Accueil > Tous les forums > Neige & avalanches > Avalanche : perte ski

Sujet Avalanche : perte ski


Aller à la page : Précédente 1 2 3

Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives

#31Re: Avalanche : perte ski

 
Auteur : P. [invité] 86.209.217.---
Date: 22/12/2008 00:47

Bonsoir

Mr landerneau,

Etant moi-même concerné par l'accident de Chaudefour (je skiais avec Laloz et M. ce jour là et étais à quelques dizaines de mètres au dessus d'eux quand l'avalanche les a emportés), je me permets ces quelques remarques:

1) Merci à Philippe et aux autres alpinistes d'avoir fait l'effort de venir vers le lieu de l'accident.

2) Quand il parle de racontars Laloz n'a jamais voulu viser JP75 et son compte rendu. Pour vous en persuader, il suffit de lire la réponse faite à celui-ci le 15/12/08. Bien au contraire il remercie la "bande des 4" pour son intervention et dit du compte rendu de JP75 "qu'il replace les choses correctement". J'en profite pour remercier encore une fois la "bande des 4" pour son intervention.

3) Je ne pense pas non plus que Laloz ait visé Philippe et son message du 14/12/08 bien que celui-ci comporte effectivement des contrevérités (il n'y avait pas 3 ensevelis comme le laisse entendre le message mais 2, la "bande des 4" ne descendait pas derrière nous dans le couloir mais avait commencé à le remonter en suivant nos traces). En effet, dans aucune de nos conversations d'après accident nous n'avons fait allusion au message de Philippe.

4) Nous avons parfaitement compris le sens du message de Philippe et son souci d'obtenir des infos. Jamais nous n'avons vu quelque chose de malsain dans cette démarche.

5) Que vous vous sentiez visé quand on parle du landernau montagnard me laisse particulièrement songeur sur votre ego !

6) Vos remarques ("sa frustration, dépossédé de la primeur d'une pseudo annonce", "taclé" au passage l'auteur des photos de "l'inter." sur le forum, lui réclamants des droits.......................ou je ne sais quoi ??", "sa belle plume pour un "récit authentique de son aventure" qui finit bien, car l'histoire est bien la sienne si c'est là son problème!"..........) sont particulièrement injurieuses non seulement à l'encontre de Laloz mais aussi à l'encontre de M. et de moi-même. Je ne vous permets pas de nous faire un procès d'aussi basses intentions et, je peux vous l'assurer, vous êtes bien loin de la vérité. Peut être auront nous l'occasion de nous rencontrer pour en parler davantage.

Bon hiver à tous.

 

#32Re: Avalanche : perte ski

 
Auteur : ph. [invité] 83.157.46.---
Date: 07/01/2009 09:04

Bonjour,
Merci" P"de ton message , j'ai volontairement laissé passer ces jours festifs pour répondre.

Je ne vais pas éplucher ,puis argumenter à mon tour ici, (pour les intentions , il y aurait matière à ........mais bon..... ),je comprends ton positionnement auprès de Laloz ,qui est bien légitime.

Notre échange n'est bien que bla,bla, face à votre grave épreuve vécue ; j'avais néanmoins besoin de me justifier face aux attributs avérés sur le forum,qu'il était simple de me dire en privé.
Relis et analyses bien , je suis certain que tu comprends. .

"P", je t'écrirai dans quelque temps (en privé), après avoir pris du recul sur cette mise au point ( échange précédent) anodine sur ce forum, mais dont la portée est autre, ......ailleurs ...........(en ma défaveur, mais peu importe...)

Aussi concernant "l'ego"des uns....... ou des autres....,je me joins à toi ,pour y songer en totale communion.
Fin de l'histoire.Restons en là.

Surtout ,soyez certains de ma considération et de mon scincère respect pour Toi ,M, et aussi Laloz avec qui j'aurais aimer cependant partager un jour une expérience en montagne ; je comprends mieux maintenant ......... dommage......

J'en termine définitivement ici ,et excuses aux lecteurs pour ces futiles échanges sur ce forum ,(dont je ne suis pas l'origine).


Passons tranquillement notre chemin
Bonne montagne
philippe

 

#33Re: Avalanche : perte ski

 
Auteur : Ivan BERGZOLL Profil [23 posts] 217.108.142.---
Date: 07/01/2009 10:14

Je tombe à rebours sur ce forum,
le samedi en question, le matin à 5h00 nous étions dans les couloirs à la
cascade de glace d'Ice Cream ensuite, nous avons skié au Mt Dore dans les couloirs.
Et le lendemain on y était encore.

Juste pour apporter qq précisions, je vous donne les conditions nivo telles que je les aient ressenties :

Le matin vers 8h30, alors que nous redescendons à pied
d'Ice cream dans les poubelles, dans la contre-pente rive droite
on déclence une plaque de faible épaisseur 20/25cm, S=10x10m,
localisée à la contre-pente. Le plan de glissement observé est bien
une croute glacée, très lisse.

Ensuite à 9h30 (le temps de louer des skis-j'étais pas venu skier)
je rejoins les copains pour le ski. Je les trouvent biens calmes,
personne dans les couloirs, c'est une tendance générale, les furieux casqués
de d'habitude se tiennent quand même bien à carreau.

Je leur parle de la petite plaque du matin.
Je leur garantie que :
-c'est globalement tout dur
-que les volumes des accumulations sont faibles
- mais que le risque de déclencher ces accumulations est fort

Je les engages à me suivre pour aller voir de + près, et leur conseille de regarder ou se trouvent les "accumulations".

On part donc en 1ere trace au Val d'enfer,
je fais la trace dans la traversée vers les aiguilles du diable. Descente du val -pas de déclenchement, globalement c'est béton.

On prend confiance.

Par contre, d'un avis général le Y nous est à tous apparu anormalement chargé ce jour donc on s'est abstenu pour la journée. J'en ai même parlé
à un gendarme en descendant en lui faisant le compte rendu.

A titre informatif le Moine est orienté exactement comme le Y,
en ayant vu ce que j'avais vu, je me serais abstenu aussi,
Mais en partant du parking.....et en y allant....beaucoup moins sur !

Ensuite on se lance dans le Vigier (comme vous le nomez).
Et là on a déclenché sous la surcharge de 2 surfers, une plaquounette
, vers le tiers inf, alors que j'étais passé en ski, seul. La plaque faisait une vingtaine de cm d'épaisseur, 5x20m et est parti sur du dur. Impressionnant quand même. On était nombreux, tous les autres étaient garés en lieux sur.

Ensuite on est parti à l'envers du Redon, tout bon pas de déclenchement.


Pour compléter les données nivo :

Le lendemain on est monté à la Dore à 25 personnes
pour une initiation Neige & glace du club Jeunes & Montagne.
Il avait néigé une 20 ène de cm en plus. On craignait pour les avalanches.
Dans le raide (>35°) le manteau était tellmeent instable que ca craquait à chaque pas des piétons : la niche d'arrachement avancait à mesure du piéton. Mais heureusement la neige était très légère (<100kg/m3), une vraie plume
=> pas de rique d'enfouissement

Malgès leur faible poids, les 20cm de neige ajoutés mettaient en lumière le plan de glissement observé la veille.
Le sondage par battage de météo France confirme d'ailleur la présence de ce plan

Voilà pour les qq infos sur le manteau neigeux le WE du déclenchement.

 

#34Re: Avalanche : perte ski

 
Auteur : Ivan BERGZOLL Profil [23 posts] 217.108.142.---
Date: 07/01/2009 11:37

Second message uniquement à propos du sondage par battage,

Pour avoir travaillé pendant une saison avec une sonde à la main
et pour au quotidien dimensionner des batiments avec :
j'y crois beaucoup, voire énormément.

Dans la neige, comme dans le sol, la variabilité des paramètres mesurés
existe, elle est connue depuis longtemps, elle a été mesuré il y a plus de 10 ans, il faut faire avec.

Ne pas faire de sondage derrière ce pretexte de variabilité,
c'est se gacher d'une information riche. Dans le sol on continu de faire des sondages avant de mettre des batiments et des ponts !!!!!

Comment s'affranchir de la variabilité:

-dans le sol, on réalise en gros un sondage tous les 20/25m
on resserre parfois la maille pour des études ponctuelles (un silo, une éloienne)
mais c'est rare. Pour du bâtiment, on retient souvent
1 sondage pour 20/25m, dans le cas des études de glissement de terrain,
c'est un profil (composé de 3 sondages mini) tous les 20/25m

-dans la neige, il est conseillé de faire son battage (coin glissant ou test à la pelle), dans un endroit "représentatif" de la pente ou contrepente à étudier.

Pour faire court, c'est souvent risqué de se "mettre dans la pente" pour faire son sondage, et on préfère souvent se mettre sur du plat et extrapoler. C'est mal et souvent on loupe tout (cf votre exemple)

Pour une bonne utilisation du profil pour une approche
"randonneur du dimanche" qui craind (à juste titre) pour la stabilité de son couloir, je conseille vraiment de se rapprocher au + près de la zone de départ supposée (20/30m sous la corniche sommitale), quitte à s'encorder
pour faire son trou/test. L'info sera bien meilleure.

D'autre part les tests coin glissant ou test à la pelle nécessitent d'avoir une pente représentative pour fonctionner.

Autre astuce pour s'affranchir au mieux de la variabilité spatiale:
je conseille vivement de remonter son objectif à pied,
en étant attentif à son enfoncement à chaque pas, à l'enfoncement des mains, aux pieds qui reculent sur une couche dure etc... qui sont de maigres indices, répétés beaucoup de fois, qui au final donnent un beau profil en long et en large de la pente.

On arrive souvent à savoir ou sont les accumulations comme ça. Et avoir une idée des volumes engagés, une idée des zones de dégagement.

Dans votre cas, vous avez du brassé à l'axe du couloir, et c'est pour ca que vous êtes à juste titre monté sur une rive. Le sondage/test aurait été + représentatif dans une zone d'accumulation.

Et dernier conseil, quand la stabilité est visiblement précaire, choisissez des couloir dont le pied est dégagé :
-pas de barre rocheuse
-pas de foret
-pas de goulet au pied
-forme convexe de préference pour la zone de dépot

ca oblige un peu à se contenir, mais c'est entre autre ce qui me fait craindre la Y en cas d'accumulation, c'est le goulet final.
L'envers du Redon est un bel exemple de couloir bien dégagé. Avec des copains pas manche à l'ARVA le risque est bien moindre qu'à l'Y.

En tout cas chapeau à tous (les 4+3?) d'être parti de chez vous équipés d'ARVA/pelle/sonde, d'avoir su vous en servir et d'avoir réussi à vous en sortir, seuls, sans pépin, une belle aventure !

La vie est belle, à bientôt, j'espère vous croiser dans l'hiver (plus tard)
,j'ai pas encore sorti mes skis de rando, je suis pendu au piolets !

 

#35Re: Avalanche : perte ski

 
Auteur : Flo [invité] 92.133.212.---
Date: 02/02/2009 20:28

Très interessant Ivan ton sujet,il est vrai que l'envers du Redon est pour moi le couloir le moins dangereux en cas d'avalanche,hormis le fait qu'il soit plus a l'écart des remontées et donc moins visible en cas de problème si l'on est tous seul!
Tiens par hasard tu n'étais dans les couloirs jeudi dernier le 29?
Des petites plques dans le Y mais bon..
Bonne soirée

 
Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives | Up

Aller à la page : Précédente 1 2 3

Répondre à ce message
En tant qu'invité vous pouvez poster mais vous ne pourrez pas éditer vos messages. Rejoignez-nous et découvrez les autres fonctions réservées aux membres, ça prend 2 minutes !
biggrin smile sad eek
confused cool mad razz
lol ill evil rolleyes
wink redface happy lost
Nom
Email [anti-spam]
Sujet [Soyez précis]


Consultez les règles du forum. Pour ajouter un lien encadrez l'URL par < > ou utilisez les BBtags. HTML désactivé. Upload.
Recevoir les réponses par mail


Oui, c'est ça ! (cliquez dans le carré)

VTT de montagne