Accueil > Partir > Découverte > Afrique du Sud > L'Afrique australe, du Cap aux chutes Victoria (Allibert Trekking)

L'Afrique australe, du Cap aux chutes Victoria (Allibert Trekking)

Allibert Trekking
Prochain départ : 02/03/2020
3995€  
Présentation
La houle bleue et blanche du cap de Bonne-Espérance en Afrique du Sud, les immenses vagues de sable rouge de Namibie, l’incroyable vie animalière des îles du delta de l’Okavango, au Botswana, le grondement des chutes Victoria, à mi-chemin entre Zambie et Zimbabwe… : l’Afrique australe dans toute sa splendeur ! Les randonnées mènent également hors des sentiers battus : sur les chemins du Cederberg, dans les secrets du fascinant Namaqualand, dans les méandres du canyon de la Fish River et au cœur du parc national jouxtant les chutes Victoria, pour découvrir, en partie à pied, les rares rhinocéros blancs.
Activité : Découverte

Durée : 21 jours

Pays : Afrique du Sud


Détails de l'offre


J 1-2/ France - Le Cap : cap de Bonne-Espérance


Vol pour Le Cap, arrivée le J 2 avant midi. Accueil par votre guide et
départ pour la péninsule du Cap (1 h) en commençant par le petit
village de pêcheurs de Simon’s Town et ses célèbres manchots du Cap,
dont la colonie se trouve au cœur de la ville. Ensuite, direction
l’extrémité sud de la péninsule et le mythique cap de Bonne-Espérance !
Arrivés à Cape Point, nous partons en balade jusqu’au phare.
Retour au Cap en empruntant la superbe route panoramique de
Chapman’s
Peak (2 h). Installation en guesthouse pour la nuit, dîner libre.


2 h de marche. M = D : 200 m.




J 3/ Le Cap - massif du Cederberg


Transfert matinal vers le nord montagneux du Cederberg (3 h). Ce massif
aux roches fragmentées a longtemps constitué un refuge pour les Khoïsans, autrefois appelés Bochimans, ils y ont d’ailleurs laissé de nombreuses peintures rupestres. A
notre arrivée, nous partons à pied dans le dédale des formations de grès
aux formes surréalistes. Nous y découvrons la flore locale, qui
regroupe à la fois des espèces méditerranéennes de la région du Cap et
de
celle, subdésertique, du Karoo. La faune est également présente : le
léopard du Cap et l’aigle de Verreaux règnent en maîtres. Le
daman du Cap (petit mammifère ressemblant à une marmotte, qui aurait un
lien de parenté avec
l’éléphant !), pour échapper à ses prédateurs, est expert dans l’art de
se camoufler aux creux des rochers. Installation en camping, dîner au
camp et nuit en tente.


3 h de marche. M = D : 200 m.



J 4/ Cederberg - Richtersveld : Namaqualand

Le massif du Cederberg demeure l’unique territoire de production du rooibos,
cette plante que l’on déguste en infusion, connue aujourd’hui dans le
monde entier pour ses vertus médicinales. Nous profitons du tout début
de matinée pour visiter une exploitation. Puis journée de transfert (6
h) pour le Richtersveld, situé dans le Namaqualand, zone ultra-aride et
parsemée d’anciens lacs
asséchés, refuge d’une ethnie ancestrale dont la langue à clics est
assez surprenante ! Ce sont les Namas, peuple semi-nomade de bergers,
qui migrent selon les saisons en emportant leur maison avec eux. Cette
région reculée, très peu
explorée, déroule à perte de vue ses étendues arides jalonnées de
massifs
rocailleux, où pointent des arbustes aux formes étranges, presque
humaines, à l’origine de maintes légendes locales. Nous nous installons
pour deux nuits dans la solitude de ces grands espaces. Les nuits
étoilées sont particulièrement belles sous ces latitudes. Dîner
traditionnel chez l’habitant et nuit en hutte simple.




J 5/ Randonnée en territoire nama


Nous partons pour une randonnée dans
ce désert, pas si désertique que ça entre août et septembre. Si
l’hiver austral a été suffisamment arrosé, les plaines se couvrent d’un
tapis de fleurs multicolores, tel un immense jardin. En dehors de cette
période, la région du Richtersveld abrite également une très grande
variété de plantes succulentes, comme l’aloès arborescent, dont l’écorce servait à confectionner les carquois des chasseurs khoisans, ou encore l’hoodia,
un cactus coupe-faim utilisé par les coureurs de brousse et dans la
pharmacopée occidentale de nos jours. Une randonnée à la découverte de
traditions ancestrales, au cœur de paysages mystérieux. Dîner en camp et
nuit sous tente.


4 h 30 de marche. M = D : 300 m.




J 6/ Richtersveld - Fish River Canyon

Transfert matinal (4 h 30) vers la Namibie et le canyon de la Fish
River,
second plus grand canyon du monde après celui du Colorado, aux
Etats-Unis. A mi-chemin entre le Karoo et le Kgalagadi, ce site offre de
belles possibilités d’activités de pleine nature. Ce n’est qu’à la fin
de sa course que la Fish, plus
longue rivière de Namibie, descend dans ce spectaculaire canyon de 161
kilomètres de long. Son flot est saisonnier et lorsqu’elle est à sec, il
ne reste qu’un
mince filet d’eau coulant dans une succession de
bassins, prisés par la faune locale. Dans cet environnement rocailleux
et lunaire par endroits, la flore s’est cependant adaptée.
Bien que difficiles à observer, des animaux tels que zèbres, oréotragues et babouins vivent ici. Nous arrivons
dans l’après-midi et faisons une première balade dans le secteur.
Installation pour deux nuits en camp (toilettes et douches). Dîner en
camp et nuit sous tente.




J 7/ Fish River Canyon : randonnée et sources chaudes


Matinée consacrée à la marche, pour admirer les points de vue
somptueux qu’offrent les hauts du canyon. Puis transfert (1 h) pour
profiter dans l’après-midi d’un moment de détente aux sources chaudes
présentes au
sud du canyon, une véritable oasis dans cet univers minéral ! Retour au
campement en fin de journée. Dîner en camp et nuit sous tente.


2 h de marche. M = D : 200 m.




J 8/ Fish River Canyon - Aus, pays des chevaux sauvages


Transfert matinal (4 h) vers Aus. Cette petite bourgade d’origine nama
est située aux portes du désert du Namib et de la Sperrgebiet, cette
zone jadis interdite où se trouvent les plus importantes mines de
diamants du pays, classée parc national depuis peu. Année après année,
ces quelque 26 000 kilomètres carrés de dunes et de montagnes s’ouvrent un peu plus au
public et dévoilent leurs richesses naturelles. Après-midi consacrée à
une randonnée dans ces étendues spectaculaires, aux portes de la région
du Tiras, pour tenter d’apercevoir les fameux chevaux sauvages qui
peuplent les lieux... Installation pour une nuit en camping à la ferme
(toilettes et douches). Dîner et nuit en tente-dôme.


2 h de marche. M et D : 200m.




J 9/ Désert du Namib : Deadvlei


En tout début de matinée, départ vers les dunes du
parc national de Sesriem (5 h). Traversée du massif du Khomas.
Pique-nique en route, nous arrivons
en début d’après-midi pour installer le campement. Installation en camp
aménagé
(toilettes, douches) dans les environs de Sesriem. En milieu
d’après-midi, départ pour le site de Sossuvlei et Deadvlei, lieu de
rencontre de la faune lorsque les rares pluies viennent remplir les pans
asséchés au pied des dunes rouges gigantesques. Ce site peuplés
d’arbres
fossiles fantomatiques âgés de plusieurs centaines d’années est
extrêmement photogénique. Dîner en camp et nuit sous tente.


1 h 30 de balade.



J 10/ Désert du Namib : dunes au lever du soleil - Swakopmund


Très tôt le matin, départ vers les plus hautes dunes du monde ! Balade
dans le sable et montée d’une grande dune pour un panorama unique sur ce
magnifique et immense erg. Retour au camp et départ vers la côte
atlantique et la ville de Swakopmund. Traversée d’une partie du parc de
Namib-Naukluft avant d’arriver au bord de la mer (5 h 30 de piste). Dîner libre et nuit en guesthouse.


2 h de marche. M et D : 200 m.




J 11/ Swakopmund - Cape Cross - Brandberg


Au départ de Swakopmund, nous prenons la direction de la réserve
d’otaries de Cape Cross, dont l’odeur et le bruit resteront gravés dans
votre mémoire pour longtemps ! Puis piste vers l’immense inselberg du
Brandberg. Point culminant de la Namibie, ce massif abrite une
importante collection de peintures rupestres bochimans, dont la fameuse
Dame blanche, jusqu’à laquelle nous marcherons. Installation en camp
aménagé
(toilettes, douches) dans les environs.
Dîner en camp et nuit sous tente.


5 h 30 de routes et de pistes. 1 h de balade.



J 12/ Brandberg - parc d’Etosha


Route (4 h 30) vers la réserve africaine d’Etosha dans laquelle nous
faisons un premier safari dans l’après-midi. Cette vaste dépression
de 6 000 kilomètres carrés est une ancienne mer intérieure.
Quelques points fossiles d’eau douce regroupent gibiers et
prédateurs. Installation pour deux nuits en camp aménagé (toilettes, douches) à Okaukuejo, Namutoni ou
Halali. Dîner en camp et nuit sous tente.




J 13-14/ Parc d’Etosha : safari


Journée safari dans le parc d’Etosha à la découverte de la fantastique
faune de cette réserve (plus de 114 espèces de mammifères et plus de 340
d’oiseaux : éléphants, zèbres, gnous, lions, springboks, oryx et oryx gazelles, girafes, grands koudous, impalas,
rhinocéros, etc.). Dîner en camp et nuit sous tente.




J 15/ Parc d’Etosha - Rundu : bande de Caprivi

Journée de transfert pour rejoindre la ville de Rundu, aux portes de la
bande de Caprivi. Sur la route, visite du site de Hoba, l’une des plus
grande météorite du monde, tombée en pleine savane il y a plus de 80 000
an et découverte par un fermier il y a moins de 100 ans. Dîner en camp
et nuit sous tente.

5 h 30 de route. 370 km.




J 16/ Parc de Mahango et fleuve Okavango : safari et mokoro

Aujourd’hui, nous poursuivons notre incursion dans la bande de Caprivi.
Route pour Mahango et départ en safari dans ce petit parc national
traversé par le mythique fleuve Okavango. Nous suivrons une
piste de bonne qualité le long du fleuve, où vivent une grande variété
d’antilopes, mais aussi éléphants, hippopotames et de nombreux
oiseaux. L’après-midi, sortie en mokoro, embarcation typique du fleuve Okavango, pour
découvrir les méandres de l’embouchure du delta, sa fantastique
faune ornithologique, ses crocodiles, ses hippopotames, etc. Dîner en
camp et nuit sous tente.


3 h 30 de route. 220 km.




J 17/ Mahango - Ngoma

Journée de transfert pour rejoindre le camp Chobe, à seulement quelques
kilomètres de la frontière avec le Botswana. Installation du camp et
après-midi libre. Vous pourrez en profiter pour vous reposer et observer
les nombreux oiseaux au bord de la rivière Chobe. Pour les plus
sportifs, une sortie en canoë peut être réservée avec la réception du
camp (en option).

5 h 30. 400 km.



J 18/ Parc national de Chobe (Botswana) : safari - Livingstone (Zambie)


Traversée de la frontière botswanaise le matin. Notre guide namibien
nous laisse aux
bons soins d’un autre guide pour la journée, spécialiste de Chobe, et se
charge des papiers pour le passage en Zambie dans
l’après-midi. Nous partons en safari dans le célèbre parc de
Chobe, connu pour ses grand troupeaux d’éléphants, ses nombreux zèbres,
antilopes, hippopotames et, surtout, leurs prédateurs ! En
milieu d’après-midi, nous passons en Zambie par Kazungula, poste-
frontière à la croisée de quatre pays ! Il
faut nous armer d’un peu de patience... Puis, nous traversons le Zambèze
sur un ferry rudimentaire, mais robuste. Après une heure de transfert
par la route, nous
voilà arrivés à Livingstone, où nous nous installons pour deux nuits.
Dîner libre et nuit en lodge.




J 19/ Parc de Mosi-oa-Tunya : safari à pied - chutes Victoria


Le matin, safari à pied dans le parc de Mosi-oa-Tunya, le long de la rivière du
Zambèze. Accompagné d’un ranger armé, nous partons à pied à travers la
savane, à
la recherche des rhinocéros blancs du parc : un moment riche en
émotions ! Il n’y a pas de félins, mais de nombreux mammifères se
partagent les 66 kilomètres carrés : nous y rencontrons des
buffles, des éléphants, des girafes, des antilopes, des babouins et bien
d’autres ! Pique-nique au bord du fleuve Zambèze, avant de rejoindre
les tant attendues chutes Victoria. Découverte libre des chutes (entrée à régler sur place), puis
transfert retour au lodge. Dîner libre et nuit en lodge.




J 20-21/ Livingstone - Paris


Selon les horaires de vol, derniers moments libres pour profiter des
chutes Victoria ou vous
adonner à l’une des nombreuses activités en option possibles sur place,
comme le survol des chutes en hélicoptère. Transfert à l’aéroport de
Livingstone en fonction de vos horaires, et vol retour pour la
France.
Arrivée en France le lendemain. Repas libres.




NB : les temps de marche sont donnés à titre indicatif sans
tenir compte des pauses en cours de route et des impondérables. M : montée. D : descente.



Les chutes Victoria au fil des saisons :

Bien que le paysage des chutes évolue en fonction des saisons, la magie opère toute l’année :


— Janvier-avril :
l’été en Afrique australe, qui correspond aussi à
la pleine saison des pluies. Les embruns apparaissent et on peut déjà
apprécier la puissance des chutes.

Mai-juin : la saison des pluies est terminée, le niveau
d’eau est au plus haut. Le brouhaha est plus intense que jamais, et
surtout le site est recouvert d’un gigantesque nuage d’embruns, souvent
éclairé d’arcs-en-ciel.


Juillet-octobre :
c’est la période la plus prisée pour la
découverte des chutes, car le nuage d’embruns disparaît petit à petit,
le débit est toujours impressionnant et la visibilité idéale.

Novembre-décembre : nous sommes à la fin de la saison
sèche et le niveau d’eau est au plus bas. C’est la période idéale pour
admirer la géomorphologie de la faille, qui fait plus de 100 mètres de
haut et 1708 mètres de large ! Vous pourrez aussi profiter de certaines
activités, comme l’observation de la faune aux abords du fleuve ou la
descente du Zambèze en rafting ou en kayak.



Points forts :
Les incontournables : péninsule du Cap, désert du Namib, delta de l’Okavango et chutes Victoria.
Des sites hors des sentiers battus : massif du Cederberg, Namaqualand,
Fish River Canyon.
L’approche à pied des rhinocéros blanc du parc de Mosi-oa-Tunya.

Dates de départ & tarifs
  • 02 Mars 2020 (3995€)
  • 27 Avril 2020 (3995€)
  • 08 Juin 2020 (4350€)
  • 06 Juillet 2020 (4830€)
  • 27 Juillet 2020 (4940€)
  • 17 Aout 2020 (4510€)
  • 07 Septembre 2020 (4555€)
  • 12 Octobre 2020 (4580€)
  • 09 Novembre 2020 (4380€)
Allibert Trekking

Vivre d'une passion. Parcourir le monde à pied, des Alpes au Kilimandjaro en passant par l'Himalaya ou les Andes. Né de cette volonté, Allibert Trekking, fondé par trois guides de haute montagne, vous fait partager sa passion du voyage, toujours proche et respectueux des hommes et de la nature.

  • Rue de Longifan - 38530 Chapareillan
  • Web : http://www.allibert-trekking.com
  • Contact : contact[at]allibert-trekking.com
VTT de montagne