Accueil > Partir > Découverte > Bolivie > Déserts des Andes centrales et île de Pâques (Allibert Trekking)

Déserts des Andes centrales et île de Pâques (Allibert Trekking)

Allibert Trekking
Prochain départ : 15/10/2019
7045€  
Présentation
Une découverte complète du nord du Chili, du Sud bolivien et de l’île de Pâques, depuis le salar d’Atacama en passant par le parc national de Lauca, au pied du volcan Parinacota, les lacs colorés, les volcans du Sud-Lípez et les étendues éblouissantes des salars d’Uyuni et de Surire. Un voyage au bout du monde dans de très bonnes conditions de confort avec un hébergement à l’hôtel le plus souvent.
Activité : Découverte

Durée : 19 jours

Pays : Bolivie


Détails de l'offre


J 1/ France

Départ de France en principe en fin d’après-midi. Nuit à bord.



J 2/ Santiago du Chili

Arrivée à Santiago. Transfert à l’hôtel, au centre-ville. En fonction de l’horaire d’arrivée du vol, découverte
libre du centre historique de la capitale du Chili. Soirée libre.


• Hébergement : hôtel.

• Repas : libres.



J 3/ Santiago - Calama - San Pedro de Atacama

Transfert à l’aéroport national. Embarquement sur un
vol intérieur à destination de Calama.
Départ à travers le désert en direction de San Pedro de Atacama, village animé au creux
d’une oasis devenu la capitale de l'Atacama. Marche dans cordillera de la Sal (cordillère de sel) : une symphonie de couleurs, de
reliefs lunaires érodés, de roche, de sable et de sel. Poursuite de la randonnée au coucher de soleil dans la valle
de la Luna. Nuit à San Pedro.

• Temps de marche : 2 à 3 h de marche.

• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin, midi, soir.




J 4/ Peinelagunas Miñiques et Miscanti - laguna Tuyajto (4400 m) - San Pedro de Atacama

Montée sur
l’Altiplano ; visite du village de Socaire et ses cultures en
terrasses avant les lagunas
Miñiques et Miscanti : à plus de 4 000 mètres, ces lacs bleu azur dans leur écrin de volcans
constituent un tableau d’une exceptionnelle harmonie. Petite randonnée dans les environs, puis poursuite vers le salar de Talar et la laguna Tuyajto, un très beau lac en bordure de salar situé au bout du monde, tout près de la frontière avec l’Argentine. Petite randonnée et retour à San Pedro.


• Temps de marche : marches ponctuelles.

• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin, midi, soir.




J 5/ Geysers du Tatio (4300 m)
- thermes de Puritama - San Pedro de Atacama

Lever très matinal (vers 4 h du matin) et route pour aller observer les geysers du Tatio. Le matin,
l’air froid crée de hauts nuages de vapeur d’eau sortis des entrailles
de la Terre, entre lesquels on aperçoit les lointains volcans rosis par
le soleil. Puis passage au petit village de Machuca qui compte encore une dizaine de maisons d’adobe aux toits de chaume et une très jolie église typique de l’Atacama. Enfin, arrêt et baignade aux thermes de Puritama (3400 m). Retour à San Pedro de Atacama.

• Temps de marche : 2 h.

• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin, midi, soir.



J 6/ San Pedro de Atacama - laguna Verde (Bolivie) - geysers Sol de Mañana - laguna Colorada - Ojo de Perdiz (4600 m)

Longue journée de piste, mais ô combien intéressante. Route jusqu’à la frontière bolivienne, au pied du volcan Licancabur (5920 m) à la forme parfaite. Descente jusqu’aux rives de la laguna Blanca et sa voisine, la laguna Verde, la bien nommée, dont les eaux contrastent magnifiquement avec le paysage lunaire environnant. Nous poursuivons en véhicule : passage d’un petit col qui permet d’arriver à l’entrée du “désert des Tartares” avec ses
énormes formations de roches taillées par le vent dans un paysage
fantasmagorique. Arrêt aux thermes de la laguna
Salada. C’est le lieu idéal pour une bonne baignade en eau chaude
naturelle dans un paysage fabuleux. Passage aux geysers Sol de
Mañana, en fait plutôt des solfatares. A
près de 5 000 mètres d’altitude, un paysage hallucinant de trous de boue
bouillonnante et de jets de vapeur au milieu de terrains multicolores
lunaires. Enfin, nous approchons des rives de la laguna Colorada, à l’irréelle couleur rouge brique. Des milliers de flamants roses y ont élu domicile. Dernière portion de piste pour arriver à notre hôtel d’altitude isolé à Ojo de Perdiz, à près de 4 600 mètres d’altitude.

• Temps de marche : marches ponctuelles.

• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin, midi, soir.


NB : la disponibilité à Ojo de Perdiz étant réduite, à certaines dates,
hébergement en hôtel près de la
laguna Hedionda ou au village de
Villamar ou, en dernier recours, dans un refuge relativement confortable proche de la
laguna Colorada.




J 7/ Ojo de Perdiz - Uyuni (3660 m)


Nous continuons notre route à travers l’Altiplano. Passage par la vallée des Rochers aux innombrables blocs de toutes tailles (petite randonnée) et au joli village
d’Alota, très bien rénové. La route devient meilleure, et nous poursuivons jusqu’à la petite ville d’Uyuni. Avant l’entrée de la ville, visite du romantique cimetière de
locomotives d’Uyuni où des dizaines d’antiques locomotives à vapeur
rouillent en plein désert en attendant l’hypothétique création d’un
musée. Installation à l’hôtel.
Suivant l’heure d’arrivée, possibilité de faire un première sortie vers le salar d’Uyuni voisin.


• Hébergement : hostal.

• Repas : matin, midi, soir.




J 8/ Salar d’Uyuni

Nous sortons de la ville et prenons pied sur le salar d’Uyuni,
une gigantesque surface de sel immaculée de plus de 12 000 kilomètres
carrés (plus grand que la Corse) située à 3 700 mètres d’altitude. Courte traversée de l’aveuglant salar
afin “d’atterrir” sur l’île volcanique Incahuasi, dont les cactus
pointent leurs épines vers le ciel. Randonnée vers le sommet de l’île afin
d’apprécier cette immensité blanche, sans aucun doute l’un des moments
forts de ce voyage. Poursuite de la route et installation pour deux nuits à l’hôtel à Tahua ou Coquesa, au pied du multicolore volcan Tunupa, en bordure du salar.

• Temps de marche : marches ponctuelles.

• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin, midi, soir.




J 9/ Salar d’Uyuni : le volcan Tunupa

Lever matinal pour cette ascension, ce qui permet d’admirer le lever du jour
depuis les hauteurs. Longue montée jusqu’au belvédère
du volcan (vers 4600 m), d’où l’on domine le salar
de près de 1 000 mètres ! On pourra également apprécier les couleurs
chatoyantes des roches volcaniques du Tunupa, formant de belles
traînées dans les tons jaune, ocre et rouge. Redescente à notre hébergement de Tahua.


• Temps de marche : 6 h de marche environ (ascension facultative, mais facile, et vous êtes bien acclimaté).


• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin, midi, soir.




J 10/ Salar de Coipasa - Colchane (Chili)

Les plus courageux ne manqueront pas le lever de soleil sur le salar, c’est tout simplement magique !
Puis grande traversée du salar vers le nord, dans des paysages toujours aussi sauvages, afin de rejoindre celui de Coipasa. A 3 680 mètres d’altitude, c’est le deuxième salar de Bolivie, avec une superficie de “seulement” 2 200 km2.
Nous repassons ensuite la frontière chilienne pour rejoindre le village de Colchane.

• Hébergement : hostal.

• Repas : matin, midi, soir. 





J 11/ Colchane - salar de Surire - Putre (3400 m)



Nous reprenons la piste et atteignons le magnifique salar de Surire dans son décor minéral. A 4 200 mètres, il y a encore des flamants roses, des oies et beaucoup d’autres oiseaux ! Baignade dans les thermes naturels. Enfin, descente de l’Altiplano jusqu’à la localité de Putre.

• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin, midi, soir. 





J 12/ Putre - parc national Lauca et lac Chungará - lagunas de Cotacotani - Arica


Notre traversée des parcs nationaux continue. Nous remontons sur l’Altiplano en direction de la frontière bolivienne. Passage à la laguna Cotacotani, découpée en nombreux bras et fjords, puis randonnée vers le lac Chungará (4500 m), le plus haut du monde… d’après les Chiliens en tout cas. En face, s’élèvent, fiers et majestueux, les plus hauts sommets de la région : le Parinacota (6342 m) et le Sajama (6542 m), point culminant de la Bolivie, visible de l’autre côté de la frontière. Passage à Parinacota avec son adorable église, puis descente vers l’océan Pacifique jusqu’à la ville de Arica.

• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin, midi, soir. 




J 13/ Arica - Santiago - Valparaíso - Santiago


En fonction de l’heure du vol, possibilité de faire un tour sur le front de l’océan Pacifique. Transfert à l’aéroport de Arica. Vol pour Santiago.
Transfert (bus de ligne) à Valparaíso, visite de la ville. Suivant l’heure du vol le
lendemain, nuit à Santiago.

• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin. 


NB : selon les rotations aériennes, le vol entre Arica et Santiago pourra être effectué le J 12.





J 14/
Santiago - île de Pâques

Transfert à l’aéroport et envol pour l’île de Pâques. Après un vol de 5 heures, accueil à l’aéroport
Mataveri puis transfert dans la petite ville de Hanga Roa. Installation à l’hôtel
et temps libre pour une première découverte de la culture Rapa Nui au musée anthropologique
Englert, qui en conserve l’héritage. Les
collections exposées permettent de mieux comprendre le peuplement, l’organisation
sociale, l’architecture cérémonielle, la religion... Hanga Roa est le principal centre urbain et port de l’île, situé entre les
volcans éteints de Maunga Tervaka et Rano Kau.


• Hébergement : hôtel.


• Repas : matin. 




J 15/ Découverte de la partie sud de l’île de Pâques


La matinée
est consacrée à une excursion au volcan Rano Kau dont le cratère forme
une
énorme dépression au fond de laquelle se trouve une lagune, offrant un
paysage
d’une très grande beauté. Au pied du volcan, se trouve le centre
cérémoniel d’Orongo, dédié au culte de “l’homme oiseau”. Les
“maisons-bateaux”
traditionnelles en pierre étaient habitées seulement au début du
printemps lors
de la cérémonie de Tangata Manu, épreuve sportive à l’issue de laquelle
était
désigné pour une année le roi de l’île. Orongo est aussi le principal
site
d’art rupestre de l’île avec des centaines de pétroglyphes.


La seconde excursion de la journée est consacrée aux ahu,
plateformes cérémonielles où
l’on rendait hommage aux ancêtres. Elles étaient destinées à recevoir
les corps de hauts dignitaires morts. Elles sont constituées d’un
ensemble de
pierres sur lesquelles ont été posés ensuite les moais. Il en existe
environ
300 sur l’île, de taille et caractéristiques variables. Visite de Ahu
Vinapu,
dont la construction fait penser aux constructions incas, et de Ahu
Akivi, où les sept moaïs représentant les sept explorateurs
envoyés par le roi Hotu a Matua avant son voyage regardent vers la mer,
puis Hanga Poukura, secteur où les moaïs gisent face contre terre.


• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin. 




J 16/ Ahu Vaihu - baie de Hangra Te’e - volcan Rano Raraku - plage de Anakena

Départ pour la journée pour la
visite des sites les plus éloignés du village.

Ahu Vaihu, à proximité de la baie de
Hanga Te’e, où aurait débarqué James Cook en 1776, contient huit moaïs décapités
et gisant face contre terre.
Ahu Akahanga est connu comme la “plateforme du Roi”, le premier roi de l’île (Ariki Hotu
Matu’a) y aurait été enterré.
Ahu Tongariki est le plus grand
centre cérémoniel et le plus majestueux, 15 moaïs gigantesques sur fond de mer
turquoise avec des sculptures différentes. Il semblerait que les visages reflètent des expressions à l’image des
ancêtres qui les inspirèrent.
C’est sur Ahu Te Pito
Kura que se trouve la sculpture la plus grande jamais transportée
sur l’île à partir de la carrière de Rano Raraku, 10 mètres de haut et
70 tonnes.

Rano Raraku, appelé la “carrière”, est en fait un volcan
et c’est là qu’étaient sculptés les moaïs avant d’être acheminés vers les
différents ahus de l’île. On y trouve près de 400 moaïs à différentes étapes de leur fabrication. Il semblerait que le travail des sculpteurs
ait été interrompu brutalement et qu’il pourrait reprendre d’un moment à
l’autre.
Nous terminons la journée sur l’une des deux seules petites plages paradisiaques de l’île,
Anakena, avec son sable blanc et des cocotiers importés de Tahiti !


• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin, midi.

 


J 17/ Ile de Pâques
- Santiago

Transfert à l’aéroport pour votre vol de retour à Santiago.
Réception à l’aéroport et transfert dans un hôtel du centre-ville.

• Hébergement : hôtel.

• Repas : matin. 




J 18/Santiago-...

Suivant l’horaire de départ, visite de Santiago. Transfert à l’aéroport.

• Repas : matin. 





J 19/ France


Arrivée en France.



NB : Nous avons donné peu de détails sur les durées des
transferts, et ceci volontairement. Pour ce voyage, les transferts sont
longs et leur durée est fonction des conditions des pistes. La distance
totale couverte au cours du circuit est d’environ 2 000 kilomètres. 

Points forts :
En trois semaines, l’essentiel de l’Altiplano chilien et bolivien et la découverte de l’île de Pâques et ses impressionnants moaïs.

Le confort de l’hébergement avec plusieurs nuits à l’hôtel.

Dates de départ & tarifs
  • 15 Octobre 2019 (7045€)
  • 25 Avril 2020 (6610€)
  • 30 Mai 2020 (6560€)
  • 04 Juillet 2020 (6965€)
  • 01 Aout 2020 (7215€)
  • 17 Octobre 2020 (6660€)
  • 31 Octobre 2020 (6660€)
Allibert Trekking

Vivre d'une passion. Parcourir le monde à pied, des Alpes au Kilimandjaro en passant par l'Himalaya ou les Andes. Né de cette volonté, Allibert Trekking, fondé par trois guides de haute montagne, vous fait partager sa passion du voyage, toujours proche et respectueux des hommes et de la nature.

  • Rue de Longifan - 38530 Chapareillan
  • Web : http://www.allibert-trekking.com
  • Contact : contact[at]allibert-trekking.com
VTT de montagne