Accueil > Tous les forums > Matériel & techniques > Douleur cuisses solutions diverses

Sujet Douleur cuisses solutions diverses


Aller à la page : Précédente 1 2

Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives

#16Re: Douleur cuisses solutions diverses

 
S
ski acro
Profil [160 posts] - Le 12/01/2021 21:08

Et si vos gros mollets accentuaient le problème de l'augmentation de l'inclinaison du tibia vers l'avant ?
Au cas où les spoilers arrières de vos Scarpa F1 ne sont pas assez bas, il vont appuyer et comprimer les mollets, ce qui va pousser le tibia vers l'avant et donc augmenter l'inclinaison de la jambe vers l'avant. Pour compenser un déplacement excessif du centre de gravité vers l'avant, on va avoir tendance à adopter une position plus en arrière. Avec des jambes nettement plus fléchies que normalement, pas étonnant que des douleurs aux quadriceps apparaissent (cf. test de la cale de 3 cm sous les talons).

Pouvez-vous vérifier la hauteur et l'appui des spoilers arrières contre vos mollets entre les chaussures alpines et celles de ski de rando ? A mesurer dans le chausson et le long du tendon d'Achille jusqu'au rebord supérieur du spoiler. Je soupçonne ceux des F1 WMN d'être plus hauts que ceux de vos chaussures alpines... :wink:

 

#17Re: Douleur cuisses solutions diverses

 
D
diletnic
Profil [11 posts] - Le 12/01/2021 22:55

ski acro a dit :diletnic a dit : mon matériel m'oblige donc à être très en avant (trop ?) problème je n'arrive pas à suivre, je n'arrive pas à appuyer sur la languette j'ai l'impression que je vais me retrouver le nez dans la neige, la position ne me convient pas... Enfin j'ai cette impression...

diletnic a dit :Pour le côté technique et "la position en recul" , on m'a effectivement dit que je pourrais être plus en avant (je n'ai pas une position complètement sur l'arrière non plus mais ça pourrait être mieux... ) alors qu'en alpin je suis bien placée sur l'avant. En faite avec mon matériel de rando je n'arrive pas à me mettre sur l'avant comme je le fais avec mon matériel d'alpin et je ne comprends pas pourquoi puisque ma chaussure est super inclinée

diletnic a dit :En faite Si j'appuie sur les languettes, mon centre de gravité est trop en avant je suis en déséquilibre et je suis obligée de skier à cul enfin c'est la sensation que j'ai.

Je pense qu’il y a un problème dans le maintien de la position de base, avec une difficulté à gérer la position genoux semi-fléchis sur l’avant, mais sans pour autant se retrouver avec le buste trop avancé ou trop reculé sur l’arrière, en état assise sur l’arrière. La clé, c’est le dosage de la flexion des genoux par rapport aux hanches.

Le symptôme typique des cuisses qui brûlent à la descente est dans 95% des cas une position trop assise et trop en arrière sur les skis.

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à cette mauvaise position de base.

Règle d’or : on doit toujours avoir un appui tibial contre les languettes des chaussures. Si l’appui se fait contre les mollets, c’est inefficace pour contrôler les skis en appui talon et surtout c’est épuisant, surtout en neige profonde.

Pour adopter une bonne position de base, voir vidéo ici : www.youtube.com/watch?v=pG6Aa-T2S9k

Résumé : il ne faut jamais skier sur les talons, ce qui nuit au contrôle et épuise rapidement le skieur. Inversement, trop s’appuyer sur ses spatules entraînera inévitablement une chute vers l’avant, à un moment ou à un autre. Il faut donc maintenir le poids du skieur relativement centré sur les skis, tout en n’hésitant pas à faire osciller très légèrement le corps vers l’avant ou l’arrière, au besoin, pour maintenir l’équilibre. Pour se faciliter la tâche, on peut écarter les bras, fléchis vers l’avant – comme si on tenait entre ses mains le volant d’un autobus.

Règle d’or : en tenant les bâtons verticaux juste devant la pointe des chaussures, les genoux doivent venir toucher les bâtons quand on est en appui languettes, les fesses étant à l’aplomb des talonnières. Cela implique que le collier de la chaussures est suffisamment serré avec la boucle du haut + power strap : en appui languettes, il ne doit y avoir de la place que pour glisser 1 seul doigt au niveau des mollets. Si vous pouvez y glisser plusieurs doigts ou le poing au niveau du mollet, le collier est trop ouvert et le tibia va se balader d’avant en arrière au niveau du collier et rendra donc très difficile le maintien de l’équilibre avant/arrière.

Questions (en chaussant le matériel sur le tapis du salon par exemple) :

1) quel est l’espace au niveau de vos mollets lorsque la chaussure est fermée pour la descente ? 1 doigt ? Plusieurs doigts ? 1 poing ?
2) en étant en appui languettes, vos genoux arrivent-ils à venir toucher les bâtons maintenus verticaux à l’aplomb de vos butées/orteils ? Tenir vos bâtons à la manière d’un fil à plomb pour qu’il soient bien verticaux.
3) si oui, vos fesses sont-elles à l’aplomb de vos talonnières ? Si oui, vous avez la bonne position. Si non ou que vos fesses sont à l’aplomb de l’arrière du ski, vous êtes beaucoup trop assise sur l’arrière, ce qui explique les cuisses qui brûlent.
4) en étant en appui languettes, vos genoux arrivent-ils à venir toucher vos bâtons maintenus verticaux à l’aplomb du levier d’ouverture de vos butées ? Si oui, vos fesses se trouvent-elles à l’aplomb de vos talons voir voûtes plantaires ? Si oui, cela signifie que vos chaussures + angle de rampe des fixation sont très inclinées sur l’avant. Dans ce cas, les cuisses ne brûlent pas trop, mais vos tibias vont vous faire mal car trop sollicités contre la languette.
5) en chaussant le pied gauche en matériel de ski alpin et le pied droit en matériel de ski de rando, vous pourrez facilement vérifier en étant en appui languettes lequel de vos genoux vient toucher les bâtons maintenus verticaux soit à l’aplomb de vos orteils, butée ou extrémité avant de la butée.
6) répétez l’opération sans les skis. Les genoux viennent-ils toucher les bâtons maintenus verticaux au niveau des orteils ou plus loin en avant ?

Changement de position au niveau de l’articulation des genoux :

Même si votre matériel de ski de rando vous donne une position très inclinée sur l’avant, je ne pense pas que cela soit la cause de votre difficulté à appuyer vos tibias sur les languettes et à vous retrouver trop assise sur l’arrière. Au contraire, l’appui tibial est plus facile à maintenir avec un collier des chaussures plus incliné sur l’avant. On a plus de flexion au niveau des genoux et des hanches de manière à avancer le buste à l’aplomb de nos orteils, position comme un Z étiré de profil.
Démonstration : mettez une cale en bois de 3 cm sous le talon de vos chaussures et vous verrez qu’il est plus facile de maintenir une position semi-fléchie des genoux avec un appui tibial et les fesses à l’aplomb des talons que si vous mettez la cale sous les orteils : les fesses vont tomber au delà de vos talons à chaque appui tibial, avec obligation de pencher le buste en avant pour compenser un déséquilibre arrière manifeste.
En revanche au niveau de la dépense musculaire, les cales mises sous les talons sollicitent grandement les cuisses qui vont brûler plus rapidement parce que l’articulation des genoux montre un angle plus fermé. En revanche, lorsque les cales sont mises sous les orteils, les cuisses sont bien moins sollicitées question contraction, voire crampes, car l’articulation des genoux montre un angle très ouvert.

Avec un collier des chaussures incliné en avant, les spatules de vos skis doivent toujours rester en contact avec la neige, les talons de vos skis pouvant légèrement se soulever à chaque virage court sur piste. Si le contraire se produit (appui talon et décollement de la spatule), notamment à cause d’un collier de chaussure trop vertical, vous skiez trop en appui arrière sur vos skis, car pas assez d’appui tibial, pas assez de flexion avant au niveau des genoux, le bassin et les fesses se retrouvent invariablement au delà de vos talonnières, position assise à la manière d’un 4 de profil.

Ceci est très bien illustré (forward lean = inclinaison avant du collier) :

Changement de position au niveau de l’articulation des hanches :

Enfin avec les fesses à l’aplomb de vos talonnières, si votre centre de gravité se retrouve trop en avant ou que vous avez l’impression de toucher vos spatules avec votre nez, redressez votre buste, en agissant avec moins de flexion au niveau des hanches, et en poussant le bassin vers l’avant. Vos orteils, genoux et épaules doivent être alignés sur un axe vertical et perpendiculaire avec la butée de vos skis : plus la pente est raide, plus cet axe s’incline avec la pente. Cela ne veut pas dire que l’angle de cet axe peut changer en fonction de la pente : il doit toujours être perpendiculaire à la pente. Si votre centre de gravité est trop en avant, cela veut dire que cet angle est trop fermé (< 90°), donc redressez votre buste et avancez votre bassin. Au contraire si votre centre de gravité est trop en arrière, cela veut dire que cet angle est trop ouvert (> 90°), donc avancez votre buste et votre bassin, toujours en agissant au niveau des hanches.

Influence du poids du sac à dos sur la position de base :

Une autre cause possible est une compensation involontaire/inconsciente de vous assoir car vous vous sentez trop penchée sur l’avant. On a malheureusement tendance à se reculer avec la pente (appréhension), ou avec l’accélération (transfert du poids vers l’arrière). Ce phénomène inconscient s’aggrave en portant un sac à dos (il faut compenser le poids qui nous tire en arrière en se penchant un peu plus en avant avec le buste) et en skiant hors piste où ce défaut devient flagrant, voire handicapant dans le pire des cas. Essayez de skier sur piste verte sans sac à dos avec vos skis de rando. Portez ensuite le sac à dos et adoptez une position du buste légèrement penchée plus en avant pour compenser son poids qui vous tire en arrière.

Enfin, je vous invite à essayer de faire des virages en skis de fond sur piste verte car cela permet d’exercer l’équilibre avant/arrière et de s’habituer à adopter une bonne position naturelle semi-fléchie au niveau des chevilles-genoux-hanches, comme abordé en détail dans ce sujet : www.skitour.fr/forum/read_294594_6.html#341540

Demandez à des amis de vous filmer en évoluant sur piste, avec alternativement votre matériel de ski alpin et de ski de rando; vous serez en mesure de déceler objectivement les défauts dans la position de base : appui tibial, flexion des genoux et des hanches, aplomb des fesses et du buste, position très fléchie/crispée ou redressée/relax.

Demandez un rendez-vous avec un boot-fitter digne de ce nom pour analyser et corriger votre position de base au niveau du couple chaussures + fixations. Ce serait aussi une bonne piste de progrès pour réduire vos crampes musculaires, avant de changer de chaussures ou de fixations.

Si rien n’y fait, voici la solution radicale et réversible pour diminuer l’inclinaison du collier des Scarpa F1 2017 : démonter la pièce métallique, extraire l’axe-goujon avec un chasse-goupille, percer 2 trous plus bas, remettre le goujon en place et revisser la pièce à la chaussure. Voir manips détaillée en photos : goo.gl/photos/TFDKHk3u81hyCxqcA



Bonjour,
C’est vraiment très sympa de votre part d’avoir pris ce temps pour m’aider, merci !!
Je suis en plein test dans le salon (ça vaut des points !)
1) L’espace au niveau du mollet est de 1 doigt quand la chaussure est fermée.
2) Mes genoux ne touchent pas tout à fait les bâtons quand je suis en appui languette sans chausser les skis
3) Les fesses sont derrière la talonnière
4) Sur les skis : mes genoux dépassent largement le bâton (je dirais 5cm) et mes fesses sont bien devant l’aplomb des talons
? Mes chaussures + angle de rampe sont très inclinés vers l’avant
Malheureusement je n’ai pas mes ski alpin avec moi, seulement les chaussures qui sont moins inclinée… Mais dans mon idée, mes fixes d’alpin ont un angle de rampe de 0° contre plus de 4° pour mes plum guide
Test avec les cales en bois : oui c’est logique !
Sur les illustrations je suis dans la position C. D’après vos explications je pense que la position très inclinée sur l’avant qu’impose mon matériel de rando par rapport à mon matériel alpin (avec lequel j’ai une bonne position) crée une appréhension dans pente et le réflexe est de me mettre en appuis contre les mollets. Je compense la position trop en avant… A mon avis c’est l’angle de rampe et non pas celui de la chaussure qui pose soucis, à voir.
En tout cas je penserai à vos conseils, redresser le buste notamment pour reculer le centre de gravité au lieux de fléchir les genoux ce qui me met en position « d’un 4 de profil ».
Je fais pas mal de ski de fond et pas de soucis particuliers en descente pour gérer l’équilibre. Je vais m’entraîner sur piste facile sans sac à dos dans un premier temps, me faire filmer et analyser la position.
Si je n’y arrive toujours pas je ferai appel à un moniteur de ski !
Encore merci pour ces précieux conseils.

 

#18Re: Douleur cuisses solutions diverses

 
S
ski acro
Profil [160 posts] - Le 13/01/2021 00:17 [Edité: 13/01/2021 00:42]

Merci pour les tests. Si j'ai bien compris :
1) en appui tibial dans les Scarpa F1 sans les skis, vous touchez à peine les bâtons maintenus verticalement au dessus des orteils, correct ?
2) les fesses se trouvent non pas à l'aplomb du talon, mais en deçà et en arrière, correct ?
3) avez-vous le même résultat avec les chaussures alpines ?

Ceci me laisse plutôt penser que l'inclinaison du collier des Scarpa F1 n'est pas exagérément incliné en avant, même avec "20°-22° d'inclinaison" selon les données constructeur. Pour moi, la position est correcte, voire un poil trop verticale au vu du léger recul sur les talons. J'imagine que vous n'avez pas de crampes musculaires en maintenant cette position semi-fléchie, correct ?

Tous comme vous l'avez souligné, ce qui m'interpelle à la suite de vos tests effectués au salon, c'est le fait qu'en chaussant les skis, la position globale change dramatiquement vers l'avant : genoux fléchis au delà de la verticale des butées et fesses en avant des talons. Je pense tout comme vous que le coupable, c'est l'angle de rampe de vos fixations.

A l'aide d'un pied à coulisse, vous pouvez mesurer le delta de hauteur entre la fixation avant et arrière. Pour ce faire, mesurer la hauteur minimale de la semelle sous les orteils par rapport à la surface du ski, puis la hauteur maximale de la semelle sous le talon par rapport à la surface du ski. Mesurer la distance horizontale entre ces 2 points Hmin et Hmax, reportez sur une feuille de papier, tracez un beau triangle et mesurez l'angle de rampe réel. Ne pas mesurer la Hmin au niveau des inserts de la butée car si la chaussure a une semelle plate ou très bombée, cela fausse l'angle de rampe réel (une semelle très bombée aura tendance à aplatir l'angle de rampe réel).

Contactez le fabricant Plum pour savoir si il existe un kit de cale de hauteur à mettre sous la butée de vos Plum Guide XS, avec des vis plus longues ? Sinon, un atelier de mécanique peut vous usiner des cales en aluminium sur mesure.

 

#19Re: Douleur cuisses solutions diverses

 
papito38
Profil [420 posts] - Le 13/01/2021 19:25

C'est du ski de piste mais ça explique pas mal de chose sur la flexion des chevilles.
https://www.youtube.com/watch?v=pG6Aa-T2S9k
Le gars dit qu'il faut être 20 cm en avant de l'aplomb des des fix.
Moi je suis très en avant en hors piste, je dis que tu ne dois voir que le bout des spatules en position normale. En flexion de préparation du virage tout disparait dans la neige.
Te bile pas ça va arriver!

 

#20Re: Douleur cuisses solutions diverses

 
_
_Pascal_
[14 posts] - Le 13/01/2021 21:45

@diletnic
@ski acro

Il existe chez Plum des réhausses pour les butées des fixations Guide avec les vis correspondantes. IL faut démonter les butées passer la réhausse en dessous mettre de la colle vynilique sur les vis et remonter le tout sans forcer.

Il suffit de contacter Plum. Le tarif m'avait surpris.
C'est là :
04 50 34 63 90 (lun. au ven., de 9h à 12h et de 14h à 18h)
PLUM - 187 Rue des Marvays, 74300 Thyez - FRANCE

Tiens nous au courant, diletnic.

Bon ski@tous

 

#21Re: Douleur cuisses solutions diverses

 
D
diletnic
Profil [11 posts] - Le 13/01/2021 22:05 [Edité: 13/01/2021 22:07]

ski acro a dit :Merci pour les tests. Si j'ai bien compris :
1) en appui tibial dans les Scarpa F1 sans les skis, vous touchez à peine les bâtons maintenus verticalement au dessus des orteils, correct ?
2) les fesses se trouvent non pas à l'aplomb du talon, mais en deçà et en arrière, correct ?
3) avez-vous le même résultat avec les chaussures alpines ?

Ceci me laisse plutôt penser que l'inclinaison du collier des Scarpa F1 n'est pas exagérément incliné en avant, même avec "20°-22° d'inclinaison" selon les données constructeur. Pour moi, la position est correcte, voire un poil trop verticale au vu du léger recul sur les talons. J'imagine que vous n'avez pas de crampes musculaires en maintenant cette position semi-fléchie, correct ?

Tous comme vous l'avez souligné, ce qui m'interpelle à la suite de vos tests effectués au salon, c'est le fait qu'en chaussant les skis, la position globale change dramatiquement vers l'avant : genoux fléchis au delà de la verticale des butées et fesses en avant des talons. Je pense tout comme vous que le coupable, c'est l'angle de rampe de vos fixations.

A l'aide d'un pied à coulisse, vous pouvez mesurer le delta de hauteur entre la fixation avant et arrière. Pour ce faire, mesurer la hauteur minimale de la semelle sous les orteils par rapport à la surface du ski, puis la hauteur maximale de la semelle sous le talon par rapport à la surface du ski. Mesurer la distance horizontale entre ces 2 points Hmin et Hmax, reportez sur une feuille de papier, tracez un beau triangle et mesurez l'angle de rampe réel. Ne pas mesurer la Hmin au niveau des inserts de la butée car si la chaussure a une semelle plate ou très bombée, cela fausse l'angle de rampe réel (une semelle très bombée aura tendance à aplatir l'angle de rampe réel).

Contactez le fabricant Plum pour savoir si il existe un kit de cale de hauteur à mettre sous la butée de vos Plum Guide XS, avec des vis plus longues ? Sinon, un atelier de mécanique peut vous usiner des cales en aluminium sur mesure.


Bonsoir,

Vous avez bien compris ! Et je n'ai pas de douleur dans les cuisses sans les skis dans le salon.
Avec les chaussures d'alpin je suis légèrement moins en avant qu'avec celles de rando
je récupère mes ski alpins dans 2 jours pour faire les test avec.
J'appellerai plum également pour les rehausses, je les ai vu en vente sur leur site internet avec les vis plus longues mais aucune info concernant les dimensions !
Par curiosité êtes vous professionnel dans le domaine ? Car vous avez l'air vraiment calé :happy:
Je me surerai l'angle de rampe plus précisément mais j'avais fait cela grossièrement et j'avais trouvé 4,2°
Je devrais être à combien idéalement ? J'imagine un peu plus de 0° pour gagner les quelques cm pour toucher les bâtons en appui languette...

 

#22Re: Douleur cuisses solutions diverses

 
D
diletnic
Profil [11 posts] - Le 14/01/2021 07:42

Merci Pascal pour les infos ! Je vous tiens au courant :D

 

#23Re: Douleur cuisses solutions diverses

 
telemarcu
Profil [183 posts] - Le 14/01/2021 16:38

@diletnic Faut se mettre au télémark, comme ça au moins tu sais pourquoi tu as mal aux cuisses à la descente :lol: :lol: :lol:

 
Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives | Up

Aller à la page : Précédente 1 2

Le forum est réservé aux membres. Envie de contribuer ? Créez un compte et connectez vous !
VTT de montagne