Accueil > Topo Guide > Sommets > Alpes Grées S > Albaron > glacier du Vallonet en boucle > Sortie du 16 avril 2014
 Topo validé par la modération

3637 m Albaron, glacier du Vallonet en boucle

Données techniques

Massif : Alpes Grées S
Secteur : Maurienne
Orientation : N
Dénivelé : 1840 m.

Difficulté de montée [?] : PD
Difficulté ski [?] : 3.3 E3
Pente : 35°/800m, pass.40° dans le goulet du bas

Nb de jours : 1, 2
Type : Boucle

Cartes : 3633ET ASF13

Matériel

Matériel de progression sur glacier, rappel.


Départ/Accès

Départ : Bonneval sur Arc (1800 m) - Modane > Val Cenis > Bonneval sur Arc > Éventuellement l'Ecot.
La route d'accès à l'Ecot est généralement déneigée à partir du mois de mai.

Itinéraire

Depuis Bonneval, prendre la route en fond de vallée jusqu'à l'Ecot. Monter en face de l'Ecot pour gagner le refuge des Evettes (800 m de D+). Depuis le refuge, traverser le plateau des Evettes, puis attaquer le glacier rive doite, en traversée sous les séracs. Prendre pied sur un plateau glaciaire que l'on traverse vers la droite. Attaquer une pente rive droite (sous d'autres séracs) puis grand virage à droite avant de revenir à gauche entre les crevasses. De là, gagner la Selle de l'Albaron. Le sommet se fait à pied par la belle arête SE.
Du sommet, descendre en rappel la cheminée (ouest) et rejoindre, par une légère remontée, le col du Grand Fond (point côté 3346). La cheminée est équipée de marches type via ferrata et en partie d'une main courante, cependant la neige peut rendre la progression difficile.
Bien aller jusqu'au niveau du Dome du Grand Fond pour pouvoir alors s'engager dans la descente de la branche du glacier supérieur (et éviter la chute de sérac au dessus du glacier inférieur).
De là plonger plein nord dans la langue de droite du glacier Supérieur du Vallonnet . Ne pas tirer trop à droite car le glacier plonge sur une barre. Skier sur le glacier jusqu'à un rétrécissement sur la gauche, exposé aux chutes de séracs et avalanches venant d'en haut. Plusieurs options : descendre dans le goulet à gauche tout de suite (expo plus forte), ou rester à droite dans un système de couloirs entre les rochers, et rejoindre le goulet un peu plus tard.
Une fois le goulet franchi, la pente s'élargit et on retrouve les pistes de Bonneval. Possibilité de gagner l'Ecot par une piste à flanc vers 2070m.

Photos

L'Albaron Nord depuis le Dôme du Grd Fond
L'Albaron Nord depuis le Dôme du Grd Fond [par Arnaud05]

Remarques/Variantes

Descente sur le glacier du Grand Fond par un petit rappel, environ 25m. Anneau en place au sommet et main courante en place dans la seconde moitié.

Variantes :

» glacier du Vallonet en Traversée Gastaldi -> Bonneval (D+ 1200m ; Ski 3.3 ; Orientation N)
Intéressant si on a fait une première traversée la veille vers le refuge Gastaldi (ou une autre traversée ...)
Depuis le refuge Gastaldi, descendre 150m environ vers le nord (passage exposé sur une barre) pour se retrouver dans le vallon du Capre, que l'on remonte jusqu'à la petite Muraille d'Italie, et Selle d'Albaron. On rejoint alors l'itinéraire classique de la montée depuis les Evettes : montée au sommet par l'arête.
Même descente que l'itinéraire principal

» glacier du Vallonet en Traversée Avérole -> Bonneval (D+ 1600m ; Ski 3.3 ; Orientation T ; Départ Bessans (La Bessanaise))
Depuis Bessans, rejoindre le refuge d'Avérole et monter à l'Albaron par la voie normale.
Même descente que l'itinéraire principal

» en boucle par le col de Greffier et le glacier du Vallonet (D+ 1900m ; Ski 3.3 ; Orientation T)
Monter le long du domaine skiable pour rejoindre le glacier inférieur du Vallonet. Le remonter et franchir le col du Greffier. Descendre en face sud et poursuivre sur une large vire pour rejoindre l'itinéraire de montée des Evettes. Atteindre l'épaule de l'Albaron et rejoindre le sommet par la belle arrête sud - est.
Prendre pied sur le glacier du vallonet (rappel de 20 m), passer par le col de grand fond et descendre en RG. Franchir le Verrou (slalom dans les vires) et rejoindre le point de départ.



Refuge(s) associé(s) : Refuge d'Avérole Refuge des Evettes Refuge Gastaldi

Sortie(s) GPS associée(s) : 22.04.18 07.04.16 20.04.11

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Albaron en boucle - Une course presque parfaite [»] : Sortie du mardi 15 au mercredi 16 avril 2014 (2 jours) par HDlameije

Participants : albertito
Membres associés : ChristianT (14.04)

Météo

Grand beau

Conditions d'accès

Etat de la route : Route fermée à la Goulaz (en cours de déneigement)

Altitude du parking :
1755m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Sommet 3600 à 3300mW14hSouffléeNeige irrégulière, alternance dure et accumulations
Glacier sup du Vallonet3300 à 2900mNW14h10Cartonnée
Glacier sup du Vallonet2900 à 2700mNW14h20Transfo lourdeNeige de printemps excellente
Etroiture2700 à 2400mN14h30DureDure et traffolée
retour station2400 à 1800mNW14h45Transfo lourdeNeige de printemps excellente
Très bon regel nocturne

Altitude de chaussage (montée) : 1755m (déchaussage entre Vincendières et Avérole)
Altitude de déchaussage (descente) :1800m

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : La Goulaz - Refuge Avérole - Les Chalanchottes - Albaron - Glacier Sup du Vallonet - Bonneval - Navette - La Goulaz - Dénivelé réel effectué : 1940m

Après son séjour Lapon, Albert avait besoin de retrouver nos belles montagnes. La Haute Maurienne, il ne l'a pas beaucoup pratiqué contrairement à moi. On part sur un compromis, l'Albaron en boucle avec retour par le glacier du Grand Fond pour plonger sur la Goulaz. C'était le projet. Deuxième concession, on ne fera pas de courses le matin car la montée au refuge demande au moins 2h à cette période de l'année.

On part relativement tôt pour pouvoir explorer la vallée de Bramans.
Premier arrêt à la baraque des douaniers qui a été restaurée et est ouverte au public. Très intéressant moment d'histoire de la région. On s'enfonce dans le vallon. Il n'y a plus beaucoup de neige sur la route et on atteind sans trop de difficulté le Planay. Havre de paix, la neige s'est déjà retirée depuis quelques semaines, les prairies sont vertes, fleuries par les crocus blanc et mauves, accompagnés de petites fleurs bleues ou blanches à trilobes vernis (je n'en sais pas le nom). On poussera l'exploration jusqu'au parking après le refuge du Suffet en se promettant de venir y trainer nos spatules.

On reprend la route pour aller voir la chapelle St Antoine et ses fresques restaurées. Il est temps de poser la voiture à La Goulaz et de nous équiper, après un bon pique-nic.

Le départ est donnée vers 14h30. La montée paisible sous l'oeil du Charbonnel est un régal. La température est douce et le vent léger. A Vincendières, on met les kis sur le dos jusqu'à Avérole où on rechaussera jusqu'au refuge. Nous voilà installer dans la chambre "Chamois". Le refuge est en grande partie occupé par de sympathiques catalans qui semblent bien apprécier notre belle montagne. Faute de vin chaud, nous boirons notre bouteille de cidre en attendant le dîner ma fois très bon.

La lune éclaire la montagne. On aurait pu partir à n'importe quelle heure sans frontale. Petit déjeuner moins bien réussi malheureusement (café froid, absence du lait demandé la veille ...). ce n'est pas bien grave. Départ avec les couteaux, le regel ayant été parfait. A 2450m, nous tirons à gauche, avec un court déchaussage, pour rejoindre les Chalanchottes, en rive droite à l'abri de la moraine, dominées par la Pointe de l'Ouillarse. La progression est aisée, le terrain lisse, aucune coulée de quelque nature que ce soit. Les sommets paraissent très ventés, chariant des volutes de neige légères.

Le paysage est absolument merveilleux. La Pointe de Ronce, course annuelle, commence à apparaître, et nous rappellent de bons souvenirs. A 3400m, je mets mes crampons. Albert veut poursuivre à skis, tentant mais .... Moi je sais que le bombé a été glacé par le vent. Après une conversion qui lui a demandé un peu d'efforts, il suivra mon exemple. 3 jeunes qui nous ont rejoint après avoir pris l'itinéraire classique veulent suivre l'exemple d'Albert. Mais un des 3 fera une belle glissade et ils cramponneront à leur tour.

Les 20 derniers mètres sont maintenant équipés de marches. La corde fixe est très sérieusement abîmée. Le vent fort semble avoir cédé au sommet. La vue est grandiose. La Grande Ciamarella a perdu la presque totalité de son glacier. Nos sommets préférés, rappels de merveilleux souvenirs sont tous là répondant à l'appel : Tsantéleina, Grande Casse, Grande Sassière, Mont Pourri et Dôme de la Sache, Grand Paradis, Galise, Bassagne, Pointe de Ronce, Ecrins et la Meije, ......

Il est temps de descendre. Le glacier du Grand Fond est en neige de printemps, mais on sait que la descente à ski s'arrêtera vers 2300m en choissant bien la trajectoire, imposant 600m de descente en chaussures de ski !!! Changement de programme, ce sera le glacier supérieur du Vallonet dont j'ai envie depuis si longtemps.

Un guide et 2 clients arrivent à 14h du télésiège de la côte 3000m et vont faire le sommet. On échange quelques mots sans beaucoup de chaleur. On a eu l'impression désagréable qu'il cherchait à montrer à ses clients que lui était un vrai pro et nous des rigolos !!

Le début du glacier a subi la violence du vent. Les zones dures alternent avec les zones d'accumulations. Plusieurs traces de ski sont encore visibles. Le glacier est bien fermé et le grip bon. C'est sûr qu'il ne faut pas glisser et finir dans les barres. C'est évident que les pentes du glacier du Grand Fond étaient déjà transformées à l'heure de notre descente. Mais on assume notre choix. A 2900m, la neige de printemps que j'espèrais est bien présente et la descente devient ludique, avec pour chacun le choix de son itinéraire. Le goulet approche. Il est partiellement à l'ombre. On découvre qu'il y a eu beaucoup de passages. C'est trafolé, dure parfois glacé. Il faut redoubler de prudence. L'exposition est importante. Il y a eu de nombruex dérapages qui n'arrangent rien. Dès la sortie du goulet, c'est une belle neige de printemps qui nous attend jusqu'à Bonneval. Petite pose où la pomme que nous dégustons a un goût de bonheur. Un regard sur le col du Greffier me rappele la belle course d'Isa, David et Paul qui avaient fait la boucle complète.

Il fait bon à Bonneval. Albert prend la navette gratuite pour récupérer la voiture. Il est aux anges pour cette magnifique journée en montagne. La même avec 10 ou 20 cm de poudre en ferait une course exceptionnelle. On prendra encore quelques photos des petites chapelles baroques dont de nombreuses sont déjà restaurées. La dernière sera Notre Dame des Graces à Bessans sur fond de Charbonnel.

Admiration pour la foi de nos anciens qui savaient remercier pour toutes les beautés qui les entouraient et pour ce que leur donnait la terre si dûrement cultivée.

PS1 : merci à Forezan qui m'a incité à démonter mon APN pour nettoyage. C'est presque bon mais je pense que la mise au point en à pâti (vu la fragilité du système)

PS2 : le cotation est de 3.3. En poudre, c'est facile. En neige traffolée dure, vu l'exposition, il faut faire attention.


Commentaires

» Par jiel, le jeudi 17 avril 2014 à 16:55

Pour la fleur --- accompagnés de petites fleurs bleues ou blanches à trilobes vernis (je n'en sais pas le nom)

peut-être l'anémone hépathique :
http://www.florealpes.com/fiche_hepatiquenoble.php

» Par David, le jeudi 17 avril 2014 à 21:37

Extra Patrice ... bravo :wink:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne