Accueil > Topo Guide > Sommets > Bornes - Aravis > Blonnière > Rampe Chauchefoin > Sortie du 24 fevrier 2019
 Topo validé par la modération

2369 m Blonnière, Rampe Chauchefoin

Données techniques

Massif : Bornes - Aravis
Secteur : Borne-Fier
Orientation : E
Dénivelé : 870 m.

Difficulté de montée [?] : AD+
Difficulté ski [?] : 5.3 E4
Pente : 40/45° sur 500m, 50° sur 200m

Nb de jours : ½
Type : Aller/Retour, Boucle

Cartes : 3531OT

Matériel

Piolets, casques, et corde (pour la traversée expo)

Départ/Accès

Départ : Col des Aravis (1486 m) - Suivre la D909 jusqu’au Col des Aravis 1486m (parking).

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Du col, monter vers le S par les faible pentes jusqu'à Plachaux. Repérer sur la droite l'entrée du couloir (plusieurs possible mais difficile de se tromper !). Remonter ce couloir raide (étroiture en glace possible) et au bout de celui-ci tirer sur la gauche par une traversée très très expo pour gagner la rampe proprement dite. La remonter jusqu'au sommet.

Photos

Rampe Chauchefoin depuis les pentes de la porte des Aravis.
Rampe Chauchefoin depuis les pentes de la porte des Aravis. [par Etienne -H-]
Haut de la rampe vu depuis le sommet est de Blonnière.
Haut de la rampe vu depuis le sommet est de Blonnière. [par Bruno Duchesne]

Remarques/Variantes

- Le crux (la traversée) est SSE : elle chauffe ! Bien calculer le timing pour éviter le béton ou le trop mou ! Une corde peut être pas mal si on est pas sûr des conditions.
- 2 étroitures raides dans le couloir d'accès.
- la rampe est en fait plutôt orientée N
Cette rampe peut-etre faite en boucle si on est certain des conditions de la rampe et de la corniche sommitale qu'il faudra franchir . Accés au sommet (pointe sud 2362m) par la face Ouest atteinte depuis la combe à Marion

Voir aussi : toponeige ABC, I2

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Traversée des Aravis par les belles pentes, du Charvin au col des Verts [»] : Sortie du dimanche 24 fevrier 2019 par JB de Miscault

Participants : -
Membres associés : Bart-S

Météo

Grand beau et doux, pas ou peu de vent

Conditions d'accès

Etat de la route : sèche, quelques plaques de glace

Altitude du parking : 1300

Conditions de neige

Des conditions de printemps.
Tout ce qui est N est encore en neige froide, de poudreuse à béton.
Toutes les pentes majoritairement sud sont en transfo. En Est et Ouest raide c'est transfo, sinon ça chauffe partiellement en journée.
Un peu plus en détail :
- NE du Charvin en neige froide damée voir béton, quelques passages poudreux en rive gauche.
- Couloir N de la Mandallaz en neige froide damée
- Couloir O de la pointe Sud de l'Etale : entrée béton, ressaut délicat à ski après 50m (passe très bien en crampons-piolet), en dessous neige froide en rive gauche et béton à droite
-Combaz en grain fin
- Rampe Chauchefoin : bonne poudre en haut, traversée béton, couloir Est en bas encore béton à 8h
- Combe de Tardevant : transfo en visant bien, très bonne frisette en rive droite en bas
- Corniche infranchissable entre Ambrevetta et Gde Forclaz
- Mt Charvet béton en haut, puis transfo en basculant en SO, puis poudre un peu chauffée en bas
- Combe des Verts, transfo parfaite jusqu'au Troncs à 17h
Altitude de chaussage (montée) : 1300
Altitude de déchaussage (descente) : 1200

Activité avalancheuse observée :

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : La Savatte -> Charvin NE -> La Goenne N -> tête de l'Aulp N -> Mandallaz couloir N -> Etale pointe Sud, couloir W -> Etale, couloir Combaz -> Blonnière rampe Chauchefoin -> Les Parosaz, combe de Torchère -> la Grande Balmaz, combe de Balme -> La Roualle, combe de Bella Cha -> Tête Pelouse, combe du Grand Crêt -> Trou de la Mouche, combe de Paccaly -> Tête de Paccaly, combe de Paccaly -> Ambrevetta, corniche infranchissable, impossible de rejoindre la Gde Forclaz -> combe de Tardevant -> Mt Charvet, face W -> Col des Verts, combe des Verts -> Les Troncs => burgers-bières-fat party - Dénivelé réel effectué : 6450m

Un projet qui est né il y a trois ans, après avoir constaté qu'en prenant un peu son temps et même avec du matos "lourd", on peut faire du dénivelé en trouvant le rythme. Et pourtant je me souviens qu'en voyant la sortie de Stéphane & co il y a 12 ans, je m'étais dit que c'était un truc de dingue. L'idée bien sûr n'était pas comme eux de faire un chrono, pas du tout à ma portée, mais plutôt de skier de belles pentes, raides si possible, et avec du matos léger certes mais qui permette de se faire plaisir, pas en cagettes. Après un bon but l'année dernière, je me remotive cette année. Malgré mes petits 35 000 de D+ au compteur, je me dis que les conditions sont idéales pour re-tenter le coup mais je ne donne pas cher de mes chances.
Une journée de dingue, commencée un peu avant 3h à la Savatte, seul à la nuit, mais un peu éclairée par la lune. Evidemment je suis un peu tendu à l'idée de skier des pentes raides à vu à la frontale et je me mets une belle boite en terminant la montée de la combe Ouest du Charvin. Tête en bas, glissade dans le noir, et mains pelées, la journée commence bien!
Finalement la NE passe bien tout comme le couloir Ouest de la Mandallaz, tous les deux en neige damée avec quelques passages bétons. Un peu de cramponnage sur l'arête de l'Etale et j'arrive rapidement au sommet sud, où je plonge toujours de nuit dans le couloir ouest bien béton. Une étroiture m'oblige à une manip' de crampons, je n'ai pas envie de jouer les acrobates à cette heure.
Le jour se lève pour mon plus grand plaisir dans la remontée vers le Combaz, qui m'offre du bon ski et un ressaut bien rempli. Je file vers la Blonnière où j'ai beaucoup de plaisir à skier à nouveau la rampe Chauchefoin, en bonnes conditions, avec une traversée en béton mais au moins pas de risque que la neige se dérobe. La suite du couloir est globalement bien dure avec quelques passages poudreux dans la raide contre-pente en rive droite.
Arrivé au col des Aravis, je retrouve mon ravito et surtout Fabien venu m'accompagner pour la suite du voyage, c'est bon de pouvoir partager ça avec un pote (encore un immense merci!)!
D'autant qu'il adopte un rythme idéal dans la remontée à la porte des Aravis puis au Parossaz. Quel luxe de se mettre dans ses pas et de ne plus penser à rien. Il fait un bon cagnard dans cette face sud, il s'agit de s'économiser pour la suite. Une fois en haut, énorme boulette de ma part, je m'approche trop près du bord pour regarder les différentes options, et pensant être sur un rocher, je fais partir 10m de corniche. Autant dire que ça réveille et que ça appelle à la concentration!
La suite dans les combes qui pourrait se résumer à : monter, descendre, coller les peaux, décoller les peaux, mettre les crampons et rebelote. Ça enchaîne bien les remontées sont assez courtes, on croise du monde, on discute un peu, et on s'offre même le luxe d'une petite pause à la Roualle.
Arrivé en haut de l'Ambrevetta, et ayant fait une croix sur la NE de Tardevant pour cause de doute sur la neige et le remplissage suite au repérage du WE dernier, on se dirige vers le passage qui permet de basculer vers la Grande Forclaz. Une monstre corniche nous empêche de passer, pas trop envie de l'approcher celle-là! On a miséré 1/2h à chercher un passage crampons et piolet en main, dans de raides banquettes de neige ou de touffes d'herbes mais en vain. Gros coup au moral, il faut descendre toute la combe de Tardevant et faire une croix sur la Mamule, on prend déjà un bon bonus sur le D+.
On file donc au Charvet, et je me retrouve rapidement seul. Fabien botte comme un Russe et je l'abandonne lâchement pour rester dans le tempo et le timing. J'arrive au sommet du Charvet avec encore un peu de jus mais avec plus une goutte d'eau. La descente est meilleure que le WE dernier, il faut jouer avec les contre-pentes qui ont bien chauffées.
La remontée vers la Pointe Percée est brûlante, et il n'y a pas d'eau au refuge de Gramusset sur lequel je misais tout pour m'hydrater. Le haute de la Pointe Percée semble bien abîmé avec un passage rocheux, j'ai la tête qui tourne un peu, je suis seul, je joue la carte de la prudence, après avoir grillé un gros joker aujourd'hui et fini le périple au col des Verts en suçant de la neige. Petite déception de ne pas finir sur le culmen des Aravis, mais l'impression que la traversée est cochée demeure. Je rejoins ensuite Fabien à Gramusset avant de profiter d'une transfo parfaite jusqu'aux Troncs, où la ptite famille nous rejoint, avec des victuailles : LE PIED!!
Reste maintenant à trouver un autre projet bien débile...


