Accueil > Tous les forums > Divers montagne > Accroc pente raide

Sujet Accroc pente raide


Aller à la page : 1 2 Suivante

Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives

#1Accroc pente raide

 
D
David L
[invité] - Le 07/02/2005 10:52

Salut à tous,

Depuis qq temps, si je n'arrive pas à faire une pente raide je suis déprimé, d'humeur exécrable, je mange plus etc
D'autres sorties plus tranquilles ne m'intéressent plus :ill:

Et si par bonheur, je fais le couloir désiré, l'état de manque revient 2 ou 3 jours après, en pire

Que faire?
Comment guérir ?

 

#2Re: Accroc pente raide

 
M
migoo38
Profil [61 posts] - Le 07/02/2005 11:19

aller voir un psy ?!

 

#3Re: Accroc pente raide

 
Jérôme BISSON
Profil [190 posts] - Le 07/02/2005 11:26

avant que cela ne soit trop tard ?! :roll:

 

#4Re: Accroc pente raide

 
C
casscroot
[invité] - Le 07/02/2005 13:03

Je présente les même symptômes!

Pour palier à cet état je me suis mis au ski, (j'était en surf avant) pensant que les randos plus tranquilles passeraient mieux en ski.

Mais même en ski, les symptomes sont apparus rapidement.

 

#5Re: Accroc pente raide

 
D
denis
[1361 posts] - Le 07/02/2005 14:01

t'as qu'a faire comme moi tu sors mais pour faire des b.... :wink:

comme ca meme si t'en fait moins t'as l'impression d'etre réellement sorti

 

#6Re: Accroc pente raide

 
C
chub
[invité] - Le 07/02/2005 14:20

Adrénaline...

 

#7Re: Accroc pente raide

 
D
denis
[1361 posts] - Le 07/02/2005 14:37

Salut le Chub

tu peux etayer :lol:

 

#8Re: Accroc pente raide

 
C
chub
[invité] - Le 07/02/2005 15:21

Bon ben je développe alors :

C'est de la biochimie, l'adrénaline est distillée dans l'organisme lorsque l'on est en prise de risque, son effet est stimulant (genre mon petit père t'es en danger faut que tu te remues sinon ça mal se passer);

Pour certain sport on parle de "rush d'adrénaline" (ex : chute libre, j'ai essayer une fois c'est radical une fois en bas une seule envie recommencer, idem pour le saut à l'élastique (2 fois d'affilées), grosses vague etc...)

Le contre effet, après le pic d'adrénaline vient le manque, la petite déprime...c'est une drogue naturelle tout comme l'endomarphine qui est produite pendant un gros effort d'endurance, qui permet d'atteindre un second souffle et de se sentir bien malgré l'effort (et d'avoir toujours envie de courir et toujours plus long).

Donc pour résumer, je pense qu'être dans une pente raide (si possible exposée sinon c'est pas drôle) avec des skis ou un snow pas affuté depuis des mois avec l'heure qui tourne, seul la neige pas top surtout au milieu là où c'est le plus étroit, c'est soit panique générale et on appel sa mère ou les CRS, soit on se prend une bonne dose d'adrénaline et on se dit qu'on va déchirer sa mère que c'est pas cette neige de M.... qui va nous empêcher de descendre, donc on engage....et si sa passe on en peut plus de l'avoir fait, après on se dit que ça craignait comme même un peu, que l'on aurait pas dû y aller tout seul, que la pente raide c'est pas une fin en soit....et puis les jours passant on se dit putain que c'était bon et que l'on en referait une autre surtout qu'en ce moment on a grave la caisse et que et que on vit qu'une fois, bla bla bla bla faut y retourner avant l'été ....surtout qu'y a machin qui l'a fait y a deux jours...(donc on ressent un manque)

Le remède rien faire arrêter le sport, lire se reposer, bouffer, boire se droguer et rependre le sport...(j'exagère un peu)

[Edité par medoc38 le 07/02/2005 19:04]
ENDOMORPHINES et non "endomarphine" comme indiqué car ce sont des substances comme la morphine mais fabriquées par l'organisme

 

#9Re: Accroc pente raide

 
M
MiniCrou
[invité] - Le 07/02/2005 15:42

Euh Chub,

tu peux synthetiser :wink:

 

#10Re: Accroc pente raide

 
tomtom
Profil [470 posts] - Le 07/02/2005 15:53

...C'est pas de chance quand même ce qu'il t'arrive David L!...
Quand on pense qu'il y en a qui on a la chance de passer leur dimanche avec Pierre Pernaud, on comprend que tu déprimes.

...Bon courage et essaie le tricot sinon!

 

#11Re: Accroc pente raide

 
C
chub
[invité] - Le 07/02/2005 15:59

Pente raide -> peur -> décharge d'adrénaline -> stimulation -> patate nerveuse -> bas de la pente - > voiture -> dodo -> Blalblalbla (on s'la raconte sévère) -> blibliblibli (on se dit que c'est finalement pas forcément tip top...) -> niark niark niark (mais non !! c'est de la balle je recommence cette semaine...ras le bol des randos pépères la pente y a que ça de vrai...

 

#12Re: Accroc pente raide

 
C
casscroot
[invité] - Le 07/02/2005 16:31

Chub, pas tout à fair d'accord, trop réducteur. J'etayerai plus tard.

 

#13Re: Accroc pente raide

 
M
migoo38
Profil [61 posts] - Le 07/02/2005 16:56

ok pour l'adrénaline et tout ce qui s'en suit ... mais ptet qu'il y a aussi une volonté de se dépasser (satisfaction personnelle uniquement) toujours plus et c'est pas dans des itinéraires faciles qu'on progresse... De même que le skieur de piste tentera d'aller toujours plus vite entre des piquets de slalom par ce que c'est SON but, le skieur de rando ira ptet chercher du toujours plus raide par ce que c'est CE critère là qui résume la difficulté de son sport...
La question à se poser est donc de savoir si il y a d'autres voies dans le ski de rando que l'extrême (endurance ? longévité de vie ???) qui "glorifient" d'autres notions que la pente et voir si tu/vous pouvez vous y interesser ! Bref il faut redécouvrir le ski sous un autre angle...

Migoo, le psy à 2€ !

 

#14Re: Accroc pente raide

 
B
Bubu
[invité] - Le 07/02/2005 17:14

migoo38 a dit :De même que le skieur de piste tentera d'aller toujours plus vite entre des piquets de slalom par ce que c'est SON but, le skieur de rando ira ptet chercher du toujours plus raide par ce que c'est CE critère là qui résume la difficulté de son sport...

Si pour toi le ski de rando se résume à la mesure de la pente, et à la recherche de la pente la plus raide, on ne doit pas faire la même activité (je ne vais pas dire "sport" sinon je vais encore m'énerver :-)

Le seul fait de vouloir réduire une activité dans 1 seul critère (voire le fait de vouloir réduire en critères tout court), ne me plait pas et ne me semble pas sain. Et expliquerait beaucoup ce manque dont la discussion fait l'objet: on est obsédé par UNE seule chose très réduite, qui n'est donc pas possible de satisfaire en permanence, et l'on vit donc la plupart de son temps dans une frustration, marqué de temps en temps par de courts instants d'adrénaline... le ratio "trop bon" / "on se fait chier" n'est alors pas très bon :-)

 

#15Re: Accroc pente raide

 
Jeroen
Profil [7318 posts] - Le 07/02/2005 17:35

Pour ma part, je suis dans cet état (déprimé, d'humeur execrable,...) simplement quand je ne sors pas mes skis. J'ai pas besoin de faire des pentes ou des dénivelés de fou (même si c'est mieux...), mais simplement de sortir et d'alterner les plaisirs, en fonction des conditions. Est ce que c'est mieux ? Pas sur docteur ...

 
Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives | Up

Aller à la page : 1 2 Suivante

Le forum est réservé aux membres. Envie de contribuer ? Créez un compte et connectez vous !
VTT de montagne