Accueil > Topo Guide > Sommets > Mercantour - Alpes Maritimes Italiennes > Bec de Marseille > Par Combe de Maisonnette > Sortie du 09 fevrier 2019
 Topo validé par la modération

2743 m Bec de Marseille, Par Combe de Maisonnette

Données techniques

Massif : Mercantour - Alpes Maritimes Italiennes
Secteur : Tinée
Orientation : N
Dénivelé : 1250 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.1 E1
Pente : 40°/100m

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3639OT ASF6

Matériel

Crampon pour la baisse

Départ/Accès

Départ : St Dalmas le Selvage (1500 m) - De Nice prendre la direction Digne par la vallée du Var. A la fin de la double voie du défilé de Chaudan tourner à droite en direction du col de la Bonette et remonter la vallée de la Tinée. Dépasser St Etienne de Tinée et après 4 km (Pont Haut) prendre à gauche vers St Dalmas le Selvage.

Itinéraire

Du parking de Saint Dalmas remonter le vallon de Gialorgues. Dépasser le hameau de Bouden, à la balise 72 descendre à gauche vers le torrent de Gialorgues que l'on franchit par une passerelle prendre alors à gauche une piste forestière que l'on suit jusqu'à 1850 m où l'on atteint l'entrée de la combe de Maisonnette. La remonter jusqu'à la baisse de marseille puis suivre la crète E du bec de Marseille jusqu'au sommet

Remarques/Variantes

Sortie(s) GPS associée(s) : 24.02.19

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Plaque à vent sous la baisse de Marseille [»] : Sortie du samedi 09 fevrier 2019 par Ferski

Participants : jean francois latil, Christian,Dan,Jeff,Jimmy,Gérard,2 Lucs,Léon,

Météo

Beaucoup de vent de dominance NE

Conditions d'accès

Etat de la route : RAS

Altitude du parking :1500m

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 1500m
Altitude de déchaussage (descente) : 1500m

Activité avalancheuse observée : Plaque à vent de 30-40cm d'épaisseur sous la baisse de Marseille aux environs de 2500m partie sous mes skis à la montée Pente entre 35 et 40° , versant NE.

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Plaque à vent sous la baisse de Marseille - Dénivelé réel effectué : 1123m

Sortie délicate ce jour.
Les préparatifs ont été difficile dès hier soir à fixer une heure de RDV à tous. Pour regrouper 10 participants cela prends du temps.
Tout finit par rentrer dans l'ordre hier soir.
Avant de se retrouver tous ce matin, déjà un HS oublié de se réveiller (il appréciera d'être rester à la maison après mon CR).
On arrive sur ST-Dalmas-le -Selvage, le vent souffle déjà fort (> aux prévisions de MF).
Les cimes fument, on est rapidement dans le bois de ville, le vent se calme un peu à cet endroit.
On suit apparemment 3 personnes, les traces s'effacent rapidement.

Dès notre sortie sur le plateau de maisonnette, on aperçoit 3 silhouettes sous la baisse de Marseille.
Nous suivons leur trace (de ce qui l'en reste à vrai dire).
Je suis en tête, 3 compagnons sont proches de moi quand je décide de bifurquer plus sur la droite des traces qui nous précèdent.
La neige se fait dure, j’essaie de trouver de la neige plus souple pour éviter de déchausser. Il me reste 20-30m avant la baisse de Marseille. Je fais une conversion je m'approche de petits rochers à surmonter à skis quand la neige se dérobe.
Je pars avec la plaque, je suis juste en dessous de la cassure.
Je pars coucher sur le flanc puis sur le dos, balloté par la neige qui s'accumule sous mon corps. j'essaie de planter les bâtons en vain dans la neige dure; je les perds.
Je continue à lutter contre la vitesse qui augmente, je pose mes doigts forts dans la neige qui raclent la pente.
je m'arrête net dans la pente tout penaud.
Je ne sais si j'ai mal si je me suis blessé...
Il me faut du temps pour réaliser que je suis entier sans égratignure.
De là, je fais des signes pour mes compagnons du haut qui sont restés à l'écart. Je suis descendu à toute vitesse sur 100m environ.
je me mets vite à compter mes compagnons d'en dessous qui ont tout reçu sur eux.
Tous sont en surface. Je fais des signes si cela va, le vent empêche de nous entendre.
je vois un compagnon qui bouge pas trop:j'ai peur qu'il se soit fait mal.
Je décroche mes skis que je pose sur la neige.
Pas mal d'affaires ont volé de mes compagnons d'en dessous.
Je ramasse tout se que je vois, la coulée fait dans les 200m de long,sur 30-40m au plus large environ. Ils ont été projetés sur plusieurs dizaines de mètre pour certains. 50cm d'épaisseur de neige leurs sont tombés dessus.

Je m'approche du compagnon blessé; il a mal à une cheville; il ne peut plus redescendre par ses propres moyens.

Nous décidons d'appeler les secours en montagne; la protection civile vient le récupérer. J'attends de ses nouvelles en espérant qu'une entorse à la cheville.
Un autre compagnon c'est pris de gros blocs de neige sur une cuisse; il va se faire examiner également.

Conditions difficiles ce matin dû au vent qui a fait des ravages et qui a bien plaqué de partout sous les crêtes.


Si vous trouvez un bâton, un couteau pour le ski, des lunettes, une gourde merci de le laisser au garage LATIL ou à l'OT de ST-Etienne-de-Tinée (à Chantal).



Commentaires

» Par jean francois latil, le samedi 09 fevrier 2019 à 18:02

Ferski ,c'est le nettoyeur,aprés lui on a de la neige dure pour la descente... :lol: En tout cas merci au secours! :wink:

» Par patric bosetti, le samedi 09 fevrier 2019 à 18:13

salut Eric j'espère que tout va bien pour vous tous !!! les trois personnes devant c'était moi et deux collègues ! pour nous tout c'est bien passé , après la baisse de Marseille c'était le printemps et le vent c'est arrêté a midi on est descendu le couloir Nord ouest du bec de Marseille , on c'est régalé !!! je vous ai aperçu sous la baisse en montant au sommet et après plus rien !! je sais pourquoi maintenant !! incroyable a 20 minutes prêt ça aurait pu être nous :roll:
bonne récupération :wink: :wink: :wink:

» Par Phil'Ô, le samedi 09 fevrier 2019 à 18:28

Salut à tous. Bien heureux que tous soient là pour racconter la mésaventure.
Putain que c'est fourbe quand-même. Le groupe de Patrick est passé juste avant et rien... Et là, ça casse juste une vingtaine de minutes après... Putain, c'est le Casino quand-même...
Bref, prompt rétablissement aux blessés.

» Par matt, le samedi 09 fevrier 2019 à 19:00

Merci pour ce CR intéressant.

» Par Philippe vernet, le samedi 09 fevrier 2019 à 19:25

Bon rétablissement au bléssé aprés cette grosse frayeur..... :)

» Par skiroad, le samedi 09 fevrier 2019 à 20:26

Oui, :) heureux que tous vont bien et bon rétablissement aux blessés :) .
Malheureusement on oubli qu'une plaque peut partir après d'innombrables passages sans souci :roll: , c'est la multiplication des vibrations qui peut la décider à partir :( . :cool:

» Par patric bosetti, le samedi 09 fevrier 2019 à 21:03

et le nombre de skieurs sur la plaque iii :wink:

» Par jean francois latil, le samedi 09 fevrier 2019 à 21:05

fracture cheville pour luc :(

» Par D@vid, le samedi 09 fevrier 2019 à 21:47

Vous faites là une de Nice Matin, dans un article approximatif: https://www.nicematin.com/faits-divers/onze-skieurs-pris-dans-une-coulee-de-neige-a-saint-dalmas-le-selvage-297880

» Par didiergo, le samedi 09 fevrier 2019 à 23:05

Avec le vent depuis mardi, les conditions ne sont plus les mêmes et la montagne devient piégeuse. Un avertissement sans frais qui se termine plutôt bien sauf pour Luc à qui je souhaite un bon rétablissement.

» Par E-T, le dimanche 10 fevrier 2019 à 07:24

Bon rétablissement aux blessés.
@David: ...Nice-matin, sans dec... Ça ne chage pas, ils rédigent toujours leurs articles en faisant la "moyenne" de ce qu'ils entendent . Ça ne contribue pas à rationnaliser ce pb deja complexe pour le grd public...

» Par Pat, le dimanche 10 fevrier 2019 à 16:28

Avec du recul maintenant, des indices vous auraient ils permis de soupçonner l'existance de ce danger? Et qu'est ce que cela va changer dans vos futures sorties?

» Par Ferski, le dimanche 10 fevrier 2019 à 17:08

Merci à tous pour vos messages de soutien.
On est bien peu de choses face aux éléments naturels. :oops:
Le temps est à la réflexion; pour faire de partir à moins de monde (1ère fois qu'on est autant), le choix de l'itinéraire par temps de vent, et l'objectivité du moment où on a peut-être senti le danger mais pas pris la bonne décision. :OO:
L'effet mouton, souvent on choisi la facilité de suivre un groupe, sans penser aux risques qu'il déclenche une avalanche. (style dans les couloirs)
En tout cas hier après l'avalanche, je pense que tout le groupe a été solidaire et les décisions ont été prises vite d'appeler les secours. Chacun a gardé son sang froid.
Merci à l'équipe :wink:

» Par jean francois latil, le dimanche 10 fevrier 2019 à 17:24

Avec le recul ,on a eu beaucoup de chance, en debriefant avec le pg et les collègues des petites choses seront à revoir,aprés les plaques, c'est pas forcément évident à détecter, d'autres plus expérimentés que nous en ont déjà fait les frais...
Pour nice matin,effectivement pas mal d'inexactitude.

» Par Pat, le dimanche 10 fevrier 2019 à 17:36

D'après vos sorties vous avez quand même une certaine expérience. J'en déduis que lorsque l'on entend "c'est plaqué" il s'agit donc d'un vraisemblance due aux prévisions et réfléxions mais qu'il n'y a rien de visuel?

» Par laurent couturier, le dimanche 10 fevrier 2019 à 17:46

à Ferski, Jeff et au blessé à qui je souhaite un prompt rétablissement : lorsqu'on est le nez dedans, pas tjrs simple d'avoir le recul nécessaire surtout en groupe important. Le facteur humain est souvent la clé. Cela aurait pu être pire mais combien de fois des gens expérimentés valident leurs choix à postériori (en rentrant vivant et sans casse) alors que quelques kg de plus dans le sac auraient suffi à effondrer la couche fragile... Bref, évitons de monter avec trop de bouffe (faut virer le saucisson !), on ne sait jamais :P
Quant aux plaques évidentes à voir, je ne suis pas de cet avis. Sinon, personne ne se ferait jamais coffrer et encore moins des professionnels de la montagne.

» Par Tonitruant, le dimanche 10 fevrier 2019 à 20:53

Bien heureux qu’il n’y ai pas eu ( trop ) de casse !
Ferski vous êtes une référence pour pas mal d’afficionados de skitour et du Mercantour comme moi !
Votre accident de parcours nous interpelle. De mon côté il me rapelle le 06/12/2014 sur la lombarde ... Sans casse non plus mais avec beaucoup d’erreurs évidentes...
Il interpelle aussi car il souligne la difficulté de lire le terrain, puisque parfois cela passe sur un versant et pas l’autre , ou bien cela passe à 2 mais pas à 10 ...
Alors je poste ici ce commantaire pour vous soutenir et aussi relancer un appel à la prudence. En le faisant publiquement je me challenge en quelques sortes. Samedi nous étions tranquillement à la pointe des Adus et discutions du risque au moment de nous élancer. Difficile d’avoir des certitudes! Je me range en disant cela du côté de ceux qui ne savent pas repérer les plaques à vent en tant que telles ... (et pour ceux qui les repèrent reste à résoudre la quadrature du déclenchement à distance????)
Comme le dit Weimer Munter il faut écouter sa peur et réfléchir ensuite. Votre accident de parcours devrait servir à tous les randonneurs du coin ????
Merci encore Ferski pour ce cr. Égoïstement j’espere ne pas trop avoir à attendre pour le prochain ????

» Par Jacques_F, le dimanche 10 fevrier 2019 à 21:02

Ouf, plus de peur que de mal heureusement, vous vous en sortez bien ! . :roll:
Bon rétablissement aux blessés.
Les conditions deviennent piegeuses, meffi . :cool: :oops:

» Par Léo, le lundi 11 fevrier 2019 à 15:47

Heureux qu'il n'y ai rien de grave pour personne si ce n'est la fracture de la cheville pour Luc. La montagne et les éléments sont souvent fourbes et ne laissent rarement de signes avant-coureurs. Malgré les circonstances, sortir à plusieurs reste une des bases pour éviter les risques. Eric, Jean-François, on doit se voir bientôt en principe, alors pas d'autres frayeurs hein !!! :wink:

» Par Amon Avis, le mardi 12 fevrier 2019 à 02:50

Peut-on parler de plaque à vent à cet endroit?
Je pense qu'Eric et certains de ses compagnons ont assez d'expérience de cette zone et de la neige pour ne pas mentionner ce terme.
Il faut peut être éviter d'ajouter aux imprécisions de Nice Matin sur ce site habituellement fiable.
Si les concernés parlent de coulée ou d'avalanche, je ne comprends pas pourquoi la discussion dévie sur les plaques! A moins qu'on veuille ici , laisser croire qu'après des épisodes venteux il n'y a que des accidents de plaque!
Alors, neige posée sur pente forte et gelée ou plaque à vent?
Le résultat diffère peu, mais les enseignements à en tirer sont différents!
Bravo pour vos CR,bonne récupération à tous et bon ski à venir.

» Par Aton Avis, le mercredi 13 fevrier 2019 à 06:05

@ Amon Avis,
Peut être lire le titre du pourquoi l'on parle de plaque.

» Par Amon Avis, le mercredi 13 fevrier 2019 à 09:31

Méa culpa.
J'ai zappé le titre, influencé par le fait que ce couloir est plus fréquemment balayé par des coulées de même ampleur que celle-ci que par des cassures de plaques à vent, surtout si la sortie n'est pas cornichée (élément non mentionné dans le CR de Patric).
Merci mon frère Aton :)

» Par genepy04, le mercredi 13 fevrier 2019 à 20:44

Merci pour ce récit jamais facile quand on est confronté à cette situation de stress.
Un bonne piqure de rappel... :OO:

Malgré l'expérience, il y a des choses qu'on ne maitrise pas en nivologie: rien n'a bougé lors du passage du groupe précédent. Ça doit tous nous faire réfléchir.

Un prompt rétablissement au blessé et mieux vaut une fracture de cheville que de se faire un genou

» Par jean francois latil, le mercredi 13 fevrier 2019 à 21:29

Je viens de lire l'article de nice matin d'hier,assez surpris par les interviews.:ill:

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne