Skitour > Blogs > Le blog de Squal > Escapades > A Pâques c'est Agneaux !


Samedi montée sous un temps maussade !

Dimanche départ sous un temps maussade !

Le moral remonte, ça sent le soleil

Surprise de taille avec les nuages qui se déchirent

C'est très beau ! Ca rappelle des souvenirs

Le traceur fou devant le "But" du jour

Très beau ce coin, mais chaud !

On essaye de se faire plaisir dans cette soupasse

Bien ravagé le cône ! Pas top la neige...

La fameuse brèche qui nous a sauvé la descente.

Guillaume envoie le bois même si c'est en faisant une trace de CAfiste ;o)

Ben alors Loïsyann on prend un bain ???

Mais qui est donc ce nouveau héros capé ???

Une bien belle brochette !

Loïsyann à la mode Marika ;o))

Solidarité surfeur ancien-surfeur ! Et le skieur fidèle à son amitié avec les surfeurs

Un petit montage comme seul sait les faire Pedro le Bricolo !

Les 3 stars au lever de soleil pour aller aux Agneaux

Parfois ça vaut le coup de se lever tôt

Le "But" de la veille

Premier passage à pied

Belle ambiance sur le galcier du Réou d'Arsine

Glacier du Casset

Sommet en vue ! Plus qu'à remonter le glacier

Ca commence à se bousculer sous la dernière difficulté

Tentative allemande sous les séracs et en boulottage sur gueule des adversaires !!!

Ca grimpouille ! Pas si facile que ça pour un 4.1

Arrivée toujours avec le sourire !

Anne aussi retrouve le sourire et son énergie à l'approche du sommet

Heureuses !

Pas malheureux moi non plus en bonne compagnie ! ;o)))

Petite hésitation de Cécile pour passer la première difficulté à ski

Chaude remontée du petit couloir raide pour accéder au glacier du Réou

Mais ensuite récompense poudrée

Devant l'objectif abandonné de la journée

Pas mal aussi le Pic d'Arsine. Mais tout est beau dans ce vallon

A Pâques c'est Agneaux !

Par squal, le mardi 18 Avril 2006 à 19:09 :: Escapades :: rss

Bon et bien encore un week-end qui se passe mal ! Et pourtant c'était pas gagné vendredi soir.

Donc dans un premier temps Cécile m'avais proposé le tour de la Meije en trois jours ! Pas mal comme plan. Puis la météo a décidé de jouer des siennes. Le plan tombe à l'eau, mais pas grave ! On va aller faire un tour dans le Valgaudemar. C'est le genre de coin où on n'y va pas forcément à la journée. Et là encore loose. La route est encore fermée :evil: (merci Sandrine pour l'inforoute :wink:).
Devant tant d'embuches pour organiser le week-end, on se retrouve pour une réunion extraordinaire au Marika's Cyber café pour un effort de groupe. Les grands esprits sont là ! Enfin on peut dire ça comme ça. Après un bon apéro et un bon plat de crozets qui vont bien, nous ne sommes toujours pas décidés. Cécile file car elle a un rencard. Pas grave on s'appelle dès qu'on a décidé. Béa nous rejoint mais on n'avance toujours pas ! Enfin le Pedro arrvie de Paris et on va se décider car il est déjà 23h.

Bon finalement Jip et Marika filent à la Brèche de Gargan samedi matin et nous on décide de partir sur Villar d'Arêne l'après-midi. Il y en a 2 qui essaye de me débaucher pour le samedi matin, mais 5h30 départ 8O.

Samedi 15 avril 2006

Je me prépare tranquillement pour l'après-midi après une bonne grasse mat'. Et là évidement je me rends compte en partant que j'ai une roue à plat ! Ca tombe bien j'ai que ça à foutre de changer une roue avant de partir en week-end :evil: ! Heureusement que je ne me suis pas levé à 5h30 pour aller à la brèche de Gargan car là j'aurais vraiment eu les boules.

Pas d'embuches ensuite jusqu'à Villar d'Arêne. On a bien fait un stop à la Grave pour essayer de déloger le "Dude" de son bar, mais que nenni... Entre temps Béa nous a appelé pour dire qu'elle serait là plus tard. Puis Cyril et Loïsyann nous appelent pour nous dire qu'ils nous rejoignent.
Petite montée sympa au refuge qui se termine sous la grêle et bonne surprise, malgré le mauvais temps le refuge est bondé ! J'adore ces ambiances confinées :lol:.
Nouvelle soirée topo après le point météo. Ca semble pas top alors on se garde les Agneaux pour lundi et on tente le Pic de Neige Cordier. Tout ça malgré les commentaires du toponeige !!! On file se coucher car lever 4h. Enfin déjà il faudra dormir car dans le dortoir nous sommes 8 et il y a 9 places. Donc nous héritons d'un partenaire de nuitée ! Enfin partenaire est un grand mot ! On est d'accord pour dire qu'on a passé la nuit avec un "animal" ! Il a grogné ronflé sans discontinuer toute la nuit. A un moment j'ai cru que j'avais perdu mes bouchons, et bien pas du tout.

Dimanche 16 avril 2006

Le lever est difficile car la nuit n'a pas été fameuse. En plus il y a un brouillard a couper au couteau. Mais bon ce n'est pas ça qui va nous arrêter ! Puis de toutes façon on ne retourne pas dans la tanière avec la "bête" !
Départ à l'aveuglette. Loïsyann et Cyril prennent la trace en main. Et là grand concours de n'importe quoi !

- Attention faut pas trop tirer à droite sinon on file dans Valfourche...
- Tire plus à gauche !
- Attends on prend la carte...
- Il est où le sud ?
- Ouais mais ces boussoles magnétiques c'est n'importe quoi !
- Ca monte raide pour un vallon plat !
- Dites donc on va vers le NE là ! On rentre à la bagnole ou c'est moi qui me gourre ?


Voilà quelques bribes de discours de sourd dans un grand moment de "loose-orientation" dans le brouillard. Après un bon point finalement on retrouve le droit chemin. Enfin ceux qui vont suivre la trace vont halluciner !!! On va se faire insulter en rentrant.

Après ce grand moment, tout va bien. Cyril est devant et trace comme un "chien fou" il courre. Le lever de soleil à travers le brouillard qui se déchire et en toile de fond le Pic de Neige Cordier... Simplement grandiose ! Arrivés au pied du couloir menant à la Brèche de la Platte des Agneaux, on se rend compte que le soleil a bien chauffé et que c'est chargé. Enfin il y a des purges récentes dedans. On attaque à ski et moi je me rends compte rapidement que les conditions ne sont pas top. Etant plus lourd, je remarque qu'il y a une couche de 20 à 30cm qui n'a pas une grande cohésion avec le fond. Rien de méchant, mais on est en bas du couloir. Plus on avance et moins ça s'arange. Cyril décide de déchausser et pendant ce temps on commence à discuter nivo ! Ca peut le faire jusqu'au moment où une purge part à droite du couloir. Suivi d'un petit blanc qui en dit long ! Puis une seconde part juste à côté. Cette fois-ci c'est décidé, on se barre ! Juste le temps d'enlever les peaux qu'une petite purge arrive dans le couloir. Bon et bien bonne décision je pense.
On va se régaler au moins dans le bas du couloir. Cyril ouvre le bal et se fait un peu chahuter par la mini coulée qu'il déclenche en skiant. Pedro qui signe son grand retour veut faire sensation ! Alors il envoie 3 virages avant de se vautrer et finir la descente sur le dos !!! Beaucoup plus rapide et plus safe pour les genoux :lol: :wink:
On signe le "But" et on sauve tout de même la journée en remontant une brèche nous permettant de rejoindre le glacier du Rif de la Planche et sa poudreuse. Bon et ben comme d'hab ce sera gavage !!! On casse la croûte sur un rocher au soleil. Puis retour au refuge à 12h !!! Trop la classe !
On lézarde au soleil peinard pendant que Cyril piaffe d'impatience. Il veut rechausser... Et là son sauveur arrive ! Et pas n'importe qui, c'est Jérôme Gingreau qui va le libérer. Ils partent pour Chamoissière et finalement ils vont faire le couloir en baillonette (petit 5.2 :ill: pour un gars qui skie depuis 1 an !!!).

Je passe sur la vie de refuge et l'animation de la soirée, car il me faudrait une vie entière pour tout raconter. Seule chose de quasi sûre, demain il y aura 2 équipes. Une pour les Agneaux par la Calotte et une autre pour le Col de Roche Faurio ou le Piaget !!! A décider lundi matin au réveil.

Nous sommes à nouveau dans le même dortoir mais avec un nouveau partenaire... Il ne sait pas ce qui l'attend s'il ronfle lui ! En même temps il a déjà commencé à mettre la pression en se plantant dans le lit où j'avais posé mes affaires. T'as raison te fais pas chier ! (Le personnage va se confirmer plus tard).

Le récit de la journée par Cécile c'est par ICI

Lundi 17 avril 2006

Trop cool la nuit a été calme ! Pas de ronfleur. On petit-déj' tranquille puis les équipes se dessinent. Ce sera Cyril, Loïsyann, Pedro et Guillaume pour Roche Faurio et Cécile, Anne, Béa et moi pour les Agneaux par le Réou d'Arsine parce que par la Callote ça semble bien glacé !.

J'suis pas le plus malheureux dans l'affaire ! Enfin si on omet que après coup je suis juste toléré pour faire la trace, tailler les marches dans le couloir intermédiaire de descente et faire le fusible sur les ponts de neige... :lol: :lol: :wink:.

Je découvre la vraie face d'Anne quand elle est crevée. Elle cause pas trop mais elle avance au moral ! Par contre une fois que la montée est finie, alors là métamorphose et on retrouve la star ! Cécile quant à elle, elle a toujours la pêche et Béa aujourd'hui aussi est en pleine forme. Que demander de plus ??

Devant nous un groupe va nous faire la trace jusqu'au fameux col coté 3201m qui permet de basculer du glacier du Réou d'Arsine au glacier du Casset. Je prends la trace pour les relayer à la descente du couloir et sur le glacier jusqu'à la barre de séracs défendant la pente sous le sommet. Là encore grandiose la ballade sur le glacier. On chemine dans un paysage féérique.

Féérique ou non, j'arrive explosé au pied du raidillon. Je suis sec et limite en hypo avec cette chaleur. On se désencorde et c'est parti pour une nouvelle trace à pied. Un des gars du groupe que l'on a dépassé se propose pour prendre le relais. Avec plaisir !
Et à ce moment là qui voit-on nous passer juste au-dessus en tracersant juste sous les séracs et en nous balançant des boules plein la tronche !!! C'est mon ami qui m'a piqué mon lit... Trop bon esprit lui et son groupe. Il va passer à côté de notre traceur en faisant une trace parallèle !!! T'as raison propose pas de prendre un relais au cas où on pourrisse ta trace.

Je sors difficilement le sommet car je suis mortifié. Au passage une fille de l'autre groupe me nourrit tellement je dois lui faire pitié :lol:. Parce que mes comparses elles me laissent crever la gueule ouverte maintenant que nous sommes au sommet ! :lol: :lol: :wink:.
Paysage grandiose et vue magnifique sur "CE SOMMET MAJEUR DES ECRINS". On fait quelques photos, on grignote un morceau et on file rapidement pour remonter le petit couloir plein sud pour revenir sur le glacier du Réou d'Arsine. Au passage de la barre de séracs Béa y va en premier. On la laisse tâter le terrain. Entre temps nos "amis allemands" qui nous ont fait une démonstration de respect à la montée vont nous sortir le grand jeu à la descente. Limite boarder cross dans un passage exposé dans du 50°. Du style chacun pour sa gueule et je m'en fout si je te balance un plaque sur la tronche.

On profite de la neige sur le glacier et on laisse filer les pressés nous faire la trace dans le couloir. Chaude la remontée, mais en prenant le temps ! Puis le meilleur reste à venir. Repas et poudreuse...

Au passage Béa en profite pour faire quelques photos des stars taillant des courbes dans la poudreuse. Notamment un ballet de filles lancées dans un décor magique. Béa va se faire mal à l'épaule en tombant bêtement. Elle est passé à côté de la luxation mais je pense qu'elle va s'en ressentir pendant quelques jours tout de même. Elle fini tranquillement la descente puis on récupère ses affaires pour rentrer au refuge.

On retrouve les gars faisant bronzette qui ont fait leur col et puis la sieste au sommet pendant 3h avant de rentrer au refuge.

Merci aux filles qui m'ont supporté pour cette journée quand même. Enfin une équipe de choc comme ça je resigne tout les jours :wink:

Le récit de la journée par Cécile c'est par ICI

Après une bonne bière et la certitude que Pedro a encore loupé son train pour Paris, on fait les sacs et retour aux voitures. Cécile va nous clôre le grand n'importe quoi du week-end en oubliant sa goretex au refuge. Heureusement Batman est là et file la chercher en moins de 5 minutes quasiment.

Le retour sur Grenoble est long, mais pas trop de bouchons. Pendant le retour je suis invité à prendre une bière puis deux et puis manger et ça c'est trop cool ! Même crevé ça fait plaisir ! Merci encore :wink:.


Voilà un week-end comme je les aime ! Pas de plan bien défini et tout se passe à merveille et on est bien content d'avoir passé un super week-end ensemble.

Commentaires

» Par Jeroen, le mardi 18 Avril 2006 à 21:52

Mais arrêtez les...
Ca devient franchement insupportable :ill:

» Par batman, le mardi 18 Avril 2006 à 21:53

Que dire......vivement le week end prochain.....je suis encore entrain de bosser.... ça va envoyer du bois avec la loose team au complet ;-)))

» Par Marinette, le mardi 18 Avril 2006 à 22:06

Les Ecrins, quand on les a goûtés, on y retourne toujours et encore... Beau WE les amis!

» Par Amanda, le mardi 18 Avril 2006 à 22:28

Il m'avait bien semblé que tu accrochais à fond avec la gardienne du refuge, t'as pas pu t'empêcher d'y retourner :-) Parce-que je veux dire, t'y vas quand même pas pour les bouses du coin :-)))

» Par Bea, le mercredi 19 Avril 2006 à 01:28

Chouette we !
la seule presence de Squal qui s'est conduit en gentleman dimanche aux agneaux interdit l'appellation "sortie d'gonzesses"...Squal, dis,tu veux pas te reconvertir dans la photographie pour Solenoctis SA ? mes vacances vont etre un peu plus longues que prevu...

» Par denis, le mercredi 19 Avril 2006 à 09:52

t'inquietes pas Jeroen, ils vont tous faire des enfants un jour et c'est toi qui rigolera .

Mais rappele toi ma devise :

ne point trop sortir pour mieux sortir

» Par squal, le mercredi 19 Avril 2006 à 16:24

@ Béa : Je prends ça pour un compliment :oops: Merci alors ! Galère sinon pour ton épaule :(. Décidément j'attire la guigne :evil:

@ Denis : La devise ne serait pas plutôt "point trop sortir pour ne pas sortir du tout". :D
Allez je charrie :wink: . Notre tour viendra pour les couches et c'est vrai que ce sera vous qui en profiterez à ce moment là !

» Par Pedro, le mercredi 19 Avril 2006 à 17:42

Au fait, j'ai oublié mon couteau suisse sur la table devant le refuge (celle qu'on s'est fait piquer). Quelqu'un l'aurait retrouvé ? Pasque si j'ai plus de tire-bouchon je suis mal moi !!!!
En plus j'aurais besoin de la lame pour me venger de Squal qui m'a pas loupé (d'abord j'ai fait 5 virages, et puis lundi je suis sorti aussi... enfin même si je savais pas trop où au début...) Méfie toi car avec ma nouvelle tenue de chirurgien je pourrais être redoutable ;-)
Beau WE avec un groupe sympa en tout cas !

» Par squal, le mercredi 19 Avril 2006 à 19:42

P'tain Pedro désolé j'avais pas vu que t'étais passé à la trappe pour lundi :oops:. Je confirme Pedro était bien à Roche Faurio aussi !
Pour les virages j'ai pas eu le temps de compter, moi je t'ai juste vu sur le dos quasiment en bas ! Sinon tu te doutes bien qu'il y aurait eu des photos :lol::lol: :wink:

» Par Bea, le jeudi 20 Avril 2006 à 11:24

"Epaule d'Agneau au menu", ça aurait ete un bon titre pour ce blog !

» Par Guillaume, le jeudi 20 Avril 2006 à 11:44

"J'ai passé le week-end pascal avec Pascal" ;)

Sinon je compatis à vos malheurs d'épaule et de tire-bouchon.

» Par squal, le jeudi 20 Avril 2006 à 17:48

Oh la !!! il y avait des "poètes artistes" à cette sortie !
En effet Béa pas mal du tout ton idée de titre...
Tu gardes le sens de l'humour :oops: C'est bon signe :wink:

Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.



Ce billet a été lu 3747 fois


Le blog de Squal est propulsé par Skitour