurer, je poursuis à ski jusqu'au pied du couloir. Ce dernier se remonte facilement sur une neige en béton armée voire vitrifiée, un peu comme ce que nous avons vu la veille . Du coup, parvenu au sommet à 11h, nous prenons notre temps. Nous parcourons les trois cimes à pied puis nous pique-niquons. On patiente jusqu'à midi... Toujours béton. On prends de nouveau notre temps, on compte les skieurs sur le glacier de l'étendard, on imagine leur itinéraire... Certains descendrons après midi mais le vent frais semble maintenir la neige dans de bonnes conditions ce jour.

12h30, fais chier maintenant cette neige qui ne revient toujours pas ! On crâme au soleil et ce foutu couloir ne bouge pas d'un poil. On patiente encore, on jour au çacékoi grandeur nature en essayant de trouver le nom de chacune des petites pointes qui sort devant nous. Certains sont faciles : Les Aiguilles d'Arves, le Viso, le Mont-Blanc, le Grand-Paradis, Meije... D'autres plus tendus : Péclet, Parrachée, Combeynots, d'autre encore, on cherche toujours;

13h00, il ne serait pas en train de revenir ce couloir, schclak, clack, nous chaussons.

13h05 : en fait, non, il est toujours en béton armé mais maintenant on est dedans et on a la flême de remonter; La neige est assez lisse et permet de taper des bons virages sautés moyennant un ski assez sûr. Pour Glad', c'est un bel exercice de concentration mentale. Elle n'arrive pas à enclencher son virage. Je stress un peu et m'en veut de l'avoir emmenée là dedans. Après une bonne centaine de mètre de dérapage, elle enclenche ! C'est bon, la sérénité revient, on file sous la petite brèche sans nom côtée 3136m sur IGN pour chercher la belle moquette !

Il est 13h30, nous avons passé près de 30min à redescendre les 200m de couloirs. la suite nous ne la voyons pas passer, la neige est excellente, juste revenue comme il faut ! On descend d'une traite les 1000m qui nous séparent de la fin de l'enneigement continu. C'est juste parfait !

Petit ravito en eau dans le ruisseau avant le loooong retour par les aiguillettes. Les peaux refusent de nous accompagner. Qu'à cela ne tienne, on passe en mode piéton pour rejoindre le sommet. Entre glissades et chaleur inouïe, on finit bien cramé. Les 600m de descente vers la cabane du Sabot sont plutôt agréable. Seul les 100 derniers mètres sont plutôt alvéolés et rendent le ski difficile;

Fin de vacances pour moi, demain retour au boulot !


Commentaires

» Par didiergo, le lundi 25 mai 2020 à 19:56

Vous profitez pleinement de la liberté retrouvée et vous avez bien raison :wink:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne