Skitour > Blogs > Le blog de Squal > Canada > Baie James : Bonnes nouvelles, mauvaises nouvelles ! (1/2)


Lac Chopin au lever du soleil. On est bien ici !

Le chalet principal et le petit annexe

Réveil givré

Retrouvailles avec les chiens : Wachija

La petite TaĂŻga

Rupert le craintif

Jazz la star

La pitchoune Lora

Mouluk l'ours blanc

Kiche la furie groenlandaise (suffit de voir l'Ă©tat de sa cabane)

Roby

Grizzly le grogneur

Mojo

Guizmo, parfois un peu inquiétant ;-)

Mon gros trampoline Sherman

Max la gueule de la meute

Tess la câline

Tom

Le Grand Kayok

La belle Mitche

Rock le Don Juan

Le "gros" Silver

Et enfin le magnifique Khan

Première sur le lac Chopin

Moment magique en compagnie des chiens

Préparatifs pour le départ

Première tentative de chargement du Pick-up

Seconde tentative réussie

La remorque pour les chiens et un peu de barda ! Demain on embarque les chiens et on file.

Baie James : Bonnes nouvelles, mauvaises nouvelles ! (1/2)

Par squal, le dimanche 03 Avril 2011 Ă  21:10 :: Canada :: rss

Et voilà le retour de la revanche inespérée !

En effet l'an passé le séjour au Québec pour réaliser un rêve avait été un peu gâché par un malencontreux pouce cassé... Zigual s'était tout de même régalé et moi je m'étais juré de retourner à nouveau chez Erik et Pat. On a adoré leur philosophie et leur manière d'aborder ce type "d'aventure". On fait un raid AVEC les chiens et surtout GRÂCE à eux. Ce sont eux qui nous permettent de faire ce voyage avec eux.

Ma décision était prise, la semaine quasi calée et le remplaçant pour le taf trouvé. Puis un beau jour de septembre Pat nous appelle :

Salut les Z'amoureux, ça vous tente la Baie ?


Sur le coup on n'y croit pas ! Mais faut peut-être que j'explique pour que ce soit compréhensible.

L'an passé on avait pas mal papoté et certes une semaine de chien chez Erik et Pat au chalet à Saint Anne du Lac c'était de belles vacances, mais la belle aventure c'était le raid en Baie de James. Ça c'est plus qu'attrayant car c'est le vrai voyage avec les chiens pendant 8 jours sur la banquise. Le tout en autonomie avec bivouac tous les soirs sur une île. Malheureusement Erik nous avait dit que c'était vraiment un gros morceau car conditions hostiles et organisation lourde. Bref il n'avait plus envie de faire ce raid assez éreintant. Notre déception était grande, mais on comprenait bien pourquoi.

Alors donc en recevant cet appel de Pat, on est abasourdis mais rapidement euphoriques. S'en suit plusieurs mails pour organiser et trouver les autres participants ainsi qu'avoir une idée du budget nécessaire. Avec Zigual nous sommes à bloc et faisons le max pendant plusieurs mois pour boucler le budget. Nous sommes déjà repartis dans notre tête. Les 5 mois nous séparant du départ vont être longs...

Jeudi 10 mars 2011

Ça y est ce sont les vacances.
Après de moult questionnements sur les températures, les habits, la gestion du stress des chiens et tout le reste nous sommes contents de partir.

Enfin presque. Une mauvaise nouvelle tombe jeudi en fin d'aprèm. Rien à voir avec le voyage, Nous apprenons que le crédit pour la maison que nous avions trouvé est refusé. Certes les raisons sont "logiques", mais si l'espèce de buse qui me sert de banquière avait fait ne serait-ce que 3 minutes son boulot ça m'aurait évité de gérer en vrac la paperasse, les signatures chez le notaire et surtout me saigner pour réunir le montant du dépôt de garantie pour le compromis. Alors c'est le moral en berne que nous finissons les valises et que je passe une partie de la soirée les paperasses pour annuler le compromis.

Allez sur ce nous nous couchons électrisés mais avec l'image des chiens que nous allons bientôt retrouver avec un plaisir immense. Ils vont nous permettre d'oublier cette mauvaise blague.

Vendredi 11 mars

Direction Genève pour prendre l'avion qui nous emmène à Montréal en 8 heures.
Nous sommes cuits et fatigués après plusieurs semaines de boulot assez soutenues en plus des soucis extérieurs.
De plus ce dernier mois j'ai été volontairement calme pour ce qui est des pratiques sportives. C'est sûrement pas une solution car j'aurais pu me faire mal en sortant les poubelles :P , mais la leçon de l'an passé m'a suffit. Le seul côté négatif de ce manque d'activité c'est qu'on n'évacue pas les mauvaises énergies... :(

12h00

Ça y est embarquement, décollage dans 30 minutes.
Dernière session de stress pour ma pomme qui supporte assez mal l'idée d'être "impuissant" dans ce gros oiseau métallique de quelques centaines de tonnes.

14h30 heure locale

On pose les pieds sur le sol Québécois. Enfin !
La température est plus clémente qu'en début de semaine. Il est tombé 50cm de neige est il a fait bien frais.
Réal notre ami canadien nous récupère et nous bichonne pendant les 24 prochaines heures. Ce sera assez calme pour la soirée. Après une pizza, comme seuls les Nord-américains ont le secret et un bon soda, on file au dodo.

Samedi 12 mars

Réveil en douceur après une bonne nuit. Cette année le décalage horaire n'a pas fait des siennes. Pas de fin de nuit à 1h du matin.

Nous retrouvons des amis à Réal pour un petit brunch type au café du coin et nous flânons jusqu'à 14h dans une sorte de marché aux puces. En fait c'est une sorte de "foire couverte" continuelle qui se passe dans un méga-hangar. On y trouve de tout et surtout de n'importe quoi et à des prix défiants toute concurrence.
J'en profite pour m'acheter des paires de chaussettes ultra-chaudes pour le raid. Pour le prix c'est risible, 3 $CAD soit environ 2€ la paire !!! et dire qu'on paye les mêmes ici à 15€ minimum !!!

15h30

Retour à l'aéroport où nous avons rendez-vous pour retrouver nos amis de Croc-Blanc.
On repère rapidement Pascal le belge (on l'appellera Vertige) de part son accoutrement et les sacs qu'il a. Nous faisons connaissance et discutons en scrutant la foule pour trouver le 3ème Pascal du groupe (on l'appellera Pascal K) qui lui arrive ce jour de Paris.

De bonnes séries de fou-rire vont se succéder quand nous trouvons "le pire" des personnages parmi la foule en se disant, imaginez si c'était lui ! Certes c'est un poil puéril et peut-être idiot. Pas de mauvais fond là-dedans, juste un moyen d'évacuer cet excès d'énergie accumulé depuis un bon moment. Après une petite demi-heure le bon candidat semble se profiler. Un gars bien costaud qui semble assez posé et dont il émane une certaine sérénité. Bingo c'est lui. l'équipe est au complet. Manque juste Michel notre chauffeur. Ni une ni deux, ce dernier arrive.

C'est parti pour les 3h de route nous menant à Saint Anne du Lac. On papote dans la voiture et arrivons à Sainte Anne à 19h pour le casse-croûte au restaurant. C'est là que l'échange se fait et que Pat vient nous chercher. Enfin normalement, car là "bonne" surprise, c'est Erik qui vient nous chercher (attention Pat ça ne veut pas dire que l'on aurait pas été contents de te voir, au contraire, mais c'est plus une grosse surprise de voir que c'est Erik qui est venu). On ne s'y attendait pas. On papote le temps du bon gros repas et on termine la route jusqu'aux chalets.

Génial ! dès qu'on ouvre la portière, le chant des chiens nous accueille. On meurt d'envie de les voir, mais ce sera pour demain matin. Pour l'heure on file faire la bise à Pat. Quel plaisir de se retrouver. On est avide de nouvelles et de prendre des nouvelles bonnes et malheureusement aussi mauvaises des chiens... L'hiver à été difficile. On est triste d'apprendre les mauvaises nouvelles pour certains chiens et on redoute déjà demain matin quand on va mettre les pieds au chenil et découvrir les absents :( . Heureusement certains sont encore là et bien présents.

On file se coucher la nuit va être très bonne ici.

Dimanche 13 mars

Aujourd'hui ça commence par un changement d'heure, c'est l'été !!!
Pour nous vu qu'on est perdus entre les fuseaux horaires, ça ne nous perturbe pas plus que ça.

Allez on reprend les bonnes habitudes. Petit déj et c'est parti pour le chenil session ramassage de crottes et tournée d'eau pour les chiens. Que c'est sympa de les retrouver. Ils sont toujours aussi dynamiques et câlins. Ça tombe bien, on ne demande que ça. C'est tout contents que l'on retrouve nos chouchous ainsi que les autres, mais c'est aussi dur de voir que certaines cabanes sont vides où que les anciens locataires ne sont plus là. Dure la vie d'un chenil... :(

Une fois les chiens soignés le matin, révisions un peu des techniques de traineau et les principes de base. A nouveau il faut s'occuper des chiens le soir. Repas tranquille et agréable en compagnie d'Erik et Pat autour d'un bon repas dont Pat a le secret.

Au dodo car demain on sort les chiens. Je suis à la fois impatient mais aussi un poil stressé car le départ n'est pas le plus "facile" pour ma première. Je garde en souvenir le départ de l'an passé qui fut "catastrophique" pour Annie. Allez ça va bien se passer comme me le répète Erik.

Lundi 14 mars

C'est le grand jour ! Ma première.
Le stress est bien là et j'ai du mal à me canaliser. C'est dingue comme je peux me mettre la pression. C'est d'autant stupide que ça ne fait que générer des erreurs.

On attache les traineaux aux poteaux et on file chercher les chiens pour les habiller. La chaleur est intenable en cette fin de matinée il fait plutôt bon après la nuit fraîche. Je fais l'erreur de trop m'habiller et je suis en nage. Tant pis il est trop tard pour changer de tenue, ça me fait une bonne leçon pour la suite.
Il est temps d'atteler les chiens. Pat en avant a attelé les siens, aidé Zigual et Pascal K. De son côté Erik nous aide Vertige et moi à atteler. C'est un moment assez intense car les chiens sont sur-excités, ça aboie de joie et d'excitation dans tous les sens. Tout d'un coup alors que j'attelle mon 4ème chien, Erik me hurle de rattacher le chien et de venir vite prendre sa place pour garder les chiens de tête. Je mets quelques secondes à intégrer puis je comprends qu'il se passe un truc sérieux sur l'attelage de Zigual. En effet 2 chiens se battent. C'est Sam et Nash, 2 chiens qui habituellement courent dans l'attelage d'Erik. C'est surprenant car ils courent toujours ensemble ! Mais comme ce n'est pas Maître qui est là, ils en profitent pour régler un peu un vieux contentieux. Résultat fin de la sortie pour Sam qui a une oreille en sang. Pas le temps de regarder de plus près de suite (mais ça ne semble pas très méchant), on verra ça au retour. Tout ça n'arrange pas le stress que j'ai du départ...

Ça y est tout le monde est attelé, Pat est partie, Zigual suit, Pascal K démarre difficilement à cause de son largueur récalcitrant et c'est mon tour. Je tire sur mon largueur, et là quelle surprise !!! Le traîneau est littéralement arraché du sol. Je suis vraiment surpris par la puissance des chiens au démarrage. Je garde le pied sur le frein mais déjà la première courbe arrive. Elle n'est pas vraiment difficile mais au départ ça va vite et je n'ai aucun repère sur la conduite d'un traineau. Je fais l'erreur de poser un pied au sol et manque de me ramasser joliment. Je suis cramponné au traineau, j'arrive à remonter sur le patin aux prix d'un bel effort. Je ne lâche plus le frein jusqu'au lac où les autres m'attendent... J'ai frisé le correctionnelle et je sens bien que je suis le boulet de l'équipe... Mais bon le plus dur est fait, maintenant on file sur le lac pour reproduire un peu le genre de parcours que l'on aura sur la banquise. Je galère à nouveau car cette fois-ci je gère mal les distances en me faisant distancer. C'est mauvais car les chiens se découragent plus vite et sur la banquise les conséquences peuvent être lourdes. Les chiens peuvent perdent la trace du groupe et filer à l'opposer.
Pour tenter le limiter la casse, je patine comme un malade et encourage mes chiens au maximum. J'arrive au milieu du lac carbonisé, en nage. Je regrette d'avoir mis la doudoune. C'est à ce moment là que je découvre que ma souffrance ne fait que débuter. On ne s'arrête pas et on attaque la portion hors du lac avec montées et descentes "techniques". En plus de patiner, il faut maintenant courir derrière le traineau. J'en chie grave, mais ne lâche pas mes chiens qui eux aussi donnent tout ce qu'ils ont. Je suis désabusé, les autres semblent "tranquilles" et forcer sans plus... Je sens bien que je ne suis pas efficace.
La pause arrive enfin. Pause est un grand mot car il faut garder un pied sur l'ancre, l'autre sur le frein tout en tentant de se servir un thé bouillant dans lequel il faut mettre de la neige, reprendre son souffle et ne pas mourir de chaud. Tout ça en 5 minutes chrono avec les chiens qui s'excitent pour continuer :ill: .

C'est reparti, ce coup-ci je gère mieux et suit bien. Enfin je suis dans le rythme et prend du plaisir à patiner régulièrement sans m'exténuer. Mes chiens sont bien mieux et semblent prendre plus de plaisir. On s'est 'trouvé". Par contre je paye mes efforts précédents, je me caille méchamment. C'est maintenant que j'apprécie ma doudoune, je mets la capuche et boucle tout. Je suis bien au chaud par contre mes partenaires me prennent pour un malade vu la chaleur.
C'est au tour de Zigual de "ramer" maintenant. Galère un peu convenue vu qu'elle n'a que 5 chiens contre 6 pour nous. Ça ne durera pas car on est déjà arrivés. Le temps de déshabiller les chiens, de les féliciter pour le boulot qu'ils ont fait et les rapatrier à leur emplacement, l'euphorie du beau moment passé est toujours là. Bien que l'on ait merdé sur quelques points et que je sais qu'une mise au point va avoir lieu, je suis aux anges. Merci les chiens (Lora, Jazz, Rock, Mitche, Kayok et Silver).
La mise au point faite, on attaque les premiers préparatifs pour le grand départ. Plus qu'un jour et on file vers la Baie de James. Youpi !

Mardi 15 mars

Aujourd'hui ça va pas chômer.
D'un côté il faut charger le gros du barda sur les 2 véhicules et la remorque. De l'autre il faut préparer et conditionner la nourriture pour les 8 jours. Les équipes se forment rapidement, et sans aucun machisme (car on n'a pas eu le choix !) les filles sont à la bouffe et les gars chargent les véhicules.

Entre temps le matin Erik et Pat nous attribuent nos attelages pour le raid. Grand honneur pour moi, Erik me confie son attelage vu que Pat finalement ne sera pas de la partie (ce après avoir un moment pensé venir mais ce n'était pas "raisonnable"). Cela veut dire que j'ai les chiens d'Erik et qu'en plus j'ouvrirai la route (derrière la motoneige qui sera assez loin devant). Je suis comme un gamin, c'est un joli cadeau que me font Erik et Pat.
- Mes chiens seront donc : Khan le beau leader, Kelly la sauvage, Wayne l'électrique craquant, Blues et Démone les frangins blagueurs et Sherman le "gros" trampoline. Une belle équipe de formule 1 :cool: . Le plus dur sera de me faire accepter par Khan et surtout la petite Kelly (c'est pas gagné pour cette dernière).
- Zigual sera juste derrière avec : Jazz le fougueux, Wachija la coquine, Rock le Don Juan, Mitche la charmeuse aux crocs acérés, le grand Kayok et Silver le gros nounours indépendant.
- Pascal K sera 3ème avec : la petite Taïga, Gary le bosseur, Max le vétéran de la Baie (7ème pour lui) et véritable "gueule" de la meute, Cooper l'éternel joyeux, Snow le tendre tout blanc et Rocky le ténor de la Baie.
- Vertige fermera la route avec : Ruppert le craintif (celui qui a couru le plus jeune ici, il avait 8 mois), Tess la "rondelette" câline, Tom le calme, Grizzly le grogneur, Kiche la douce furie groenlandaise et Gamin qui ne peut mieux porter son nom.

Au total 24 chiens tous différents les uns des autres, mais tous exceptionnels une fois attelés. De formidables chiens auxquels on s'attache beaucoup trop vite... :( Se séparer d'eux est un déchirement.


Pour faire un bref état des lieux du matériel à emporter, voici la liste : 4 traineaux, une moto-neige, une slay (remorque motoneige), 3 canisses d'essence + huile, une tente arctique, une tente igloo, un poêle, 2 réchauds + pétrole + 3 popottes + 2 grilles, une tronçonneuse, 2 haches, une scie, les lignes de trait (câble pour attacher les chiens au traineau), les stake-out (câble pour attacher les chiens au bivouac), les harnais + rechange, les sac de traineau, pharmacie pour les chiens, quincaillerie diverse.

Il y a ensuite pour chacun les effets perso réduits au minimum (en gros 7 paires de chaussettes et une doudoune pour le soir), semelles / moufles / gants fins / bonnet de rechange, sac de couchage, sac à viande, sur-sac de couchage, tapis de sol, matelas gonflable, bâche, boîte à lunch, thermos.

Enfin la nourriture c'est impressionnant. Un cooler (glacière) remplie des repas pré-congelés (bolognaise, bœuf bourguignon, pilons de poulets, côtes de porc, jambon, pâtés) + pâtes, pain de mie, barres de céréale, biscuits, desserts, thé/café/chocolat. En tout quelques cartons de bonne pitance avec notamment les succulents petits plats de Pat. Sans oublier les 250kg de bœuf haché congelé pour les chiens !!!

Une fois tout ce barda chargé, on se retrouve tous autour d'une bonne fondue bourguignonne puis c'est direction le lit car demain réveil à 4h pour charger les chiens dans la remorque et en route pour l'aventure.

La suite dans ce billet

Commentaires

» Par Zigual, le mardi 05 Avril 2011 Ă  22:42

Trop contente d'avoir pu faire du traineau ensemble cette fois-ci :) Tu as pu découvrir les joies du départ (mon attelage du jour ne t'a pas facilité la vie :wink:)

» Par SolarMusher, le mercredi 06 Avril 2011 Ă  00:14

La prochaine fois je t'en mettrais 9.
Laches pas! Khan a Hate de lire la suite...

» Par Phil'Ă”, le mercredi 06 Avril 2011 Ă  17:27

Ah, le Blog de Squal revit... Et pour une magnifique aventure :cool:

Bon, pour l'histoire avec la banquière :evil:... même si la vente est annulée, va voir ailleurs, parfois vous pouvez y trouver votre bonheur :roll:. Si tu le veux on en reparlera au VTTour Game :wink:

Sinon pour revenir au coeur de votre aventure, je vois que tu as été jeté directement dans le bain... Allez zou, Mr Squal, conduisez moi ces chiens survitaminés ! C'est facile, y-a qu'à suivre la Zitoune :lol:

Quel démarrage ! Sur les chapeaux de roues ...

J'ai hâte de lire la suite :D

» Par marika, le dimanche 10 Avril 2011 Ă  20:02

Trop bien!! j'avais pas vu... :oops:
La suite!!! ça donne envie, on sent bien le lien que vous avez avec les chiens!! Ils sont trop beaux!

» Par squal, le dimanche 10 Avril 2011 Ă  22:10

Ouais notre gang à 4 pattes nous manque vraiment :( . On se shoote aux photos pour ne pas déprimer :P
Sinon promis je me colle à la suite du récit dès ce lundi. J'essaye de le finaliser avant la fin de la semaine.

» Par fontra, le jeudi 14 Avril 2011 Ă  13:46

Je suis à l'arrache complet, j'ai zappé le retour du Blog de Squal :oops:

Vivement la suite avant d'en parler de vive voix :wink:

» Par Brigitte Bugada, le vendredi 15 Avril 2011 Ă  12:31

Quelle belle aventure ! En lisant ce compte rendu j'ai l'impression de revivre mes deux expéditions au Canada. On reste marqué par ces moments si intenses en émotion, en découverte de la nature et surtout par les liens si forts qui se tissent avec les chiens. Ce sont vraiment des moments inoubliables. Lorsque l'on en revient, on a qu'une envie, celle d'y retourner. Merci de ns faire partager votre aventure.

» Par khan, le vendredi 15 Avril 2011 Ă  21:04

dis donc mon <musher-préféré> je ne me gratte plus la q.....alors j'attends ma récompense = la suite du blog !!!!

» Par squal, le vendredi 15 Avril 2011 Ă  21:33

J'arrive pour la suite, mais il y a tellement de chose Ă  dire :oops: .
Promis il sort dimanche soir au plus tard :)

» Par Tchouf, le dimanche 17 Avril 2011 Ă  22:35

Tic, tac, il ne reste plus que 1h30 avant que l’échéance tombe :wink:

C'est qu'on est impatient...

» Par Bruno Grenet, le lundi 18 Avril 2011 Ă  01:42

L'échéance est passée...

» Par squal, le lundi 18 Avril 2011 Ă  06:55

:lol: Ca fait plaisir de voir qu'il y en a qui attendent la suite :cool:
Bon on va dire léger contre-temps hier au soir... Il me reste les photos à mettre et c'est publié ce soir.
Par contre ça va vous occuper un moment car c'est un peu long mais comme je le dis au début du prochain billet il y a foule de choses à raconter (et j'en ai omis un paquet) :oops:

» Par squal, le lundi 18 Avril 2011 Ă  07:28

Finalement j'ai pris le temps de finir ce matin, comme ça vous aurez de quoi vous occuper au boulot aujourd'hui :lol:

Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.



Ce billet a été lu 5377 fois


Le blog de Squal est propulsé par Skitour