Skitour > Blogs > Le blog de Squal > Escapades > Noël au ski...


Bruno au col qui donne sur le fameux couloir E

Un aperçu de la bête

Bruno à l'oeuvre

Toujours Bruno dans des pentes plus faciles. On se lâche !

Au tour de Seb

Chaude la remontée au col du Sorbier

Ma "pomme" au sommet de la Pointe de Vaudaine

Seb médite après toutes ces ascencions...

Col du Sabot et Côte Belle vus en montant au Rissiou.

Ce petit couloir qui ne débouche pas à gauche du Gros Treu semblait en bonnes conditions. Et c'était le cas... On aura fait que la partie basse.

L'Etendard manque cruellement de neige...

Le petit vallon au SO de l'arête du Gros Treu semble bon à skier, et sûrement peu fréquenté...

Noël au ski...

Par squal, le dimanche 25 Décembre 2005 à 22:16 :: Escapades :: rss

C'est sûr que c'est Noël et donc un peu le week-end "grosse bouffe". Cette année la décision est prise, si je veux abuser des bons produits il faut que je me dépense. En plus dévorer sans me dépenser, c'est pas que ça me gène plus que ça... mais je pète rapidement un plomb si je passe plus d'une heure à table !!

Alors petites randos pré-diggestives au programme.

Samedi 24 décembre 2005

Après avoir contacté Moms pour faire une rando ce samedi, rendez-vous à 8h30 à Casserousse pour faire la boucle autour du Sorbier par le couloir E et retour par le col du Sorbier. Superbe idée. Malheureusement Moms est malade et je me retrouve donc en compagnie de "Docteur" Bruno et Seb deux autres Skitouriens. Ce sera une belle rando en bonne compagnie. Ce petit couloir E est un régal même s'il est encore limite enneigé. Ca passe, mais il y a quelques rochers qui affleurent, mais la neige est excellente à notre grande surprise.
La remontée en plein cagnard est dure pour moi et pour nous tous je pense. Incroyable une telle chaleur pour un mois de décembre ! On pousse jusqu'à la Pointe de Vaudaine une fois que nous sommes au col du Sorbier. Histoire de grignoter un bout et d'admirer la vue sur Belledonne.
Au retour on tire notre flemme, et nous empruntons le télésiège des Roberts. Nous ne seront pas les seuls, en effet je remonte en compagnie de Cécile (CEI de Volopress) que je "connaissais" par l'intermédiaire de son blog. On bavarde et je constate que nous avons une amie en commun... le monde est petit (surtout en montagne !).

Au final ce sera une journée rencontre pour moi (Bruno, Seb et Cécile). Ca a du bon internet et cet esprit de communauté !
Dénivelé total 1900m dont 200m en télésiège. Très agréables ces 200m là ;o)).

Dimanche 25 décembre 2005

Rendez-vous à 8h à Séchilienne en direction du Rissiou.

Arghhh ! Rude le lever ce matin après les excès de la veille (champagne et surtout couché 2h30). Enfin c'est pas grave c'est plus pour prendre l'air avant de remettre une couche ce soir ! Le temps est beau, limite trop chaud. Peu ou pas de regel nocturne quasiment. Après un vautrage de route pour aller à Vaujany... (pour info Vaujany ne s'écrit pas OZ). Dur dur le manque de sommeil.

Nous sommes les seuls au départ. Finalement le temps de nous préparer 2 autres voitures arrivent. Mais nous seront les seuls pour le Rissiou. C'est un beau coin, mais qui m'étonnera toujours. C'est fou le nombre de départs de plaques jusqu'à l'herbe que l'on peut voir ici... Est-ce un phénomène local ou peut-être paranormal ?!?
Le début de la montée se fait sur les diverses épaules pour éviter les zones d'accumulation. Une fois dans le cirque les conditions sont plus saines. Mais de nouveaux doutes sur la qualité et la résistance du manteau sur la pente finale qui a bien reçu le soleil déjà. On s'arrêtera juste sous le sommet. La fin d'ascension se fait à pied et "certains" ne sont pas très à l'aise (surtout après un réveillon avec coucher à 2h). Tant pis on ne sort pas le sommet et on file rapidement. Pas trop envie de traîner dans cette pente. La neige est très mauvaise à skier (croûtée infâme). En montant j'avais repéré que les contre-pentes NE étaient encore en poudreuse. On tire un max à droite à la descente pour profiter de cette bonne neige. S'en suit une partie de musculation des quadriceps dans les pentes sous le cirque. Heureusement il y a une combe avec des pentes qui n'ont pas trop vu le soleil (NE). Mais bon pas de grand ski sans se poser de questions. Quand il ne faut pas éviter un rocher, c'est un arbuste et sans parler des changements de neiges atroces...
La descente aura été longue ! Mais bon on a pris l'air et j'ai eu le plaisir de voir pour la première fois un lièvre variable. Puis un chamois qui faisait sa ballade tarnquille du dimanche au Rissiou.

Dénivelé : 1200m. Un peu frustré de ne pas avoir sorti le sommet. Seulement parce que je voulais voir ce qu'on avait fait hier... Mais bon parfois il faut savoir faire demi-tour, et puis la montagne sera toujours là la prochaine fois.

Commentaires

» Par Sylvain Leitao, le lundi 26 Décembre 2005 à 13:59

Tu as raison, "La montagne sera toujours là" ;o).
Donc pas de regret...
Vous avez de la chance :(((((

» Par sandrine, le lundi 26 Décembre 2005 à 16:52

t'as bien fait de mettre "certains" au pluriel....
car si je n'étais pas très à l'aise d'autre le sentait pas d'autre la sortie....
et puis si ce n'était pas du grand ski(au vu du nombre de chutes que j'ai faites!!)le paysage et la météo était au top;o)

» Par dorine, le dimanche 22 Janvier 2006 à 12:36

c tro bô!

Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.



Ce billet a été lu 1822 fois


Le blog de Squal est propulsé par Skitour