Accueil > Tous les forums > Divers montagne > attaque de loups

Sujet attaque de loups


Aller à la page : 1 2 3 4 5 Suivante

Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives

#1attaque de loups

 
V
vincent
[invité] - Le 22/07/2007 09:06

j'aimerais avoir votre avis sur l'attaque par les loups d'un troupeau de moutons en Lauziere

 

#2Re: attaque de loups

 
M
Mic'hel
[invité] - Le 22/07/2007 11:02

comment sais tu que ce sont des loups?

 

#3Re: attaque de loups

 
B
Blaise
Profil [7 posts] - Le 22/07/2007 11:33

Ce sont souvent des chiens errants, mais bon c'est plus facile d'accuser le loup!!

 

#4Re: attaque de loups

 
rob
Profil [647 posts] - Le 22/07/2007 11:45

Moi j'adore le coup du loup... Surtout quand on ne trouve ni traces de pattes ni quoi que ce soit qui montre qu'il y ai eu un loup là-bas... :x :roll:
Mais bon c'est vachement plus simple le loup, parce que comme ça on fait peur aux gens et ça évite des questions plus derangeantes...
Par contre on a jamais su expliquer pourquoi le loup ne pose pas de problèmes en Italie :~ C'est p'tetre qu'ici il connait pas les lois? :lol:

rob

 

#5Re: attaque de loups

 
Valentin PASQUIER
Profil [736 posts] - Le 22/07/2007 17:55

rob a dit :Moi j'adore le coup du loup... Surtout quand on ne trouve ni traces de pattes ni quoi que ce soit qui montre qu'il y ai eu un loup là-bas... :x :roll:
Mais bon c'est vachement plus simple le loup, parce que comme ça on fait peur aux gens et ça évite des questions plus derangeantes...
Par contre on a jamais su expliquer pourquoi le loup ne pose pas de problèmes en Italie :~ C'est p'tetre qu'ici il connait pas les lois? :lol:

rob


Bien dit!!!!!! ET PAF...

 

#6Re: attaque de loups

 
D
delap
[invité] - Le 22/07/2007 18:37

Le loup a souvennt bon dos, mais il est quand meme un prédateur redoutable, bien plus que ces malheureux ours qui effrayent quelques éleveurs pyrénéens.
Comme en plus, il s'atttaque a une profession ou on fait rarement fortune de nos jours, l'élevage, çà fait souvent mal.
Sauf que souvent, les troupeaux les plus touchés par ces attaques ne s'entourent pas toujours du max de precautions: patous bien sur (on en voit de plus en plus), mais surtout presence permanente de bergers (on parle bien du berger,pas juste de l'eleveur qui voit ses brnebis une fois par semaine), en nombre suffisant par rapport a la taille du troupeau.

J'ai souvenir d'un berger du Mercantour qu'une assoc ecolo avait emmené en Italie pour comparer les methodes. Malgré les précautions d'usage, le français avait beaucoup d'attaques, l'italien beaucoup moins. La première question de l'italien a été: "et combien il fait ton troupeau ?" "1500 brebis" "Et tu es tout seul pour le garder ? moi j'ai 400 têtes et on est plusieurs a se relayer !" Ou, vu à la télé, ce berger de Savoie, qui avait l'air epuisé a veiller toutes les nuits autour de son troupeau de 2500 tetes qu'il semblait seul a garder ! Il ya de quoi fatiguer ... :OO:

Et puis ce qu'on ne dit pas toujours, c'est que pas mal de pays europeens ou le loup est plus ou moins accepté, les autorités ont tendance a tolerer un minimum de regulation de la part des eleveurs. 10% des loups en Espagne ou en Italie ferait ainsi l'objet de "reglements de comptes": çà n'affecte que peu l'espece là ou la popullation est florissante, et psychologiquement,, çà contente les éleveurs... :ill: En France, il n'y a que 50 loups conttre plusieurs milliers dans ces pays.

N'oublions pas qu'après la disparition du loup au début du XIXe siècle, le nombre de bergers a largement chuté aussi, et les chiens de protection ont quasiment disparu malgré leur utilité: tout est bon pour faire des économies, y compris accepter que les bêtes non gardées n'exploitent pas bien les paturages, ou que les brebis malades crèvent plus vite en l'absence de soins immédiats. Plus il y a de monde en permanence auprès des bêtes, moins il y a de pertes de toutes sortes.
Beaucoup d'éleveurs ont d'autres activités, et comme l'avait dit un gars interviewé a la radio: "mais vous comprenez, j'ai une famille et un autre boulot, je ne peux pas passer tout mon temps a l'estive", je vais les voir une fois par semaine, çà sufffit !" Voilà bien a mon vais, la clé du problème, le manque de moyens humains...

Se focaliser sur l'indemnisation des victimes, c'est bien, çà ne marche pas trop mal mais je me demande si l'Etat ne ferait pas mieux d'augmenter les moyens de prevention et de subventionnner plus largement les emplois de bergers permanents que beaucoup d'éleveurs ne peuvent ou ne veulent pas se payer. Des bergers fonctionnnaires ? contractuels ?
Cà créerait des emplois en milieu rural, et puis avec le CNE, ils seraient faciles à virer en fin de saison ! :P


Bref, il y a des solutions, beaucoup essayent de les appliquer et çà marche souvent, mais certains aussi sont bien contents d'avoir quelques loups voraces pour focaliser l'attention sur leur profession, leur circonscription ou leur ministère...
Pendant ce temps là, on oublie les agneaux de Nouvelle Zélande à 5 € le kg qui ont exterminé plus de troupeaux français que ne pourront le faire des générations de loup....

 

#7Re: attaque de loups

 
D
delap
[invité] - Le 22/07/2007 18:41

On discute, on discute et j'ai oublié de repondre a la question de depart ! :P
De ce que j'ai vu dans le reportage extremement partial de France 2 (méchants loups, gentils éleveurs...), je ne sais pas si ces betes etaient gardées (mais il y avait des patous ?). Sinon, on peut se demander ce qu' elles faisaient seules, à 400, au-dessus d'une barre rocheuse, probablement de nuit ? :~

 

#8Re: attaque de loups

 
sandrine
Profil [228 posts] - Le 22/07/2007 19:00

voilà au moins une bonne analyse tout à fait impartial et qui décris réellement bien le milieu de l'élevage.(j'en cotoie tous les jours des éleveurs!)

 

#9Re: attaque de loups

 
C
claudia
[invité] - Le 22/07/2007 19:02

Je ne suis pas une spécialiste du loup mais il me semble que le but de l'élevage des moutons en Italie consiste surtout à la fabrication du fromage et non pour la viande comme en France, avec des troupeaux de plusieurs centaines de têtes. Donc, en Italie, des troupeaux beaucoup plus petits, rentrés dans les parcs tous les soirs pour la traite. En France, on a pris l'habitude malheureusement de ne plus prendre suffisement de bergers (mais les choses évoluent!) pour rentabiliser l'élevage. D'accord pour penser qu'il est dans l'intérêt de certains de faire porter la faute sur les loups alors qu'il s'agit souvent de chiens errants.

Dans certaines régions comme le Mercantour, des ententes se font entre les bergers et les "écolos". Ce qui permet à chacun de mieux se comprendre. De jeunes bénévoles gardent les troupeaux la nuit avec l'aide des pastous et pendant ce temps là le berger dort tranquille et tout le monde est content.

Le manichéisme ne fait pas souvent avancer les choses. Chacun doit faire un pas vers l'autre : les bergers souvent exploités par le système agricole européen et les amoureux de la nature qui apprécient le monde à la Rousseau dans "un état de nature originel et idéal".

 

#10Re: attaque de loups

 
V
vincent
[invité] - Le 22/07/2007 21:42

En fait si j'ai choisi ce forum plutôt qu'un autre c'est parce que je voulais évoquer le problème avec des pratiquants plutôt qu'avec des idéalistes pour qui la connaissance de la montagne se résume aux pistes balisées des stations.
Pour répondre aux différents interrogations citées précédemment, c'est effectivement bien une attaque du loup, sa tanière ayant été trouvée (constat effectué par les services concernés), un patou est actuellement chez le vétérinaire entre la vie et la mort mordu à la gorge (constat effectué les services vétérinaires) et des brebis présentent des traces caractéristiques de morsures à la gorge (les chiens attaquent au niveau des pattes arrières ou des flans).
Le troupeau était constitué de 950 moutons qui montent chaque année en estive entre le Bellachat et la pointe Saint Jacques, il est gardé en permanence par un berger, 2 borders collis et par 5 patous (obligatoire pour se protéger et être indemnisé en cas d'attaque), l'attaque s'est produite à 9hoo du matin, et étant donné l'effet de panique occasionné sur le troupeau, le berger n'a pu que constater le drame.
Pour avoir passé une partie de mon week end à aider l'éleveur à évacuer les 450 brebis mortes (je vous passe les détails du charnier, à raison de 60/70 kg par brebis), je m'interroge vraiment sur la question.
Apparemment à la vue des réponses, vous êtes plutôt favorable à la réintrodution du loup, peut être avez vous raison, mais la cohabitation avec un tel animal pose des questions bien plus larges:
- quid du gibier? les moutons sont une proie facile mais le loup doit bien se nourrir en dehors de ces périodes d'estive, (pour ceux qui se baladent, observez les populations de chamois ou chevreuils dans les secteurs concernés...)
- l'entretien des montagnes? sommes nous prêts à couper les arcosses l'été pour skier l'hiver? pour ceux qui connaîssent la Lauzière...
- l'avenir des éleveurs, au jour où on se pose la question des délocalisations dans l'industrie a t'on le droit de considérer les éleveurs comme inutiles
- le malbouffe? plus d'estive, les moutons restent en vallée, il n'y a pas d'herbe l'été et on en revient au complément alimentaire? (pour info, la demande de mouton n'a jamais été aussi forte et l'offre aussi faible)
- la souffrance des animaux ? bien que moins "noble" le mouton mérite t'il pour autant d'agoniser suite à une attaque? (vous croyez que les services vétérinaires viennent euthanasier les bêtes lorsqu'il y a 3 heures de marche?)
- les patous? avez vous déjà traversé un troupeau surveillé par des chiens patous?
Pour ceux qui évolue l'hiver en ski dans ce secteur (c'est arrivé au dessus du lac des plans vers la venitier) ayez une pensée pour les gens qui sont en montagne non pas pour leur loisir, mais pour leur travail, et dites vous bien que la grande majorité l'aime tout autant que nous, mais que eux en vivent et sont présents quel que soit le temps, que lorsqu'il neige au mois de juillet comme cette année, des gens sont en permanence à proximité des troupeaux...
La question de la protection de la nature n'a jamais été primordiale qu'aujourd'hui, malheureusement nous posons souvent les bases de notre réflexion en tenant compte uniquement de notre vision des choses;
on s'indigne d'une interdiction de ski dans les Bauges ou de grimpe dans une falaise où niche une espèce protégée mais on se permet de prendre position contre les ennenis de la nature que sont les chasseurs ou autres eleveurs...
Au délà du problème du loup je suis septique sur l'avenir d'un sujet qui devrait tous nous rassembler: la protection de la nature au sens large...

 

#11Re: attaque de loups

 
M
Mic'hel
[invité] - Le 23/07/2007 07:14

juste pour ma culture perso: y'a combien de moutons dans les alpes françaises? Par Alpes, j'entends alpes, préalpes... bref, là où l'on fait du pastoralisme de "montagne"?

Les ordres de grandeurs pour les pyrénées : c'est 600000 moutons (sans compter les vaches et les chevaux), 20 ours et environ 300 moutons occis par les ursidés, soit environ 0.05% des pertes qui s'elevent au total (maladies, accidents, foudres...) à quelques % du cheptel sur une saison.
Ce serait intéressant de comparer les chiffres avec les alpes, si tu en as.

Pour ces 0.05% de pertes dans les pyrénees certains peuvent devenir completement fous et organisés des milices rappelant les pires heures de notre histoire... Cf le saccage de la mairie et école d'Arbas du 1er avril 2006 (non, ce n'est pas un poisson!), Arbas étant un petit village du 31, siège de l'association "pays de l'ours" qui promeut la cohabitation entre ours et activité pastorale:
http://www.paysdelours.com/fr/saccage-darbas--les-dix-prevenus-condamnes-les-vrais-responsables-epargnes.html?cmp_id=50&news_id=136&vID=249#136

 

#12Re: attaque de loups

 
Ricil
[1087 posts] - Le 23/07/2007 09:06

vincent a dit :
Apparemment à la vue des réponses, vous êtes plutôt favorable à la réintrodution du loup, peut être avez vous raison


:OO: :OO: :OO:
Et encore un mensonge de plus...
Il faut le répéter : le loup est revenu tout seul en France !
Et les arguments ne manquent pas. Toutes les actions et enquêtes tentant de démontrer le contraire (la réintroduction) n'ont jamais abouti !

a part ça, je suis bien conscient que le loup pose des problèmes sur les troupeaux. Je côtoie les éleveurs lorsque je vais faire des constats de dommage. Ce qui les emmerde le plus, c'est le temps perdu, la paperasse. Parce qu'ils sont bien indemnisés tout de même les éleveurs. Ce sont aussi les moyens de protection à mettre en oeuvre : ça prend du temps.
En gros, c'est le surplus de travail que la présence du loup induit qui fait déborder le vase. Parce que les éleveurs de montagne sont vraiment loin des 35h !!

 

#13Re: attaque de loups

 
L
lafontaine
[invité] - Le 23/07/2007 09:16

j'aime le couplet du "méchant loup" et "terrible prédateur" !!!
petite devinette : quel est le nom du prédateur qui tue hommes, animaux et végétaux sans aucun scrupule ?

quand vous aurez trouvé (c'est pas dur) vous verrez que le loup est un agneau

signé :
un admirateur de La Fontaine :wink:

 

#14Re: attaque de loups

 
Valentin PASQUIER
Profil [736 posts] - Le 23/07/2007 09:51

Près de chez moi dans le massif du Bargy (col de la Colombière) depuis le début de l'année, des attaques répétitives ont touché plusieurs troupeaux (plus de 50 bêtes tuées en Juin). Je crois qu'ils ne savent pas si c'est l'œuvre d'un loup ou d'un chien mais j'ai lu que ces attaques étaient dues au mauvais temps. Pensez-vous que cela peut vraiment jouer?
Vous parlez de 50 loups en France, cela me paraît peu compte tenu du nombre d'observations et d'attaques. Connaissez-vous un site sur le loup en France? ou l'on pourrait avoir les chiffres "officiels"?

 

#15Re: attaque de loups

 
zoom
[940 posts] - Le 23/07/2007 11:37

Merci Vincent pour ton temoignage... Une telle attaque est effectivement un drame, mais reclamer purement et simplement l'extermination du loup pour resoudre le probleme me semble un peu simpliste.
Quelques reflexions:
- l'impact sur le gibier: il faut espérer qu'il y en a un car çà soulagera d'autant les éleveurs ! Alors effectivement, les animaux sauvages deviennent peut être un peu plus farouches lorsqu'il ya des loups, on les voit de plus loin mais je ne trouve pas cela génant ? Bien sur, il y aura des chasseurs pas très partageurs pour raler que le loup leur tue LEUR gibier. Mais bien d'autres, et les forestiers aussi, apprécieront sans doute son travail de régulation sur le sanglier, le cerf, le chevreuil qui font beaucoup de dégats aussi...
Il y a quelques mois, des chasseurs suisses se sont emus de l'effarouchement des mouflons sur leur territoire de chasse a cause d'un ou deux loup... en oubliant que le mouflon, effectivement une proie favorite du loup, avait ete reintroduit dans la region (et partout ailleurs dans les Alpes) dans les années 60 !
- la repousse des arcosses qui gènerait les pratiquants de ski: cet argument racoleur me fait toujours sourire, les montagnards, skieurs, alpinistes sont quand même parmi les pratiquants les plus adaptables et les plus à même de trouver des itinéraires en montagne. Et la plupart des interdictions liées à la protection de la faune sont en général bien accceptées... quand on n'installe pas de parcs à quads juste à coté ! :evil:
On peut aussi saluer le retour de la forêt sur des montagnes parfois déboisées depuis des siècles pour ... l'élevage. On trouvera toujours des coins pour skier ... tant que les stations n'auront pas tout bouffé !
Des études ont montré qu'un troupeau conduit en permanence par un berger exploite beaucoup mieux la ressource en herbe, car un troupeau livré à lui même a généralement tendance a filer vers les sommets pour brouter l'herbe la plus fraiche: un argument de plus pour renforcer la présence de bergers et la surveillance des troupeaux...
Enfin, je crois que personne ici ne souhaite la disparition de l'élevage de montagne, bien au contraire, mais plutôt que tout soit mis en oeuvre pour que élevage et grands prédateurs cohabitent le mieux possible. Dans le passé, les éleveurs ont obtenu de l'Etat l'extermination des ours, loups et lynx (yavait même des primes , jusqu'aux années 50 pouur l'ours !): à l'époque, c'était dans l'air du temps, comme polluer les rivières ou encourager le transport routier mais ce sont les générations suivantes qui en ont pati avec la disparition de ce patrimoine naturel. Aujourd'hui, les mentalités ont changé, c'est bien beau de dire au Tiers monde de sauver ses tigres ou ses éléphants (qui eux, tuent des gens pas que des brebis) pour que nous puissions y faire des safaris, si notre pays n'est pas capable de préserver quelques bestioles un peu féroces. Aux USA, il y a des troupeaux de moutons dans des régions avec ours, loups, lynx et pumas, et ils y arrivent...

Je suis profondément désolé pour cet éleveur de Lauzière, et j'espère que lui, et toute la profession, recevront encore plus d'aides pour que cela ne se reproduise pas, qu'ils auront plus de moyens humains pour garder et soigner leurs troupeaux.
J'espère tout autant que le loup continuera à revenir sur ses anciens territoires, où les troupeaux domestiques seront trop dangereux à attaquer, et où le gibier sauvage sera sa principale souurce de nourriture. Utopique ? Comme en Espagne, Italie, Slovénie, Bulgarie, etc... ?

 
Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives | Up

Aller à la page : 1 2 3 4 5 Suivante

Le forum est réservé aux membres. Envie de contribuer ? Créez un compte et connectez vous !
VTT de montagne