Accueil > Partir > Découverte > Bolivie > L'Altiplano sans frontières (Allibert Trekking)

L'Altiplano sans frontières (Allibert Trekking)

Allibert Trekking
Prochain départ : 21/03/2020
4640€  
Présentation
Ce périple se déroule dans les Andes centrales. Après la visite de Buenos Aires, la trépidante capitale argentine, Salta la linda (“la belle”) sera le point de départ de cette exploration au cœur du Nord-Ouest argentin, une région méconnue, pourtant l’une des plus spectaculaires de la planète ! Quebrada de las Conchas, les vallées Calchaquíes, la “montagne aux sept couleurs”… Puis ce sera au tour du Chili de dévoiler son extraordinaire désert d’Atacama. Enfin, le voyage se termine en Bolivie par la découverte des lacs  colorés du Sud-Lípez, le salar d’Uyuni, la plus grande étendue de sel du monde, et les villes coloniales de Potosí et Sucre, avec le célèbre marché indigène de Tarabuco.
Activité : Découverte

Durée : 20 jours

Pays : Bolivie


Détails de l'offre


J 1/ Vol France - La Paz

Départ de France. Vol de nuit.



J 2/ La Paz (3600 m)

Arrivée à La Paz et installation dans un hôtel du
centre-ville. Soirée libre et nuit à l'hôtel.



J 3/ Tiwanaku - Copacabana (3 800 m)

Départ tôt le matin pour Tiwanaku, énigmatique cité préincaïque et centre
de cérémonies construit il y a plus de mille ans. Edifices
impressionnants aux blocs de pierre pesant parfois plus de 100
tonnes, ajustés comme ceux des monuments incas péruviens. Superbe vue
sur la cordillère. Poursuite de la route jusqu’au lac Titicaca, berceau
de la civilisation andine, dont les 8 450 kilomètres carrés
d’eau bleu turquoise offrent un spectacle unique, entre Pérou et
Bolivie. Traversée en bac de la passe de Tiquina, puis piste jusqu’à la
petite bourgade de Copacabana qui abrite dans son église la Vierge noire du lac, sainte patronne de la Bolivie... Ce lieu se révèle très
intéressant pour
comprendre la vision sud-américaine de la religion catholique. Balade
au bord du lac Titicaca pour admirer le coucher du
soleil. Nuit en hôtel.


6 h de route.




J 4/ Île du Soleil


La journée commence par la visite de la
Horca del Inca, observatoire préincaïque. Après un transfert en bateau à
moteur jusqu’à l'île du Soleil, installation dans
un lodge sommaire superbement
situé près du site de Pilkokaina. Situé face à
l’île de la Lune, il offre une vue imprenable sur les sommets enneigés de
la cordillère Royale. Vous reprenez ensuite le bateau jusqu’à Challapampa.
Traversée de l’île du Soleil le long de superbes sentiers de crête
empruntés par les populations locales : villages typiques,
haciendas... avec la cordillère Royale en arrière-plan. Au
passage, visite de la Chinkana, ensemble labyrinthique de ruines incas dans
un site très méditerranéen. Nuit en lodge.

5 h de marche.



J 5/ Î
le du Soleil - île de la Lune - Kalake - La Paz

Départ en bateau de Challapampa et traversée du lac Titicaca jusqu’à Kalake.
Arrêt sur l’île de la Lune pour visiter le temple des Vierges de la
Lune, site tiwanaku du Ve siècle repris par les Incas vers 1400. Tout
au long de la traversée du lac, la vue sur la cordillère (Ancohuma et
Illampú) est magnifique. Halte pour pique-niquer à Kalake, puis
route de retour vers La Paz. Nuit à l'hôtel.


3 h de traversée en bateau.



J 6/ La Paz - Sucre (2 780 m)

Transfert à l’aéroport et vol pour Sucre. C’est l’autre capitale de la Bolivie, siège de la
cour suprême du pays. A 2 790 mètres d’altitude, dans une vallée entourée de
montagnes verdoyantes, on y respire nettement mieux qu’à La Paz ! Fondée par les Espagnols dans la première moitié du XVIe
siècle, c’est une ville charmante et riante aux innombrables
églises, demeures coloniales et musées, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Visite de Sucre. Nuit en hôtel.

2 à 3 h de marche.



J 7/ Potosí (4000 m)

Route pour Potosí, dans un paysage de plus en plus désertique. En Espagne, “valoir une fortune” se dit valer un Potosí. En effet,
bien que située à plus de 4 000 mètres d’altitude, Potosí, grâce aux
riches gisements d’argent du Cerro Rico, fut l’une des villes les plus prospères du monde et, au XVIIe
siècle, la plus grande ville d’Amérique latine. Mais c’est aussi
l’endroit où, dans les galeries du Cerro Rico, des millions d’Indiens
et d’esclaves d’Afrique ont travaillé dans des conditions abominables ;
beaucoup y ont perdu la vie. L’activité minière a beaucoup décliné
depuis, et la ville a gardé le charme des cités à la grandeur passée.
Nous consacrons l’après-midi aux
innombrables richesses de la ville : églises baroques (il y en a des
dizaines), Casa Real de la Moneda, l’un des musées les plus intéressants
du continent, monuments et architecture coloniale. Soirée libre et nuit en hôtel.



J 8/ Potosí - Tupiza (3000 m)

Le matin, impressionnante visite d’une mine dans les entrailles du Cerro
Rico. Puis départ pour une nouvelle traversée de l’Altiplano vers le
sud. Nous nous
rapprochons des sommets déchiquetés de la cordillère de Chichas. Les
paysages deviennent extrêmement colorés, et l’on aperçoit les premiers
cactus. Quelques vallées irriguées aux champs et vergers verdoyants
contrastent avec l’aridité ambiante. Enfin, arrivée à Tupiza, au cœur
d’un paysage de quebradas (vallées encaissées), de crêtes et de
canyons allant du rouge éclatant à l’ocre ou jaune. Nuit à l'hôtel.

2 h de marche.



J 9/ Tupiza - La Quiaca (Argentine)

Matinée d'exploration de la quebrada Palala, un canyon taillé
dans un conglomérat de roches rouges présentant des veines aux tons
verts et violets. L’érosion a sculpté une grande variété de formes :
falaises ocre ou rouge sang, réseaux de ravines, forêts d’aiguilles et
de pénitents. Le fond est occupé par quelques arbres
et cactus. Inoubliable ! Nous reprenons la route vers le sud. Passage
par la Angostura, tunnel taillé dans la falaise colorée au-dessus du río. Arrivée à Villazon, ville frontière avec l’Argentine après un court détour par la laguna
Colorada et ses peintures rupestres. A la frontière, formalités
douanières et entrée dans La Quiaca, première localité en Argentine,
perdue sur l’Altiplano. Nuit en hôtel simple.

2 à 3 h de marche.



J 9/ Tupiza - La Quiaca (Argentine)

Nous reprenons la route vers le sud. Passage par la Angostura, tunnel taillé dans la falaise colorée au-dessus du río. Arrivée à Villazon, ville frontière avec l’Argentine après un court détour par la laguna Colorada et ses peintures rupestres. Suivant l’heure d'arrivée, visite du petit marché. Arrivée à la frontière, formalités douanières et entrée dans La Quiaca, première localité en Argentine, perdue sur l’Altiplano. Nuit en hôtel simple.

2 h de marche.



J 10/ Quebrada de Humahuaca

Passage à Tres Cruces (peintures rupestres intéressantes) et arrivée à la fameuse quebrada de Humahuaca, classée au patrimoine mondial de
l’Unesco : un festival de couleurs et une infinie variété des formes
d’érosion. Randonnée dans ce site extraordinaire, visite du village classé de
Humahuaca et de ses pittoresques ruelles. Logement simple à Humahuaca ou environs.


2 à 3 h de marche.



J 11/ Tilcara - Purmamarca - Jujuy - Salta (1 200 m)

Transfert à Uquia et sa mignone petite église, puis Tilcara (2 400 m). Le village est très connu pour sa place, son marché d’art traditionnel, sa magnifique église et sa forteresse que l'on visite. Au sud de Tilcara, découverte d’une splendide
vue sur la fameuse Paleta del pintor (la Palette du peintre), une
incroyable succession de strates géologiques en zigzag, aux couleurs
des plus variées, qui donnent à la montagne une allure de tableau
surréaliste. Repas dans le village, puis poursuite de la route jusqu’au magnifique village de Purmamarca, pittoresque bourg
colonial aux maisons d’adobe, situé dans une petite oasis au pied des
montagnes multicolores. Randonnée autour du cerro
de los Siete Colores (la montagne aux Sept Couleurs) porte bien son nom :
les terrains érodés offrent un festival de couleurs, un arc-en-ciel où
dominent les tons rouges et ocre.
Poursuite de notre route jusqu’à Jujuy, puis la ville de Salta. Installation à l’hôtel et découverte de cette ville agréable, notre lieu le plus bas de tout le séjour !


2 à 3 h de marche.



J 12/ Salta - quebrada del Toro - San Antonio de los Cobres (3 750 m)

Départ de Salta et remontée en altitude en suivant la quebrada
del Toro, lieu célèbre où le Tren de las Nubes (train des nuages) monte jusqu’au ciel. Tout
au long de la route, les paysages somptueux et les petits villages
invitent à des haltes. Randonnée au site archéologique de Santa Rosa de Tastil. Arrivée au petit village de San Antonio de los
Cobres (3750 m), l’un des plus hauts villages du pays. Il abrite encore
quelques mines de cuivre et de grandes plantations
de quinoa, et constitue une étape du train des nuages.
Découverte du village et des environs. Hébergement en hôtel.

1 à 2 h de marche.



J 13/ Salar de Salinas Grandes (3 350 m) - paso Jama (4 500 m) - San Pedro de Atacama (2 800 m, Chili)

Route jusqu’au salar de Salinas Grandes, réplique en plus petit (“seulement” 12 000 hectares !) du salar
d’Uyuni en Bolivie : une éblouissante étendue immaculée, où la croûte de
sel forme de jolis motifs en nid d’abeille. L’occasion également d’observer l’exploitation artisanale du sel.
Puis nous poursuivons en direction de la frontière chilienne par des paysages de plus en plus désertiques. Passage de la frontière et descente vers San Pedro de Atacama, avec en permanence de superbes vues sur la forme harmonieuse du volcan Licancabur (5 916 m) tout proche. Installation à l’hôtel pour 3 nuits.


Marches ponctuelles.



J 14/ Lagunas
Miñiques et Miscanti (4 200 m) - San Pedro
de Atacama

Nous montons sur
l’Altiplano en visitant le village de Socaire et ses cultures en
terrasses avant les lagunas
Miñiques et Miscanti : à plus de 4 000 mètres, ces
fantastiques lacs aux superbes couleurs, dans leur écrin de volcans,
constituent un tableau d’une exceptionnelle harmonie. Passage par le
village-oasis de Toconao (construit en liparite, roche blanche
volcanique) avant de redescendre à San Pedro, village animé au creux
d'une oasis. Nuit à l’hôtel.
Marches ponctuelles.



J 15/ Geysers du Tatio (4 300 m) - San Pedro de Atacama - vallée de la  Lune

Lever à l’aube et route pour aller observer les geysers du Tatio. L’air froid crée de hauts nuages de vapeur d’eau sortis des entrailles
de la terre, entre lesquels on aperçoit les lointains volcans rosis par
le soleil levant : une merveille ! Descente vers San Pedro de Atacama. L’après-midi et jusqu’au coucher du soleil, nous irons explorer l’incroyable valle
de la Luna dans la cordillera de la Sal : une symphonie de couleurs, de
reliefs lunaires, de roche, de sable et de sel. Un spectacle
inoubliable ! Nuit à l’hôtel.

2 h de marche.



J 16/ San Pedro de Atacama - laguna Verde (Bolivie) - geysers Sol de Mañana - laguna Colorada

Longue journée de piste, mais ô combien intéressante. Route jusqu’à la
frontière bolivienne, au pied du volcan Licancabur. Descente jusque sur
les rives de la laguna Verde, la bien nommée, dont les eaux
contrastent magnifiquement avec le paysage lunaire environnant. Nous
poursuivons en véhicule : passage d’un petit col qui
nous permet d'arriver à l’entrée du “désert des Tartares”, énormes
formations de roches taillées par le vent dans un paysage
fantasmagorique. Arrêt aux thermes de la laguna
Salada. C'est le lieu idéal pour une bonne baignade en eau chaude
naturelle dans un paysage fabuleux. Passage aux geysers Sol de Mañana,
en fait plutôt des solfatares. A
près de 5 000 mètres d’altitude, un paysage hallucinant de trous de boue
bouillonnante et de jets de vapeurs au milieu de multicolores terrains
lunaires. Enfin, nous approchons des rives de la laguna Colorada, à l’irréelle couleur rouge brique. Des milliers de flamants roses y ont élu domicile. Nuit en refuge.

Marches ponctuelles



J 17/ Salar d’Uyuni : île Incahuasi - île Lomo Pescado - Jirira (3 660 m)

Passage par El Árbol de piedra (l’arbre de pierre), de spectaculaires
formations rocheuses résultant de l’érosion éolienne. Route à travers le
désert. Nous longeons la
chaîne de volcans qui marque la frontière avec le Chili (vue sur le
volcan actif Ollagüe), avec, à son pied, plusieurs lacs aux couleurs
absolument
incroyables : bleu turquoise, vert, jaune... et toujours flamants et
vigognes. Passage à Chiguana, puis arrivée à la petite localité de San
Juan. Encore un peu de route, puis nous prenons pied sur le salar d’Uyuni,
une gigantesque surface de sel immaculée de plus de 10 000 kilomètres
carrés (plus grand que la Corse !) située à près de 3 700 m d’altitude. Route sur le salar jusqu’à l’île d’Incahuasi et ses magnifiques cactus
que l’on explore, avant de continuer la traversée en véhicule dans l’immensité blanche. Nous “accostons”
sur l’île Lomo Pescado dont les cactus pointent leurs épines vers le
ciel. Marche vers le sommet de l’île afin d'apprécier cette immensité
blanche entourée de hauts volcans qui est sans aucun doute l’un des
moments forts de ce voyage. Vous y verrez probablement des viscaches, sorte de lapin à longue queue,
survivant sans problème dans ces milieux pourtant inhospitaliers !
Dernier tronçon de la traversée du salar pour atteindre le village de Jirira. Installation en lodge simple pour une nuit.

2 h de marche environ.



J 18/ Salar d’Uyuni : le volcan Tunupa - Oruro

Lever matinal pour cette ascension (facultative), ce qui nous permettra d’admirer
depuis les hauteurs le lever du jour. Montée sur les pentes du volcan
pour dominer le salar. Si le groupe est en forme, l'ascension se fera
jusqu'au belvédère
du volcan (vers 4 600 m), d’où l’on domine le salar
de près de 1 000 mètres ! On pourra également apprécier les couleurs
chatoyantes des roches volcaniques du Tunupa, formant de belles
traînées dans les tons jaune, ocre et rouge. Redescente à Jirira. Puis piste et route jusqu'à Oruro. Nuit à l'hôtel.


6 h de marche environ.
M = D = 900 m.



J 19/ Oruro - La Paz - valle de las Animas

Route pour La Paz. Visite de la vile. Remontée en
voiture jusqu’au niveau d’El Alto, la ville
haute, située sur le rebord du plateau à une altitude de 4 000 mètres,
et circuit dans les ruelles qui descendent vers le centre-ville.
Superbe
panorama, avec en arrière-plan le Huayna Potosí et l’Illimani.
Dans l’après-midi, balade (2 h de marche environ) dans la valle
de las Animas (vallée des Esprits), extraordinaire vallée dans laquelle l’érosion a sculpté
d’impressionnants tuyaux d’orgues, de fins pénitents de plusieurs
dizaines de mètres de haut, des piliers et des ravines. Nuit en hôtel.



J 20/ La Paz


Journée libre à La Paz. Nuit à l'hôtel.



J 21/ La Paz...

Transfert à l'aéroport et embarquement. Vol de nuit.



J 22/... France

Arrivée à Paris.



NB : les temps de marche sont donnés à titre indicatif.








Points forts :
Une exceptionnelle palette de paysages andins :
— en Argentine, les paysages colorés du Nord-Ouest, uniques au monde ;
— en Bolivie, le Sud-Lípez et le salar d’Uyuni ;

— au Chili, le désert d’Atacama.


Les villes de Buenos Aires, Salta, Potosí et Sucre.


La découverte de la faune : alpaga, vigogne, flamant rose, condor…

L’hébergement sous toit (pas de campement).



Dates de départ & tarifs
  • 21 Mars 2020 (4640€)
  • 25 Avril 2020 (4845€)
  • 06 Juin 2020 (4740€)
  • 11 Juillet 2020 (4995€)
  • 08 Aout 2020 (5045€)
  • 05 Septembre 2020 (4895€)
  • 10 Octobre 2020 (4895€)
  • 31 Octobre 2020 (4895€)
Allibert Trekking

Vivre d'une passion. Parcourir le monde à pied, des Alpes au Kilimandjaro en passant par l'Himalaya ou les Andes. Né de cette volonté, Allibert Trekking, fondé par trois guides de haute montagne, vous fait partager sa passion du voyage, toujours proche et respectueux des hommes et de la nature.

  • Rue de Longifan - 38530 Chapareillan
  • Web : http://www.allibert-trekking.com
  • Contact : contact[at]allibert-trekking.com
VTT de montagne