Accueil > Topo Guide > Sommets > Valais E - Alpes Pennines E > Bishorn > Traversée Mottec > Zinal (Haute route Impériale) > Sortie du 19 avril 2017
 Topo validé par la modération

4153 m Bishorn, Traversée Mottec > Zinal (Haute route Impériale)

Données techniques

Massif : Valais E - Alpes Pennines E
Secteur : Valais Central
Orientation : T
Dénivelé : 7100 m.

Difficulté de montée [?] : PD+
Difficulté ski [?] : 4.1 E3
Pente : 40°/45° max

Nb de jours : 4, 5, 6
Type : Traversée

Cartes : Vissoie1307 St Niklaus1308 Evolène1327 Randa1328

Matériel

Terrain glaciaire délicat + arêtes alpines.
Crampons piolets (en acier de préférence) / corde
Nécessaire de mouflage / sangles de rappel
Un corps mort.


Départ/Accès

Départ : Mottec (1556 m) - Martigny > Sion > Sierre > Direction val d'Anniviers : Vissoie > Ayer > Mottec

Itinéraire

Jour 1 : Mottec -> col des Arpettes -> Turtmannhütte
D+ : 1700 m ; D- : 650 m
De Mottec, traverser le pont et emprunter le sentier direction Barneuva jusqu'à l'Alpage de Barneuva. Continuer vers l'E et franchir un verrou par la Remointse pour rejoindre un replat vers 2500 m. Continuer dans le vallon jusqu'au col 3044 m (moins raide sur son versant E que le col des Arpettes, 3008 m). Descendre dans la combe de l'Inners Wängertälli pour rejoindre le glacier de Turtamnn vers 2400 m (raide et possiblement déneigé sur la fin). Traverser le glacier et remonter à la Turtmannhütte en face.

Jour 2 : Turtmannhütte -> Brunegghorn -> cabane de Tracuit
D+ : 1700 m ; D- : 1000 m
Du refuge, partir à l'horizontal vers le SE et remonter le couloir raide du Gässi (en neige ou sentier avec cables en rive gauche). Poursuivre vers le SE en traversant la moraine pour rejoindre le Brunegggletscher que l'on remonte en direction du sommet. Finir l'ascension par les pentes SW plus raides sous le sommet. Descendre par l'itiénraire de montée et traverser le glacier pour passer à gauche de l'Adlerflüe. Rejoindre le plat du Turtmanngletscher vers 2800m. Remonter sa rive gauche jusqu'à la cabane de Tracuit située non loin du col de Tracuit.

Jour 3 : Cabane de Tracuit -> Bishorn -> cabane de Tracuit -> col de Milon -> cabane de l'Arpitetta
D+ : 1200 m ; D- : 1600 m
De la cabane de Tracuit, partir vers l'E pour traverser en légère montée le Turtmanngletscher en direction de l'Über-den-Mergasch. Vers 3500 m, remonter le galcier sous le Bishorn jusqu'au col entre les 2 pointes. Finir l'ascension par l'arête jusqu'au sommet 4153 m. Redescendre jusqu'à la cabane de Tracuit et franchir le col de Tracuit (cables). Descendre les pentes SW sous le col jusqu'à un replat vers 2700 m. Remonter vers le S pour franchir la crête de Milon soit par le col de Milon (versant N un peu raide et versant S débonnaire) ou plus haut sur la crête à l'E du col (versant N plus skiant et versant S en désescalade facile). Traverser ensuite à flanc vers le SE en perdant le moins d'altitude possible pour rejoindre la cabande d'Arpitetta (remontée possible par faible enneigement).

Jour 4 : Cabane de l'Arpitetta -> Dôme de Moming -> Epaule du Zinalrothorn -> cabane du Grand Mountet
D+ : 1500 m ; D- : 1300 m
Du refuge, descendre plein S pour rejoindre les moraines vers 2650 m. Attaquer le glacier par une pente raide puis une traversée à flanc sur la droite sous les séracs pour rejoindre un plat vers 2880 m. Continuer en traversée vers le SW en direction du pied de la face du Besso que l'on longe pour rejoindre un immense replat du glacier vers 3200 m. Le traverser vers l'E puis obliquer au SW dès que possible pour remonter le glacier jusqu'au Dôme de Moming. Revenir au col 3582 m et parcourir l'arête du Blanc aérienne et effilée vers l'Epaule du Zinalrothorn. Vers 3750 m, on peut prendre pied facilement sur le glacier du Mountet. Poursuivre l'arête jusqu'à l'Epaule du Zinalrothorn en aller/retour et descendre le galcier du Mountet en longeant la face S de l'arête du Blanc. Vers 3200 m, quitter le glacier, traverser la moraine et descendre sur la cabane du Grand Mountet.

Jour 5 : Cabane du Grand Mountet -> Mont Durand -> Zinal
D+ : 1000 m ; D- : 2050 m
Du refuge descendre vers le S pour rejoindre le glacier Durand vers 2800 m. Le remonter en rive gauche et contourner les séracs par la droite en rejoignant l'épaule neigeuse prolongeant l'arête du Roc Noir au S. Poursuivre sur l'épaule et se diriger vers le col Durand. Gravir la dernière pente raide (45°/100m). Du col, suivre le flanc S de l'arête en direction du Mont Durand, contourner la barre rocheuse par la droite ou la gauche et rejoindre le sommet du Mont Durand. Descendre par le même itinéraire jusqu'au bas du glacier Durand et bien rester en rive gauche pour franchir une zone de séracs au pied de la cabane du Grand Mountet. Poursuivre par le galcier de Zinal toujours en rive gauche jusqu'à rejoindre le large chemin d'accès à la cabane du Petit Mountet. Descendre le chemin carrossable jusqu'à Zinal et retour au point de départ en car postal.

Photos

Itinéraire de Turtmann à Tracuit. Un gros détour pour passer le 1° vérrou glaciaire.
Itinéraire de Turtmann à Tracuit. Un gros détour pour passer le 1° vérrou glaciaire. [par mick38]

Remarques/Variantes

Raid glaciaire engagé au coeur de la Couronne impériale de Zinal (Val d'Anniviers) ; décor époustouflant à la limite des 4000.
Un 4000 facile : le Bishorn.
Une étape très alpine : traversée du col de Moming par l'arête du Blanc sous l'épaule du Zinalrothorn (Remontée de 110m d'une arête fine parfois cornichée ou en glace ; cotation alpinisme PD+)
Progression encordée sur le glacier de Moming au cheminement complexe

Variantes de départ
- Depuis Oberems et Gruben (déneigement de la route vers début mai), remonter la Turtmanntal jusqu'à la Turtmannhütte.
- Depuis Ayer, gravir l'Omen Roso et descendre en versant E jusqu'à la Turtmanntal.
- Depuis Zinal, rejoindre directement la cabane de Tracuit

Variantes possibles
- Pour raccourcir la traversée, on peut shunter l'ascension du Brunegghorn et/ou du Bishorn.
- Pour rallonger le séjour, on peut gravir le Trifthorn ou la Pointe de Zinal depuis la cabane du Grand Mountet

Voir le site Haute route impériale / Tour du Ciel

Variantes :

» Traversée St Niklaus > Zermatt (D+ 5700m ; Départ St Niklaus (Télécabine de Jungu))
Une variante plus logique, et qui permet un dernier jour de folie avec une descente sur Zermatt
Jour 1 : St Niklaus (Jungu) > Turtmannhütte par le Jungtaljoch (Voir GPS)
Attention: télécabine privé =>1° à 7h puis 10h 13h 16h 18h (CHF 12, pas d'Euros) renseignements station de Gratchen > info@gratchen.ch ou site https://www.graechen.ch/fr/Media/Attraktionen/Telepherique-St.Niklaus-Jungen
Jour 2 : Turtmannhütte > Bishorn > Cabane de Tracuit
Jour 3 : Cabane de Tracuit > Cabane du Grand Mountet par l'arête du Blanc (+ eventuellement Trifthorn en A/R)
Jour 4 : Cabane du Grand Mountet > Zermatt par le col Durand puis l'Arbengletscher (+ Eventuellement Mont Durand en A/R)

» Traversée Oberems > Zermatt (D+ 6570m ; Départ Oberems)
Variante sur le jour1 qui permet de monter en cas de mauvaises conditions (vent sur St Niklaus) ou doute sur la nivo au Jungtaljoch. En ajoutant également un jour, le raid devient plus abordable physiquement.
J1 : Oberems > Turtmannhütte par Gruben. Montée à Oberems par la route et parking à la sortie d'Oberems à la barrière hiver (route ouverte mi mai). Ou parking à Turtmann et montée à Oberems par le télécabine (6 places max avec sacs et skis)
Jour 2 : Turtmannhütte > Brunegghorn > Tracuit
Jour 3 : Tracuit > Bishorn > Arpitetta
Jour 4 : Arpitetta > Blanc de Moming > Cab Gd Mountet. En cas de mauvaises conditions sur l'arête du Blanc vers l'épaule du Zinalrothorn, possibilité de descendre par l'arête SW du Blanc (plus facile en mixte) itinéraire 489 carte Arolla 283S
Jour 5 : AR au Trifthorn
Jour 6 : Cab du Grand Mountet > Zermatt par le col Durand puis l'Arbengletscher (+ éventuellement Mont Durand en AR) et retour Turtmann.



Sommet(s) associé(s) : Zinalrothorn

Refuge(s) associé(s) : Cabane du Grand Mountet Cabane de Tracuit Turtmannhütte Cabane d'Arpitettaz

Voir aussi : Les plus beaux raids à skis de Mario Colonel

Sortie(s) GPS associée(s) : 07.04.13

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Bishorn, Traversée St Niklaus > Zermatt [»] : Sortie du dimanche 16 au mercredi 19 avril 2017 (4 jours) par Jeroen

Participants : Julie, Julien, Christophe, Laurent, Mathieu, Siméon, Timothée et Quentin
Membres associés : tophe

Météo

Conditions perturbées : Assez beau mais avec du vent les trois premiers matins + neige l'après midi. Dernier jour mauvais : brouillard, neige et vent.

Conditions d'accès

Etat de la route : Sèche

Altitude du parking : St Niklaus 1100

Conditions de neige

Globalement des conditions très sèches pour la saison : les faces S / Croupes S sont déneigées à plus de 2800. En altitude les conditions sont correctes et les glaciers bien bouchés.

On a eu droit à 10cm de poudre tous les soirs, rendant le ski plutôt agréable là ou le vent n'avait pas sévi. Ailleurs neige dure ou légèrement revenue selon l'exposition ou l'heure, mais jamais glacée/vitrifiée, sauf sur la descente presque finale pour rejoindre le Zmuttgletscher.

Altitude de chaussage (montée) : 2400 (400m / 1h15 de portage depuis le Jungen)
Altitude de déchaussage (descente) : Zermatt, avec 500m de descente par les pistes à canon au milieu des prairies bien vertes. Hallucinant.

Activité avalancheuse observée : RAS.

Skiabilité [?] : •••°°


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Bishorn, Traversée St Niklaus > Zermatt - Dénivelé réel effectué : 5700m

Raid annuel avec les cousins, cette fois-ci avec les mômes pour qui ça va être une première expérience de raid haute montagne !

Après une longue hésitation, on décide de maintenir ce qui avait été prévu malgré des prévisions météos assez changeantes: La magnifique traversée St Niklaus > Zermatt.

Départ donc vendredi soir pour Chamonix où l'on passera la première nuit, ça évitera un lever à des horaires indécentes le lendemain. Petit restau où tout le monde fait connaissance : Julie et Julien avec qui on fête le 5ème raid en ski de rando qui cette année ont emmené leur fils Siméon, Mathieu l'indéfectible compagnon de ski depuis quelques années déjà et son fils Timothée, Laurent homme multi activité baroudeur dans l'âme, et Christophe dit "bolo man". Cette année Quentin m'accompagne, avec une furieuse motivation et un peu d’appréhension aussi.

Samedi 15 Avril

Levé 4h30 du mat, on déjeune dans la voiture sur la route de St Niklaus pour la benne de 7 heures. Le jour se lève doucement, la météo est plutôt correcte. La benne de St Niklaus, c'est 4 personnes maxi toutes les 10 minutes, pour une dépose au village de Jungen à 1955 mètres. Un groupe de suisses avec leur guide nous précède. A la 5ème rotation on est tous en haut. Départ 7h50 skis sur le dos dans un joli melezet. On chausse au bout de 400m et une grosse heure de marche. Le regel et le grips sont excellents. Tout le monde passe sans encombre le petit raidillon pour atteindre le glacier, pentes à presque 40° en vieille poudre et conversions parfois techniques. Enfin on est au premier col, le Jungtaljoch à 3220m, avec les Suisses. Au sommet un vent glacial nous cueille et on découvre le faible enneigement : la face SW est déneigée, il faut descendre près de 100m dans des rochers un peu péteux, ça donne bien l'ambiance des 4 prochains jours.

Petite descente à skis puis repeautage pour rejoindre le deuxième et dernier col de la journée : Pipjilicke, 150m plus haut. Derrière c'est encore bien sec mais ça passe à ski. On poursuit vers Turtmannhütte non sans remonter 30 mètres pour retomber dans le bon vallon.

Au refuge, très bon accueil, rösti et bière pour clore cette belle première journée. Les enfants sont en forme, c'est top. Dehors il neige et ça souffle bien.

Dimanche 16 Avril

Levé 5h, départ 6h15. Un petit manque d'organisation ! Il fait relativement beau, le temps de petit-déjeuner et le vent est presque tombé. On négocie le couloir de Gässi en crampons, puis on louvoie sur les moraines pour passer l'épaule du Brunnegletscher vers 2950. Courte descente en bonne neige puis repeautage pour rejoindre Tracuit. On y est vers 9h30. Les conditions sont plutôt bonnes, On décide de directement filer vers le Bishorn que l'on effectuera en A/R. Vers 3400 on fait un trou dans la neige et on allège les sacs, inutile de s'encombrer pour rien. Quand on est vers 3500, le sommet est bien pris et le vent suffisamment désagréable pour dissuader une partie du groupe de faire demi-tour. L'autre partie s'entête, et finalement le sommet se fera sous le vent mais avec de la visi.

Tout le monde se retrouve à la cabane de Tracuit, rénovée depuis mon dernier passage il y a presque 10 ans ! Grand luxe. On passe l'après midi à buller, dehors comme la veille c'est tout bâché et il neige à l'horizontal. Les prévisions météo ne sont pas fameuses, on avisera.

Lundi 17 Avril

Le vent a soufflé toute la nuit et souffle encore bien au réveil. Par contre le ciel est limpide. On se prépare pour une grosse journée encore, avec en tête des plans de repli toujours possibles. On met du temps pour passer le câble du col de Tracuit, et dans la descente un ski manque de finir dans une barre rocheuse. Spatule explosée, mais pas vraiment gênant pour skier. Ouf. descente excellentissime, avec une belle poudreuse, même si encore une fois il faut un peu louvoyer.
Repeautage pour le col de Millon, magnifique trace de Mathieu, puis petit rappel pour descendre de l'autre coté. Diable c'est sec. J'avais souvenir d'une pente raide mais en neige, c'est (desormais ?) corde presque obligatoire. Derrière on repeaute 100m pour théoriquement éviter une traversée fastidieuse sur la cabane d'Arpitetta, elle ne sera quand même pas bien sympa, car toutes les croupes S sont déneigées, à plus de 2800 mètres...

La trace sur le glacier de Moming est faite dans 20 à 25 cm de poudre, on retrace quand même en bas pour éviter un passage bien expo sous les séracs (la trace du matin passant même au milieu des glaçons déjà tombés..). Superbe montée, passage assez impressionnant sur un pont de neige entre deux crevasses, puis arrivée au Dôme de Moming pour certains, les autres s'arrêtent au col. Le crux du raid est devant, avec la fameuse arête du Blanc. On fait 3 cordées de 3, et il nous faut près d'une heure pour la parcourir dans d'excellentes conditions : belle trace et peu de vent. Tout le monde a quand même été bien concentré ;)

La descente derrière est excellente, poudre et grosse banane pour tous. On est à la cabane de Grand Mountet vers 14 heures, avant la tempête classique de la fin d'après midi. Toujours aussi sympa. Gardiennes au top. On passe la soirée à jouer aux cartes ou au Monopoly. Les gamins tiennent le choc !

Mardi 18 Avril

Au réveil c'est la soupe à la grimace : temps bien bouché, par contre vent faible. On décolle comme chaque jours peu après 6 heures, avec pour objectif de basculer sur Zermatt par le col Durand, avec toujours la possibilité de repli sur Zinal. Belle montée dans le coton avec visibilité furtive, puis on sort au col dans la grosse tempête. Petite hésitation sur le début de descente puis très vite on retrouve des conditions ou il est possible de survivre : vent faible et visibilité. Le Cervin en face apparaît furtivement, donnant une vraie atmosphère montagne à cette dernière descente. On profite d'un couloir encore continu en neige (dégeulasse) pour rejoindre le Zmuttgletscher, ça sent la fin. Petit repeautage pour rejoindre les pistes de Zermatt puis fin de descente sur un tapis blanc au milieu des prairies. Hallucinant. Traversée de Zermatt skis sur les dos au milieu des hordes de Chinois, puis train jusqu'à St Niklaus.

Un raid excellentissime malgré des conditions météo pas très favorables. Une équipe géniale, une excellent ambiance, et des mômes qui nous ont vraiment impressionnés. Merci à tous, à refaire d'urgence.


Commentaires

» Par pierre cretinon, le jeudi 20 avril 2017 à 18:33

Waouh, l'arête du blanc, avec les jeunes, Bravo!un bel engagement, ça fait plaisir de voir des parents motivés sur skitour! :D :D
On s'était d'ailleurs presque croisé au blanc de moming en 2008,mais sans enfants... :D

» Par Mathieu Touchet, le jeudi 20 avril 2017 à 18:54

Quatre jours de voyage qui font une coupure de rêve et qui regonflent à bloc !!! Merci d'avoir tiré vers le haut ;-) Timo a de super souvenirs et l'envie de recommencer : pari gagné ! Toujours un plaisir de t-accompagner dans ces aventures autant exigeantes qu'épanouissantes mon ami :D

» Par Marco, le jeudi 20 avril 2017 à 18:58

Joli tour qui rappelle des souvenirs :cool:
Le col de Millon a bien changé :ill:
Félicitations à la petite classe, j'aurais aimé faire ça à leur âge. :cool:
A propos je suis retourné sur la sortie de 2008, les photos ont disparu :( :ill:

» Par Laurent, le jeudi 20 avril 2017 à 20:13

Merci à toi pour l'organisation au top, que des bons souvenirs, un très joli raid à tout point de vue avec une belle équipe dans la bonne humeur. :D

» Par didiergo, le jeudi 20 avril 2017 à 21:25

Super sympa de faire un tour comme cela en famille avec les enfants ! Surtout que ce n'était pas vraiment facile et avec des conditions météo et de neige pas optimales. Bravo à vous tous :cool: :cool:

» Par matyeux, le vendredi 21 avril 2017 à 11:25

Salut,
Peut-être était-ce votre objectif, mais vous êtes passés au col de Millon E et non pas au col principal (qui semblait plus enneigé vu de la cabane). Nous avons suivi vos traces le lendemain pour rejoindre Arpittetaz. Mais pas d'arête du Blanc le jour suivant pour nous car la dégradation du temps rendait l'itinéraire trop délicat. Descente sur Zinal et fin de raid avec 1 jour d'avance :(

» Par andras, le vendredi 21 avril 2017 à 12:07

Wow! C'est sec de chez sec partout :(

» Par tophe, le vendredi 21 avril 2017 à 18:16

merci jeroen, même si j'en ai bien c.. les 2 premiers jours :wink:
Super groupe, super ambiance et super chef de troupe ! :D

» Par leded, le vendredi 21 avril 2017 à 22:47

Bien jolie cette arête du Blanc. Ça gaze :OO:

» Par Fabien VIGUIER, le samedi 22 avril 2017 à 09:31

Nous avons fait quasiment le même raid avec 1 jour de décalage. Je pourrai rajouter 2/3 infos :
L'équipe de gardien de Tracuit vraiment pas sympa malgré les apparences et zéro connaissance de leur environnement montagnard, ne surtout pas compter sur eux pour avoir des infos utiles. Par exemple : pour partir de Tracuit en hiver, il vaut mieux partir en rive gauche (laisser le refuge sur sa droite dans le sens de descente), après avoir longé le plateau sur 200m, il y a une descente tranquille en ski (permet d'éviter le passage d'été et ses échelles en rive droite).
Le passage hiver du Col du Milon est indiqué par un Kairn, très utile par mauvais temps (c'était notre cas). Ce passage se situe entre le "R" et le "E" des cartes 25.000 des cartes Suisses. Le passage 3215 m. est intéressant pour éviter un repeautage nécessaire pour rejoindre le Refuge D'arpitettaz. Super équipe de Gardien très sympa et pour le coup de vrai connaisseurs de leur montagne, bref tout le contraire de Tracuit...
Nous sommes partit de Mottec et retour sur Zinal. 2h30 de portage à l'aller et 1h30 pour redescendre sur Zinal.

Globalement très faible enneigement, mais les glaciers sont bien bouchés dans l'ensemble. L'arête du blanc de Moming est en condition correcte, même si, en ce qui nous concerne, cela a été un "grand moment" : mauvais temps, (jour blanc+vent), zéro trace et 40 cm de fraîche posé sur la glace/rocher...

» Par taramont, le samedi 22 avril 2017 à 10:10

mais que fait la Protection de l'Enfance ? la Couronne impériale servie avant la moustache ? en tous cas, chapeau à toute cette courageuse et brillante équipe :) :)

» Par matyeux, le samedi 22 avril 2017 à 13:39

Notre groupe a eu la meme impression que Fabien Viguier au sujet de l'equipe de la cabane de Tracuit; la gardienne se la joue un peu 'star' et prend parfois les visiteurs de haut.

» Par cassien, le samedi 22 avril 2017 à 18:25

bien bravo :wink:

» Par henyan, le vendredi 05 mai 2017 à 12:35

Jolie réalisation de projet d'équipe en famille, dire que je ne l'ai pas fait ! :)

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne