Accueil > Topo Guide > Sommets > Vanoise > Aiguille Grive > Par les Vernettes et les pistes > Sortie du 26 décembre 2020
 Topo validé par la modération

2732 m Aiguille Grive, Par les Vernettes et les pistes

Données techniques

Massif : Vanoise
Secteur : Tarentaise
Orientation : E
Dénivelé : 1080 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.2 E1
Pente : Faible

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : 3532ET

Matériel

Arvas, pelle, sonde

Départ/Accès

Départ : Plan Peisey (1850 m) - Moutiers. Direction Bourg Saint Maurice. Après la Plagne prendre Peisey, Vallandry et suivr el route principale jusqu'à son terminus à Peisey Nancroix

Itinéraire

Depuis Plan peisey 1650 prendre plein Est direction les Vernettes. Chemin piéton facile. Peu avant la Chapelle des Vernettes, une sente part sur la droite en traversée. Après quelques passages raides dans la forêt du Carro Blanc, on parvient au vallon de la Grangette sur la piste forestière. Poursuivre dans ce vallon jusqu'au col de la Chal. A partir de là on peut monter à l'Aiguille sans problème. Une boucle par les pistes des Arcs et le col du Grand Renard permet de rentrer sans passer par les Vernettes.

Remarques/Variantes

Parcours assez long à faire quand les remontées des Arcs sont fermées... un autre itinéraire beaucoup moins bucheron part de Nancroix en suivant la route forestière pour rejoindre les Grangettes. Dans ce cas mieux vaut ne pas faire la boucle.

Sortie(s) GPS associée(s) : 03.03.13

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Col de l'Arpette par les pistes des Arcs 1800 [»] : Sortie du samedi 26 décembre 2020 par pierreBZKO

Participants : Betty

Météo

Grand beau en alternance avec brouillard

Conditions d'accès

Etat de la route : dégagée

Altitude du parking : 1720

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
WPoudreNeige excellente

Altitude de chaussage (montée) : 1720
Altitude de déchaussage (descente) : 1720

Activité avalancheuse observée : Néant. Mais aucune expertise de ma part

Skiabilité [?] : ●●●●●


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : L'Arpette par les pistes des Arcs 1800 - Dénivelé réel effectué : 695m

Décision prise au dernier moment de partir au ski. Les refuges sont fermés, mesures covid assez lourdingues, on galère pour trouver des plans. Alors, enfin, l’idée qui aurait due nous aveugler dès le début, apparaît dans toute sa simplicité. Aller en station, profiter de toutes ces pentes magnifiques, enfin ouverte aux randonneurs.
Excellent choix !
On paye la location d’un studio à 15h. Je finis de réparer la voiture à 18, je prépares les affaires jusque 20h. Il neige à gros flocons, je ne suis pas certain de mes réparations, il fait nuit noire, et il paraît qu’il y a un couvre feu. Les conditions sont donc réunies pour partir, alors go ! Départ pour les Alpes !
Nuit après Albertville dans la bagnole. Arrivée à la station vers 10h. Emménagement dans le studio, waouh, c’est rigolo d’être dans un immeuble en montagne. Grande première pour moi. J’ai pas mal bourlingué dans les montagnes, mais ça, jamais...
Ski à partir de 13h30.
C’est génial, il y a du monde sur les pistes. Beaucoup de débutants sur le bas. Ils montent à pied, descendent et recommencent. Vu l’énergie et le temps passé dans ces descentes, pour eux vertigineuses, le temps passé à remonter est quasiment un repos.
Plus haut, toujours sur les pistes, sans crainte de se prendre une avalanche, sans crainte de se perdre, beaucoup de randonneurs débutants. On lit un véritable bonheur sur les visages. L’un d’eux nous dit que vraiment, ça valait le coup de monter.
Je suis intimement persuadé que pour la plupart, cette unique descente de 700m de dénivelée leur laissera des souvenirs bien plus riches et intenses que les dizaines de descentes faites les unes dernières les autres, mécaniquement.
Nous, nous sommes de vieux briscards, et pourtant, quelle joie d’être là ! Le silence de la montagne, des espaces quasi infinis, accueillants, les plus débonnaires du massif. Les remontées sont silencieuses, les sonos se sont tues, il n’y a quasi pas de motoneige. Seuls les cris et rires des randonneurs peuplent la montagne.
Merci Macron !


Commentaires

(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne