Accueil > Topo Guide > Sommets > Alpes Grées S > Albaron > glacier du Vallonet en boucle > Sortie du 28 mai 2017
 Topo validé par la modération

3637 m Albaron, glacier du Vallonet en boucle

Données techniques

Massif : Alpes Grées S
Secteur : Maurienne
Orientation : N
Dénivelé : 1840 m.

Difficulté de montée [?] : PD
Difficulté ski [?] : 3.3 E3
Pente : 35°/800m, pass.40° dans le goulet du bas

Nb de jours : 1, 2
Type : Boucle

Cartes : 3633ET ASF13

Matériel

Matériel de progression sur glacier, rappel.


Départ/Accès

Départ : Bonneval sur Arc (1800 m) - Modane > Val Cenis > Bonneval sur Arc > Éventuellement l'Ecot.
La route d'accès à l'Ecot est généralement déneigée à partir du mois de mai.

Itinéraire

Depuis Bonneval, prendre la route en fond de vallée jusqu'à l'Ecot. Monter en face de l'Ecot pour gagner le refuge des Evettes (800 m de D+). Depuis le refuge, traverser le plateau des Evettes, puis attaquer le glacier rive doite, en traversée sous les séracs. Prendre pied sur un plateau glaciaire que l'on traverse vers la droite. Attaquer une pente rive droite (sous d'autres séracs) puis grand virage à droite avant de revenir à gauche entre les crevasses. De là, gagner la Selle de l'Albaron. Le sommet se fait à pied par la belle arête SE.
Du sommet, descendre en rappel la cheminée (ouest) et rejoindre, par une légère remontée, le col du Grand Fond (point côté 3346). La cheminée est équipée de marches type via ferrata et en partie d'une main courante, cependant la neige peut rendre la progression difficile.
Bien aller jusqu'au niveau du Dome du Grand Fond pour pouvoir alors s'engager dans la descente de la branche du glacier supérieur (et éviter la chute de sérac au dessus du glacier inférieur).
De là plonger plein nord dans la langue de droite du glacier Supérieur du Vallonnet . Ne pas tirer trop à droite car le glacier plonge sur une barre. Skier sur le glacier jusqu'à un rétrécissement sur la gauche, exposé aux chutes de séracs et avalanches venant d'en haut. Plusieurs options : descendre dans le goulet à gauche tout de suite (expo plus forte), ou rester à droite dans un système de couloirs entre les rochers, et rejoindre le goulet un peu plus tard.
Une fois le goulet franchi, la pente s'élargit et on retrouve les pistes de Bonneval. Possibilité de gagner l'Ecot par une piste à flanc vers 2070m.

Photos

L'Albaron Nord depuis le Dôme du Grd Fond
L'Albaron Nord depuis le Dôme du Grd Fond [par Arnaud05]

Remarques/Variantes

Descente sur le glacier du Grand Fond par un petit rappel, environ 25m. Anneau en place au sommet et main courante en place dans la seconde moitié.

Variantes :

» glacier du Vallonet en Traversée Gastaldi -> Bonneval (D+ 1200m ; Ski 3.3 ; Orientation N)
Intéressant si on a fait une première traversée la veille vers le refuge Gastaldi (ou une autre traversée ...)
Depuis le refuge Gastaldi, descendre 150m environ vers le nord (passage exposé sur une barre) pour se retrouver dans le vallon du Capre, que l'on remonte jusqu'à la petite Muraille d'Italie, et Selle d'Albaron. On rejoint alors l'itinéraire classique de la montée depuis les Evettes : montée au sommet par l'arête.
Même descente que l'itinéraire principal

» glacier du Vallonet en Traversée Avérole -> Bonneval (D+ 1600m ; Ski 3.3 ; Orientation T ; Départ Bessans (La Bessanaise))
Depuis Bessans, rejoindre le refuge d'Avérole et monter à l'Albaron par la voie normale.
Même descente que l'itinéraire principal

» en boucle par le col de Greffier et le glacier du Vallonet (D+ 1900m ; Ski 3.3 ; Orientation T)
Monter le long du domaine skiable pour rejoindre le glacier inférieur du Vallonet. Le remonter et franchir le col du Greffier. Descendre en face sud et poursuivre sur une large vire pour rejoindre l'itinéraire de montée des Evettes. Atteindre l'épaule de l'Albaron et rejoindre le sommet par la belle arrête sud - est.
Prendre pied sur le glacier du vallonet (rappel de 20 m), passer par le col de grand fond et descendre en RG. Franchir le Verrou (slalom dans les vires) et rejoindre le point de départ.



Refuge(s) associé(s) : Refuge d'Avérole Refuge des Evettes Refuge Gastaldi

Sortie(s) GPS associée(s) : 22.04.18 07.04.16 20.04.11

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Raid en Etoile de 4jours en (très) Hte Maurienne [»] : Sortie du jeudi 25 au dimanche 28 mai 2017 (4 jours) par Em42

Participants : -

Météo

Globalement grand beau, chaud !!! (plus de 10°C aux refuges).
Dans le détail :
Jeudi : Beau et chaud
Vendredi : Couvert le matin puis beau et vent du nord modéré
Samedi : Couvert le matin puis beau et chaud
Dimanche : Beau et chaud, évolution orageuse l'après-midi

Conditions d'accès

Etat de la route : ok

Altitude du parking : 2040m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Jeudi : Petite Ciamarella haut3534 - 3300NE13h3020/??PoudreEncore de la poudre dans cette face 5*
Jeudi : Glacier 3300 - 2800N13h4510/??MoquetteBelle moquette 5*
Jeudi : Bas2800 - 2500N14h20/150Transfo lourdeUn peu trop lourd 2*
Vendredi : Haut du Glacier3600 - 2900NE11h10/???MoquetteBelle moquette 5*
Vendredi : Goulet 2900 - 2200N12h20/50Transfo lourdeça skie 2*
Samedi : Francesetti3425 - 3200NW8h302/??MoquetteÉtonnamment bon ! 5*
Samedi : Col de la Disgrâce3300 - 2800SW9h3010/??MoquetteTrès bon sur le haut 4*
Samedi : Col de Séa3094 - 2600NW11h3010/???MoquetteBon 4*
Dimanche : Levanna Occidentale3593 - 2750W9h000/???DureDébut de décaillage, excellent 5*
Dimanche : Col perdu3290 - 2150W12h20/???Transfo lourdeBof 2*
Altitude de chaussage (montée) : 2070m (pour les Evettes) - 2520m (pour le Carro)
Altitude de déchaussage (descente) : 2080m (pour les Evettes) - 2150m (pour le Carro sur le glacier des sources de l'Arc).

Activité avalancheuse observée : Nombreuses plaques parties en face nord, certaines très récemment. Encore pas mal de neige mobilisable en nord (petite Ciamarella notamment).

Conditions neige
Encore beaucoup de neige au dessus de 2500m environ. En nord, ça chausse entre 1900 et 2200m, en sud entre 2400m et 2600m. Le plat des Evettes contient encore beaucoup de neige, assez impressionnant !

Evettes
- Pas de souci pour l'A/R au refuge pour faire toutes les courses au dessus.
* Couloir de la pointe de Bonneval : Semble ravagé par les coulées.
* Tour de la pointe de Bonneval : Ca ne passe plus en sud, déchaussage obligatoire pour rejoindre le fond du vallon sous le col de Séa (20m samedi, mais ça va vite empirer).
* Tour de l'Albaron par le glacier du Vallonet : Le goulet est ravagé par de vieilles coulées mais avec la chaleur, c'est mou. Ca passe encore sans déchausser. C'est l'endroit où la neige descend le plus bas (1900m sur les pistes). La remontée vers le refuge des Evettes est partiellement déneigée.
* Grande Ciamarella face Nord : En glace.

Carro
La montée est bien sèche (sud) on peut chausser vers 2450m, en suivant le chemin, plutôt 2550m.
* Ouille Noire et Grande Aiguille Rousse face sud : Ca chausse vers 2500m. La suite semble bien enneigée pour ces deux sommets.
* En basculant sur le glacier des sources de l'Arc, Rive droite, déchaussage rapide (2400m), rive gauche, en tirant bien sous les Ouilles du Trièves, on déchausse au niveau de la Duis. Prévoir la bouée et les palmes pour traverser la rivière en furie (on a bien galéré...).

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Jeudi : Ecot - Evettes - Petite Ciamarella - Evettes D+1800m / Vendredi : Albaron en boucle par l'arête sud-est et le glacier du Vallonet D+1750m / Samedi : Pointe Francesetti - Pointe de la Disgrâce - Tour de la pointe de Bonneval - Evettes - Ecot - Refuge Carro D+2400m / Dimanche : Carro - Levanna Occidentale - Col des Pariotes - Lac des sources - Col Perdu - L'Ecot D+1500m - Dénivelé réel effectué : 7450m

Un week-end de 4 jours mais une chaleur de plein été. Glad' ne veut pas ranger les skis, il faut donc trouver quelque chose à réaliser. Ne pas faire de la brasse coulée, tel est l'objectif du Week-end...
On connait très peu la Hte Maurienne, Mise à part un début de saison au col de l'Iseran : http://www.skitour.fr/sorties/ouille-noire,73045.html, nous avons toujours boudé ce coin (peut-être à cause de son éloignement de Grenoble).
Tout l'hiver, les chutes de neige ont inondé ce coin magnifique, ne laissant ,sur Grenoble, que des miettes. C'est l'occasion rêvée d'aller voir ce qu'il reste des chutes de neige gargantuesques. En arrivant sur place, premier constat, il y a du stock.
Reste à choisir les itinéraires. Nos sacs chargés de nourriture pour 4 jours nous orientent vers un raid en étoile plutôt que de l'itinérance. De toute façon, il y a tellement de sommets autour des Evettes que nous ne nous ennuierons pas. Voici le récit d'un merveilleux week-end dans les Alpes Gréés :

Jeudi, après 550m de galère (il faut bien le dire) et avec des sacs de 25kg environ (plus de la moitié du poids de Glad !), nous arrivons enfin aux Evettes. Rencontre sympathique avec 3 Mauriennais en partance pour la pointe Francesetti. Il est alors 8h30, vu la chaleur, il nous faut aller au plus court. La Petite Ciamarella est là, droit devant nous. On sera rentré pour 13h, pensons-nous. C'était sans compter sur ce foutu plat entre le refuge et le glacier du même nom. Sans déconner, je croyais qu'il n'y avait que les Ecrins qui avait des vallée interminables ! Il nous faut 30min aller et presque 30min retour pour traverser ce plat (et le mot est faible). En 3 jours, nous finirons par nous y habituer.... La neige est déjà bien transformée. On continue de monter tant que la transformation reste limitée. Sur la Ciamarella, plus on monte et plus la transformation est légère, tant mieux. 11h30, un skieur descend du sommet de la petit Ciam, la descente semble bonne. Ces virages marquent bien : Poudre ou transfo ?. On continue en ski/couteaux jusque sous le rocher côté 3491m puis ski sur le sac. Nous avons la surprise de brasser dans 20 à 30cms de poudre. Au sommet, nous croisons deux skieurs du DSA. Ils ont eu l'amabilité d'attendre que nous finissions de monter pour descendre, merci à eux. Au sommet à 13h30, nous ne traînons pas. Début de descente fabuleuse dans une poudre réchauffée au dessus du sérac puis, sans transition, nous skions de la moquette excellente. Les virages s'élargissent et la vitesse augmente, c'est excellent. On profite jusque 2800m. Ensuite ? c'est brasse coulée mais on s'en fout, la meilleure partie était au dessus. Chaud retour sur le plateau et peaux en forme d'éponge à l'arrivée aux Evettes. L'après-midi sera l'occasion d'une sieste au soleil et farniente. Le refuge fut quasiment plein ce soir là avec 19 personnes, tous skieurs.

Vendredi, nous sommes 3 groupes à nous élancer pour l'Albaron. 9 personnes au total. Fort de notre expérience du plat, nous anticipons le réveil à 5h. Un regard dehors, c'est bâché, le moral en prend un coup... Le regel est faible voir inexistant sur la plateau... Temps de m****. Durant la traversée du plat, le ciel se dégage comme par enchantement, l'ensemble des sommets s'éclaire. Instant unique de pur bonheur, on est bien là-haut... Nous suivons un groupe de trois parti 30min avant nous. Il nous ferons la trace jusqu'à la Selle. Nous les croiserons de nouveau au sommet, merci à eux. L'Albaron prend le soleil immédiatement et malgré un horaire plutôt matinal (8/9h), la face est déjà bien transformée. L'arête est en bonne condition. Cela permet à Glad de travailler son franchissement d'arêtes et son appréhension de ce type d'exercice. Nous nous encordons plutôt long pour pouvoir protéger. L'arrivée au sommet fut autour de 10h45. Petit échange avec le 1er groupe. Nous observons également le dernier groupe arrivant à la Selle, ils s'arrêteront là (horaire trop tardif). Rappel de 20m facile à poser (anneaux en place). La corde de 50m est largement suffisante. Pour le début de la descente, Le haut du glacier est vraiment plat mais les paysages sont grandioses ! La suite se descend mieux et est en excellente moquette. la pente plonge bien et l'ambiance entre les barres rocheuses et séracs est gigantesque. Le goulet apparaît, il est bien rempli mais que c'est mou ! Ca m'a, ainsi, valu une belle chute. Sur le plat, la chaleur est accablante. Repeautage vers 2200m. Je pars devant. Au bout de 30min, je me retourne, Glad a disparu.... Mince, où est-elle ? Ces peaux ne collent plus. Ce fut une galère pour elle, cette remontée au refuge... 14h, enfin arrivés au refuge, boucle remarquable que nous recommandons. Ce soir là, le refuge est un peu moins plein, une dizaine de personnes.
Samedi : La journée la plus ambitieuse et la plus longue du périple ! 2400m de D+ sont au programme. Départ au même horaire que la veille, direction la pointe de Francesetti. Le regel est meilleur mais le sommet est dans les nuages. La montée est directe et efficace. Le sommet est atteint peu après 8h. Nous ne nous attardons pas du fait du froid et du vent du nord fort. Nous pensons à une descente difficile sur neige dure. Pas du tout, bonne neige moquette sur fond dur pour ces 250 premiers mètres. Remontée vers la Pointe de la Disgrâce à 3296m. Glad renoue avec ces problèmes de peaux. Descente en sud excellente de nouveau jusqu'au ressaut à 2800m. Ici, la neige se fait rare et la moraine est franchie à pied. Après une pause de 30min à l'abri des Séracs pour faire sécher les peaux, nous entamons une chaude remontée vers le col du Séa. On arrive à 11h au dit col rafraîchi par un bon vent du nord. La descente est superbe jusqu'au plat avec une neige moquette à point ! On récupère, par la suite, les affaires au refuge puis on commence à descendre vers l'Ecot. Le paysage est magnifique, je veux prendre une photo... Mais où est l'appareil ? Laissé sur une pierre à côté du refuge !! C'est malin tient. Allez, on pose toutes les affaires, Glad m'attendra aussi. remontée express vers le dit caillou. L'appareil est là, il m'attend sagement, ouf... Après cet incident, la descente sur l'Ecot se fait sur une belle neige de névé. Nous suivons alors un car d'Italiens (au moins une quinzaine), A croire qu'ils ne se déplacent qu'en meute ! A l'Ecot, nous prenons notre temps, nous posons le surplus d'affaires à la voiture avant de repartir pour 2h30 de montée vers le refuge Carro. Les sacs sont lourds, la fatigue se fait sentir. Glad, comme à son habitude sur terrain sec, galope, je n'arrive même pas à la suivre... La neige est haute, trop haute ! Nous ne chaussons qu'à 2520m d'altitude, j'ai, ainsi, dû perdre 20l d'eau dans cette remontée. A 17h on est enfin au refuge, très belle construction dans un cirque magnifique fermé, entre autre, par les Levanna. Nous n'avons pas d'autres randonneurs avec nous ce soir là. Nous profitons de la terrasse baignée par le soleil. Dommage qu'il fasse passer par la fenêtre pour y accéder, la porte étant verrouillée. A l'intérieur du refuge, la température est agréable, nous avons ainsi dormi en T-shirt.
Le lendemain, la fatigue est présente et nous revoyons nos projets à la baisse. Nous partons tôt pour anticiper le pic de chaleur annoncé. Peu ou pas de regel à 2750m, la trace est galère. Au col des Pariotes, la neige a mieux regelée. Nous atteignons le sommet de la Levanna à 8h, quelle vue ! C'est incroyable ! Surement la plus belle du week-end, on se croirait en plein vol ! L'expo pour accéder au sommet est un peu trop fort et nous préférons réaliser les 30 derniers mètres à pied. La descente est de nouveau très bonne jusqu'au col des Pariotes. Par la suite, le manque de regel rend le ski physique. Dernière remontée vers le col Perdu interminable avec ce long plat. Ainsi, en descente, nous avons dû faire 10 virages jusque vers 2700m... Retour sur le plancher des vaches à 13h, dernière pause déjeuner et retour à l'Ecot à pied. La boucle est bouclée. C'est quand même beau la Hte Maurienne.

*** photos ce soir, plus de 500 photos à trier... ***


Commentaires

» Par Filou38, le lundi 29 mai 2017 à 12:20

Vivement les photos! (bon courage pour le tri :wink: )
"Fatigue", comment ça ??? :wink: Pour nous aussi, les levés tôt deviennent difficiles mais l'envie de ski est encore présente :roll:
Merci pour le détail des conditions, on avait prévu d'aller traîner les spatules dans le secteur mais les prévisions météo avaient l'air un peu plus clémentes sur la tarentaise. On espère pouvoir boucler la saison par là-bas.

» Par Em42, le lundi 29 mai 2017 à 20:06

Le tri est fini que ce fut dur ! Exactement 775 photos, j'en ai gardé 250 ^^.

Tu peux aller dans le coin, les faces sud vont surement vite déneiger mais pour les Evettes, il y a du stock ! :cool:

» Par Filou38, le mardi 30 mai 2017 à 12:54

Magnifique! Merci pour le voyage :wink: Tas l'air d'être encore pire que moi sur le mitraillage photos :D
Je me suis bien marré en lisant certaines légendes!
Hein qu'il est looonnng ce plateau des Evettes :ill:
J'espère qu'on arrivera à se caler une dernière virée dans ces contrées, c'est bien tentant :roll: Profitez bien de votre côté!

» Par friz, le mardi 30 mai 2017 à 16:02

Belle saison 2017 pour vous!Merci pour tous ces CR et notamment ceux d'Albanie.

» Par Em42, le mardi 30 mai 2017 à 16:10

@ Filou : En effet, je mitraille un peu trop ^^. Le plat des Evettes ? C'est un euphémisme ! A bientôt.
@ Friz : Merci !

J'ai aussi encore apporté quelques modifications, notamment dans la description des conditions, il fallait comprendre Glacier des sources de l'Arc et non de l'Isère qui lui est de l'autre côté de la Gde Aiguille Rousse... et deux ou trois fautes ont aussi été supprimées.
:oops:

» Par taramont, le mardi 30 mai 2017 à 21:21

époustouflant! félicitations et chapeau bas :) :)
quelques progrès à faire en botanique (heureusement que tu as su que c'était des fleurs :D) : 82 et 108 : anémones (printanières sans doute) - 107 : gentiane de Koch - 84 : campanette
il faut combien de jours pour récupérer de ça ?

» Par _pierre_, le mercredi 31 mai 2017 à 06:18

Merci pour le rapport des conditions très complet.

» Par Em42, le mercredi 31 mai 2017 à 06:19

Merci Taramont,

En effet, j'ai besoin de m'améliorer en botanique. Mais j'ai acheté mes premières fleurs sur le balcon :oops:

Seul le lundi fut off pour me reposer et une bonne nuit de dimanche à lundi. :)

» Par Em42, le mercredi 31 mai 2017 à 06:19

De rien Pierre

» Par Chech, le mercredi 31 mai 2017 à 19:33

Une très belle année pour vous, et un très beau raid ! Bravo ...

» Par Em42, le mercredi 31 mai 2017 à 19:58

Merci Chech pour le compliment,
Tu n'es pas en reste avec de belles sorties aussi :cool:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne