Accueil > Partir > Trekking > Afrique du Sud > Trek des monts du Dragon au bush africain (Allibert Trekking)

Trek des monts du Dragon au bush africain (Allibert Trekking)

Allibert Trekking
Prochain départ : 25/02/2020
4420€  
Présentation
Un fabuleux voyage de trek entre Afrique du Sud et Lesotho, loin des sentes touristiques habituelles : la traversée du majestueux massif du Drakensberg sur un itinéraire préservé sans équivalent, conjuguée à la rencontre à pied, en itinérance, des grands fauves qui ont fait la renommée de cette contrée. Un vrai voyage d’aventure, hautement dépaysant, en immersion au cœur d’une nature exceptionnelle.
Activité : Trekking

Durée : 17 jours

Pays : Afrique du Sud


Détails de l'offre



J 1-2/ France - Johannesburg - chaîne du Drakensberg

Vol pour Johannesburg. Arrivée à l’aéroport au plus tard en milieu du J 2, en fonction de la compagnie aérienne. Accueil et départ immédiat
vers le Sud, pour rallier le Grand Escarpement de la
chaîne du Drakensberg (4 h 30 de trajet). Nommé uKhahlamba
par ses premiers habitants, littéralement la “barrière de
lances”, ce massif marque une frontière infranchissable entre le royaume
du Lesotho, à l’ouest, et l’Afrique du Sud, à l’est. Dans ce lieu à
l’endémisme rare, véritable château d’eau de l’Afrique australe, nous
allons explorer le dédale de roches de sommets dépassant 3
000 mètres d’altitude.
Arrivée en milieu de journée à notre lodge, situé
au pied des montagnes et du fameux site de l’Amphithéâtre. L’établissement, pour le moins exceptionnel, est cogéré
par les communautés locales. Nous profitons de la soirée pour préparer nos
sacs pour les six prochains jours de randonnée en autonomie et nous rencontrons notre équipe locale zouloue.
Dîner et nuit en chalet tout confort.


  



J 3/ Trek dans le Drakensberg : la montée de l’Amphithéâtre 


Petit déjeuner au lodge puis court transfert pour atteindre le
point de
départ de notre trek, plein sud, le long du Grand Escarpement. Accompagnés par nos guides locaux et par les porteurs
acheminant le matériel, nous allons marcher sur les traces des bergers
et des
cavaliers basotho, le long de sentiers inaccessibles aux véhicules. Il nous faut d’abord atteindre le plateau de
l’Amphithéâtre, situé à près de 3 000 mètres d’altitude. Nous empruntons
le sentier qui nous conduit rapidement aux deux échelles à gravir, sous la
face nord du pic
Sentinel (3165 m). Une fois sur le plateau, le
paysage est saisissant : nous nous trouvons au départ des chutes de
Tugela (2972 m), parmi les plus hautes du monde, dont les eaux dévalent
plus de
900 mètres en cinq
sauts ! Nous passons sous le Mont-aux-Sources (3282 m), près duquel
trois des plus grands fleuves sud-africains prennent leur source : la
Tugela, l’Elands et l’Orange. Sans le savoir, nous sommes passés au
Lesotho ! Le soir, installation du bivouac sous les étoiles, le repas
est préparé par l’équipe en toute convivialité. Dîner et nuit sous
tente.



6 à 7 h de marche. M : 1050 m. D : 570 m.




 


J 4/ Trek dans le Drakensberg : aux sources du fleuve Orange


L’eau est omniprésente dans le Drakensberg. Nous pénétrons aujourd’hui
dans le bassin versant du fleuve Orange, qui
naît ici pour se jeter quelque 2 000 kilomètres plus loin, dans l’océan
Atlantique, à la frontière avec la Namibie. Les paysages sont d’une
beauté exceptionnelle, entre contreforts de basalte vertigineux, crêtes
déchiquetées et remparts de grès ocre. La faune est abondante
et variée dans le massif, tant pour les mammifères que pour
l’avifaune. Les loutres sont nombreuses dans les cours d’eau. Nous
passons près de falaises où nichent en nombre les grands rapaces :
vautours du Cap, gypaètes barbus, aigles noirs… Dîner et nuit sous
tente.


6 à 7 h de marche. M : 600 m. D : 700 m.


 


J 5/ Trek dans le Drakensberg : Cathedral Peak

Pour cette troisième journée hors des sentiers battus, nous longeons
l’escarpement vers le sud, un pied en Afrique du Sud, l’autre au
Lesotho. En toile de fond, les magnifiques reliefs de Cathedral Peak
(3005 mètres), l’un des sommets emblématiques de la chaîne, entouré du
pic de la Cloche et du pic des Deux Cornes. Les paysages sont toujours
aussi sauvages. En chemin, nous retrouvons notre seconde équipe de
porteurs, qui prend le relais pour la suite du trekking et se charge de
nous ravitailler en nourriture. Nous sommes sur les hauteurs, là où la
flore se blottit près du sol pour survivre. Les flancs de la chaîne
abondent en grottes et abris rocheux, dans lesquels on trouve la
plus importante concentration de peintures rupestres d’Afrique. Elles
ont
été réalisées
par le peuple san pendant plus de 4 000 ans. Nous installons le campement
au cœur de ces paysages sauvages et épurés.
Dîner et nuit sous tente.


6 à 7 h de marche. M : 700 m. D : 600 m.


 


J 6/ Trek dans le Drakensberg : la vallée “secrète”

L’une des plus belles journées du trek ! Nous atteignons le majestueux
col d’Organ Pipes, puis gagnons une vallée connue des seuls intimes du
massif. De nombreux bergers mènent leurs troupeaux en ces lieux
paisibles, qui se prêtent particulièrement à la contemplation. Du fait
de ces nombreuses sources, la flore est également plus présente et
développée. Nous terminons cette superbe étape en amont de la vallée,
pour une nuit de plus sous les étoiles. Dîner et nuit sous tente.


7 h de marche. M : 1050 m. D : 1150 m.


 


J 7/ Trek dans le Drakensberg : l’échine du Dragon


Nous continuons notre chemin vers le Sud, pour une étape plus courte, de nouveau au-dessus de 3 000 mètres. Les petites cascades et piscines naturelles sont autant d’invitations à la baignade si le temps le permet !
Les points de vue sont ouverts sur l’Afrique du Sud, que nous
rejoindrons demain, et préfigurent la dernière randonnée à venir pour
atteindre la vallée. Nous plantons notre dernier bivouac près du col que
nous emprunterons pour descendre des hauts plateaux le lendemain.
Dernière soirée dans le massif, avec toute l’équipe.
Dîner et nuit sous tente.


5 h 30 de marche. M : 700 m. D : 500 m.


 


J 8/ Trek dans le Drakensberg : retour en Afrique du Sud


La journée commence tôt pour rallier une réserve naturelle verdoyante. A
mesure que nous quittons le Grand Escarpement
et ses paysages montagneux, le sentier devient
plus herbeux et plus agréable sous le pied. La descente est longue, mais
la récompense au bout du chemin : les paysages, quoique toujours aussi
sauvages, changent progressivement. Les arbustes,
tels que les fameuses proteas, réapparaissent et avec eux la promesse
d’une nuit confortable ! Les habitants des lieux sont les vautours, les mangoustes et
les damans. Nous rejoignons la douce vallée et atteignons notre
hébergement en véhicule (1 h 30 de trajet). Dîner et nuit en chalet.

6 h de marche. M : 200 m. D : 1800 m.


 


J 9/ Journée dans les pas des San


Nous partons randonner en boucle dans la réserve avec un
guide local, afin de découvrir l’une
des richesses du Drakensberg : les peintures rupestres san. Leurs
auteurs, chasseurs-cueilleurs du peuple san vivant dans ces montagnes
depuis près de 20 000 ans, ont peint à même la roche animaux,
personnages et scènes de vie, comme autant de témoignages de leur vie
quotidienne et de leurs croyances. L’éland, antilope pouvant
peser jusqu’à 900 kilos, est souvent représenté aux côtés d’autres
mammifères et de personnages anthropomorphes, symbolisant des chamans en
transe. Nous atteignons le surplomb rocheux qui abrite les peintures.
Une journée d’immersion dans cette culture ancestrale, qui nous apprend
également beaucoup sur la survie en milieu sauvage, notamment sur
l’usage des plantes médicinales. Dîner et nuit en chalet.


6 h de marche et de visite. M = D : 500 m.



 


J 10/ Réserve de Hluhluwe-Umfolozi

Aujourd’hui, long transfert (7 h de route) vers la province du KwaZulu Natal et la fameuse réserve de
Hluhluwe-Umfolozi, réputée pour son
rôle majeur dans la préservation du rhinocéros blanc. C’est
ici que fut engagée dans les années 1960 l’opération Rhino visant à
capturer des rhinocéros sauvages pour les réintroduire dans
d’autres réserves africaines afin d’éviter leur extinction. Aujourd’hui, la
mission de cette réserve reste plus que jamais primordiale à l’heure où
le braconnage sévit encore à travers tout le pays. Outre ses paysages vallonnés et sa riche avifaune, la réserve
s’enorgueillit d’abriter les Big Five, ces grands mammifères terrestres que
traquaient autrefois les chasseurs de trophées, à savoir rhinocéros,
éléphant, buffle, lion et léopard.
Pour rejoindre le camp, au cœur de la réserve, nous traversons le parc à
bord de notre minibus. Installation au camp dans l’après-midi. Quand le soleil
commence à décliner sur
la savane, c’est le moment de repartir pour un second safari, en 4x4
cette fois. Les animaux deviennent plus actifs à nouveau et les
animaux
nocturnes se préparent pour leur chasse.
Au camp de Mpila, pas
de clôtures : nous pouvons avoir dans la soirée la visite des hyènes, connues pour leur gourmandise, qui
n’hésitent pas à piller un barbecue laissé sans surveillance !
Installation pour une nuit au cœur de la réserve. Dîner
et nuit en chalet ou tente safari.






J 11-14/ Hluhluwe-Umfolozi : safari à pied en itinérance


Après le petit déjeuner, nous rencontrons l’équipe locale de rangers.
Sur leurs conseils, nous consacrons la matinée du J 11 à la préparation
des sacs pour l’aventure des cinq prochains jours : le mythique
Explorer Trail, un safari à pied en itinérance et en pleine brousse !
Nous allons vivre une expérience unique : accompagnés de deux rangers
armés, nous partons à pied à la découverte de la faune et de la flore
exceptionnelles de cette immense réserve, dans une zone protégée
interdite aux véhicules. L’acheminement du matériel collectif et de
couchage sur les lieux de campement est assuré en partie par les
participants. Puis, chaque
jour, nous laissons l’essentiel de nos affaires au
bivouac, pour nous permettre d’explorer la réserve le plus librement
possible.


Après une bonne collation, départ en début d’après-midi du J 11 sur les
sentiers vallonnés et brunis par le soleil, avec pour objectif de
rejoindre le camp rustique aménagé au cœur de la réserve, point de
départ de notre aventure. Nous allons vivre le bush africain : un saut dans le temps, sans confort moderne, un retour à l’essentiel...
Bien que la faune se montre plus craintive face
à des marcheurs que face à un véhicule, les surprises sont toujours au
rendez-vous ! Utilisant notre vue, mais aussi nos autres sens à la
manière de pisteurs, nous suivons les enseignements des rangers
et de notre guide. Les nombreuses créatures peuplant les lieux font
également appel à leurs sens : certains, tel le rhinocéros, ont une vue
très limitée mais peuvent nous sentir et nous entendre de loin ! Il ne
s’agit pas simplement d’observer les animaux, dont les Big Five,
mais de vivre en immersion dans la savane, avec ses paysages
changeants, ses sonorités et ses senteurs, avec la sensation d’être
seuls au monde.



J 11 et 14 : dîners et nuits sous tente en camp aménagé rustique.


J 12 et 13 : dîners et nuits en brousse à la belle étoile, autour du feu
de camp. Chaque participant est amené à assurer un quart de
surveillance pendant la nuit pour alimenter le feu, sous la supervision
bienveillante et expérimentée d’un ranger.


5 h de marche (8 à 15 km) par jour en terrain facile. Faible dénivelée.


NB : les distances couvertes et les itinéraires
dépendent essentiellement des conditions de terrain
(météo, présence de faune).



 


J 15/ Réserve d’iSimangaliso - Sainte-Lucie




Dans la matinée, nous regagnons le camp principal de Mpila, où nous
retrouvons notre chauffeur et l’ensemble de nos affaires. Nous achevons
ce voyage d’exception par une étape au bord de l’océan
Indien, pour accomplir ce que les Sud-Africains nomment l’expérience berg, bush
and sea
, à savoir un savant mélange de montagne, de brousse
et d’océan. Dernier coup d’œil sur la savane depuis notre véhicule en
quittant la
réserve, puis court transfert (1 h) vers iSimangaliso, littéralement “le miracle” en zoulou. Ce site naturel humide, inscrit
au Patrimoine mondial de l’humanité, cumule lacs saumâtres, dunes
végétalisées et grandes plages de sable s’étendant à perte de vue
jusqu’au Mozambique. Nous découvrons la réserve à bord de notre
véhicule, avant d’atteindre Cape Vidal pour un bain bien mérité dans
l’océan Indien ! Pique-nique sur la plage, puis retour à Sainte-Lucie
dans l’après-midi pour une balade au bord de l’estuaire, où vivent
hippopotames et crocodiles (environ 2 h de trajet). Dîner et nuit en appartement, au cœur de la
petite ville animée de Sainte-Lucie.


3 h de marche.


 



J 16-17/
Sainte-Lucie - Durban - France




Selon les horaires de vol, nous
profitons des derniers instants dans la petite bourgade de Sainte-Lucie
pour faire quelques achats au marché local, puis prenons la route pour
l’aéroport international de Durban (3 h de trajet). Vol retour pour la France, arrivée le lendemain matin. Repas libres.


  

NB : les temps de marche et dénivelées sont donnés à titre
indicatif et hors temps de
pause. Votre guide peut-être amené à modifier le programme de trek suivant la situation locale et le niveau des participants.



M : dénivelée ascendante. D : dénivelée descendante.



 


Crédit photo du diaporama : Yann Macherez, Marc Lecacheur.

Points forts :
Le trekking engagé à travers le fabuleux massif du Drakensberg.
L’immersion au cœur de la brousse à la rencontre des Big Five à pied.

Une équipe expérimentée et aux petits soins !
Le groupe limité à sept personnes.


Dates de départ & tarifs
  • 25 Fevrier 2020 (4420€)
  • 16 Mars 2020 (4550€)
  • 28 Mars 2020 (4660€)
Allibert Trekking

Vivre d'une passion. Parcourir le monde à pied, des Alpes au Kilimandjaro en passant par l'Himalaya ou les Andes. Né de cette volonté, Allibert Trekking, fondé par trois guides de haute montagne, vous fait partager sa passion du voyage, toujours proche et respectueux des hommes et de la nature.

  • Rue de Longifan - 38530 Chapareillan
  • Web : http://www.allibert-trekking.com
  • Contact : contact[at]allibert-trekking.com
VTT de montagne