Commentaires

» Par Remigrec, le lundi 25 fevrier 2019 à 20:07

Il l'a fait ! Bravo, belle motiv :)

» Par Nano74, le lundi 25 fevrier 2019 à 20:28

Bien joué, un beau challenge à retenir, mais que j'imagine plus volontiers en compagnie d'un ou deux pote(s), pour ajouter à la notion d'aventure, celle du partage... Bravo en tout cas!

» Par Nano74, le lundi 25 fevrier 2019 à 20:35

Peux-tu me dire quelle distance cela fait, STP?

» Par Bart-S, le lundi 25 fevrier 2019 à 20:46

Hop, je m'associe et ajoute un 5.X à mes stats à moindre frais :lol:

Quelques éléments du making of:
8h20, appel de JB depuis le pied de la rampe : "c'est toi en rouge garé au col?" Nonon, c'est le père noël...
9h30, pentes Sud de la porte des Aravis : "wouha, ça sent fort le bouc!" 3500m de D+ dans les pattes, tu m'étonnes... A moins que ça ne soit les dizaines de bouquetins qui nous entourent...
10h30, sommet des Parossaz : "oh putain j'ai failli baser avec la corniche, le con!" Euh, oui, le con... On va peut être s'épargner la course d'arêtes et prendre ce premier couloir non?
11h30, pause à la Roualle : l'erreur. JB reprend des forces, fini la ballade tranquille pour moi.
12h45, montée à une antécime de la tête de Paccaly : "JB, tu fais du 5.4 avec un seul piolet, tu vas quand même pas mettre tes crampons pour monter du 40° dans des marches?!" Euh, ah non, pardon.
13h30, le piolet planté dans une touffe d'herbe dans une pente à 50° plein Sud : "Je la sens pas cette désescalade dans les rochers, bitch!" JB, tu fais du 5.4 avec un seul piolet mais tu renonces dans une désescalade en 3?! Ça me va :happy:
15h00, après de looooongs mètres de D+ avec quelques kilos de neige sous chaque peau, texto à JB : "File! Courage, il te reste vraiment plus grand chose!!!" Enfin 1000m de D+ quoi ^^
17h, arrivée à Gramusset, le gosier sec...
17h30, arrivée à l'auberge nordique : "Un coca svp! - On a que du coca zéro, c'est bon? - Euh non, il nous faut du sucre là!".
Ravi d'avoir pu partager un bout de cette sacrée bambée avec toi JB. T'es vraiment une machine :wink:

Pour les projets bien débiles je me fais pas trop de soucis, le groupe "ski, gras et bières" en a déjà plein la tête :cool:

» Par jeanluc, le lundi 25 fevrier 2019 à 20:48

La classe ! Félicitations, une sacrée journée !! :cool: :wink:

» Par JB de Miscault, le lundi 25 fevrier 2019 à 21:12

Nano, ça fait un peu moins de 55 bornes.
:D Fabien!

» Par David Z, le lundi 25 fevrier 2019 à 21:28

Wow !
:OO:
:OO:
:cool:

» Par Rémo Barbaruli, le lundi 25 fevrier 2019 à 21:28

Classe ! (À part la corniche)
Beau tour du proprio !

» Par Jérôme Couturier, le lundi 25 fevrier 2019 à 21:44

Yes, superbe !

» Par Boris Pivaudran, le lundi 25 fevrier 2019 à 22:03

Bon sang la sortie de mutant :OO: :OO: t'as dû bien dormir après ça !

» Par MaudC, le lundi 25 fevrier 2019 à 22:39

Énorme !! Je me disais bien qu’avec cet anticyclone, t’allais nous faire qlq chose !! Superbe, dément !

» Par romu, le lundi 25 fevrier 2019 à 23:11

Bravo :roll:

» Par Em42, le mardi 26 fevrier 2019 à 06:26

Pouahh bravo !!! :cool:

» Par Navier, le mardi 26 fevrier 2019 à 07:53

Jolie, nous l'avions en tête comme projet débile après notre traversée des Bauges d'il y a 15 jours ! :D
Maintenant on a tout l’itinéraire, Yapluka ! :OO:

» Par Lesvieuxgarcons, le mardi 26 fevrier 2019 à 07:54

Bravo JB! J'aime le principe "chacun sa route" dans cette traversée, pas de figure imposée sinon le plaisir! Et je valide à fond la variante par la rampe Chauchefoin!

» Par Capitaine_BenA, le mardi 26 fevrier 2019 à 11:23

Enorme ! Bravo pour cette magnifique traversée.

» Par maya, le mardi 26 fevrier 2019 à 12:50

taré ! :P :wink:

» Par Kantz, le mardi 26 fevrier 2019 à 13:40

Belle couture!

» Par henyan, le mardi 26 fevrier 2019 à 14:00

@JB; Je m'interrogeai sur le pourquoi entreprendre une telle bambée seul sur la première partie je comprends que tu n'as pas eu beaucoup de candidats pour t'accompagner quand on voie le dénivellé et la distance parcourue.
Bravo pour la performance mais tu as quand même mis le curseur risque sur une position élevée :lost: pour la réalisation de ce projet.
A titre indicatif combien as tu perdu en poids ? serait ce lancer une nouvelle mode pour perdre du poids ? :wink:

» Par neigerome, le mardi 26 fevrier 2019 à 15:30

trouver le rythme, trouver le rythme :wink:
vu ton chrono à la vgs 2017, tout le monde ne peut envisager cette course à la journée tant par la longueur que les pentes parcourues

bravo en tout cas pour la réalisation
@ suivre

» Par jeronimo, le mardi 26 fevrier 2019 à 18:19

ça a du bon la connerie!
comme quoi il n'y a pas besoin d'être mutant pour se faire une belle traversée. Beau projet et bel itinéraire.
ça donne envie de réalisée quelques conneries en stock!!
merci pour le partage!

» Par Ferski, le mardi 26 fevrier 2019 à 20:26

Très belle virée, avec une bonne caisse on peut voyager loin :wink:

» Par Tchouf, le mardi 26 fevrier 2019 à 20:33

Bravo l'artiste :OO:

» Par JB de Miscault, le mardi 26 fevrier 2019 à 20:54

Merci!
De l'engagement oui, mais finalement seule la Rampe Chauchefoin est bien expo, et il faisait jour.
2,5 kg en moins, mais je l'emploie à les récupérer... :D

» Par Bernard de Miscault, le mercredi 27 fevrier 2019 à 11:08

Évidemment quelques montées d’adrénaline en lisant le récit :lost: Bravo pour ce projet qui te tenait tant à cœur; je me rappelle de ta déception de l'année dernière :wink: Merci à Fabien pour la deuxième partie et pour son récit fidèle: tout à fait les expressions de JB, mais seulement en montagne :lol:
Pour faire du gras je connais une très belle adresse un peu plus au sud :cool:

» Par Clément Pernet, le mercredi 27 fevrier 2019 à 16:13

Sur-mutant, mais on dirait que tu t'étais plutôt bien préparé, aux vues des grosses sorties précédentes. Gaffe quand-même, et content de voir que tu as trouvé les ressources morales pour renoncer à la pointe percée.

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne