Accueil > Topo Guide > Sommets > Alpes Grées S > Albaron > par le refuge d'Avérole > Sortie du 10 mai 2015
 En attente de modération

3637 m Albaron, par le refuge d'Avérole

Données techniques

Massif : Alpes Grées S
Secteur : Maurienne
Orientation : SW
Dénivelé : 1900 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 2.3 E2
Pente : 40° maxi

Nb de jours : 1, 2
Type : Aller/Retour

Cartes : 3633ET ASF13

Matériel

Matériel de glacier plus de quoi s'autoassurer et rappeler si on monte au sommet

Départ/Accès

Départ : Bessans (La Bessanaise) (1737 m) - St-Jean de maurienne > Modane > Bonneval sur Arc > Bessans > La Bessanaise (limite du déneigement) > Route de vincendières

En fin de saison il est possible d'emprunter la route d'Avérole jusqu'aux Vincendières (courant avril) ou jusqu'à son terminus à 2100 m (1er mai au plus tard normalement)

info 2 juin 2006 : par arrêté municipale confirmé par téléphone à la mairie de Bessans, la route est interdite à tout véhicule non autorisé spécifiquement. Les véhicules doivent être laissés au parking avant le hameau d'Avérole.

Itinéraire

J1 (500 m) : Du terminus déneigé de la route d'Avérole, suivre la route jusqu'au bout, puis montée évidente au refuge.
J2 (1400 m) : Du refuge partir au NE en suivant une croupe. Vers 2800 m obliquer à gauche et traverser en légère ascendance vers le glacier du Colerin. Le remonter en rive droite et franchir un ressaut raide vers 3400 m pour déboucher sur le plateau du glacier du Grand Fond. Contourner le sommet par la gauche pour rejoindre sa face NE. Laisser les skis au pied de la "table sommitale" et remonter la face rocheuse de 15m (crampons, piolets).
Descente : par le même itinéraire ou par le glacier du Grand Fond

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

- Les 20 derniers mètres sont rarement skiables, petite goulotte mixte à remonter avec corde fixe + rappel.
- Si on s'arrête au pied de la "table" sommitale, la difficulté de montée est F. Pour atteindre le sommet c'est PD (alpinisme)

Variantes :

» Pointes de l'Ouillarse (3400m), Versant Sud (D+ 1663m ; Ski 3.1 ; Orientation S)
J1: rejoindre le refuge d'Avérole.
J2: remonter plein Nord les pentes au-dessus du refuge puis vers 2700m, obliquer à gauche et remonter les pentes Sud des Pointes (un peu plus raide sur la fin). On finit au point Ign 3400m (cairn sur la gauche).
Descente: par le même itinéraire ou en prenant les pentes SO (à droite sous le sommet atteint) puis l'itinéraire qui ramène aux Vincendières (versant large, plusieurs options possibles).

» En traversée par le passage du Colerin (D+ 2100m ; Ski 3.2 ; Orientation T)
J1 (500 m): rejoindre le refuge d'Avérole.
J2 (1600 m): remonter NE la combe du Veilet puis passer le Clapier Blanc et le col des Audras pour atteindre le passage du Colerin (3200 m). Celui-ci se trouve au dessus d'un replat et au pied de la face raide et rocheuse de la Pointe du Colerin. Descendre le couloir Est du passage (35-40° sur 150 m) jusqu'à l'altitude 3000 m. Repeauter pour monter le glacier de Pian Gias et rejoindre la selle de l'Albaron. Effectuer la traversée de l'arête menant au sommet de l'Albaron puis désescalader la "table" sommitale et rejoindre l'itinéraire de descente classique par le glacier du Colerin.

» Albaron et Pointe du Colerin, Traversée par l'arête de l'Albaron (D+ 2000m ; Ski 3.1 ; Orientation T)
J1 (500 m) :rejoindre le refuge d'Avérole
J2 (1500 m) : itinéraire identique depuis le refuge pour atteindre l'Albaron, puis parcours d'arête jusqu'à la pointe du Colerin.
De là, descendre plein Ouest (face Est direction glacier du glacier du Colerin) sur 100 m, puis longer les rochers SO sur 200 m avant de reprendre plein Ouest sur 200 m pour accéder en contrebas du passage du Colerin ( cette partie de descente est exposé donc à la montée, repérer bien l'état de la face).Remonter ensuite légèrement sur 50 m pour retrouver le col des Audras puis descendre par l'itinéraire de montée au passage du Colerin depuis le refuge d'Avérole.



Refuge(s) associé(s) : Refuge d'Avérole

Sortie(s) GPS associée(s) : 29.03.11 02.05.08

Photos

L'Albaron à gauche, la Pointe du colerin à droite, le passage du Colerin indiqué en rouge.
L'Albaron à gauche, la Pointe du colerin à droite, le passage du Colerin indiqué en rouge. [par JulBont]
Accès à la "table sommitale"
Accès à la "table sommitale" [par Filou38]
Traversée de l'Albaron- Pointe du Colerin (arête)+partie descente
Traversée de l'Albaron- Pointe du Colerin (arête)+partie descente [par ludovic duval]

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Albaron, par le refuge d'Avérole [»] : Sortie du dimanche 10 mai 2015 par Filou38

Participants : Emilie
Membres associés : Marco

Météo

Grand beau, peu ou pas de vent, température douce mais bon regel nocturne.

Conditions d'accès

Etat de la route : Noire

Altitude du parking : 2070

Conditions de neige

Bon regel durant la nuit de samedi à dimanche, donc conditions printanières.
Neige dure avec bon grip durant la montée au Col des Audras.
Neige dure avec bon grip dans la descente vers le Clapier de Rocafort.
Neige décaillée vers 11h dans les dernières pentes sous le sommet.
Moquette parfaite sur toute la descente entre 13h et 14h.


Altitude de chaussage (montée) : vers 2400
Altitude de déchaussage (descente) : 2450

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Parking 2070 > Refuge > Col des Audras via le Clapier Blanc > Redescente à 2900 dans le Clapier de Rocafort > Stop vers 3500 sous le sommet > Descente par le Clapier de Rocafort - Dénivelé réel effectué : 1700m

Une journée a rebondissements.
Tout commence avec un reveil qui ne se fait pas entendre et qui nous met un bon 3/4 d'heure dans la vue...

Donc départ en portage du parking à 6h45, passage à proximité du refuge déjà vide à cette heure.
Le refuge à l'air d'avoir plutôt déversé son flot de randonneurs sur l'itinéraire de l'Ouille d'Arbéron.

Vers 2400m nous retrouvons les premières pentes enneigées, nous mettons les crampons et poursuivons en portage (pour ma part jusqu'au Col des Audras). Montée bien plus efficace à mon goût en mode skis sur l'sac.
Supris par la configuration de ce qu'il nous attend (et oui, regarder vite fait la carte pendant l'apéro la veille, forcément on a des surprises le lendemain), nous descendons jusqu'à 2900 dans le Calpier de Rocafort pour reprendre la montée alors que la chaleur est bien là.
Je pense que le but est signé...

Nous poursuivons (sans grande conviction pour ma part) et finalement nous arrivons rapidement sous le sommet.

Vu l'heure (12h30) et l'envie de skier une bonne moquette, nous ne ferrons pas l'A/R au sommet. Le panorama est déjà très satisfaisant donc sans regret et ça permettera de revenir un jour où le reveil sonne plus fort ;-)

Nous bavardons un moment avec le groupe de 4 avec lequel nous nous sommes suivi durant la montée.
Ils ont prévu de faire la traversée sur les Evettes, j'espère qu'ils se sont bien régalé!

Nons embrayons la descente sur une moquette parfaite jusqu'au déchaussage vers 2450m dans la Clapier de Rocafort.
Nous avons hésité à faire une traversée pour rejoindre le refuge mais le ski étant très agréable dans ce vallon, nous poursuivons à vue.
Portage de 400m (qui fait descendre la skiabilité à 4*) pour rejoindre le parking directement.
Enfin de très bonnes conditions un dimanche, pourvu qu'ça dur!


Commentaires

» Par Marco, le lundi 11 mai 2015 à 20:04

Belle matinée en montagne.
J'ai profité de copains qui me gardaient les enfants à St Jean de Maurienne pour m'évader. :wink:
Ca fait moins de route le matin aussi (surtout en se couchant à minuit passé...)
J'ai été bien surpris par le faible enneigement à basse altitude. :lost:
J'y étais le 31 mai 2009 et ça skiait jusqu'à la voiture.
Parti à 6h de parking, je suis monté par une croupe herbeuse en direction du col des Audras jusqu'à plus de 3000m.
Je me suis laissé glisser ensuite vers l'itinéraire de l'Albaron.
Je croyais tomber sur la foule, mais j'étais le premier.
J'ai attendu pourtant pas mal pour avoir une neige décaillée
Je n'ai pas fait les derniers m du ressaut sommital car bien béton vers 10h, pas de piolet, les crampons qui ne tenaient pas, personne en vue, pas de corde pour descendre...
En 2009 il y avait une corde fixe.
Purée, il y a trente ans on partait du sommet à ski :~
Descente vers 10h45 sur un divin velours(*****), jusque vers 2900m. remontée au col des Audras et descente de rêve par le Clapier Blanc (*****)
Quelques névés entrecoupés de zones d'herbe et on arrive non loin du refuge.

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne