Accueil > Tous les forums > Blabla > Perte matos sur Grenoble et ailleurs!!

Sujet Perte matos sur Grenoble et ailleurs!!


Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives

#1Perte matos sur Grenoble et ailleurs!!

 
kikou
Profil [158 posts] - Le 01/04/2009 17:31

Bonjour
J'ai trouvé du matos de ski de randonnée sur l'ile verte à Grenoble!!! :~ Altitude 220m.
Et ce n'est pas un poisson avarié :wink:
Que l'étourdi chanceux se manifeste.
Par ailleurs, suite à de désagréables aventures hivernales :ill: , j'ai perdu moi même deux bâtons dans la combe ouest des rochers de Chalves, deux autres bâtons ,un altitrail vertical 178cm orange monté tlt, sa peau associée, un piolet camp rouge dans la combe Chaulange entre les rochers de l'ours et le bec Cornafion :oops: dans le vercors..et il est interdit de se moquer.
Si par hasard, des fois que,etc.......Soyez sympa. Merci d'avance.

 

#2Re: Perte matos sur Grenoble et ailleurs!!

 
Bouly
Profil [136 posts] - Le 01/04/2009 18:24

C'est ce qui s'appelle faire le petit poucet! :D

 

#3Re: Perte matos sur Grenoble et ailleurs!!

 
Y
yom
[invité] - Le 01/04/2009 19:28

2 bâtons, 1 ski peauté, et 1 piolet, tout ça au même endroit...!!! :OO:
... Racontes-nous, s'il-te-plait...!!! :wink:
(j'me moque pas du tout, j'suis juste curieux... :ill: )

 

#4Perte matos sur Grenoble et avalanche du Cornafion

 
kikou
Profil [158 posts] - Le 01/04/2009 22:31

Avalanche du Cornafion:12/03/09
Voilà le récit de notre mésaventure ,que j'avais envoyé à Data-avalanche org.

Tout d'abord, même si le ton du récit peut paraitre léger, nous n'oublierons jamais que si l'on sort indemne , vivant d'une avalanche,c'est que nous avons eu beaucoup de chance.
Nous sommes donc 3 ce matin(FrancisHuguesGuillaume),de niveau,sensiblement égal,équipés(APS), au départ de cette course. Le choix ne s'est pas fait au hasard, le risque d'avalanche était de 3 sur Belledonne, 2 sur le Vercors et la chartreuse. Francis ayant une blessure musculaire légère, nous optons pour une course de dénivelé modeste , d'orientation ouest, pour un départ pas trop matinal et proche de Grenoble, qu'aucun d'entre nous n'a faite; ce sera donc le
Vercors, l'épaule du Cornafion par la combe Chaulange avec son petit couloir esthétique associé. J’ai lu que le guide Olizane Isère ski de randonnée mentionnait la notion de plaques sur la dite combe.
Le départ a lieu à 9h30 du hameau La Conversarie, la montée se fait sur une neige facile, légère dans la forêt à l'abri du vent. Nous observons de nombreuses purges anciennes sur le versant sud de la croupe de Chaulange. Lorsque nous nous orientons plus sud pour rejoindre l'épaule , la neige est plus
dure voir gelée par moment et il existe un vent du Nord assez désagréable.
Il est 11h lorsque nous remontons le petit couloir skis sur le sac. Nous ne trainons pas trop au sommet et redescendons. Nous trouvons une petite grotte à l'abri du vent pour le casse dalle traditionnel.
Il est 12h15 quand nous décidons de poursuivre la randonnée en direction des rochers de l'0urs. Pour cela, 2 solutions s'offrent à nous; soit on redescend bas dans la combe , pour reprendre l'itinéraire classique des rochers de l'ours, soit on tire à flanc , âpres une petite descente dans unebonne neige poudreuse , sous l'arête reliant le Cornafion aux rochers de l'ours.
Nous optons pour cette dernière solution pour 2 raisons, l'itinéraire classique orienté sud a déjà commencé à chauffer fort et il est évident que le chemin choisi sera plus court.
Nous avons intégré à ce moment l'absence de trace sur notre itinéraire choisi, une pente suspendue 25/30° au dessus de barres rocheuses et la présence tout au bout d'une imposante corniche.
Nous sommes donc méfiants, observons les distances de sécurité recommandées, et progressons rapidement en nous rapprochant le plus possible du haut de la pente , près des rochers sur une couche de 20 cm de poudreuse sur fond dur.
Je suis devant, et sans nous concerter, décide de perdre, avec les peaux un peu de dénivelé pour franchir la corniche en son point faible. Nous atteignons une petite zone quasi plate.
Je m'arrêtte pour enlever un vêtement, Hugues et Francis me rejoignent.
J'ai vraiment, à ce moment là penser être en sécurité et en avoir fini avec la zone à risques.
Hugues repasse devant, il est 12h40, fait quelques pas, et là je le sens, ça décroche et j'ai le temps de voir l'image de la vitre brisée, nous sommes à l'altitude 1930.
Je sens tout de suite , que c'est puissant, je suis entrainé par une neige relativement dure , qui me prend jusqu'aux cuisses, je ne peux absolument rien faire. Je me souviens m'être dit "non pas maintenant c'est trop tôt" puis je ne sais pourquoi, pensé à ne pas me crisper. Je glisse, n'ai pas la notion de heurter d'obstacles. J’ai le souvenir d'avoir enlevé mes lunettes, car de la neige compacte s'était glissée entre les verres et mon visage m'empêchait de voir quoique ce soit.
Altitude 1800 mètres, je me suis immobilisé, j’ai perdu mes 2 bâtons et skis pourtant verrouillés, montée(tant mieux) je ne suis pas enseveli mais j'ai peur quelques secondes de me prendre une deuxième couche .
Je saigne de la bouche, j'ai très mal dans le bas du dos mais je peux bouger mes jambes, ce qui est un énorme soulagement, et ça fait "shlok shlok " quand je respire!!
Après mes souvenirs sont plus confus. Je me souviens d'avoir aperçu Francis dans une drôle de position, non enseveli mais bloqué. Je ne vois pas mon frère, et me demande s'il est coincé en dessous, comment il pourra s'en sortir car nous ne sommes pas opérationnels pour le secourir.
Heureusement 2 randonneurs viennent nous porter assistance rapidement et me rassurent (Encore ungrand Merci à eux) et je vois arriver mon frère. Le pire est évité.
Francis a quelque peu transformé sa contracture musculaire, en déchirure mais à priori, rien de bien sérieux pour lui.
Les secours sont là très rapidement, j'ai très froid. Une médecin connu, une équipe de pros,un shoot de Kétamine, un hélitreuillage et direction le CHUR Grenoble.
La nature a été clémente avec moi, elle ne m'a rien fait. Je me suis blessé tout seul, je me suis mordu la langue, fracturé le sternum avec mon menton, et fracturé la première vertèbre lombaire(marginale antérieure de très bon pronostic) par un probable mécanisme d'hyperflexion du
tronc.
Les horaires, dénivelés ainsi que la vitesse atteinte pendant l'avalanche (32km/h) m'ont été communiqués par mon GPS.
Hospitalisation 6 jours, ITT de 45 jours, corset 90 jours. Les randonneurs qui ont pu observer notre chute de profil m'ont dit qu'on avait sauté des barres rocheuses, je ne m'en rappelle pas.
Voilà, c'est la deuxième fois que je me fais prendre cet hiver, la première fois c'était début décembre aux rochers de Chalves, une petite avalanche de neige poudreuse mais beaucoup de chance déjà. Et pourtant, à chaque fois , j'ai l'impression que je ne fais rien sans avoir évaluer le risque au préalable, je ne dois pas être trop doué. Je vais peut être me remettre à l'ancien ski de
printemps!! L'avalanche de fonte étant à priori plus prévisible?
Ce qui me surprend le plus , c'est que la plaque qui est partie, nous l'avions traversée en trace directe descendante quelques secondes auparavant sans qu'il ne passe quoique ce soit, et qu'un seul point d'ancrage inférieur qui lâche et c'est tout qui part?
Hugues(Yougs_4) qui a pu s'arrêter rapidement, car sur une pente remontante ;a pu constater qu'une plaque estimée à 40 cm était dissimulée sous la couche de poudreuse.
Voilà Bouly et Yom pourquoi je suis devenu le petit poucet du Cornafion :wink:

 

#5Re: Perte matos sur Grenoble et ailleurs!!

 
D
Dahu
[invité] - Le 01/04/2009 22:41

Salut,

Je me suis fait voler un sac à dos lowe-alpine orange et noir, avec dedans un casque camp StarLight, une veste de ski FFME et diverses autres petites choses...C'etait hier après-midi et pas très loin de l'ile-verte.

On peut toujours rêver..........

a++

 

#6Re: Perte matos sur Grenoble et ailleurs!!

 
kikou
Profil [158 posts] - Le 01/04/2009 22:57

Désolé,c'est pas le matos que j'ai récupéré.

 

#7Re: Perte matos sur Grenoble et ailleurs!!

 
Y
yom
[invité] - Le 01/04/2009 23:22

:oops:
:ill:
:OO:
...Ben merde alors...
Moi qui m'attendait à un truc genre "y a eu embuscade de niveaulogues, et j'ai perdu le contrôle..." (ça arrive :wink: )
... Bien content que vous vous en soyez sorti sans trop de mal !!!
Tu dis [comment vous faites vos captures d'écran à la sauce skitour ???]:
"Ce qui me surprend le plus , c'est que la plaque qui est partie, nous l'avions traversée en trace directe descendante quelques secondes auparavant sans qu'il ne passe quoique ce soit, et qu'un seul point d'ancrage inférieur qui lâche et c'est tout qui part?"
... Honnêtement, je crois qu'y a rien à comprendre...
... Les trucs les plus fous arrivent quand ils sont pas prévus, en bien comme en mal...
... Et quand on s'attend à tout, ben il se passe rien...
On a tous ce genre d'expériences déconcertantes, ça s'appelle La Vie... et heureusement qu'elle est là...!!! (sinon y aurait jamais eu d'évolution...)
Mais peut-être que cette pente est traitre (j'connais pas, j'suis pas du coin du tout), et dans ce cas-là retiens-bien la leçon !!!
Moi j'en connais une, débonnaire, et pourtant prête à partir au moindre prétexte !!!
(cf http://www.skitour.fr/sorties/pic-de-charance,17303.html#sortie)
.......................
Enfin voilà, encore merci à la montagne de pas vous avoir emportés loin de nous, et au pire tu trouveras tout ton matos à la fonte... l'occasion de planter une croix (ou autre) en signe de gratitude... :wink:
Bonne fin de saison à vous, prudence évidemment, et m...
:wink: :wink: :wink:

 
Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives | Up
Le forum est réservé aux membres. Envie de contribuer ? Créez un compte et connectez vous !
VTT de montagne