Accueil > Topo Guide > Sommets > Île de Baffin (Canada) > Broken Dreams > Couloir Broken Dreams > Sortie du 30 avril 2014
 En attente de modération

500 m Broken Dreams, Couloir Broken Dreams

Données techniques

Massif : Île de Baffin (Canada)
Orientation : N
Dénivelé : 500 m.

Difficulté de montée [?] : AD-
Difficulté ski [?] : 4.3 E3
Pente : 35° puis 40°

Nb de jours : ½
Type : Aller/Retour

Cartes : 27F Clyde Inlet

Matériel

Crampons, piolets, 60m de corde

Départ/Accès

Départ : Clyde River (0 m) - Avion

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Le couloir est localisé à l’extrémité de la presqu’île délimitant Sam Ford de Walker Arm.
Un ressaut apparaît chaque année au 2/3 supérieur du couloir. (Est ce pour ça qu'il porte le nom de Broken Dream?). La hauteur du ressaut varie en fonction de l'enneigement, un petit pas de mixte est nécessaire pour passer.
Ce ressaut passé, le couloir mène à un col avec vue sur Walker Arm.
Descente par le même itinéraire. Le ressaut se descend en rappel. Marcus Waring a installé un relais en 2013 en rive droite (corde de 60), nous un spit rive gauche (corde 40).

Photos

La ligne
La ligne [par Remi73]
En été!
En été! [par Remi73]

Remarques/Variantes

Coordonnées GPS non pas du sommet, mais su pied de couloir.
L'accès aux couloirs sur cette partie de la Terre de Baffin se fait généralement en avion jusqu'au village inuit de Clyde River, puis en motoneige ou ski pulka (environ 200 km)

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

11 couloirs à Baffin [»] : Sortie du mercredi 30 avril 2014 par Chuck

Participants : remi73, Thibaut, Damien

Météo

Grand beau, soleil couchant !

Conditions d'accès

Etat de la route :
un peu plus de traces de motoneige, mais peut-on pour autant parler de route...?
Altitude du parking :

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
<300NDureça crisse à la montée ET à la descente
800->500NPoudre
Altitude de chaussage (montée) : On a oublié les peaux, mais c'est bon, on avait les crabes
Altitude de déchaussage (descente) : tout en haut, pour descendre le plus possible !

Activité avalancheuse observée : néant

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : 11 couloirs à Baffin - Dénivelé réel effectué : 500m

Après 3 jours de traversée depuis Gibbs Fjord (voir www.skitour.fr/sorties/cantal,59729.html#sortie ) , à remonter une rivière gelée (en pente bien sûr !), à traverser des lacs gelés et à remonter des moraines sans neige avec nos pulkas (il faut en effet compter une journée pour faire 5 km et 200 m de dénivelée), nous voila enfin arrivés dans Sam Ford Fjord.

C’est à cet endroit que nous rejoignons l’expé d’anglais qui nous précédait d’une journée. Le temps de faire les présentations, et de monter le camp, nous voila parti pour Broken Dreams (il est 16h !).
Le couloir est toujours à l’ombre, mais le soleil commence à pointer le bout de son nez gelé sur la rive droite. L’ascension ne faisant que 500 m de dénivelée, la remontée semble assez rapide par rapport aux précédents couloirs où les lignes de fuites portaient bien leur nom ! Nous arrivons donc rapidement au ressaut situé environ au 2/3 de l’ascension. La section à passer n’est pas très haute (environ 3 – 4 mètres), mais le rocher n’est pas très prisu, l’érosion glaciaire aura eu raison du granit et nous offre une magnifique dalle. Après quelques hésitations à droite puis à gauche, nous choisissons finalement la petite brèche centrale qui offre quelques pas de mixte ludique.
Le dernier tiers, qui se raidit progressivement jusqu’à la corniche sommitale, se remonte tout aussi rapidement dans une neige plus froide qui promet un très bon ski ! Une fois au sommet et après une petite collation, nous attaquons la descente dans une neige légère sur une épaisseur de 15 à 20 cm. Le départ est excellent et offre de superbe virage, puis la neige froide devient progressivement moins épaisse pour laisser place à une couche de surface plus compacte. Nous arrivons au ressaut et nous apercevons nos amis anglais qui se sont lancés à notre poursuite. Leur technique pour remonter les couloirs est assez innovante, en effet, au lieu de porter les skis sur le sac, ils préfèrent les tirer derrière eux comme une pulka à l’aide d’une ficelle. Cette description vous permettra à l’avenir de reconnaître un britannique en ski de randonnée...

Nous passons la corde dans le cablé qui sert de relais pour le rappel, mais malheureusement nous n’avons pris qu’un brin de 50 m qui ne permet pas de passer le ressaut. Heureusement, Thibaut notre pitonneur fou, s’empresse de martyriser le granit canadien pour nous confectionner un relais plus près du ressaut.
Ni une, ni deux, nous nous retrouvons dans la partie inférieure du couloir pour terminer la descente sur le maintenant fameux polystyrène de Baffin qui crisse sous les spatules. Quelques virages rive droite pour le plaisir de jouer avec l’ombre et la lumière et nous rejoignons le bas du couloir.

Cette fois là le campement n’est pas très loin, 5 minutes de skating nous permettent de le regagner et nous allons pouvoir continuer notre journée par les 2 heures quotidiennes de fonte de neige pour faire le plein de boisson et préparer le repas…



Vous trouverez plus d'images sur le blog de Thibaut www.terrainsdaventures.com , dans notre petit film vimeo.com/102214887 ou sur notre page facebook www.facebook.com/pages/Deep-in-Baffin/1396935060561352?ref=bookmarks, ou en venant nous voir sur les festivals :-)



Commentaires

» Par Chuck, le mardi 11 novembre 2014 à 15:25

Pour ceux qui aiment la neige quand il pleut à Grenoble, on vous fait voyager ce soir aux Rencontres du Cinéma de Montagne de Grenoble ! :wink:

» Par Pedro, le mardi 11 novembre 2014 à 15:40

Joli tout ça... Et vous n'avez pas eu froid dans les TLT5 ?? 8O

» Par Chuck, le mardi 11 novembre 2014 à 15:43

Un en Dynafit TLT5, un en TLT6, un en Vulcan, un en BD Prime, personne n'a eu froid aux pieds à ma connaissance, mais vous savez, l'égo parfois... :P
Quoi qu'il en soit nous avons tous gardé la totalité de nos orteils !

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne