Skitour > Blogs > Ski sauvage talon libre ou attaché > Telemark > Plaidoyer pour un retour du telemark léger.

Plaidoyer pour un retour du telemark léger.

Par Jean-Christophe Roumailhac, le dimanche 20 Février 2011 à 17:21 :: Telemark :: rss

Cet article a été mis à jour et déplacé : montagn.com/le-retour-du-telemark-leger/

Commentaires

» Par Ottakar, le lundi 21 Février 2011 à 10:17

Intéressant... Il aurait des boutique où l'on peu louer/essayer du matos nordique ou c'est trop confidentiel?

» Par Jean-Christophe Roumailhac, le lundi 21 Février 2011 à 12:25

Je vais me renseigner car ce matériel est assez nouveau. En tout cas son potentiel est intéressant... comme tu le dis si bien.

Ces skis Madshus seraient disponible chez Twinner aux Praz de Lys d'après l'importateur. J'attends d'autres informations.

» Par dom, le mardi 22 Février 2011 à 21:38

du matos nordique, ya en a la http://www.aventurenordique.com/
ou la : http://www.telemarkpyrenees.com

» Par Forezan, le samedi 05 Mars 2011 à 08:23

Pour moi en chaussure l'idéal c'est la scarpa T3, à peine plus rigide que la t4 et pas plus lourde en modèle thermo (moi aussi j'ai été un inconditionnel du cuir, mais quand la chaussure ne se ramolit pas sous l'effet de l'humidité en fin de rando, quand on est fatigué et qu'on a justement besoin de plus de tenue de pied, c'est tellement mieux ...).
Par contre je ne conseillerais surtout pas des skis longs et étroits. Les skis de rando alpine modernes sont parfaitement adaptés au télémark et pas plus lourd. C'est tellement plus facile en neige pourrie d'avoir des skis de 90 au patin, 15 ou 20 cm plus court qu'il ne faut surtout pas s'en priver, et contrairement aux idées reçues, point n'est besoin d'avoir des bottes super hautes, une t3 voir une t4 les conduit très bien! Et pour la rando nordique, pourquoi faudrait-il des skis long? Uniquement parce qu'ils sont étroits! Un ski plus large et plus court fera le même usage sauf qu'il facilitera grandement les manoeuvres dans les zone encombrées. Le seul soucis c'est la trace des autres quand elle est étroite!

» Par LeDorze, le samedi 19 Mars 2011 à 16:14

Bonjour à tous.
J'adhère à ce sujet.
En effet, je pratique depuis plus de 15 ans ce type de ski, et c'est d'ailleurs ce qui m'a amené au virage télémark, que je pratique également intensément depuis, en station ou en rando alpine. Mon premier matériel était des skis Karhu étroits à écailles et chaussures cuir basses Garmont, emmené à la Scandinavie et la Québec. C'est avec ce matériel que j'ai commencé le télémark en station. Je me rappelle de l'incrédulité des skieurs alpins d'alors. Réticent au début aux améliorations du matériel (chaussures plastiques, skis larges), il a fallu, en tant que résident grenoblois, me rendre à l'évidence : les Alpes ne sont pas le Massif Central ou la Laponie. Difficile (mais pas infaisable) de tout faire avec le même matériel.
Du coup, par caprice/passion/luxe, j'ai 3 type de matériels :
- skis lourds et performants/fix lourdes et déchaussables+chaussures très hautes et rigides pour télémark en station,
- skis de randos larges et légers/fix légères et déverrouillables +chaussures hautes et légères pour télémark en rando alpine,
- skis de rando nordique modernes élargis à simple cambrure et à farter+ vieilles chaussures cuir en fin de vie+vieilles fixations à câbles légères, en fin de vie également pour la rando nordique.
Je dis en fin de vie, mais il refuse de mourir, ce matos. Son remplacement prévu : T4+ Voilé 3pin + câbles éventuellement.
Je suis passé au fartage au contact des Scandinaves et par jeu : les écailles marche moyennement sur toutes neiges, le fart, si on met le bon, fonctionne bien mieux. Si on met le mauvais, je vous laisse deviner. Mais avec un thermomètre à neige et de l'habitude, couplé aux petites peaux de phoque (vieilles peaux de rando alpine recyclée), cela fonctionne bien.
Je suis en principe d'accord avec le post précédent : il vaut mieux des skis nordiques larges et courts à simple cambrure, en particulier dans nos terrains préalpins, style plateaux calcaires, Conex, Emparis ou Sénépy. Cependant, pour de longues traversées sur terrains plats, les ski plus longs et étroits sont plus efficaces.
Un des multiples intérêts de la rando nordique, c'est de pouvoir sortir lorsqu'il y a de grosse conditions et/ou du mauvais temps, que l'on a pas envie de la foule des stations ni de prendre des risques en rando alpine. Les terrains fréquentés le sont souvent par les raquettistes, mais rien ne remplace la rapidité des skis, ni leur tenue en dévers, ni leur aptitude à enchaîner de belles courbes Télémark. Du coup, c'est surtout dans les approches forestières qu'il faut côtoyer les tranchées de traces de raquettes. Ce sont d'ailleurs ces tranchées qui sont redoutable en descente, parfois de véritables pistes de bobsleg, obligeant parfois à descendre skis sur l'épaule.
Mais le plaisir d'enchaîner en glissant rapidement douces montées/douces descentes sur de longues crêtes est magique. Celui de se perdre dans les bois lors d'une tempête de neige également.

» Par Dofre, le mercredi 06 Avril 2011 à 16:06

Salut
A votre avis c'est quoi la limite de pente ou le fart de retenue n'est pas suffisant ? 10 degrés, 20 degrés ?
Je suppose que ca doit évidement dépendre de la neige.

» Par Jean-Christophe Roumailhac, le jeudi 07 Avril 2011 à 10:03

Bonjour Dofre,

La réponse est difficile à donner avec précision car cela dépend énormément de la neige. Sur de la glace, le fart de retenue est totalement inefficace, même sur une route forestière peu pentue.
Les pentes les plus raides que j'ai pu gravir cet hiver (neige croutée portante assez abrasive et fart rouge) devaient approcher les 20 degrés, mais en règle générale il vaut mieux rester entre 10 et 15 degrés.
En poudreuse, il faut vite mettre les peaux et sur de la neige printemps les écailles sont plus performantes que le fart.

Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.



Ce billet a été lu 15969 fois

Ski sauvage talon libre ou attaché est propulsé par Skitour