Skitour > Blogs > Le blog de Squal > Escapades > Un Mars et ça repart ! Part 2


Jeudi 20 mars : Face E du Grand Perron des encombres

Un petit repère caractéristique

Sur la crête encore à l'abri du vent

Le fameux couloir N du Grand Perron des Encombres

Dimanche 23 Mars : Arrivée à Pravouta

Une bonne poudreuse d'hiver et en quantité

C'est encore plus impressionnant dans la N du Bec Charvet

Jeudi 27 Mars : Moms dans la NW

Remontée sous le soleil

Joli coin même si on ne peut pas faire tout le tour du propriétaire aujourd'hui...

Samedi 29 mars : Le calme vallon du Bacheux

Traversée technique de la rivière

Montée à la Selle de la Lavoire. On devine le couloir N à gauche

M-Ci se régale et en redemande

Dimanche 30 mars : Sortie du passage raide !

Col de la Muzelle loin... très loiiiiin !

Troupe plus que peu motivée ;-))

Descente tranquille par le déversoir du lac

Un Mars et ça repart ! Part 2

Par squal, le lundi 21 Avril 2008 à 22:49 :: Escapades :: rss

Et voilà enfin la fin Mars.


Jeudi 20 mars : Grand Perron des Encombres

Participants : Anne, Isa, Al, Fred, Michel et Squal


Après les grosses chutes de neige du début de semaine, les spatules s'agitent à la maison.
Aujourd'hui on suit une idée de Fred qui nous propose le Grand Perron des Encombres. Au départ certains étaient plus partants pour un Clocher des ¨Pères vu que personne ne l'avait encore fait. Mais bon avec Al on est venu pour prendre le soleil et non pour passer la journée dans le frigo.

Donc direction le Cheval Noir. Alors pouir ceux qui ne connaissent pas trop le coin, c'est assez simple. Il faut suivre la ligne électrique qui nous mène directement au pied du Grand Perron. En cas de brouillard c'est facile aussi, il suffit de se diriger à l'oreille vu le barouf que fait la ligne.

Comme on est sages, on suit bien la ligne à haute tension et on en profite pour atterrir au Perronet... C'est un poil trop haut sur la ligne de crête, mais pas grave ça nous permet de parcourir la ligne de crête en plein vent du N qui nous glace jusqu'au os. Dur dur car c'est pas ce qu'on était venus chercher. Bref après une grosse remotivation on se trouve juste sous le somet et plus que 300m à avaler... Ce serait dommage de craquer alors que le couloir N n'attends que nous. Une fois la ligne de crête gagnée il ne nous reste plus qu'à la suivre jusqu'au sommet. On n'est pas déçus car la vue est belle et nous sommes relativement à l'abri du vent.

Récompense ultime, une seule trace dans le couloir... Et que dire de ce couloir ! Grosse session plaisir sur 800m de D- dans une neige extra. En plus aujourd'hui je teste les Snoop Daddy. Pas mal dans ce type de neige. Limite pousse au crime car on n'a pas envie de tortiller mais plutôt envoyer de grandes courbes.

Petite remontée courte vers le Perronet et redescente en S pour retrouver la voiture. Là c'est tout de suite autre chose... La croûte de regel de la veille n'a pas bougé. Alors on se retrouve à skier une croûtasse immonde où il est très difficile de tourner. Là on s'assoie sur son style et on assume la position bien "à cul". Heureusement un troupeau de "gros pieds" est passé par là et nous pouvons profiter de leur trace bien tassée pour descendre sans trop faire de cuisses.

Encore un bon plan de Fred :wink:.

Dimanche 23 mars : Tricotage au Bec Charvet

Participants : Ingrid, Maud, Yoyo, Zigual, Cyril, Marco, LeCed, et Squal


Et voilà Pâques arrive avec non pas ses oeufs, mais avec sa grosse poudre. Un truc de dingue, il neige comme pas permis et c'est prévu pareil pour tout le WE. Après un samedi au calme pour raison de dos qui ne veut pas sortir, aujourd'hui m'en fout, je sors !
Après avoir vu les CR des sorties de la veille, le plan col du Coq semble un bon choix. Cool on peut faire une grosse soirée et partir tard car c'est à 15 minutes de la maison... enfin ça c'est quand il fait beau, que la route est dénneigée et qu'il n'y a pas de boulets....

Donc comme prévu on chausse avec 45 minutes de retard. En effet on retrouve la famille B au complet dans leur sortie gigot du dimanche :lol:. En gros bien plus sympa de se retrouver en famille avec les skis au pied pour une rando. Donc on trouve un Kangoo en perdition planté au milieu de la route... C'est une partie de la famille boulet :P . On s'arrête pour les pousser. Bien entendu derrière ça pousse. Marco est serein car il a déjà chaîné au Baure. Mais c'est sans compter sur notre Cyrillou qui arrive avec sa belle Norvégienne mais qui patine comme il faut sur la neige. Résultat chaînage obligatoire. Pas de soucis il a tout ce qu'il faut dans le coffre. Enfin presque ! Ce sont bien des chaînes, mais par pour sa voiture :ill:. Le concours du boulet de la journée est lancé. Nous voilà donc à pousser la volvo pendant que Leced lui teste l'efficacité des chaussettes. Mais c'est sans compter sur notre ami le chasse-neige qui arrive face à nous et qui est pas trop motivé pour nous laisser passer... Il attend sagement. Après nous avoir vu galérer pour tenter de se pousser et le laisser passer, il daigne enfin mettre quelques coups de lame pour que l'on se croise plus facilement. Bref après ce petit échauffement on est fin prêts pour skier.

Comme prévu nous sommes les seuls à avoir eu cette idée... Mais seul avantage, nous sommes les premiers. Montée rapide jusqu'au pied de Pravouta où nous laissons la famille B filer vers le Giclard. Nous on va tracer la SW de Pravouta et ensuite remontée sur le Bec Charvet. Grosse descente en bonne poudre jusqu'au téléski. Je me dévoue pour montrer le chemin et dénicher les branches enfouies... On dira ça comme ça :lol:. Remontée au Bec Charvet assez soutenue au départ puis doucement bien calmé par une trace sanglier dans les bois. Choix des traceurs de la veille pour éviter les pentes "douteuses". Bien d'accord avec ce choix même si assez technique voir trop pour certains. Seuls au sommet, il y a seulement 2 traces dans la N. Cool ça tombe bien. Dans les bois c'est limite overdose de poudreuse. Il y a jusqu'à 80cm par endroits. Quasi impossible de tourner malgré la pente ! Sur la fin par contre c'est un peu chaud car il n'y a plus de sous-couche... Ca chatouille bien les semelles. Remontée express au col du Coq où on avale un petit sandwich. On croise Bern et Marie qui promènent les caniches.

Puis les sages rentrent à la maison pendant que les affamés remontent à Pravouta pour faire une dernière descente en E cette fois-ci. D'ailleurs elle se fait dans une tempête de neige qui va en poser 5cm en même pas 15 minutes. Ce coup ci on en a assez, sauf l'Oursonne qui en redemande encore... Mais on ne se laisse pas attendrir malgré toutes les propositions avouables et non-avouables qu'elle aura avancé :lol:.



Jeudi 27 mars : Charmant Som

Participants : Moms et Squal


Ce jeudi il reste encore de la bonne neige. Par contre un impératif m'oblige à ne pas aller trop loin pour rentrer "tôt". Moms est comme moi. Alors nous voilà partis pour ce Charmant Som. Le rendez-vous est au col de Vence où l'on est accueillis par une tempête de giboulées... Ah ben c'est pas cool, on voyait pas les éclaircies comme ça :roll:. Tant pis on monte et on verra bien.
Aux Cottaves on part dans une brouillasse bien humide et chaude. Grosse suée pour la montée. On sent bien le soleil pas très loin au-dessus. Au sommet, toujours pas d'éclaircies en vue.
On file quand même vers le couloir NW. Mais gros doute sur le départ... Avec le brouillard je doute un peu et 2 autres gars sont en train de galérer aussi. Ca ne nous fait pas trop envie, et on remonte au sommet prêt à signer le but. On a du mal et c'est dingue comme on n'arrive pas à se résigner à prendre un but... Finalement une trouée nous permet de voir le couloir comme il faut et pas la peine de se regarder avec le Moms, on est déjà partis dedans.
Par contre c'est avec stupeur que l'on voit que Mathieu et son compagnon d'infortune sont partis du mauvais côté de l'arête et son donc au dessus de grosse barres dans un pente merdique. On attend de voir qu'ils soient sortis du pétrin pour partir dans le couloir. Dingue plus une seul trace de la veille... Le vallon pour nous tout seuls avec facilement 100cm de poudre au fond....

Il est trop tard pour que l'on file vers l'If qui était un vieux plan qui attendait ces conditions ! Tant pis on reviendra. La remontée au Charmant Som est un peu chaude et le couloir physique avec cette neige. On file rapidement et retrouvons les Cottaves avec une bonne poudre gorgée d'eau :ill:. Au passage on croise Titeuf qui monte avec un bel objet en bois sur son sac !!! Dis donc t'irais pas vers l'If toi :wink: :P .

Bref bonne journée même si on n'a pas pu faire la totale.


Samedi 29 mars : Selle de la Lavoire

Participants : M-Ci, LeCed, Lutcho, Pat et Squal


Pour ce énième jour de mars où la poudreuse est au rendez-vous, je motive mon Ced et surtout M-Ci pour leur vendre un plan sauvage avec poudre.
Ca fait un moment que je veux aller faire un tour dans ce vallon du Bacheux tant évité... Paraît que l'approche est merdique. Alors faut aller voir.

Le plan est aussi basé sur la sécurité car la veille aux Vallorins, mauvaise aventure pour le groupe de Jean et David :(. Donc la Selle de la Lavoire est une course tranquille et au cas où, le Pic de la Lavoire sera au menu.
Avec plaisir le matin, Ced me dit que Lutcho qui sort de garde et Pat nous rejoignent. Grande chance, on chausse à la voiture à 1050m ! Un peu tendu tout de même si c'est un plan galère dans la forêt... Car M-Ci risque de m'en vouloir à vie. Mais que nenni, si on suit bien le chemin c'est une piste quasi tout le long dans la forêt et ensuite un chemin facile. Seul bémol, ce sont les pentes S sous lesquelles on passe et où il ne faut pas trop traîner car ça purge gros. Mais voie de secours en rive droite si nécessaire.

Lutcho et Pat nous rejoignent juste sous le chalet du Bacheux. Après une traversée aérienne de la rivière, c'est Lutcho qui se colle à la trace. Moi j'en profite pour monter un âne mort sous chaque ski :evil:. Heureusement on a des peaux de rechange. Le couloir N sous le Pic nous fait de l'oeil, mais après une courte tentative on lâche l'affiare. Pente plus que douteuse. Allez pas grave on file à la Selle et on se régale ensuite dans cette belle pente. Tellement bonne d'ailleurs que l'on remet ça pour le plaisir. Pas envie de rentrer à la maison de suite. Surtout avec cette neige. Par contre on le paye ensuite car c'est lourdasse de chez lourdasse pour rentrer. Mais bon pas si pire que ça.

Bien bonne journée où comme prévu on a eu de la poudre et on n'a vu personne !


Dimanche 30 mars : Col de la Muzelle

Participants : Marlène, Maud, Al, Jean, Jeff, Tomtom et Squal


Ce dimanche, je me laisse guider par la troupe et sa cheftaine : Marlène. Le principal est de passer un bon moment tous ensemble et profiter. Pour ça je fais confiance aux joyeux drilles qui forment le groupe. J'arrache in xtrémis Maud et son brownie à un plan Mouchillon. Ben oui elle a pas aimé le Coutet la veille et surtout on a besoin d'un dessert aujourd'hui :lol: .

J'étais venu à la Muzelle en été, et il me semble bien me souvenir que le col de la Muzelle est une bonne bavante depuis Bourg d'Arud... D'ailleurs une autre piste aurait dû nous mettre la puce à l'oreille, le topo n'existe pas sur Skitour !?! Bizarre, serait-ce encore un "plan secret" :lol:. Bref on s'en fiche on verra bien.

Comme prévu on attaque par un court portage. On pensait à 300m de D+ max et finalement c'est plus du double auquel on a le droit. De plus le chemin passe son temps à monter est descendre... Hyper efficace quoi :P. Bref une fois les skis au pieds, on a le droit à une belle traversée pour rejoindre le verrou qui garde le lac et le refuge. La montée par le sentier d'été est plus que technique... Pour un 3.1, on a un bon passage à 50° à la montée... Alors faut pas se gaufrer. Surtout que le vent prévu est bien là. Et surtout il souffle fort.

Le passage raide est négocié chacun à sa guise. Pour ma part ce sera à pied au prix d'un bon brassage qui a failli avoir raison de moi. La sortie au soleil et l'imminence du casse-croûte nous donne les ailes pour gagner le refuge où l'on pose le camp avant l'attaque finale du col. C'est dingue car une fois les bons produits sortis des sacs, plus le temps avance et plus le col s'éloigne... Jusqu'à ce que le temps devienne bien trop dangereux pour prendre le risque d'y aller. C'est donc avec résignation (et quelques bouteilles de vins plus tard :oops:) que nous signons le but.

Bref une descente assez rapide par le déversoir du lac et rapidement on met les skis sur le sac pour finir les 650m de D- à pied :ill: . Certes ce n'est pas la sortie rentabilité de l'année, mais c'est une des meilleure au niveau convivialité !

Commentaires

» Par Zigual, le mardi 22 Avril 2008 à 06:30

"Mais on ne se laisse pas attendrir malgré toutes les propositions avouables et non-avouables qu'elle aura avancé"

C'est fou tout ce que peut nous faire dire la poudre :lol:

Sinon pas si pire ce mois de mars !

» Par sanfroic, le mercredi 23 Avril 2008 à 13:30

Volvo est suèdois et non norvègien :wink:

» Par zigual, le samedi 07 Juin 2008 à 20:53

Bon ça y est, Feu le blog de Squal ? :(

» Par cecile, le mercredi 02 Juillet 2008 à 15:30

Mais c'est quoi ce blog tout mort?? Mais que fait la modération??? C'est lamentable, toufoulekan.. ;-)))

Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.



Ce billet a été lu 3860 fois


Le blog de Squal est propulsé par Skitour