Accueil > Topo Guide > Sommets > Mercantour - Alpes Maritimes Italiennes > Cime de Brocan > Tour horaire > Sortie du 28 avril 2018
 Topo validé par la modération

3054 m Cime de Brocan, Tour horaire

Données techniques

Massif : Mercantour - Alpes Maritimes Italiennes
Secteur : Vésubie
Orientation : T
Dénivelé : 2000 m.

Difficulté de montée [?] : PD
Difficulté ski [?] : 3.2 E2
Pente : 35°

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : 3741OT ASF5

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Le Boréon (parking de ski de fond) (1500 m) - Nice -> Saint Martin de Vésubie -> Le Boréon -> parking de ski de fond juste avant de traverser le ruisseau

Itinéraire

Suivre le vallon des Erps jusqu'au Col Guillé, monter encore un peu sur la droite (NE), puis descendre le vallon de la Balme de Guillé jusqu'à 2550m avant de contourner un éperon rocheux par l'W, puis remonter NE jusqu'au Pas du Brocan.
Descendre de l'autre côté en face E, en direction du Lac du Brocan (quelques passages raides).
En bas, remettre les peaux et monter S jusqu'au Col de la Ruine (plutôt légèrement vers la droite, attention de ne pas aller vers un autre col débouchant sur un cul-de-sac)
Descendre la Valette Escure plein S pour rejoindre le refuge de Cougourde et le Boréon.

Remarques/Variantes

Possibilité de rejoindre le refuge de la Cougourde en montant le couloir NW de l'Agnel, bien visible dans la descente du Pas du Brocan.

Variantes :

» Tour depuis refuge de Cougourde (D+ 2400m ; Ski 3.2 ; Orientation T)
J1 (D+ : 600m) : Montée au refuge de la Cougourde
J2 (D+ : 1800m) : Du refuge traverser à flanc vers le SW sans monter au dessus de 2200m jusqu'à rejoindre le vallon de Sangué que l'on remonte NW puis le vallon de Baissette jusqu'au sommet du Guillié (2999m). De celui-ci descendre S l'épaule du Guillié jusque vers 2800m et plonger NW vers le vallon de Balme Guillié jusqu'à un replat (2670m) au pied de l'arête W du Brocan, où l'on rejoint l'itinéraire décrit dans le topo principal.

» Tour par le couloir E (D+ 1900m ; Ski 4.2 ; Orientation E)
Même itinéraire jusqu'au col Guilié puis traverser à flanc (2700m). on arrive dans un premier replat sous un couloir, continuer à niveau en contournant un mamelon, le couloir de montée est juste après. Il se termine par une selle entourée du sommet à G et d'un gendarme à D... monter au mieux ...
Vous pouvez également aller voir le topo d'accès ici !
Descendre le couloir E et continuer jusqu'à la côte 2300m(ou plus) et remonter au col de la ruine.
Retour par Cougourde.



Refuge(s) associé(s) : Refuge de Cougourde Gîte du Boréon

Sortie(s) GPS associée(s) : 05.05.14 17.05.09

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Tour horaire du Brocan par le couloir de l'Agnel [»] : Sortie du samedi 28 avril 2018 par didiergo

Participants : Valérie, Bérengère, Alain, Jean-Pierre, Patrick

Météo

Ciel nuageux puis rapidement sommets dans le brouillard au-dessus de 2700 m. Neige au-dessus de 2700 m et pluie en dessous l'après-midi

Conditions d'accès

Etat de la route : Sèche

Altitude du parking : 1480 m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Pas du Brocan2892 mE12hMoquetteAlternance de moquette et de neige qualité névé
Cime Agnel 2927 mS15h10MoquetteQuelques zones en neige pourrie mais assez rares
Altitude de chaussage (montée) : 1990 m
Altitude de déchaussage (descente) : 1629 m mais un déchaussage de 20 minutes au niveau du pont de Peïrastrèche

Activité avalancheuse observée : RAS, les grosses purges se sont déjà produites

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Le Boréon - Vallon des Erps - Col Guillé - Pas du Brocan - Vallon du Brocan à la côte 2180 m - Couloir de l'Agnel - Cime de l'Agnel - Refuge de Cougourde - Le Boréon - Dénivelé réel effectué : 2100m

La météo du jour ne nous a pas été très favorable car nous n'avons jamais vu le soleil ou plutôt de loin ! Ciel nuageux avec les hauts sommets du Mercantour rapidement accrochés puis du brouillard, quelques gouttes de pluie et même de la neige et à nouveau de la pluie. Bref ce n'était pas le temps idéal pour faire le tour de la Cime du Brocan d'autant que le portage dans le vallon des Erps est conséquent : une bonne heure et 520 m de dénivelé.

Nous quittons le Boréon à 7h20, les skis sur le sac et une température douce de +3°C. Nous chaussons sous la Sagne des Erps à la côte 1990 m. Le regel est médiocre mais la neige de qualité névé n'enfonce pas. Personne dans le secteur ce matin. Arrivée vers 10h au Col Guillé. Alain, Jean-Pierre, Valérie et Bérengère vont gravir le petit sommet situé entre le Col Guillé et le Col du Mercantour. Nous laissons le sommet du Guillé dans les nuages pour continuer en direction du Col du Brocan. Nous suivons l'itinéraire supérieur celui passant à droite d'un éperon rocheux situé à 2820 m dont la fin se fait en couteaux ou crampons. Il faut néanmoins dépeauter afin de rejoindre le vallon menant au Pas du Brocan vers la côte 2720 m. De là nous remettons les peaux qui sont déjà bien trempées pour gagner le Pas du Brocan où le brouillard joue à cache cache mais se dissipe à notre arrivée.

La descente est de bonne facture avec une neige de type névé assez lisse dans l'ensemble même si certaines zones sont un peu ravagées par d'anciennes coulées. La partie basse du vallon du Brocan est même très bonne avec une neige de névé portante et régulière. A l'origine nous avions prévu de remonter au Col de la Ruine mais sa traversée exposée au-dessus de rochers avec une neige susceptible de partir en coulée ne nous inspire guère. Ce sera donc le couloir de l'Agnel après une courte pause déjeuner qui se termine sous quelques gouttes. Les peaux bien trempées ont du mal à recoller et pour certains (Patrick) elles ne recolleront pas d'où l'utilisation d'une technique peu orthodoxe mais relativement efficace qui lui permettra de gagner la base du couloir de l'Agnel à skis.

Nous montons à skis jusque vers 2680 m avant de poursuivre skis sur le sac en crampons ou pas car la neige n'est pas très dure. Le couloir est néanmoins ravagé par une belle coulée qui a créé une bonne tranchée en son centre et que nous utiliserons pour le gravir. Jean-Pierre et Valérie se relayent pour la trace ce qui permet en fermant la marche, de bénéficier d'une trace de montée 5 étoiles. Au sommet de la Cime Agnel, le ciel est bâché avec du brouillard et de la neige et la visibilité est nulle pour la première partie de la descente. Dommage car la neige est bonne. Heureusement sur le replat vers 2750 m nous retrouvons de la visibilité mais la neige s'est transformée en pluie. Pour autant, la suite de la descente bien que très humide s'avère bonne malgré quelques zones en neige sans trop de consistance. Sous le refuge de Cougourde la pluie cesse mais l'enneigement devient discontinu au niveau du pont de Peïrastrèche nous obligeant à déchausser 15 minutes environ. Trois nouveaux courts déchaussages plus tard nous arrivons au parking inférieur du Boréon pour boucler ce très beau tour que nous aurions aimé néanmoins réaliser avec une meilleure météo.


Commentaires

» Par Matthieu, le lundi 30 avril 2018 à 10:26

Bravo pour la motivation compte tenu du portage et de la météo :D

» Par Ferski, le lundi 30 avril 2018 à 12:51

Aujourd'hui cela aurait été meilleure avec la petite chute de neige d'hier soir. :lost:
Cela reste un beau tour tout de même, avec une sacrée belle descente depuis le Pas du Brocan. :happy:

» Par didiergo, le lundi 30 avril 2018 à 14:23

@Matthieu : merci mais à l'origine, la météo était annoncée meilleure :wink:
@Eric : c'est effectivement un beau tour et c'est vrai qu'avec la chute de neige d'hier, ce lundi ce devait top ! :cool:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne