Accueil > Topo Guide > Sommets > Chartreuse > Charmant Som > Boucle par Canaple > Sortie du 06 mars 2020
 Topo validé par la modération

1867 m Charmant Som, Boucle par Canaple

Données techniques

Massif : Chartreuse
Secteur : Chartreuse
Orientation : E
Dénivelé : 960 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.1 E1
Pente : faible, sauf un passage de 100m à 30°

Nb de jours : ½, 1
Type : Boucle

Cartes : 3334OT

Matériel

On peut juste avoir besoin de couteaux si la neige est glacée.

Départ/Accès

Départ : Pont des Cottaves (1110 m) - Voiron > St Laurent du Pont > St Pierre de Chartreuse (la Diat) > Route du Col de Porte

Itinéraire

De l'épingle située à côté du Pont des Cottaves, suivre le départ de la ligne électrique. Celle ci rejoint rapidement le départ du télésiège du Charmant Som. Lorsqu'on arrive en point de mire du télésiège, monter le long de (l'ancienne?) piste de ski du Charmant Som (pente faible au départ, puis régulière, autour de 20-25°). La piste rejoint, vers 1500 m, la route venant du col de Porte. De là, prendre le même itinéraire que "Par la route du Charmant Som" pour rejoindre le sommet, en passant par l'oratoire d'Orgeval. Du sommet, redescendre jusque vers les chalets du Charmant Som puis bifurquer SE (au lieu de prendre la route de montée S), descendre dans une combe (sans nom), peu pentue, jusqu'à l'orée de la forêt (on arrive à 150m NE de l'oratoire d'Orgeval, à 1540 m d'altitude). Remonter jusqu'à l'oratoire, par une pente assez soutenue (le passage à 30-35° sur 100m, mais possibilité de contourner la difficulté). Ensuite, prendre au dessus de la route direction SO (GR tour de Chartreuse sur la carte), jusqu'au dessus de Canaple (1710 m, au dessus du point cote 1703). Rejoindre la piste du télésiège de Charmant Som (en dessous). Descendre alors le long de la piste (passer en forêt, plus intéressant). Au bout d'à peine 500m, on croise la route, il suffit alors de descendre E/NE (par le même itinéraire que la montée).

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

Itinéraire qui permet à un skieur peu confirmé de s'exercer (conversions en terrain facile, 2x montée descente, enlever/remettre les peaux de phoques...), et de faire deux descentes avec une pente sympa au lieu d'une seule peu pentue par la route.
Possibilité de faire l'itinéraire en à peine une demi journée, mais plus intéressant alors de monter directement par les Cottaves.


Variantes :

» Boucle par Canaple en passant par le Col de Porte (D+ 970m ; Ski 2.1 ; Orientation E)
Au lieu de monter par la piste de ski du Charmant Som, possibilité pour un débutant de monter plein sud à partir du départ du télésiège en remontant jusqu'au dessus du col de porte. L'on monte alors ensuite par la route du Charmant Som (on rejoint l'itinéraire "Par la route du Charmant Som"), et, à partir du sommet suivre l'itinéraire par Canaple décrite dans ce topo. L'avantage est que la montée devient très facile mais très longue (plus de 12 km au total).



Voir aussi : Charmant Som : par les Cottaves

Sortie(s) GPS associée(s) : 08.02.15 25.01.15 09.02.12

Photos

Vue de la course du Sommet du Chamechaude
Vue de la course du Sommet du Chamechaude [par Laurent B...]

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Jour de pluie, nuit de flocons ou les monologues du Charmant Som [»] : Sortie du vendredi 06 mars 2020 par taramont

Participants : -
Membres associés : Khara

Météo

Nuageux avec de belles éclaircies. Pas de vent.

Conditions d'accès

Etat de la route : RAS

Altitude du parking : 1110m

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 1110m (avec un déchaussage de 20m)
Altitude de déchaussage (descente) : 1150m (final du sentier transformé en ruisseau)

Activité avalancheuse observée : néant
La pluie a bien tassé le manteau neigeux. Parfois, dans les bas de pente, le fond oscille entre ferme et mi-mollet. Neige de la nuit 5-20 cm bien légère. Pas d'accumulations importantes. Encore quelques zones durcies au voisinage des crêtes. Avec un petit refroidissement cette nuit et encore qq flocons, la situation devrait être sensiblement similaire demain sauf que la descente de Canaple sur le Pont des Cottaves a, à présent, connu quelques passages. Peu de descentes en face W où je n'ai pas eu de prédécesseur.

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Pont des cottaves/Crête 1703/Clos Colomb 1449/Alpage du Charmant Som/Sommet/Creux N sous l'Oratoire/Oratoire/Crête 1703/Pont des Cottaves - Dénivelé réel effectué : 1225m

Monologue d'un jour de pluie.
Je suis la journée du 5 mars. Donc hier. J'avais décidé de pleuvoir, pleuvoir comme on pleure à gros sanglots, inconsolablement . N'y a-t-il pas de quoi en ce moment ? Je suis arrivée à remplir l'Herretang à ras bord et sa plaine commençait à ressembler aux marécages du temps où Alpinus venait y tirer le canard. Le Guiers Mort était tout sauf mort et, au niveau de Fourvoirie, il se prenait pour le Niagara. ELLE était tellement fascinée que j'ai bien cru qu'ELLE renoncerait au ski. Mais non, juste ELLE se disait : « si j'obtiens le poste de Noé, faut pas que j'oublie d'emporter un couple de flocons ». Au début de la nuit, j'ai estimé que j'avais assez travaillé et fait assez de dégats au manteau neigeux, SON manteau préféré.

Monologue d'une nuit de flocons.
Nous nous aimons tant ELLE et moi que j'ai voulu lui réserver une belle surprise, la remercier de quitter son édredon tout doux pour venir se lover dans le mien encore plus doux. J'ai donc pris le relai de madame la Pluie, celle qui vient toujours saccager mon travail, et me dis-je, même si ce n'est que pour un jour, ELLE sera heureuse. J'ai fait de mon mieux, le Vent était en congé Dieu sait où, et j'ai capitonné la Chartreuse comme elle le mérite, elle qui se relève de tous les affronts. Au petit matin, mon travail était accompli et j'ai été comblé quand j'ai vu SES yeux briller au Pont des Cottaves.

Monologue d'un jour de magie blanche.
Je savais qu' ELLE allait arriver ici. Et la première ! La nuit avait tout remis à neuf, même si elle n'avait pas eu le temps de combler tous les fossés. Mais j'avais confiance en SA jambe leste pour qu'aucune noyade ne soit à déplorer. ELLE n'y croyait pas : faire sa trace, ici où tout est en général labouré ! ELLE l'a faite, courageusement, presque avec allégresse. Dans la descente du Clos Colomb, ELLE n'a trouvé aucune trace et a eu le privilège d'ouvrir le bal. Mais tandis qu'ELLE repeautait bien tranquille dans la jolie clairière, sont arrivés deux personnages connus et bien costauds qui se sont chargés de prendre le relai. ELLE les a laissé filer à leur rythme préférant musarder et essayer de saisir les spectaculaires contrastes de lumière. Tandis qu'ELLE arrivait au sommet où un chocard à bec jaune avait pris possession de la Croix et piaillait à qui mieux mieux, les traceurs remontaient d'un petit bonus de 300m. Ils sont descendus tous ensemble dans une neige parfaite jusqu'au fond sous l'Oratoire. Là les traceurs ont fini le travail jusqu'à la route puis chacun est reparti à son rythme. Le Pt culminant de la crête était occupé par un grand corbeau, aussi opportuniste que son collègue le chocard de la Croix. Ne lui restait alors plus qu'une descente de rêve qu'ELLE a enchaîné sans pause aucune. Ah griserie quand tu nous tiens !


Commentaires

» Par JulBont, le vendredi 06 mars 2020 à 17:27

Très beaux clichés, bravo!

» Par Em42, le vendredi 06 mars 2020 à 17:38

Même commentaire que Julbont :). Qu'il semble fier ce choucas sur sa neige :)

» Par Etienne -H-, le vendredi 06 mars 2020 à 17:54

@Em42:c'est une corneille.
Déjà que l'on prend les chocards pour des choucas, mais si en plus on met aussi les corneilles dans la même corbeille, je krrroa que ca va pas le faire!

» Par ThibsR, le vendredi 06 mars 2020 à 17:59

Je plussois sur JulBont et Em ! Merci de prendre le temps de ces photos ! Dommage pour la 4, une bande de lumière à peine plus large, et elle aurait été parfaite :)

» Par Titifb, le vendredi 06 mars 2020 à 18:01

Quelle poésie dans ces clichés qui démontre la poésie dans l'œil du photographe

» Par Den's, le vendredi 06 mars 2020 à 18:05

En effet, c'est absolument superbe (mention spéciale pour la 08 et la 10) ! :happy:
Le Guiers Mort est impressionnant...

» Par Michel Regairaz, le vendredi 06 mars 2020 à 18:12

Salut, le NW semble comment ? Bon week-end. Michel

» Par taramont, le vendredi 06 mars 2020 à 19:17

ah si j'ai les compliments de certains des meilleurs photographes de ST, mes chevilles vont enfler ! c'est plus facile pour moi de faire des photos quand il ne fait pas froid et que je ne fais attendre personne et cette journée était particulièrement photogénique ; j'en ai encore d'autres mais je suis limitée en nombre - merci à tous
@ThibsR : désolée, je ne maîtrise ni l'éclairage du Très Haut ni l'allure de mes prédécesseurs :lost:
@Michel Regairaz : désolée, je n'ai pas regardé, faut me passer commande AVANT que j'y aille :wink:

» Par jfs73, le vendredi 06 mars 2020 à 19:18

belle sortie la météo ne donnais pas envie de sortir les skis aujourd’hui

» Par taramont, le vendredi 06 mars 2020 à 19:20

@jfs73 : faut me consulter, j'ai ma boule de cristal :roll:

» Par MiRo, le vendredi 06 mars 2020 à 19:47

Ouh la la @Taramont, à trop sortir seule, vous vous inventez des compagnons imaginaires pour qu'ils parlent de vous. Miroir ô mon miroir...
Rêves de solitude assumée ? MAM ? (peu probable en Chartreuse)
Abus d'AOC ?
En tout cas délicieux à lire

» Par chapp, le vendredi 06 mars 2020 à 19:48

moi c'est la 2 que je préfère, voluptueuse, évocatrice et peu banale :wink:

» Par taramont, le vendredi 06 mars 2020 à 20:51

@MiRo : les compagnons imaginaires sont les compagnons les moins contrariants :wink:
@chapp : j'ai fait cette photo exprès pour vous, je savais que vous ne manqueriez pas de l'apprécier à tous égards :roll:

» Par Rémo Barbaruli, le vendredi 06 mars 2020 à 22:41

Il suffirait pourtant de faire un peu plus de dénivelée et il aurait plus de place pour les photo. :wink:

Je vote pour la 2 aussi, formes évocatrices... ou silence du désert ?

» Par jpc, le vendredi 06 mars 2020 à 23:04

Je vote pour la 1, la 2, la 3, la 4, la 5, la 6, la 7, la 8, la 9, la 10, la 11, la 12 :OO: (donc je préfère que taramont ne fasse pas trop de dénivelé :roll: ). Mais surtout 1,2,3,4,5,7,10,11. En particulier, la 1, la 2 et la 3. Si, si :)

» Par taramont, le samedi 07 mars 2020 à 08:47

@Rémo Barbaruli et jpc : si l'un veut que j'en fasse plus et l'autre que j'en fasse moins, je crois que je vais continuer à faire ce que je peux - merci qd même de votre attention :)

» Par Khara, le samedi 07 mars 2020 à 08:48

Superbe matinée en Chartreuse, cela nous a fait plaisir de faire une trace validée Taramont :wink: et de vous faire découvrir le serpent d'étoiles. Serpent que nous n'avions d'ailleurs jamais vu à cet endroit, plus préoccupés certainement par notre soif de dénivelé (et non par le nombre de photos):) :) :)
A bientôt

» Par fan, le samedi 07 mars 2020 à 18:02

Superbe Monique :roll: La 2 pourrait être prise sur une plage en sur-exposition :wink:

» Par cess, le samedi 07 mars 2020 à 19:22

Émotion totale sur la 2..merci Mo....c magnifique !

» Par Olivier -R-, le samedi 07 mars 2020 à 21:23

Très beau avec des photos particulièrement soignées!

» Par taramont, le mardi 10 mars 2020 à 09:19

@Khara : la trace était PARFAITE, pourquoi ne me l'avez-vous pas faite hier ? :)
@Fan : mais j'étais à la plage ! tu n'as pas vu les flots tumultueux de l'image précédente ? :D
@cess : merci, en montagne les pensées et les images divaguent
@Olivier-R- : merci, je n'ose pas penser à ce que vous arriveriez, vous, à tirer de paysages pareils :)

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne