Skitour > Blogs > Le blog de Squal > NĂ©pal > Malaise et Bonheur...

Malaise et Bonheur...

Par squal, le mercredi 05 Octobre 2005 Ă  18:32 :: NĂ©pal :: rss

La nuit fut bonne mais animee ! C'est dingue, ici ils ne dorment jamais ? Heureusement j'ai pris les boules Quies. Seul hic, j'ai pas entendu ma montre ce matin. De toute facon je ne sais pas si j'aurais pu l'entendre...
Alors je me leve a 9h30, je fais mes valises et demenage en courant. J'ai trouve un hotel sympa, calme et pas tres cher. De plus il est tenu par une famille tibetaine charmante.
Je prends le taxi pour Pashupatinath histoire de gagner le temps perdu. Voyager en taxi est une aventure qui vaut le detour. Il comduisent comme des malades. Je ne sais pas comment il n'y a pas plus d'accidents. Il faut les voir gerer les embouteillages. Enfin, je me disperse...
J'arrive a Pashupatinath en meme temps que le flot de touristes (je sais j'en suis un aussi !). Mais comment decrire le malaise qui m'a pris en arrivant sur le site de cremation. Je me suis trouve face a une horde de touristes armes de camescopes et autres appareils photos saisissant toute la scene sans aucune retenue ni pudeur !! Les familles ont une attiude exemplaire face a ce comportement. Je prends le large et vais faire un tour dans les temples avoisinants. Quand je suis de retour, il n'y a plus de touristes. Et oui ! il est midi l'heure du casse-croute... Je prends le temps de m'asseoir dans un coin et d'observer ce rituel. Pas avec un oeil qui cherche a immortaliser la scene, mais simplement "curieux" du deroulement d'un acte religieux different ! Tres fort et en meme temps je repars mal a l'aise, l'impression d'etre un voyeur... Je suis peut-etre un touriste lambda comme les autres ?
Je pars ensuite au stupa de Bodnath. C'est l'un des plus grand du Nepal. La concentration de moines boudhistes de tout age est impressionnante. Je dejeune au 3eme etage d'un immeuble sur une terrasse face au stupa. Au menu thukpa (soupe nepalaise) et Dal bath. Un delice. Je continue en flanant dans le rues de Bodnath a la decouverte des divers monasteres. Puis j'escalade le stupa pour m'arreter un moment. Je rencontre Pengbat un moine tibetain, qui enseigne dans un monastere, et un de ses eleves. Il est tres curieux, me pose une foule de questions sur moi et la France. De mon cote j'en fais de meme. Il me dit qu'il vient de Lhassa et que ca fait 2 ans qu'il n'y est pas retourne. Il me raconte une de ses journees type. Leve 4h priere, 5h petit dejeuner, 6h a 11h30 cours, 12h repas, 13h a 15h "repos", 16h priere, 18h repas et 21h au lit. Nous passons une bonne heure a discuter. Puis il me fait visiter un temple en construction tout en m'inculquant certaines valeurs et rites de la religion boudhiste. C'etait un super moment ! Je repars la tete ailleurs non sans oublier d'acheter un ou deux CD de musique tibetaine.
Ce soir j'ai retrouve Helene, nous avons mange ensemble histoire de partager des infos et ce que nous avons vecu. C'est sympa.

Encore une journee intense chargee d'emotions diverses. Demain je ne sais pas si je vais marcher dans les environs de Kathmandou et decouvrir "la nature' ou si je file a Bakthapur y passer la jounee et peut-etre la nuit ? C'est une ville qui a ete restauree en protegee du modernisme. Je verais demain.

Je profite de donner des infos tant que je peux, car pendant le trek ce sera plus dur surement !

Commentaires

» Par laetitbi, le mercredi 05 Octobre 2005 Ă  20:45

Ah oui, ça, tu peux l’être, heureux, hein ?!! Je vois que tu en prends plein la figure : excellent, ça commence bien ! Frappé en pleine face, au moins là on se sent vivre quoi !! J’essaye d’imaginer les odeurs, les couleurs, la chaleur, la foule, les routes défoncées, et le bruit assourdissant et incessant…(surtout les klaxons, je les entends d’ici..) : pas étonnant que ce soit un vrai bonheur de se retirer de tout ce grouillement et de s’adonner à la méditation, prendre un peu de distance, et se retrouver un peu, soi, face à tout cela. A t’entendre, on imagine un mélange entre le bordel du Caire, les odeurs d’Afrique et les couleurs d’Amerique latine, mais je sais bien que cela doit être totalement autre, unique et incomparable, vraiment, il faudra que j’aille là-bas !!…
Plus concrètement, arrives-tu à communiquer facilement ou bien dois-tu te débrouiller avec les mains, les yeux, les épaules, les grimaces et surtout le sourire …?? Plus concrètement encore, va falloir penser à mettre la traduction, parce que moi, je connais les souks, les casbah, les taxi-brousse, les tap-tap, les cases, les 2eme bureaux, les gauchos, le maté et les cabanes à sucre…mais je ne sais pas ce que c’est que les « stupa », les « gomba » et autres curiosités locales… ! Donc, j’ai du mal à suivre et j’imagine qu’il y en a d’autres, alors SVP explications du guide ! Comme apparemment, tu arrives à trouver des cybercafés à la népalaise (j’imagine déjà le truc..), pas d’excuse…Et puis, les photos, y’a pas moyen d’en recevoir déjà par hasard ? genre des système super-sophistiqués pour lire tes cartes sur place…ben oui, faut bien nous faire rêver un peu, parce que nous, on a un métier quoi… et on est loin des 36°C !!

Allez, profites pour nous tous, pauvres petits travailleurs qui gagnons les croquettes pour le chat…

laetitbi

» Par roland & annie, le mercredi 05 Octobre 2005 Ă  23:26

Nous avons eu de tes nouvelles de Barhein et de Katmandou par M.C. Nous sommes très contents de suivre ton périple . Ici tout va bien à part rhume de tes neveux.Bisous de Dany & Michel.Bisous de nous deux , profite bien de toutes les belles choses que tu nous as décrites , bonne continuation et à bientôt sur le blog !!!!

» Par mike, le jeudi 06 Octobre 2005 Ă  08:16

Et bien, pascal , je vois que cela ne chome pas!! Tu n'arretes pas et tes rencontres locales ont l'air fascinantes. C'est sympa de nous faire partager ces moments de touriste lambda au fur et a mesure. Mais n'oublie de bien en profiter. Nous tenir au courant au jour le jour est formidable, tu n'oublieras rien comme ca ....
Mais c'est vrai que l'explication de texte ne serait pas superflue mais cela attendra bien ton retour parmi nous.
j'ai hate egalement de voir tes milliards de photos afin de pouvoir voir si ce que l''on imagine est bien ce que tu as vu. Et toi tu profites des activites nocturnes?

» Par denis, le jeudi 06 Octobre 2005 Ă  09:30

Ohla Pascal,

Tu ne parls pas du bazar de Kathmandou c'est pourtant un lieu haut en couleur a n pas louper. Je m rappele avoir acheter la-bas une vste en peau de Yack. Super
Pour la suit du péripl, tu pourras nous faire vivre tout ca sur ton blog sans probleme car tu empruntes la voie royale. Ce qui serait bien serait de mettre une petite photo. T'as prevu une cle usb

» Par sandrine, le jeudi 06 Octobre 2005 Ă  12:32

et bien apparemment katmandou n a pas change,...et puis je comprend ton malaise et j ai parfois ressenti ce genre de sentiments,et au fur et a mesure de mes voyages j ai appris a ne pas sortir systematiquement l appareil photo et a me dire qu il n y apas que les endroits soit disant touristiques interressants .....
savoir se perdre pour decouvrir....et puis tu trouves toujours quelqu un pour te remettre sur la bonne route....
profites en bien....

» Par laurent et valerie, le dimanche 09 Octobre 2005 Ă  13:13

coucou pascal! on a eut de tes nouvelles par les parents de laurent, amuses toi bien et Ă  bientot. biz

» Par zigual, le dimanche 30 Septembre 2007 Ă  23:16

Je comprends le malaise que tu as ressenti. Je pense que le décélage entre les touristes venant de pays riches et la population népalaise doit être très marquante là-bas : l'esprit est tellement différent!

Sinon, inoubliable ta rencontre avec le moine. J'imagine bien l'apaisement, le respect que tu as dû éprouvé dans ces moments-là...

» Par Nathalie, le lundi 02 DĂ©cembre 2013 Ă  09:50

Si je peux avoir votre mail pour contact

» Par squal, le mardi 03 DĂ©cembre 2013 Ă  13:21

Bonjour, pour me contacter, il suffit de cliquer sur mon pseudo sur ce message et vous pourrez m'envoyer un message.

Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.



Ce billet a été lu 1921 fois

Le blog de Squal est propulsé par Skitour