Accueil > Tous les forums > Divers montagne > (P)aravis

Sujet (P)aravis


Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives

#1(P)aravis

 
P
Paravis
[invité] - Le 05/02/2020 22:42

Bonjour tout le monde,
Je soumets aujourd'hui ce sujet au courrier des lecteurs du Dauphiné Libéré. Comme sa publication est incertaine, j'en fait profiter les lecteurs du forum, bien conscient que si mes propos ne le sont pas, le sujet lui est forcément clivant.

SCOT Fier-Aravis, la belle hypocrisie !

Le projet de révision du SCOT Fier-Aravis, porté à bout de bras par les communes du GRAND BORNAND, LA CLUSAZ et MANIGOD suscite à juste titre des remous et des interrogations. L’article d’A.B-M. dans l’édition du 2 février 2020 du Dauphiné Libéré aurait mérité, si toutefois il se prétend objectif, d’évoquer le score sans ambiguïté de l’enquête publique. En effet, si les résultats diffusés par plusieurs sources sont fiables, plus de 92 % des contributaires à l’enquête sont opposés aux projets immobiliers démesurés et totalement disproportionnés (cf installation d’un Club Med entre autres) et aux projets de liaison inter-stations, avec les dégâts irrémédiables sur les sites, les alpages, les pâturages, la faune et la flore qu’ils vont engendrer.
L’hypocrisie réside moins dans le fait que l’enquête publique a un caractère consultatif, que dans la chimère de faire croire au citoyen lambda que son avis est important. En publiant les résultats de la consultation, qui dans d’autres circonstances auraient été considérés comme une déculottée ou un cinglant désaveu des porteurs du projet, élus locaux en tête, A.B-M aurait a minima rendu justice à ces milliers d’anonymes qui se sont déplacés en mairie pour dénoncer l’incurie d’un projet d’un autre temps, de cette époque où sous couvert de « plan-neige », on bétonnait l’alpe et ses alpages sans le moindre état d’âme, en créant des stations tentaculaires, aux versants défoncés au bulldozer ou à la dynamite, mais dont la plupart des lits restent froids 8 mis sur 12.
On apprend dans ce même article que les élus du Conseil Départemental de notre beau département ont voté favorablement et à l’unanimité pour la projet de révision du SCOT. On peut se demander si nos conseillères et conseillers départementaux, qui s’enorgueillissent par ailleurs de la beauté des sites du département qu’ils représentent, ont pris la mesure du saccage qu’ils ont pourtant cautionné d’une seule voix.
Du même acabit, la tendance des stations de ski du département à favoriser la pratique du ski de randonnée en bordure des pistes ou en site propre est certes louable. Mais cette "ouverture" vers une pratique qui se développe au fur et à mesure que la fréquentation des skieurs alpin stagne ne cache-t-elle pas aussi une belle hypocrisie, lorsqu’on découvre les projets d’aménagement qui justement, privent ces pratiquants de leurs terrains de jeu naturels ? (combe de la Creusaz en Aravis, pointe d’Emy en Maurienne pour n’en citer que quelques-uns)
LA CLUSAZ, station phare des Aravis, propose une offre cohérente de pistes dédiées au ski alpin, un très beau domaine de ski de fond aux Confins et l’incomparable, quoique parfois sur fréquenté eldorado des combes pour le ski de randonnée. Les projets d’aménagement marqueront irrémédiablement la fin de ce bel équilibre s’ils sont validés
Quelle est la justification de cette fuite en avant alors que plusieurs études ont prouvé que la plupart des skieurs ne profitent que d’une petite partie des domaines skiables et skient pendant toute la durée de leur séjour sur une petite dizaine de pistes.
Comment comprendre les motivations d’un enfant du pays qui est né et a grandi au milieu de ces paysages enchanteurs, et qui une fois devenu maire ou élu accepte, s’il n’en est pas lui-même le maître d’œuvre, de bétonner la carte postale ? Le mercantilisme est-il le seul moteur d’une telle attitude ? Car il faut là aussi se poser les bonnes questions : qui profite des retombées d’une telle opération ? Peut-on imaginer que des élus et/ou des décideurs se font rétribuer pour accepter de devenir et de demeurer, pour la postérité, les responsables du massacre des alpages..
Le tourisme vert, appelé aussi estival jusqu’à il y a peu, s’étalera probablement de mars à mi-décembre, avec la raréfaction de l’enneigement et le recul du gel qui compromettra la production de neige de culture. Cette clientèle « verte », qui constituera, bien avant la date fatidique de 2050, la principale source de revenus des acteurs du tourisme, ne privilégie-t-elle pas déjà les stations qui ont su maîtriser leur développement ex nihilo et ont choisi de préserver au maximum leurs paysages ? Même si les nouvelles tendances estivales comme le VTT de descente vont également connaître une belle progression, les installations mécaniques existantes semblent pouvoir largement assurer les besoins de ce public, souvent jeune et à forte valeur ajoutée.
Les stations-village des Aravis sont placées devant un choix d’avenir déterminant, dont la seule certitude réside, hélas, dans la régression de l’enneigement naturel. Monsieur le préfet Pierre LAMBERT a exprimé (cf le Dauphiné Libéré), ses réticences au projet touristique, tant pour des raisons de cohérence paysagère, pastorale, mais aussi en raison du réchauffement climatique. La lucidité des services de l’état et de son représentant dans le département est encourageante et prouve, au besoin, qu’il faut raisonner de façon holistique, bien au-delà des seules considérations économiques. Car n’oublions pas que la faune (rapaces, lynx, bouquetins…) et la flore alpine sont les premières victimes collatérales d’une urbanisation contre-nature de la montagne.
Ne faudrait-il pas trouver tôt ou tard une alternative au diktat des lobbys, confortés par les simplifications administratives qu’il ont eux-mêmes réussi à faire imposer aux pouvoirs publics (loi montagne, simplification des révisions de SCOT, créations d’Unités Touristiques Nouvelles, etc). Le soutien affiché et assumé par l’exécutif régional en Auvergne Rhône-Alpes pour aider financièrement les stations de skis en équipements de neige de culture n’est probablement pas étranger à cette nouvelle frénésie urbanistique.
Dénoncer l’hégémonie des fonds de pensions deviendra t’il un jour un acte citoyen, tellement ces derniers ont pris, grâce à la spéculation et à l’argent que nous leurs donnons volontairement, le contrôle de nombreux domaines skiables français avec la complicité des élus, tout en prospérant dans des pays où la conscience environnementale est quasi inexistante ? (Chine, Russie, etc).
Les hasards du calendrier nous donnent l’opportunité d’exprimer notre sensibilité sur ces sujets dans les urnes au mois de mars prochain !

 

#2Re: (P)aravis

 
G
greseb
[invité] - Le 05/02/2020 23:46

Salut, il est bien ton article ! Je doute qu'il corresponde à la ligne éditoriale du Daubé par contre :wink: Mais patience, encore quelques hivers avec des trombes d'eau à 2500 m et à défaut de pouvoir skier, on pourra toujours se marrer en pensant à ces investisseurs visionnaires...

 

#3Re: (P)aravis

 
B
Bboy
[invité] - Le 06/02/2020 10:36

+1

 

#4Re: (P)aravis

 
P
Pas ravis non plus
[invité] - Le 06/02/2020 13:56

Hello Paravis,

J'essaie de suivre cette affaire d'assez près, et ce qui me fait peur c'est que pour le moment peu d'alternatives pour nos votes.

N'y a-t-il pas que le maire sortant candidat officiel à Thones à ce jour ?

Merci d'avance,

 

#5Re: (P)aravis

 
P
Papapoule
[invité] - Le 06/02/2020 16:16

Il y a une réunion pour l'organisation d'une liste participative qui fait écho au collectif fier aravis mardi prochain à Thônes.
Si ça intéresse des personnes pour se renseigner, donner des idées.

 

#6Re: (P)aravis

 
Y
yves
[51 posts] - Le 06/02/2020 17:13

Jésus avait viré les marchands qui avaient envahi le temple à coup de lattes.....
Ce serait temps qu'il revienne

 

#7Du rififi dans les Aravis

 
P
Paravis
[invité] - Le 07/02/2020 09:47

J'ai rencontré hier 2 autochtones qui m'ont parlé des grandes difficultés qu'éprouvent leurs enfants à louer un appartement dans le secteur qui va de Thônes aux stations incriminées, en raison du prix exorbitant des loyers. Encore un effet pervers de cette tendance bien assumée par les acteurs économiques et touristiques de monter en gamme en attirant une clientèle très aisée et souvent étrangère dans des résidences de luxe. De fait, les autochtones qui ne profitent pas de la manne du tourisme subissent la pression foncière, les affres des bouchons pendant les vacances scolaires, des taxes locales qui s'envolent pour financer les projets décriés. A part la proximité de leur terrain de jeu sportif, la plupart des habitants du bassin de Thônes ne profitent que des inconvénients du développement des stations. Et souffre en silence ...

 

#8Re: (P)aravis

 
J
Jurasick
[invité] - Le 07/02/2020 13:20

Paravis a dit :J'ai rencontré hier 2 autochtones qui m'ont parlé des grandes difficultés qu'éprouvent leurs enfants à louer un appartement dans le secteur qui va de Thônes aux stations incriminées, en raison du prix exorbitant des loyers. Encore un effet pervers de cette tendance bien assumée par les acteurs économiques et touristiques de monter en gamme en attirant une clientèle très aisée et souvent étrangère dans des résidences de luxe. De fait, les autochtones qui ne profitent pas de la manne du tourisme subissent la pression foncière, les affres des bouchons pendant les vacances scolaires, des taxes locales qui s'envolent pour financer les projets décriés. A part la proximité de leur terrain de jeu sportif, la plupart des habitants du bassin de Thônes ne profitent que des inconvénients du développement des stations. Et souffre en silence ...

Bien résumé en effet et malheureusement...
Bon, le tableau n'est pas non plus tout noir, certains s'en sorte mieux que d'autres (si on travail en rapport direct avec le tourisme), mais quand je prends l'exemple de ma famille originaire de la vallée , ceux de ma génération sont en grande partie aller faire leur vie ailleurs notamment pour beaucoup des raisons évoquées ci-dessus.

 

#9Re: (P)aravis

 
H
haravis
Profil [70 posts] - Le 12/02/2020 15:02

www.liberation.fr/france/2020/02/11/la-clusaz-des-citoyens-defient-le-tout-ski_1778078

 

#10Re: (P)aravis

 
C
Cyrille Marais
Profil [302 posts] - Le 12/02/2020 16:05

Excellent l'article. :wink:

Bravo :cool:

Il est grand temps de faire valdinguer ts ces bureaucrates, préfets (même si celui ci à un bon point ! mais c'est rare), sous préfets, maires, conseils régionaux, présidents de régions, ministres, députés, sénateurs, adjoints de cabinets, chefs de cabinets, adjoint de l'adjoint de l'adjoint du responsable de la commission "untelle", ambassadrice bipolaire, etc ...

La terre est en train de nous remettre ds le droit chemin, encore 25 ans ... grand max, voire 10, et on aura ce qu'on mérite.

 
Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives | Up
Le forum est réservé aux membres. Envie de contribuer ? Créez un compte et connectez vous !
VTT de montagne