Skitour > Blogs > Le blog de Squal > Escapades > Sensations !


Le Gargoton vu depuis le Chapotet

Le style laisse encore à désirer Christian ;o)

La seule pente s√Ľre de la combe...

Chalet de la Montagne du Verneil

Top le confort ici ! Poêle et gazinière...

Pour ce dimanche changement de style. La combe de l'Emay à la sortie de la forêt.

Un coup d'oeil au Tabor

Dingue le travail du vent

Le Petit Taillefer

Sur la crête qui mène au Grand Taillefer

Hélitreuillage !

Emballé c'est pesé !

Au revoir et un grand merci à vous !

Sensations !

Par squal, le dimanche 22 Janvier 2006 à 21:55 :: Escapades :: rss

Quel week-end ! Que d'émotions et de sensations...

Samedi 21 janvier

Après un coup de fil de Philou vendredi soir, on se concocte une sortie cool quand les conditions sont pourries. Direction le Chapotet et peut-être plus si les conditions sont bonnes...
D√®s le d√©part √ßa commence mal. A l'attaque de la route de la Florence, c'est une patinoire. Qu'√† cela ne tienne √ßa ne nous arr√™tera pas ! Eh bien si finalement. Apr√®s 50m plus aucune adh√©rence. Bon et bien marche arri√®re et on cha√ģne... C'est l√† que √ßa se g√Ęte. La voiture part en luge et s'immobilse en travers de la route. On est bien l√† ! On va cha√ģner au milieu de la route. Nous bloquons tout le monde et en plus on rame comme des touristes pour cha√ģner. Mais on y arrive.
Le Pas du Gargoton nous fait de l'oeil, mais les conditions au d√©part de la combe sont douteuses. Ce sera le Chapotet et se sera bien pour aujourd'hui. Un bon casse-cro√Ľte nous attend au sommet juste avant que le brouillard nous envahisse.
Philou d√©cide de nous faire passer par les pentes N qui passent par les chalets de la Grande Montagne du Verneil et la chapelle de Prodin. Elles sont "s√Ľres" et souvent en conditions longtemps. C'est un beau jeu de piste pour trouver le d√©part dans le brouillard, mais Philou est imp√©rial malgr√© nos doutes ;o).
Au moment de partir dans la combe par les pentes les plus soutenues (35¬į) et apr√®s avoir test√© la r√©sistance du manteau, je ne sens pas le coup... Je pr√©f√®re passer par des pentes plus cool et dans les arbres. Philou ne discute pas. Gavage dans les r√®gles en restant prudents. Chacun son tour et on se met √† l'abri. Tout va bien jusqu'√† une pente un peu plus soutenue. Philou passe et tout semble OK. A montour je m'engage et mon premier birage s'accompagne d'un WOUF qui me glace le sang. Sans me poser de question je tire sur la gauche √† l'abri. Stupeur ! Une fissure file devant mes skis... Finalment plus de peur que de mal car rien n'a boug√©. Je crie √† Christian de couper de suite dans les arbres. Son passage au dessus de la zone suffit √† faire partir la plauqe. C'est pas √©norme, mais philou qui se trouve en bordure se fait l√©g√®rement bousculer. La fin de la descente se fait avec grande prudence, mais les pentes sont plus douces et on louvoie dans les arbres √† l'abri ?!?
On fait une petite pause au chalet de la Grande Montagne. Philou pour se venger décide de skier la seule pente sans danger du coin : le toit du Chalet...
Le retour par la route de Prodin est un peu long et plat. Bonne bambée avec des souvenirs que Christian n'oubliera pas pour une première avec nous ! Nous non plus.

Dimanche 22 janvier

Après les exploits de la veille, au menu se sera versant Sud avec du dénivelé.
Donc le choix se porte sur le Taillefer par la combe de l'Emay. Il para√ģt que l'ambiance dans la combe est sympa et il y a rarement du monde.
Le départ est une bonne bavante. Après 100m de dénivelé, le chemin attaque droit dans le pentu. Impossible à skier quasiment. On marche un moment avec les skis sur le sac puis rapidement je rechausse car on s'enfonce jusqu'au genou dans une neige à peine regelée. Je vous passe la technique ski sur terre et cailloux. Un seul avantage : pas de problèmes d'adhérence.
Quand enfin on sort de la forêt je ne croit pas qu'on ira en haut. La neige est pourrie et il est déjà tard. Puis avec les skis aux pieds dans de belles pentes on avance bien. Sandrine semble crevée et monte difficilement. Elle stoppe à 2450m et m'attend en mangeant un bout. La fin est dure car le vent est glacial et il souffle fort de face. Je finis les derniers mètres à pied. Par l'occasion je me fend le genou sur un rocher. Ca fait un mal de chien mais bon... (après retour à la maison je constate que j'ai tapé fort. La Gore-tex est déchirée et je me suis bien entaillé le genou. Génial ! Plein de sang dans le pantalon.
Je ne tra√ģne pas au sommet et rejoint Sandrine. Au passage je croise 4 personnes qui en finissent. Dont un qui a b√Ľcheronn√© comme un malade car il s'est vautr√© au d√©part de la combe de l'Emay.
Descente sur un e neige un peu dure au d√©part puis une super moquette. Arriv√©s presque √† la for√™t o√Ļ il faut d√©chausser, nous devosn traverser une ancienne coul√©e. A ma grande stupeur je vois arriver Sandrine comme une balle et je vois la catastrophe se profiler. Elle se ramasse √† cause des boules. De suite √ßa ne va pas. Elle ne peut plus bouger le genou. L√† je me dis gal√®re car on est dans un coin paum√© o√Ļ le portable ne passe s√Ľrement pas. Et miracle ! Il passe... √ßa doit √™tre le seul coin ! Je contacte les secours qui nous envoie l'h√©lico. 15 minutes apr√®s ils sont l√† ! Impressionnant la rapidit√©. Ils treuillent le m√©decin qui en 2 minutes pose une attelle √† Sandrine et la treuille dans l'h√©lico. En tout √ßa n'a pas du durer plus de 5 minutes... Efficaces les gars. Un grand merci √† eux.
Je finis la descente seul et gère la logistique des voitures ! Le temps de faire la manip de voiture, j'ai Sandrine au téléphone qui me dit qu'ils la laisse sortir. Elle a une entorse du genou et peut-être un croisé ! Galère car c'est son genou qui a déjà été opéré... Le temps de me faufiler dans les bouchons de fin de week-end, je la récupère à l'hopital Sud et la livre à une amie à Laffrey. Et je me retape les bouchons pour rentrer chez moi. 19h15 Ouf je suis à la maison.
Quel week-end !

Tout ce ramdam pour ne pas descendre la forêt à pied ! J'y crois pas... ;o)
Sérieusement, bon courage Sandrine en espérant que ce ne soit pas trop méchant. Et que tu pourras rechausser rapidement.[/tab]

Commentaires

» Par sandrine, le lundi 23 Janvier 2006 √† 10:20

tout compte fait j'aurais tout de même préféré la descendre à pieds cette forêt avec mon genou "entier".....mais bon ,la prochaine fois je reflechirais un peu plus avant de me "jetter" dans les boules.....
et merci pour la "logistique"au top!

» Par Tomtom, le lundi 23 Janvier 2006 √† 17:34

Ca doit être la saison du genou en ce moment! ...
Bon rétablissement, bon courage et ne déprime pas trop devant les sorties des autres...

» Par mike, le mercredi 25 Janvier 2006 √† 16:25

c'est vrai qu'il est beau cet helicoptere.
j'espere que ce n'est pas trop grave mais je vois que les sorties avec vous sont un peu delicates.
Un jour on se fera du skating pascal, c'est bien tranquille ca mais il faudrait que tu te chopes une gastro que j'ai une chance d'avoir un meilleur pechon que toi.
Bon courage alors a sandrine.

mike

Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.



Ce billet a été lu 1698 fois


Le blog de Squal est propulsé par Skitour