Skitour > Blogs > rob's blog > Alpi > Stage alpinisme à la Bérarde.


Yann au paravalanche dans un 6a bien gazeux!

Belle vue sur l'ailefroide dans la montée en refuge... A quand le glacier long en bobsleigh? ^^

Vue matinale sur les bans et le gioberney

Lever de soleil sur les rouies

Belle vue sur l'arête de coste-rouge, ça fait envie!

Alain voudrait-il faire un geste désespéré? P'tet qu'on va pas assez vite? ^^

En plein bourinnage à la Lavey

La belle arête des papillons vue du lac des Berches

Dans l'arête

La grotte de glace

Le couloir de descente, en rouge, la glissade

Stage alpinisme à la Bérarde.

Par rob, le mardi 18 Juillet 2006 à 13:16 :: Alpi :: rss

Pour la troisième année consécutive, j'ai la chance de partir une semaine à la bérarde avec Montagnes De La Terre, histoire d'améliorer un peu mon autonomie alpinistique.
Au programme: une semaine avec un groupe de 4 jeunes de 15 à 17 ans, et un guide - Alain Gendarme cette fois encore- , pour apprendre les techniques de neige et de rocher en situation, ainsi que la gestion d'une course.
Enfin, ça, c'est sur le catalogue, on peut rajouter: Une bonne dose de rigolade, de conneries, de p'tites galères, de la bouffe à foison, et tout ça avec des gens supers...

Dimanche 9 juillet, Grande voie au Paravalanche et début du stage

Le stage débute à 18h au centre CAF de la bérarde, mais pas de grasse mat pour moi ce jour... On a prévu avec Yann d'aller faire une grande voie au Paravalanche, au dessus de la route de la bérarde.
Au programme, l'enchainement de la 1ere partie de Paravent et de la fin de Para 2000, c'est à dire 8 longueurs, dont 6 en 6a/6a+/6b.
L'approche est tranquille, a peu prés 1 mn de la voiture à la voie :happy:
Yann part en tête dans la première longueur, annoncée 5+, d'en bas ça a pas l'air horrible... En fait, ça doit l'être... Il renonce à la troisième dégaine, comme aux griffes de l'ours... Ca commence bien tiens! :P
Excuse officielle: Les chaussons qui font mal, il peut pas se servir de ses pieds.
Excuse officieuse: Le pas est pas facile, et la dégaine du dessus est loin... Un débinage en régle quoi! P'tit mental! :P
Mais bon, c'est pas encore le but, y reste le rob :D
N'empeche, j'ai pas fait le malin! Pas facile comme echauffement, et le pas est trés obligatoire! Mais, ca passe! Le reste de la voie se passe sans autres problèmes, dans de belles dalles fines, et quelques pas plus raides. J'avoue par contre une petite débinerie dans le 6b, j'ai un peu utilisé la dégaine :happy:
La descente est un peu plus loosistique: le 1er rappel frotte sur un bombé==> 10 mn a tirer comme des brutes pour le ravaler...
Les deux suivants se passent bien, mais dans le dernier rappel, la corde à la bonne idée d'aller se coincer sur une racine à 10 bons mètres du sol, résultat: un p'tit pas d'escalade en solo, et quelques frayeurs pour ma pomme en allant le décoincer...
De retour à la voiture aprés une marche exténuante d'au moins deux minutes (2 fois plus longue que l'approche!!!), petit pique-nique bucolique au bord de la route.
Puis Yann me largue au centre CAF où je fais la connaissance de Victor, Alexandre et Nicolas, avec qui je ferais le stage.
On rencontre le guide, Alain, puis on bouffe, assez tôt car dimanche 9, c'est jour de match!

France-Italie, ou THE évenement de l'été à la bérarde...

Pas grand chose à dire, ci ce n'est que d'une part, je n'avais jamais vu une aussi grande concentration de gens à la bérarde (au moins 40 personnes! :happy:), que les supporters sont des spécimens beaucoup plus interressants que le match ( "faute! penalty! obstruction!! pénalty!..."), et que celui-ci était vraiment bien ridicule! :happy:

Lundi 10, début du stage

1er jour de stage classique, levé pas trop tôt, petite séance grimpe/manip à l'ecole d'escalade de la Maye, suivie d'une aprem à la grande rochaille dans une voie de 3 longueurs.
L'occasion quand meme de faire un peu d'artif dans une 6c plus dure que prévue ( Et c'est le but!!!), et de me débiner pour la longueur de 6b de l'aprém... Une journée normale quoi :D
L'occasion surtout de gagner le titre de "morfale et de finisseur de plats" du groupe, le soir, avec 1/2 plat de lasagnes et 1/2 plat de riz :happy: D'ailleurs, je vais vaillament conserver mon titre toute la semaine, la concurrence est dépassée :happy:
Le programme des deux prochains jours est établie en fin d'aprem: bloc et montée à temple-écrins le mardi, et arête sud du Pic Coolidge le lendemain. Je suis chargé avec Nicolas de préparer la course (réservation, itinéraire et matos).

Mardi 11, bloc et montée à Temple-écrins

Aprés une bonne nuit de sommeil, et un gros petit-déj, c'est parti pour 3 bonnes heures de bloc en face du centre. Echauffement en douceur, puis c'est parti pour quelques beaux problémes à doigts, puis deux traversées hors-norme: une où les mains sont interdites, tout ce fait en placements ou en blocages de tête! , et l'autre trés physique, dans une sorte de grotte formée par l'empilement des blocs. Le passage clé est en coincements de poignets bien douloureux!
Une fois la peau des doigts bien entamée, on rentre pour préparer les sacs et manger, puis c'est parti pour le refuge!
La montée est agréable, bien que trés chaude, et personne ne traine trop.
Le repas est excellent, et encore une fois, je me charge de finir les plats... C'est trop boooooon!!!

Mercredi 12, arête sud du Pic Coolidge.

3h55, j'entend les gens qui préparent leur sac: "mais qu'est-ce qu'ils foutent, le gardien est pas encore passé!"... "Bah ouai, il avait oublier de se réveiller j'crois" :happy:
C'est la 1ere fois que je vois des gens réveiller le gardien! Trop bon! :happy:
Aprés ce reveil hors du commun, déjeuner et préparation rapide, en effet, on veut absolument partir avant le groupe de 18 belges! Malheuresement, c'est raté, on partira finalement 2 mn aprés eux...
Mais leur rythme n'étant pas trés élevé, on réussi quand meme à les doubler sur la morraine avant le col du temple, et aprés un p'tit bout de neige, on arrive au col parmis les premiers... Je fais cordée avec Victor, Alex et Nico sont ensembles derrière, et Alain ouvre la marche.
Aprés le col, on traverse une grande vire rocheuse, puis l'on suit un systéme de couloirs/vires faciles jusqu'à un plateau neigeux où l'on rechausse les crampons.
La pente de neige est en supers conditions, et nous voila vite sur l'arête. Un peu de marche en crampons, une traversée merdique en neige/glace, et c'est déjà l'antécime, puis 2 mn aprés, le sommet!
Une course trés sympa, sans passages durs, mais assez soutenue. En plus, la vue est sublime sur l'Ailefroide et les Ecrins! Et puis, cette fois, j'ai même pas fait le boulet! :P
Descente jusqu'à la Bérarde par le même itinéraire, pas de soucis.

Jeudi 13, montée à la Lavey et bloc

Départ vers 10h du parking de Champforent en direction de la Lavey, pour aller faire L'arête des papillons le lendemain, une course ouverte par Alain et des collégues en 1982 dans les contreforts de l'aiguille d'entre pierroux. (topo)
Montée pas trop rapide, on a encore la course de la veille dans les pattes...
On passe l'aprem à faire du bloc et des flechettes, puis vient le moment tant attendu, le repas!:P En effet, la Lavey est un des meilleurs ( si ce n'est LE) refuges question bouffe... Bah, j'vais pas être deçu !Au menu, une bonne soupe, du Tandori ( tandouri? un truc népalais...) avec de la polenta, et de la charlotte aux framboises! C'est booooon ça!!!! Du coup, j'ai encore finie les plats :P :D

Vendredi 14, Arête des Papillons et bivouac foiré...

Départ du refuge à 6h, dur dur à démarrer, j'ai du trop bouffer la veille :happy:
Aprés 1h15 d'approche, petite pause au lac des berches avec une vue royale sur l'arête, puis c'est reparti pour les 100 derniers métres d'approche.
Je m'encorde de nouveau avec Victor, et je passe en tête car il ne se sent pas trop. La 1ere moitié se passe bien, personne ne fait le boulet et on va plutôt vite, jusqu'à ce que la corde décide de se coincer entre moi et Victor, dans un passage un peu merdique. Du coup, on perd 5 minutes à la décoincer, et le début des nimperies est lancé... 100 m plus loin, Victor perd son piolet, et je me retrouve en plein milieu d'une dalle merdique à attendre qu'il le récupère... C'est à mon tour de faire le boulet 2 mn plus tard, quand j'escalade un gendarme qu'il fallait contourner... Encore 5 bonnes minutes de perdues... Finalement on arrive un peu aprés les autres en haut du couloir pour la pause pique-nique...
La descente emprunte un grand couloir de neige à 30/35°, avec des passages à 40°. On tire un rappel de 40m, puis Alain nous fait découvrir une grotte entre le rocher et le couloir, tout en glace. Magnifique! Ensuite, on descend en corde tendue, d'abord en crampons, puis sans, car la neige est molle.
Bien sur, fallait s'y attendre, arrivé aux 2/3 du couloir.... C'est la chute!
Victor zippe sur la neige et pars sur les fesses, mais comme on est bien tendue, j'arrive à l'arreter... Seulement, la neige est molle, et mes marches cassent... Je pars à mon tour en glissade, tape dans Victor, et c'est partie pour 40 mètres de glissade à une bonne vitesse... Heuresement, j'ai déjà glissé cet hiver, et je sais comment m'areter, je plante le piolet, les talons, et je réussi à areter Victor...
Au final, plus de peur que de mal, j'ai un peu tapé les fesses sur des p'tits cailloux, mais ce n'est rien, Victor a laissé son piolet 10 mètres plus haut, mais n'a rien non plus... Et je suis même content d'avoir fait cette glissade car il est beaucoup plus instructif de se mettre une ratasse en conditions réelles dans un coin pas trop expo que de le faire en école de neige... En école de neige, tout est faussé car d'une part la fatigue n'est pas présente, la tension non plus, et d'autre part, on sait que l'on va tomber, donc il n'y a pas de réflexes en jeux...
En tout cas, ça m'aura appris pas mal de choses:
- On part facilement, et on prend vite de la vitesse...
- Toujours bien tendre la corde!! (même si là ça n'a pas suffit)
- Ne pas planter directement la lame du piolet, Victor l'a perdu en faisant ça...
- Toujours lever les fesses quand y'a des cailloux! :happy:

Aprés ce petit tour de tobogan, retour au refuge, puis descente vers le parking. Comme on est descendu en meme temps qu'un groupe de militaires qui couraient, j'ai fait mon Jip (sauf qu'ils avaient pas de vélos ... :happy:) et j'ai réussi à arriver avant eux au parking, en moins d'une heure, mais agonisant...
Le soir, on devait bivouaquer à la Maye, mais le temps n'était pas d'accord...
Du coup, on a squatté un local (le centre était plein...), et on a fait l'attraction du soir en mangeant dehors, sous un parasol pour s'abriter de la pluie... Le mieux étant quand on a eu des glaces au dessert... Alors qu'il faisait bien froid...:happy:

Samedi 15, fin du stage

Un peu embrumés par une folle partie de fléchette la vieille, on part quand même vers la Maye, dans la voie qu'on devait faire la veille pour bivouaquer.. 7 belles longueurs en dalle, tranquillou, puis l'on retourne au centre pour manger. On a même le droit à un beau spectacle en live pendant le repas: un mec qui galére en face, dans la Grande Rochaille, pendant 35 mn...
Puis tout le monde part, petit à petit...

Bilan et Best-Off du stage

Un trés bon stage, comme toujours, avec une ambiance au top. Les courses étaient classes et ont été réalisées en quasi autonomie, sous l'oeil d'Alain, ce qui nous a permis de progresser pas mal...
Et surtout, de grand moment de rigolade:
- Quand j'ai failli tuer une suisse à la Lavey, en jouant au frisbee
(2 mains gauches...)
- Quand j'ai inventé la "cotation bouffe" au Coolidge, cotation qui va de I à IV, et qui prend en compte la bouffe au refuge et pendant la course (belles plates-formes, confort et vue du sommet...). Ca donne II/III pour le Coolidge, car le sommet est un peu étroit, et Iv+ pour les papillons, avec la Lavey qui reste La reference... :P
- Quand Alain nous a parlé de son projet de "Concours Internationale de Mascottes", qu'il a organisé avec les gardiens de la Lavey, et dont je reparlerais surement plus tard...
-Quand on a eu une table de profs et de médecins derriére nous à la Bérarde, et qu'ils sortaient des énormités toutes les 3s. Morceaux choisis:
"la typologie est un critére, mais est elle objective??" ; "Une collégue urgentiste m'a donné des stastistique sur les morts en montagne, 96% viennent de Lyon, Paris ou Marseille ..." et " Les groupes jeunes du CAF, en refuge, ils sont horribles! Ils sont en terrain conquis!" Ainsi que de multiples débats politiques, mais au bout d'une demi heure, ils ont parlé bas, car ils se sont aperçus qu'on les écoutait.... :happy:

Ainsi que des tas d'autres délires... Un bon stage quoi! :D
Rob

Commentaires

» Par Docteur Bruno, le jeudi 20 Juillet 2006 à 21:34

Sympa ta semaine et puis ça me replonge dans l'ambiance de la Bérarde que j'ai beaucoup fréquentée il y a 15 ans déja !!!

» Par Stef, le jeudi 20 Juillet 2006 à 21:52

Idem Doc Bruno,
J'ai l'impression de re-vivre mes premières expériences en Oisans, il y a .... 10 ans !
Profites en un MAX !!!!

» Par Sonic, le vendredi 21 Juillet 2006 à 16:04

Pareil j'ai l'impression de revivre mes expériences d'il y a 20 ans.
Sinon, c'est pas facile de tenir debout sur ses pieds quand on n'a pas de skis...
Allez passe un bon mois d'août et on se prévoit quelques escalades précaires au mois de septembre agrémentées de quelques photos du pakistan...
Aurel

ps:Ah oui pour la cotation Bouffe je prooserait bien une extension des cotations pour les gros gabarits...
A voir ensuite les classes à retenir...
Moi je suis dans le 9
la bise

» Par rob, le lundi 24 Juillet 2006 à 17:08

@doc Bruno: C'est magique la Bérarde... J'men lasse pas :D

@Steph: C'est clair que j'en profite un max, c'est toujours inoubliable les débuts...

@Sonic:C'est surtout pas facile de tenir sur ses pieds quand on est un Bonnet!:happy:
Quand aux escalades précaires de Septembre, ne t'inquiéte pas, j'ai pleins de bonnes idées, tu vas adorer :happy: Prépare toi une bonne dose de courage et une bonne poignée :happy:
Pour la cot'bouffe, c'est indépendant de l'apetit, c'est juste le "contexte", sinon, j'serais hors catégorie ! :D

» Par Lucie, le mardi 25 Juillet 2006 à 19:08

Tandouri...Non mais je rêve!!!C'est tandOri et puis ça viens pas direct du nepal mais de l'inde ispice d'inculte !!!!(bon d'accord c'est juste à coté...).Bon,c'est le seul commentaire "utile":P que j'ai pu caser étant totalement inculte sur le plan alpinisme.

» Par Yann, le mardi 25 Juillet 2006 à 20:21

Ben c'est qui Lucie?? :lol:

» Par rob, le mardi 25 Juillet 2006 à 22:09

C'est bizarre, mais j'me doutais que ça allait charrier...:roll:
M'enfin j'ai l'habitude :happy:
En plus, j'aurais aussi des trucs à dire!:lol:

» Par ... " Le alain "., le mercredi 14 Novembre 2007 à 21:53

En faisant un peu de mécanique sur ma tondeuse; un gros flash et paf ( le chien ) je tombe par le plus grand des zazards sur ce site... Sympa... continu et peu etre à bientôt............. à la bééééérrrrraaaaaaadddddeeee.


Ce billet a été lu 4603 fois


rob's blog est propulsé par Skitour