Skitour > Blogs > Le blog de Squal > Escapades > Voir les étoiles au Pic de Bure


Les belles traversées jusqu'au col de Conode

Variées et très jolies

Col de Conode, là où tout part en vrille ;o))

Pedro s'amuse au col

Encore de belles traversées sur la variante

Toujours de belles traversées, mais ça commence à faire long !

On voit bien que la décision est collective et partagée sous le Pas du Follet au fond à gauche

Pendant ce temps Pedro s'amuse toujours... C'est pas facile avec les gosses ;o))

La fameuse ravine.... C'est magnifique

Où c'est qu'il est le chemin ?!?

Portage rustique de la combe Ratin. Avec le sourire bien sûr (photo Pedro)

Arrivée sur le plateau de Bure, on est dans un autre monde (photo Pedro)

Descente avec le couché de soleil

Marika dans les pierriers (photo Pedro)

Pedro

Juju teste ses nouveaux freins (photo Pedro)

Squal avant de prendre son envol (photo Pedro)

Voir les étoiles au Pic de Bure

Par squal, le dimanche 16 Septembre 2007 à 19:36 :: Escapades :: rss

Cruel dilemme pour ce WE. Soit partir dans le 05 pour rouler vers Serre Ponçon ou alors un plan dans le Dévoluy... Mon coeur balance un peu, mais l'alternative Pic de Bure et défrichage pour le second jour me séduisent. Alors je laisse tomber l'équipe de Serre Ponçon :(.

Samedi 15 septembre : Le Pic de Bure

Participants : Marika, Jip, Pedro, Yann et Squal
Guest : Juju et Seb


Le réveil est violent d'autant plus qu'on a rencard à 6h45 8O. Et oui on attaque le Pic de Bure par Montmaur et non par SuperDévoluy.
Tout commence bien car au lieu de rendez-vous on ne sait pas encore si Pedro vient. Bonne surprise il vient ! Changement de plan pour Yann qui finalement ne vient qu'un jour pour éviter de prendre 3 voitures...
La promenade matinale est agréable pour rejoindre Montmaur, mais c'est Mort long :ill:. A 9h on est sur place et bien entendu on va prendre le temps de faire de la mécanique. Entre Pedro qui découvre que ce n'est pas son câble de dérailleur qui est HS mais seulement sa patte qui est tordue et Jip qui change en dernière minute les pneus de sa formule 1, on est pas partis ! Yann qui piaffait d'impatience pendant la mécanique, trouve le moyen de boulettiser en constatant que son pneu est dégonflé un fois que tout le monde est sur le vélo et les affaires rangées :roll:.

Départ tranquille sur une route forestière où les aboiements des chiens de chasseurs nous accompagnent. On est prévenus, cette portion jusqu'au col du Rabou est loooooongue et typée XC. C'est d'ailleurs pour ça qu'on la fait en premier. Car finir par ça c'est vraiment la punition.

Pedro tout à coup se rend compte qu'aujourd'hui est réunie la Loose Team Spirit. Et oui pour mémoire tout à commencé ce jour là ou ici pour les détails.
Donc le ton est donné ! On craint le pire... :P

Jusqu'au col de Conode, c'est très beau. Une belle succession de traversées ascendantes. Au col deux options se posent à nous... Soit prendre la piste soit tenter une variante Jipesque !
Bien entendu, la variante de Jip sera retenue car si on peut éviter de la pistasse c'est pas plus mal. L'option semble bonne, jusqu'au moment où un choix cornélien s'impose. Soit reprendre un single qui nous ramène sur la piste soit tenter le Pas du Follet (pierrier infâme sur 250m de D+), soit suivre une sente traversante pour retrouver le GR qui mène au col de Rabou.
L'option retour à la piste est exclue (pas assez Nimp :lol:). Donc nous voilà partis pour attaquer le Pas du Follet. Mais plus on se rapproche plus c'est moins alléchant... Donc après une concertation cordiale et enjouée :ill: :lol: on file vers le col du Rabou via une sente plus ou moins marquée. Le doute réside sur la traversée d'une ravine qui semble bien hostile. Finalement cette dernière passe bien avec un passage de toute beauté et on retrouve le GR pour le col de Rabou assez rapidement. C'est là qu'on attaque la montée soutenue et bien expo du col de Rabou. Avec notre option un peu Nimp, on a perdu un peu de temps, mais on a économisé au moins 200m de portage.

Au col de Rabou petite pause casse-croûte avant d'attaquer le gros morceau : La montée au Pic de Bure. Lors de la petite descente dans les lapiaz Yann en profite pour pincer. On répare pendant que d'autres vont chercher de l'eau.
Deux solutions se présentent pour rejoindre le sommet. Soit par le GR54B donc des pistes soit par la combe Ratin. Et bien sûr l'option combe Ratin est retenue. Peu de roulage nous attend on le sait, mais c'est plus court, on gagne 50m de D+ et surtout on va pouvoir porter 1000m :ill: Mais on adore ça :lol:.
Je vous passe les réflexions des gars que l'on croise... Tous très sympa, mais complètement ahuris de voir 5 mazos se balader avec un vélo sur le dos :P. On rejoint le sommet non sans peine à 18h. On y retrouve Seb et Juju comme prévu, mais eux on prit l'option plus courte pour monter par le flanc Ouest depuis Montmaur et le GR 54B ensuite.

L'ambiance du lieu est vraiment exceptionnelle. On se croirait sur une base spatiale lunaire. Il est tard donc on fait quelques photos et on se lance dans la descente. Deux groupes se partagent les 2 combes de descentes. Les intégristes (Jip et Seb) vont défricher la combe de Mai pendant que le reste de la troupe passe par la combe d'Aurouze. Le coucher de soleil nous régale de belles lumières mais on ne traîne pas car le frais nous stimule bien. La descente par le GR est bien technique et bien fourbe. C'est pas du roulant comme on pourrait dire. Mais bon c'est un terrain assez atypique où l'on travaille bien sa technique. Seul petit hic, un peu de portage obligatoire quand même. Mais bon, la beauté du lieu efface un peu ce point. D'autant que c'est un vrai nid de chamois...

Toute l'équipe se reforme à l'intersection des 2 combes. A partir de là ça roule bien. Et donc on lâche les freins. Tout va bien jusqu'au moment où après avoir un peu perdu de terrain dans une épingle je relance pour rejoindre Yann et Marika devant. Et là d'un coup j'entends un grand CLONK ! Je suis tellement concentré sur l'épingle suivante que je ne comprends pas sur le coup ce qui se passe... Je constate juste qu'il me manque mon vélo 8O avant de me ramasser à plat ventre :ill:. J'ai le souffle coupé, je suis un peu sonné et je comprends pas du tout ce qui c'est passé :~ ? Je pense que ma fourche à dû casser car je ne vois pas ce qui a pu arriver. Je me remets assis pour reprendre mes esprits... Je vois encore des étoiles ! Génial moi qui était déçu quand j'avais appris qu'on ne pouvait les observer à l'observatoire du Pic de Bure, et bien je suis récompensé :lol:.
Je suis bien poussiéreux, un peu groggy mais hormis quelques rayures sur la carrosserie, rien de méchant. Merci les gants longs et les jambières. En récupérant le vélo je comprends ce qui c'est passé. Derrière une touffe d'herbes hautes se cachait un bon gros bloc et j'ai buté dedans avec la fourche. Donc le vélo est resté sur place et moi j'ai simplement continué le voyage :P.
Au final, une bonne gamelle mais j'ai pas eu le temps d'avoir peur et surtout pas de casse.

La fin de la descente est très roulante et malgré mes douleurs je prends bien du plaisir.

Arrivés à la voiture, le petit débinage est collectif pour la Loose Team. Je pense pas pouvoir rouler demain et Marika est HS. Donc retour à la maison pour se reposer. On laisse Seb et Juju en parfaite autonomie :lol: :wink: seuls pour le bivouak.

Une journée très sympa avec le recul même si c'était pas mort roulant ! Enfin on y retourne l'année prochaine pour le pèlerinage du 15 septembre :P.

Commentaires

» Par le ced, le dimanche 16 Septembre 2007 à 22:06

Bien le plan nimp sur 2 jours......!
C'est bon les intégristes quand même!!!

» Par sanfroic, le dimanche 16 Septembre 2007 à 23:08

Bien rapide ce blog, tu nous avais plus habitué à autant de réactivité ces derniers temps, bizarre :wink: !!
Sinon, pour ta chute : c'est normale, t'étais encore dans la lune :lol: :P

» Par cecile, le lundi 17 Septembre 2007 à 08:34

z'êtes gagas.. enfin le VTT c'est quand même fait pour être plus souvent dessus que dessous, non?

» Par Florent, le lundi 17 Septembre 2007 à 11:46

Ca fait envie cette belle caillasse !

superbes photos sous cette belle lumière d'Automne !

» Par Pedro, le lundi 17 Septembre 2007 à 16:23

Faudra quand même revenir pour tester la montée directe par la crête comme proposait Jip ! :wink:
Bon pas trop méchantes ces blessures de guerre mon Squal ?

» Par yoyo, le lundi 17 Septembre 2007 à 17:01

Vous avez du être forçats dans une autre vie pour aimer autant la caillasse :lol:
Biens jolies photos en tout cas... mais je crois que le Dévoluy est bien trop hostile pour un Yeti :wink:

» Par Jip, le lundi 17 Septembre 2007 à 18:30

Pedro a dit :Faudra quand même revenir pour tester la montée directe par la crête comme proposait Jip !
Bien Pedro, tu auras une bonne note au prochain test de la Jipacademie :wink:
Et après on teste la montée par le pilier Desmaison :lol:

» Par zigual, le lundi 17 Septembre 2007 à 20:49

Sympa la sortie :) Sympa la chute aussi :D

» Par squal, le mardi 18 Septembre 2007 à 18:49

@ Pedro : A part mon orgueil blessé :oops:, tout le reste est déjà cicatrisé :lol:
Sinon arrête de fayoter avec Jip :wink:

@ Yoyo : Tu dis ça parce que t'es en colère de pas être venue... Mais je sais que 9h de montée avec 1400m de portage et une descente de 1h dans la caillasse ça fait rêver :P. Plus sérieux ça reste très beau et je suis sûr qu'il y a plein de bons plans dans le Dévoluy.

Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.



Ce billet a été lu 4171 fois


Le blog de Squal est propulsé par Skitour