Accueil > Partir > Trekking > Bolivie > De la cordillère Royale au Sud-Lípez (Allibert Trekking)

De la cordillère Royale au Sud-Lípez (Allibert Trekking)

Allibert Trekking
Prochain départ : 25/04/2020
4540€  
Présentation
Hardis “6000”, puissants glaciers, faces raides surmontées d’arêtes en corniche, lacs au bleu profond, villages isolés, troupeaux de lamas et d’alpagas…, la cordillère Royale de Bolivie n’a rien à envier à ses voisines péruviennes. Plus au sud, le décor change radicalement avec les paysages désertiques de l’Altiplano bolivien autour de l’éblouissant salar d’Uyuni et les couleurs du Sud-Lípez. Réunis dans un même voyage, un trek au cœur de la cordillère et une découverte de l’Altiplano désertique agrémentée de l’ascension d’un “6000”.
Activité : Trekking

Durée : 22 jours

Pays : Bolivie


Détails de l'offre


J 1/ Vol France - La Paz

Départ de France. Vol de nuit.



J 2/ La Paz (3600 m) - Valle de Las Animas

Arrivée à La Paz. Transfert et installation à l’hôtel. Découverte de la ville. Depuis les hauteurs sur le rebord du plateau à une
altitude de 4 000 mètres, circuit dans les ruelles qui descendent vers
le centre-ville. Superbe panorama, avec en arrière-plan le Huayna Potosí et l’Illimani. Dans
l’après-midi, marche de 2 h environ dans la Valle de Las Animas (vallée des Esprits), extraordinaire vallée dans laquelle l’érosion a sculpté
d’impressionnants tuyaux d’orgues, de fins pénitents de plusieurs
dizaines de mètres de haut, des piliers et des ravines. Nuit en hôtel.



J 3/ Tiwanaku - Copacabana

Départ tôt le matin pour Tiwanaku, énigmatique cité pré-incaïque et
centre de cérémonies construit voilà plus de mille ans. Edifices
impressionnants aux blocs de pierre pesant parfois plus de 100
tonnes, ajustés comme ceux des monuments incas péruviens. Superbe vue
sur la cordillère. Poursuite de la route jusqu’au lac Titicaca, berceau
de la civilisation andine, dont les 8 450 kilomètres carrés
d’eau bleu turquoise offrent, entre Pérou et Bolivie, un spectacle
unique.
Traversée en bac de la passe de Tiquina, puis piste jusqu’à la
petite bourgade de Copacabana qui abrite dans son église la Vierge noire
du lac, sainte patronne de la Bolivie... Ce lieu se révèle très
intéressant pour
comprendre la vision sud-américaine de la religion catholique. Balade au
bord du lac Titicaca pour admirer le coucher du
soleil. Nuit en hôtel.

6 h de route.



J 4/ Ile du Soleil

La journée commence par la visite de la Horca del Inca, observatoire
pré-incaïque. Après un transfert en bateau à moteur jusqu’à l’île du
Soleil, installation dans
un lodge sommaire superbement
situé près du site de Pilkokaina ou au village de Yumani. Situé face à
l’île de la Lune, il offre une vue imprenable sur les sommets enneigés de
la cordillère Royale. Nous reprenons ensuite le bateau jusqu’à Challapampa.
Traversée de l’île du Soleil le long de superbes sentiers de crête
empruntés par les populations locales : villages typiques,
haciendas, avec la cordillère Royale en arrière-plan. Au
passage, visite de la Chinkana, ensemble labyrinthique de ruines incas dans
un site très méditerranéen. Nuit en lodge.

4 h de marche.




J 5/ Ile du Soleil - île de la Lune - Yampupata - laguna Ajuani (4600 m)


Départ en bateau de Pilkokaina ou Yumani et traversée du lac Titicaca jusqu’à Yampupata. Arrêt sur l’île de la Lune pour visiter le temple des Vierges de
la Lune, site tiwanaku du Ve siècle repris par les Incas vers 1400.
Tout au long de la traversée du lac, la vue sur la cordillère (Ancohuma
et Illampú) est magnifique. Fin de la traversée du lac à Yampupata et
transfert en véhicule 4 x 4 à la vallée de Sura Quta, qui s’enfonce entre les massifs du
Negruni et du Condoriri. La piste passe près de deux lacs jumeaux, Sura Quta
et Taypi Chaca, puis arrivée et installation du campement sur les rives du  petit
lac Ajuani (4600 m), au cœur d’un cirque de hautes montagnes.


2 h de traversée en bateau.




J 6/ Ajuani - Paso Janchallani (4850m) - Paso Jurikhota (4900 m) - lac Jurikhota (4750 m)

Le trekking débute par une très belle étape sur le versant occidental de
la cordillère Royale. Montée jusqu’à une crête (vue sur le lac Titicaca
et sur la cordillère jusqu’à l’Illampú), puis au col Janchallani (4860
m), où nous
attend une magnifique vue sur le Huayna Potosí (6088 m). Descente courte mais
raide vers le lac Sistaña (4650 m), puis montée au col
Jurikhota (4900 m), avec son panorama sur le Huayna Potosí et le Condoriri (5650 m). Ce dernier, qui ressemble à
un condor aux ailes déployées, est loin d’être le plus haut sommet de la
cordillère, mais c’est sans aucun doute l’un des plus esthétiques !
Descente en direction du lac Jurikhota, d’un magnifique bleu profond. Dans le fond,
le Condoriri domine le paysage de ses formes harmonieuses. Campement.

6 h de marche. M : 550 m. D : 400 m.



J 7/ Jurikhota - Paso Apacheta (5150 m)- Condoriri (4660 m)

Superbe étape de montagne avec la traversée du plus haut col de notre
itinéraire dans un environnement glaciaire impressionnant. Tout d’abord,
montée depuis notre camp jusqu’à un petit lac dominé par les glaciers
du Cerro Ventanani, puis poursuite jusqu’au col Apacheta, à 5 150 mètres.
Enfin, descente vers le lac situé immédiatement au pied du Condoriri
(Chiar Quta, 4660 m) et campement idyllique face à cette montagne très
esthétique et ses glaciers.

6 h marche. M : 500 m. D : 600 m.



J 8/ Condoriri - Paso Aguja Negra (5000 m) - Carmen Pampa (4700 m)

A pied, remontée d'un vallon en longeant la chaîne du Condoriri et ses glaciers. Montée au col Aguja Negra. La vue s’étend sur le Condoriri d’un
côté, et sur le majestueux Huayna Potosí de l’autre, tout proche. Descente dans la vallée Tuni avec une belle vue sur l’impressionnant versant ouest du Huayna Potosí.
Passage près du grand lac Tuni, puis campement dans les alpages de Carmen Pampa situés au pied du massif Maria Lloko.


6 h de marche. M : 450 m. D : 400 m.




J 9/ Carmen Pampa - Milluni (4650 m) - Col Zongo (4750 m)- Rinconada (4500)


Étape en altitude, avec remontée progressive vers un col peu marqué à 5 000 mètres, dans des paysages désertiques au pied du Maria Lloko. L'itinéraire emprunte en grande partie une ancienne piste minière abandonnée. Puis descente dans le vallon de Milluni jusqu'au lac Jankho Khota, au pied des glaciers du Huayna Potosí, où passe la piste carrossable qui traverse la cordillère Royale. Le sentier longe ensuite le lac Jankho Khota. On rejoint la piste au col Zongo (4700 m) que l'on suit pour arriver au barrage, au pied des glaciers du Huayna Potosí. Descente, puis campement au lieu-dit la Rinconada

6 h de marche. M : 450 m. D : 700 m.

Nb : pour ceux qui le souhaitent, la partie Milluni - Rinconada peut être raccourcie par un transfert en utilisant le véhicule servant au réapprovisionnement.



J 10/ Rinconada - Paso Tilata - Paso Istaña (4950 m) - Chucura (3600 m)

L'itinéraire s'engage ensuite dans un vallon vers l'est en suivant le bord d'un aqueduc taillé dans la pente ; passage près du lac Cañada, puis montée jusqu'à un premier col, le Tilata (4950 m), avec vue en permanence sur le Huayna Potosi. Poursuite jusqu'à un deuxième col pour passer vers la vallée de Chucura. Longue descente très progressive de la vallée, en grande partie sur un sentier pré-incaïque, jusque vers l'hacienda Chucura. Campement.

6 h de marche. M : 600 m. D : 1450 m.



J 11/ Chucura - Challapampa - Buena Vista (2200 m)

Journée de transition. On passe progressivement de la zone cordillère à la jungle. Le sentier rentre peu à peu dans un tunnel de végétation. Vers 3 000 mètres, changement de vallée, nous suivons un ancien sentier pré-incaïque qui mène vers la chaleur et qui servirait de voie de communication entre l'Amazonie et l'Altiplano depuis près de deux millénaires ! Bon bain dans des vasques du torrent pour se rafraîchir, le soir. A Choro (quelques maisons), le río Chucura rencontre une autre rivière et la vallée prend la direction est. Campement à Buena Vista.

5 h de marche. M : 50 m. D : 1450 m.



J 12/ Buena Vista - Sandillani (2050 m)

Peu de changement d’altitude aujourd’hui, mais quelques montées et
descentes. Découverte de l’ambiance connue par Che Guevara lors de sa
cavale bolivienne. La végétation est luxuriante et, à deux heures de
l’arrivée, la rivière offre encore quelques piscines naturelles. Les
premières plantations de bananiers font leur apparition. Campement à Sandillani.

6 h 30 de marche. M : 600 m. D : 800 m.



J 13/ Sandillani - Chairo (1350 m) - Coroico (1700 m) - La Paz

Marche vers Chairo pour la fin du trek, au milieu de paysages
magnifiques et d’une végétation luxuriante. De Chairo, court transfert
en voiture (1 h) vers Coroico, petit village suspendu parmi les collines
et entouré de champs de café et de coca. Puis départ pour La Paz sur une
magnifique route très escarpée et
vertigineuse. Passage d’un col d’altitude (4750 m). Arrivée à La Paz en
fin de journée. Nuit à l’hôtel.

2 h 30 de marche. D : 700 m.



J 14/ La Paz - Oruro - salar d’Uyuni (Jirira, 3700 m)

Longue route vers le sud dans les paysages infinis de l’Altiplano
jusqu’à Oruro, importante ville minière animée. Peu
après, la route se transforme en piste. Nous
nous rapprochons d’une chaîne volcanique, et découverte de
l’extraordinaire salar d'Uyuni, une gigantesque surface de sel
immaculée de plus de 10 000 kilomètres carrés (plus grand que la Corse
!). Nous atteignons enfin Jirira, village du bout du monde au bord du salar
et au pied du volcan Tunupa  aux belles roches multicolores dans les
tons jaune, ocre et rouge. Nuit en lodge simple à Jirira.



J 15/ Jirira - San Juan ou Aguaquiza (3700 m)

Départ matinal pour assister à un moment magique : le lever de
soleil sur le salar. Le soleil rasant joue avec les motifs en nid d’abeille de la
surface du salar pour créer un tableau coloré changeant. Puis courte
traversée en véhicule d’une partie du salar d’Uyuni afin “d’accoster”
sur l’île de Lomo Pescado dont les cactus pointent leurs épines vers le
ciel. Marche vers le sommet de l’île afin d'apprécier cette immensité
blanche entourée de hauts volcans, sans aucun doute l’un des
moments forts de ce voyage. Vous y verrez probablement des viscaches, sorte de lapins à longue queue
survivant sans problème dans ces milieux pourtant inhospitaliers ! Route sur le salar jusqu’à l’île d’Incahuasi, aux magnifiques cactus,
que nous explorons, avant de continuer la traversée en véhicule de cette
immensité blanche. Puis nous quittons le salar pour faire route dans le désert du Sud-Lipez. Arrivée à l'hébergement du soir à San Juan ou Aguaquiza. Nuit en lodge.

1 à 2 h de marche.



J 16/ San Juan - laguna Colorada

Route à travers le désert. Passage à Chiguana, puis nous longeons la
chaîne de volcans qui marque la frontière avec le Chili (vue sur le
volcan actif Ollagüe), avec plusieurs lacs aux couleurs absolument
incroyables : bleu turquoise, vert, jaune.... Nous voyons
les premiers flamants roses qui peuplent la plupart des lacs d’altitude
de la région. Passage par El Arbol de piedra, spectaculaires
formations rocheuses résultant de l'érosion éolienne. Nous arrivons
enfin à la laguna Colorada, célèbre pour son extraordinaire couleur
rouge brique due à sa richesse en micro-organismes. Des dizaines de
milliers de flamants roses y ont élu domicile. Exploration des environs à pied. Nuit en lodge simple.



J 17/ Laguna Colorada - geysers Sol de Mañana - laguna Verde (4300 m) - Quetena Chico (4300 m)

Longue journée de piste dans de spectaculaires paysages. Passage aux geysers Sol de Mañana, en fait plutôt des solfatares. A près de
5 000 mètres d’altitude, paysage de trous de boue
bouillonnante et de jets de vapeurs au milieu de terrains multicolores
lunaires.  Nous continuons notre route jusqu’à la très
belle laguna Salada , puis roulons ensuite entre des volcans aux tons ocre,
rouge et blanc jusqu’à la laguna Verde, la bien nommée, dont les eaux
contrastent magnifiquement avec le paysage lunaire environnant.
Au-dessus de nous, la pyramide parfaite du Licancabur. Enfin, passage d'un col et descente à Quetena Chico. Le village se trouve au pied du volcan Uturuncu, dont les pentes d’éboulis
forment des traînées claires séparées par des arêtes plus sombres. Nuit en lodge.



J 18/ Ascension de l’Uturuncu (6008 m) - Mallku (4000 m)


L'Uturuncu est probablement l’un des “6000” les plus faciles du monde
: la piste d’une ancienne mine de soufre conduit, lorsqu’il n'y a pas
de neige, jusqu’à près de 5 500 mètres ! Comme l’altitude est conséquente,
nous prenons tout notre temps pour gravir les 500 mètres
restants. Redescente en général facilitée par une raide pente d'éboulis
fins, puis route (2 à 3 h) vers le nord jusqu’à Mallku. Nuit en logement
simple.

4 h de marche environ. M = 500 m. D = 500 m.



J 19/ Mallku - Uyuni (3700 m)

Petite exploration de Mallku, village au cœur d’une zone de falaises
rocheuses qui a servi longtemps de refuge aux hommes des
anciennes civilisations préincaïques. Les roches volcaniques prennent
ici des formes extrêmement diverses, et la balade au milieu de ces
canyons, pénitents et lames rocheuses abritant des restes
d’habitations, de tombeaux et de forteresse est envoûtante (1 à 2 h de
marche). Nous continuons notre route : passage au joli village
d’Alota, et arrivée à la petite ville d’Uyuni après environ 5 h de
route. Visite du très photogénnique cimetière de locomotives. Installation à l’hôtel.



J 20/ Uyuni - La Paz (3700 m)

Longue route de retour vers La Paz, via Oruro. Arrivée à La Paz, installation à l’hôtel. Nuit à l'hôtel.

12 h de route.



J 21/ La Paz

Transfert à l’aéroport et embarquement. Vol de nuit.



J 22/ France

Arrivée en France.




NB : les horaires des étapes sont donnés à titre indicatif.

M = dénivelée montée. D = dénivelée descente.




Remarque

Après une dizaine d'années pendant lesquelles tous nos groupes ont pu atteindre le
sommet de l’Uturuncu, la situation a changé depuis 2011 et 2012. Il est en effet devenu plus fréquent de rencontrer
de la neige voire de la glace, l’ascension relevant alors du domaine de l’alpinisme et
plus de la randonnée. Les conditions se sont améliorées à partir de 2013
et, depuis, la quasi totalité des groupes a pu atteindre le sommet. L’ascension de ce volcan ne sera
donc réalisée que si celui-ci est sec. Si ce n’est pas le cas, une autre
randonnée sera proposée, par exemple l’ascension du Cerro Quetena, ou le programme pourra être modifié (J 15 à 17) pour faire l’ascension du Licancabur (5920 m). 

Points forts :
Le trek dans la partie la plus spectaculaire de la cordillère Royale de Bolivie.

Une large découverte de l’Altiplano bolivien jusqu’au salar d’Uyuni et au Sud-Lípez.


L’acclimatation sur le lac Titicaca et ses îles.


L’ascension facile d’un “6000”.

Dates de départ & tarifs
  • 25 Avril 2020 (4540€)
  • 25 Avril 2020 (4540€)
  • 30 Mai 2020 (4540€)
  • 30 Mai 2020 (4540€)
  • 04 Juillet 2020 (4945€)
  • 04 Juillet 2020 (4945€)
  • 01 Aout 2020 (4945€)
  • 01 Aout 2020 (4945€)
  • 05 Septembre 2020 (4540€)
  • 05 Septembre 2020 (4540€)
Allibert Trekking

Vivre d'une passion. Parcourir le monde à pied, des Alpes au Kilimandjaro en passant par l'Himalaya ou les Andes. Né de cette volonté, Allibert Trekking, fondé par trois guides de haute montagne, vous fait partager sa passion du voyage, toujours proche et respectueux des hommes et de la nature.

  • Rue de Longifan - 38530 Chapareillan
  • Web : http://www.allibert-trekking.com
  • Contact : contact[at]allibert-trekking.com
VTT de montagne