Accueil > Topo Guide > Sommets > Mont Blanc > Aiguille des Glaciers > face Sud Ouest > Sortie du 21 juin 2013
 Topo validé par la modération

3816 m Aiguille des Glaciers, face Sud Ouest

Données techniques

Massif : Mont Blanc
Secteur : Tarentaise
Orientation : SW
Dénivelé : 1750 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.2 E2
Pente : 35° soutenus, parfois légèrement plus.

Nb de jours : 1, 2
Type : Aller/Retour, Boucle

Cartes : 3531ET ASF16

Matériel

matériel de sécurité sur glacier

Départ/Accès

Départ : Chalets des Lanchettes (1960 m) - Albertville > Beaufort > Cormet de Roselend > Les Chapieux ou Albertville > Bourg St Maurice > les Chapieux

Itinéraire

La boucle proposée monte par l'itinéraire du refuge puis la rive D du glaciers des Glaciers et descend par les Cabottes.

Montée: des Chalets des Lanchettes, prendre le chemin montant au refuge Robert Blanc jusque vers 2500m où l'on traverse la Combe noire vers l'E, puis N entre une étrave rocheuse et la moraine. Prendre pied sur le glaciers des Glaciers vers 2850 et le remonter plutôt rive D jusqu'au Dôme de Neige (3592m) puis à l'épaule N de l'Aiguille des Glaciers (3700m).
Descente: elle peut se faire en haut au niveau de la rive G du glacier: passer sous la petite Aiguille des Glaciers et rejoindre un collu (3000m) au dessus des Cabottes; selon l'enneigement, descendre à l'W de celles-ci (plus soutenu) ou à l'E (enneigement plus tardif), jusqu'au fond du cirque (1930m). Remonter au parking.
On peut aussi reprendre l'itinéraire de montée en cherchant les névés tardifs.

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

L'itinéraire à ski se termine à l'épaule N, 3700m.
Pour rejoindre le sommet de l'Aiguille des Glaciers (3816m) emprunter des couloirs enneigés face W mais ils semblent rarement en condition ou en rocher/mixte l'arête NW prévoir alors matériel adéquat.

Refuge(s) associé(s) : Refuge Robert Blanc

Sortie(s) GPS associée(s) : 14.05.19 30.05.18 09.05.17 25.05.16

Photos

En rouge un itinéraire de montée utilisé en fin de saison. En jaune la montée par Combe Noire etle refuge. En bleu la descente des Cabottes.
En rouge un itinéraire de montée utilisé en fin de saison. En jaune la montée par Combe Noire etle refuge. En bleu la descente des Cabottes. [par Valentin PASQUIER]

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Ski d'été à l'Aiguille des Glaciers [»] : Sortie du vendredi 21 juin 2013 par HDlameije

Participants : -
Membres associés : loulou38 (23.06), CLAUDE BERARD-BERGERY (23.06)

Météo

Très beau sur la course , se couvre ensuite

Conditions d'accès

Etat de la route : attention travaux d'élargissement

Altitude du parking : 1960m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Sommet3700 - 3500m11h50VitrifiéeMais petite zone de poudre (1cm)
Le glacier3500 - 3000m12hMoquette5* sur fond dur
Les Cabottes3000 - 1950m12h20transfo, lisse, excellents appuis
Altitude de chaussage (montée) : 2450m j'aurai pu chausser 200m plus bas
Altitude de déchaussage (descente) : 1950m (avec 3 déchaussages)

Activité avalancheuse observée : Attention aux passages sur les torrents. Bon regel trompeur car les très fortes chaleurs passées ont travaillé les fondements.

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Moraine droite - Cabotes en rive gauche - Dénivelé réel effectué : 1810m

Il y a 8 jours je m'étais arrêté au Dôme à 3600m pour ne pas pénaliser la qualité de la descente et celle de mon ami Albert. Même si j'ai déjà dû faire entre 15 et 20 fois ce sommet, dont l'Aiguille à 3816m en solo, inoubliable souvenir, j'étais frustré. Quand nous redescendions dans la plaine, le projet d'y revenir s'était déjà ancré dans mon cerveau. J'irai seul, conscient que les très fortes chaleurs auraient modifié les conditions, ouvert les crevasses, fragiliser les ponts de neige très nombreux, et rendu l'accès au ski dans les cascades trop risqué.

J'ai suivi la météo chaque jour, guettant le créneau idéal, m'imposant un regel nocturne minimum. J'avais fixé un départ pour samedi, mais jeudi soir j'ai compris que c'était le moment idéal. Bien m'en a pris. Départ à 1h30 de Montbonnot. Le ciel est couvert. Vers Alberville il pluviote. A la sortie de Bourg St Maurice, un brouillard qui se densifie jusqu'aux Chapieux. Mais j'y crois encore. Arrivé aux Lanchettes à 3h40, le ciel se dégage. Et quand je pars à 4h, le ciel est complètement dégagé, les étoiles brillent. Bien vu, pensais-je un instant. Le terrain est souple après l'orage de la veille, bien agréable. Le grondement des cascades me fait penser qu'il n'y a pas eu de regel en fin de soirée et que les ponts de neige seront dangereux. Si tôt pensé, si tôt réalisé. Un pont s'effondre sur une grande largeur sous mes pas, sans conséquences. Je pensais prendre la moraine rive droite par le bas, je la prendrais par le haut par sécurité. Le brouillard, oui le brouillard, revient vers 2300m. Heureusement que je connais tout le système de barres et que plus rien ne peut m'arrêter. Il partira avec le lever du jour à 2500m. J'enfile mes chaussures, chausse mes skis et rejoint la moraine sur une neige bien dure. J'ai mis les couteaux que je garderai jusqu'en haut. La pluie a effacé toutes les traces, sauf subsistent par endroit quelques restes de traces de pas. A 3000m, c'est de la neige gobelet, environ 2cm qui a tout blanchit. Magnifique. Seul en montagne, seul au monde, aucune trace .... le bonheur à l'état pur. Je fais attention car les crevasses commencent à s'ouvrir. J'ai un souvenir de 2003 quand il faisait 10° à Robert Blanc à 4h du matin. Ce fût l'année de la canicule.

Le ciel est définitivement passé au bleu. Bonheur total. Il y a 8 jours nous montions par le col de la Seigne. C'est vraiment une course différente. Un peu sous le Dôme, le neige est vitrifiée, luisante. La vue au sommet est toujours aussi impressionnante. Les classiques sont tous la : le Pourri, la Grande Casse, le Charbonnel, les Ecrins, la Meije, l'Etendard .... Ca bourgeonne. Je profite un maximum de ce moment d'intimité, propre à la méditation et si près du bon Dieu. Il faut quand même descendre, du brouillard arrivant au col des Cabottes. Fausse alerte.

Début de descente à 11h50. Cela s'avèrera l'horaire optimum. J'ai de belles réussites en timing en ce moment. Aujourd'hui ce sera la perfection. Sur les 150 premiers mètres, je profite des zones que le vent n'a pas dénudé. Le fond est très dur, très glissant, mais le cm de poudre tassé restant rend l'opération très amusante. Il ne faut pas chuter. Et j'apprécie le casque dans ces moments là. Ca donne une certaine décontraction qui laisse le plaisir intact. Jusqu'au col des Cabottes, cette poudre sur fond dur, sans trace aucune, surface totalement lisse, fait du ski un rêve. Je trouvais que c'était pas mal il y a 8 jours, aujourd'hui c'est parfait. Sans compter que je suis seul. Je connais bien les crevasses au dessus du col des Cabottes. Je m'en méfie toujours, même quand je ne les vois pas. Cette semaine elle sont là. Je descend le plus à gauche, à 1m maxi de la paroi.

De l'autre côté du col, Cabottes rive gauche, je m'attendais à trouver de la neige transfo lourde, voire de la soupe. Rien de tout ça. Une excellente neige de printemps, aucune trace, une surface lisse, les micro organismes rouges ont bien travaillé. La neige n'est pas très rapide (ou la semelle de mes skis demande une petite réfection, ça doit être plutôt ça). Ca passe bien jusqu'à 2190m. Cette fois ci je ne m'engagerai pas dans le bas de la cascade. La traversée des torrents imposent une belle gymnastique. Je décide de remonter un peu, là où les différents "affluents" sont plus nombreux, donc moins profonds. Ca rajoute du dénivellé !! Mais comme il fait bon avec un petit air frais, la tâche est agréable.

Je suis absolument seul. Pas un pékin sur le parking. J'aurai l'explication plus bas, à la sortie des Chapieux. Une pelle araignée élargit la route. Je devrais d'ailleurs patienter plus d'1 heure avant de passer. Heureusement que c'était vendredi et qu'ils arrêtaient de travailler à 15h30 !!!

Quelle journée en montagne. Comme les appréhensions que j'avais se sont dissipées au fil de la journée. Quel bonheur absolu d'être seul. Quelle course magnifique, et tellement différente de celle de la semaine dernière. Merci mon Dieu.

Je la dédie à la petite étoile qui est tombée sur terre pour éclairer ma route et illuminer mon coeur. Bon anniversaire ma petite chérie.


Commentaires

» Par Gabriel Fouquet, le samedi 22 juin 2013 à 12:22

Superbe (le commentaire, les photos, et le reste).

» Par Marco, le samedi 22 juin 2013 à 14:12

Encore une belle sortie, tu n'arrêtes pas :D
Au bon endroit au bon moment, c'est ça l'expérience :wink:
On a failli se croiser la semaine dernière, dommage on aurait pu boire un coup aux Chapieux. :(
Belles photos, joli commentaire (comme d'hab.) :cool:
A bientôt j'espère.

» Par HDlameije, le samedi 22 juin 2013 à 17:26

Sorry, je n'avais pas encore relu et corrigé mon orthographe :lol:

» Par jpc, le samedi 22 juin 2013 à 22:40

excellent, le commentaire de la photo 4 ! :D :D

» Par Glacier, le dimanche 23 juin 2013 à 15:00

Excellent aussi le commentaire de la photo 5......

» Par Bubu, le dimanche 23 juin 2013 à 19:58

> Au bon endroit au bon moment, c'est ça l'expérience

C'est surtout la retraite... Car je te rassure, il n'était pas le seul à avoir compris que c'était un bon jour pour le ski, mais y en a qui bossent. :(

» Par loulou38, le dimanche 23 juin 2013 à 21:19

aujourd'hui une trentaine de personnes sur l'itinéraire
chaussage à 2250, déchaussage à 2150 en descendant sur le torrent de l'itinéraire de montée, mais ça risque de ne plus passer, et le torrent est bien gros !
les Cabottes ont l'air bien déneigées sur le bas ....
descente à 11h, dure sur les 100 premiers mètres, puis moquette à poils un peu ras sur 200m et veloutée sur toute la suite :cool:

» Par HDlameije, le lundi 24 juin 2013 à 08:49

@Bubu : perdu :D . Tu regardes mon âge et tu en déduis que je suis à la retraite. Je travaille et beaucoup, même à mon âge, celui où déjà nombreux sont ceux qui ont raccroché en touchant une retraite qu'ils pensent avoir mérité. Et je devrais le faire encore de nombreuses années :lol: Mais je m'organise. Je ne pars jamais en vacances. Tu vois on ne peut pas affirmer des choses sans savoir. Ca t'évitera quelques aigreurs d'estomac.
@Laurence : salut Laurence. Tu te fais rare :roll: Cette Aiguille est une vraie merveille :wink:

» Par loulou38, le lundi 24 juin 2013 à 10:51

eh oui, petite reprise cette saison après deux années sans rien ... :lost:
mais l'an prochain, ça sera pas pareil :cool:

» Par CLAUDE BERARD-BERGERY, le lundi 24 juin 2013 à 11:01

On est monté par le sentier du refuge en chaussant vers 2400 m avant de traverser vers la moraine. Descente en rive gauche jusqu'au bas des Cabottes en déchaussant vers 2300 m.

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne