Skitour > Blogs > Skitour underground : Le blog de la modération > Vie du site > François


Cet automne, avec Philippe (Pamir)

Aiguille d'Olan (été 2007, avec toi à l'éperon central) Skiée le 05 mai 2009

Ensemble à La Lauzière. Tu te souviens Mon Frère comme c'était beau?

A la Grande Moucherolle

François

Pic Ouest des Combeynots (16/11/2008) : une journée inoubliable en ta compagnie. Merci pour tout François. Guillaume

Brèche de Charrière 4 avril 2009

Aiguille des Marmes 18 mars 2009

Bec du Canard, devant l’aiguille de l’Olan, il y a un an 4 mai 2008

Face nord-ouest de l’Obiou 22 mars 2009

Oisans, ensemble.

Voilà, c'est tout Lui.

Mars 2008

Jour de l'An 2009

été 2007: Pointe Thorant

Aout 2008

Arvi

Col d'Entre Pierroux (26/7/08)

Dent du Pra (28/12/08)

Pas étoupe (28/2/08), avant d'aller bosser

Via ferrata de la Bastille (3/7/09)

Septembre 2007. Enchaînement cheminée du petit Obiou et Obiou par la voie des Chatières. Un "terrain d'aventure" comme tu les aimais tant. Mickaël

Dièdre Candau, Soreiller (après l'éperon nord de la pointe d'Amont)

François

Lors de nos nombreuses escapades, hiver 2008

Ensemble, le ski devenait magie

13 décembre 2008

ton premier 3.3, le 13 février 2009

Le jour de tes 45 ans

Ta trilogie (la face nord à skis, ton survol de la Meije et notre traversée)

1 mai 2006

Au fond du vallon des Etages

Moucherotte

Avec les vieux bâtons en bois de Venosc

Les lys de Venosc que nous avions pris sous les Perrons.

Une immense pensée des Alpes du Sud

Tadjikistan

Lourd le sac, hein? Mais quel voyage avec Philippe!

François et Philippe

Altitude: > 6500 m

Oisans

Montée au couloir Jusson le 12/03/09

Descente du couloir Jusson le 12/03/09

1991: au dessus de la Meije !

17 ans plus tard, ce fut cette fois à skis

Quel talent... Même sans les skis

Rêveur et solitaire

MERCI à Vous

L'Etret - 2009

Obiou

Dent Parrachée

Pointe des Cerces

Cotopaxi

Mongolie

Galapagos

Mongolie

La Lavey

François

Par [Modération], le dimanche 17 Mai 2009 à 22:07 :: Vie du site :: rss

Mon Frère est parti vers d'autres cieux bien plus hauts nous laissant avec notre immense tristesse.

Fanfoué. Depuis le 13 décembre 1963, nous nous sommes jamais quittés. Fait mille choses ensemble: les pires bêtises et les plus belles des inventions.

Je pense immensément à toi.

Pierre Biju-Duval

Les obsèques auront lieu en l'église de Venosc le vendredi 22 mai à 15 h.

[Message de la modération] N'hésitez pas à laisser votre message de soutien, ni à nous transmettre vos photos pour que nous les publions.

Commentaires

» Par Toz, le lundi 18 Mai 2009 à 05:30

je suivais tes courses magnifiques avec beaucoup d'admiration comme les corridors à la Meije l'année dernière ou la face N de l'Aiguille de l'Olan très récemment. nous nous sommes croisés 2 fois en montagne et dernièrement après ton enchainement Rosiere - Petit Armet W avec Ti Bougnat. nous perdons un Monsieur de la montagne dont le talent n'avait d'égal que l'humilité et la modestie.
mes condoléances à la famille et une pensée particulière pour Pierrot

» Par Oliver05, le lundi 18 Mai 2009 à 06:41

Condoléances sincères.

» Par Phil'Ô, le lundi 18 Mai 2009 à 06:51

Quelle tristesse !

Malheureusement, c'est encore plus dur pour ceux qui restent. Alors beaucoup de courage pour surmonter cette terrible épreuve à tous ses proches, à commencer par toi Pierre.

Très sincères condoléances.

» Par jérôme dauvergne, le lundi 18 Mai 2009 à 07:34

on ne se connaissait pas, mais c'est avec tristesse que j'apprends la nouvelle... condoléances sincères à l'entourage.

» Par Zigual, le lundi 18 Mai 2009 à 07:53

Je reste sans voix devant une si triste nouvelle...

Toutes mes condoléances aux proches et à Pierrot.

» Par ManuPak, le lundi 18 Mai 2009 à 08:00

Bien triste Dimanche que celui de la dernière course de ce grand rêveur des cîmes, humble et intrépide.
Toute mon amitié et mon soutien à mon Pierrot.

» Par jean, le lundi 18 Mai 2009 à 08:48

Mais c'est quoi ça???
Je reste sans voix....
Toutes mes condoléances à la famille et surtout à son frère, Pierrot.

» Par MLF, le lundi 18 Mai 2009 à 08:54

François,
je ne te connaissais pas personellement, mis à part dans tes comptes rendu sur Skitour, mais nous nous croisions souvent à quelques jours d'intervalles sur des itinéraires que l'on affectionnait l'un comme l'autre et plus particulièrement les Ecrins.
J'ai buté au Col du Diable il y a quelques semaines, et lorsque que tu y étais hier, je pensais à toi, car j'était aux Corridors à la Meije et je me remémorais ton compte rendu de cette sortie. Du sommet, j'avais une vue imprenable sur le Diable, à la fois attrayant, mais ce matin en voyant que t'es resté dedans, je ne le vois plus de la même façon... Une pensée pour tes proches.

» Par Anne-Cé et Yann, le lundi 18 Mai 2009 à 08:54

C'est trop triste, avec Anne-Cé on a les larmes à l'œil.

François semblait tellement bien dans son élément, il paraissait vraiment maîtriser son sujet et savoir ce qu'il faisait. On l'avait croisé avec Toz en bas de l'Armet, rencontre vraiment sympa qui nous a donné l'envie de plus le connaître. Pierrot ton frangin est un grand bonhomme et son départ va créer un grand vide pour beaucoup. C'est trop dur...

Toutes nos condoléances et notre soutien à Pierrot et aux proches de François

» Par Tomtom, le lundi 18 Mai 2009 à 08:56

Toutes mes pensées à toi son frère, Pierrot, mais aussi à ses proches et compagnons du jour qui l'ont vu partir.

» Par LAL, le lundi 18 Mai 2009 à 09:05

Quelle terrible nouvelle !
Comme beaucoup, je suivais avec beaucoup de plaisir les aventures de François. De toute évidence, un garçon dont le talent n'avait d'égal que son humilité.
Bon courage à tous son entourage
Lionel Allemand

» Par JB de Miscault, le lundi 18 Mai 2009 à 09:07

François,
Tu m'avais marqué par le calme et douceur qui émanait de toi. C'est aussi avec calme et douceur que tu abordais la montagne à un niveau pourtant que peu peuvent atteindre. Je me souviens avec quelle sérénité tu m'avais tiré d'un mauvais pas l'année dernière, et avec quelle modestie tu l'avais évoqué quand j'avais voulu te remercier!
Tu nous manqueras François, et tes superbes sorties aussi.
Toutes mes pensées vont à Pierre et sa famille.

» Par Philippe Bocquet, le lundi 18 Mai 2009 à 09:08

Des récits de courses qui faisaient rêver : où la passion de la montagne, transparaissait toujours. On a perdu un grand montagnard !
Sincères condoléances à toute sa famille

» Par Louis Grenet, le lundi 18 Mai 2009 à 09:12

Il m'est impossible de trouver mes mots, j'utilise ceux de Saint-Augustin :

"L’amour ne disparaît jamais, la mort n’est rien.
Je suis seulement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi, tu es toi.
Ce que nous étions l’un pour l’autre,
nous le sommes toujours.

Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné.
Parle-moi comme tu l’as toujours fait.
N’emploie pas un ton différent,
ne prends pas un air solennel ou triste.
Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Prie, souris, pense à moi. Prie pour moi,
que mon nom soit prononcé à la maison
comme il l’a toujours été,
sans emphase d’aucune sorte,
sans une trace d’ombre.

La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié.
Elle est ce qu’elle a toujours été,
Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée
simplement parce que je suis hors de ta vie…
Je t’attends, je ne suis pas loin,
juste de l’autre côté du chemin.
Tu vois, tout est bien."



Pierre, sa soeur, son frère, son papa et sa maman, je pense très fort à vous.

Louis

» Par Xavier et Fumiko, le lundi 18 Mai 2009 à 09:16

Nous sommes très tristes. La nouvelle annoncée par PY a mis un certain temps à devenir réalité. Ensuite les images passées commencent à se succéder. Nous pensons beaucoup à vous deux.
Très sincères condoléances.
Xavier & fumiko

» Par XAG, le lundi 18 Mai 2009 à 09:58

On s'était rencontré par hasard, en aout 2007, en partance pour le sangle des Arches, avec Eric et mon frère, à la carte imprimée tu avais engagé la conversation, nous avions passé la journée ensemble. Plus tard, tu nous fileras des infos sur le Vaccivier oriental, on se croisera à ton taf où on évoquait la fin de saison dernière.

Peu de rencontres, mais ma peine est profonde, je n'oublierais pas ton sourire, ta gentillesse, ton humilité et l'engagement de tes sorties.

Mes sincères condoléances à tes proches, en particulier tes frères Pierre et Jérôme.

» Par Manu Abelé, le lundi 18 Mai 2009 à 09:59

François,
je ne te connaissais qu'a travers quelques échanges de mails et de commentaires, et pourtant que le coup est rude...
Pensées aux proches.
Manu

» Par christophe guier, le lundi 18 Mai 2009 à 10:02

que de vide, que de pertes cette année, je ne peut que partager la peine de tes proches et ça me semble bien faible face au cataclysme de ta disparition.
au revoir, Christophe

» Par Ses Collègues, le lundi 18 Mai 2009 à 10:04

Dans le service où il travaillait, tout le monde pleure !
Particulièrement, ceux qui ont eu la chance de partir en rando avec lui. Je crois que nous étions très fiers de le connaître et d’avoir pu randonner avec lui, mais aussi souvent heureux le lundi matin, de le retrouver « sain et sauf ». Ce ne fut pas le cas cette fois-ci.
Ses exploits et son humilité continueront à nous étonner, voire à nous émerveiller. François aimait aussi rire de nos blagues de potaches et inventait de nombreux calembours. Nous les regrettons déjà.

Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et ses proches.

» Par Manu Arras, le lundi 18 Mai 2009 à 10:14

Tu as marqué ces lieux, tu as marqué nos vies, tu restes avec nous.

» Par Génépy 04, le lundi 18 Mai 2009 à 10:19

Très très triste nouvelle.
On lisait ses exploits avec admiration, ces lignes tracées toujours esthétiques..
Sincères condoléances à ses proches à la famille dont le nom est connu jusque dans le departement du 04 ainsi que dans des belles voies de la haute ubaye

» Par Clément Pernet, le lundi 18 Mai 2009 à 10:19

Un grand bonhomme s'en va. Quelle choc et quelle tristesse d'apprendre cette nouvelle, alors qu'on évoquait justement encore hier la modestie et la simplicité qui accompagnait son grand talent.
Toutes mes pensées pour ses proches et ceux qui l'ont vu partir.

» Par rob, le lundi 18 Mai 2009 à 10:40

Je ne le connaissais que par skitour, mais pourtant sa gentillesse m'a marqué...
C'est vraiment trop con...
Courage à toi pierrot, ainsi qu'à ta famille.

» Par Bruno Grenet, le lundi 18 Mai 2009 à 10:43

François, je t'avais croisé une fois en montagne, mais j'avais aussi beaucoup entendu parlé de toi par Louis, JB et les autres. Ton départ est dur.

Courage à Pierrot et au reste de la famille.

» Par henyan, le lundi 18 Mai 2009 à 10:50

Salut Pierrot,
un skieur alpiniste d'exception symbolisait Francois
Toutes mes pensées à toi et ta famille

» Par neigerome, le lundi 18 Mai 2009 à 10:58

Je reste sans voix à cette triste nouvelle...
quelque temps après mon inscription sur skitour, j'ai suivi les récits de course du personnage François.
Esthétisme, engagement, innovation et détente malgré le niveau des courses réalisées.
Forcément l'envie de partager avec lui une course s'est forgé dans mon esprit et quelle bonheur d'avoir pu le vivre. D'autres projets bouillonnaient dans sa tête et son regard ne cessait de chercher les lignes idéales dans les montagnes environnantes.
Tout ces éléments que les journaux vantent en parlant des plus grands alpinistes ou skieurs de l'extrême.....
Il fait partie pour moi de ceux là tout en ayant une dimension "humaine".
Poursuis ta ligne si gracieuse dans cet élément cristallin si doux...

» Par Al., le lundi 18 Mai 2009 à 11:18

encore un grand qui s'en va
merci pour toutes ces magnifiques aventures que je suivais assidument
mes pensées à ceux qui restent

» Par Nicolas Mossière, le lundi 18 Mai 2009 à 11:49

nous avions échangé plusieurs fois par mail, toujours précis dans tes infos j' avais pu skier le vaccivier oriental dans des conditions de rêve.Le milieu du ski extrême grenoblois perd un très fort personnage.
Pensées et soutien à ta famille et proches.

» Par Guillaume Dargaud, le lundi 18 Mai 2009 à 11:51

L'hommage que je préfère c'est de regarder son impressionnant palmarès, de lire ses sorties et de regarder ses photos.

» Par jean-pal B, le lundi 18 Mai 2009 à 11:55

trés // trop triste nouvelle qui nous laisse sans voix
merci François pour tous ces commentaires le lundi au bureau
Toutes mes condoléances a la famille et surtout a Jérôme et Pierrot

» Par Henrinours, le lundi 18 Mai 2009 à 12:13

Il y avait un Biju-Duval guide et parapentiste extrêmement sympathique au camp d'été du CAF GO à Barèges il y a quelques années, avec une copine également parapentiste et tout aussi sympathique, osthéo, qui m'avais remis ma rotule en place. Je ne sais plus si c'était lui ou son frère Pierre, mais quoi qu'il en soit toutes mes condoléances et ma sympathie à celles et ceux qui restent.

» Par bertrand .R., le lundi 18 Mai 2009 à 12:24

Je viens de lire la nouvelle, celà me semble pourtant tellement invraisemblable, tant la montagne était ton élément. On ne se connaissait pas, pourtant ta disparition me marque profondément. Condoléance et courage pour tout ceux qui restent.

» Par Emmanuel Combeaux, le lundi 18 Mai 2009 à 12:52

Année 89 ou 90. Pierre et son frère étaient au Gioberney. François avait décollé au dessus du refuge avant de survoler le Sirac, les Bans puis les Rouies avant de se poser à St Christophe... Impressionnant pour l'époque et impressionné!!!
Chapeau bas pour ce maître de la discrétion!
Il va manquer...
Pensées à Pierre et ses proches.

» Par manu38, le lundi 18 Mai 2009 à 13:22

Une bien triste nouvelle. Nous prenions plaisir à découvrir tes sorties et apprécions ta connaissance de la montagne.
Toutes mes pensées vont à ta famille, notamment à Pierre.

» Par Bipbip, le lundi 18 Mai 2009 à 13:35

Merde , je le crois pas ,
on n'avait fait qu'une sortie ensemble , mal terminée pour moi en bas de Barre Noire et tu m'avais réconforté avant l'arrivée des secours .
Je révais en lisant tes CR sur Skitour , impréssionné par les enchainements et la beauté des lignes descendues , en toute discretion et humilité ( comme si ce que tu venais de faire n'avait rien d'extraordinaire ) .
Sincères condoléances a toute ta famille
Eric

» Par friz, le lundi 18 Mai 2009 à 13:36

Adieu François, les deux courses que nous avions partagé avec Olivier et Philippe ont été de merveilleux moments de montagne. Ta disparition est un grand choc.
Mes pensées à Pierre et toute ta famille.

» Par DCM, le lundi 18 Mai 2009 à 13:43

Tu étais d une autre planète, ton humilité, ta gentillesse, ton courage avaient peu d égal.
Tu vas me manquer Francois, mon parrain de couloir,
le gouter chez toi au son de ton piano,
la discussion d un soir,
et surtout ma première descente de couloir resteront de merveilleux moments gravés dans ma mémoire.
Toutes mes condoléances à ta famille.

» Par Greeney, le lundi 18 Mai 2009 à 13:53

Triste nouvelle, je me souviendrai de François comme d'un impressionnant skieur alpiniste dans ses sorties rando que je guettais parfois sur Skitour, mais avant tout comme de quelqu'un que je côtoyais parfois au bureau, très disponible, agréable, très modeste et attachant.
Je pense que désormais là-haut tu as rejoins les grands.
Condoléances à la famille et aux proches.

» Par Fabien, le lundi 18 Mai 2009 à 13:54

j'avais découvert françois, y'a peu de temps grâce à son récit dans la face nord de l'Olan et j'avais laisser un message pour lui dire que j'étais sur le cul de voir que ce genre de descente était réalisable . Même si je ne le connaissait pas du tout , j'ai eu beaucoup de peine ....
Toute mes pensées à la famille.
fabien

» Par Olivia Guerbet, le lundi 18 Mai 2009 à 13:54

Un cousin-adoré, aussi doué en ski extrême qu'en parapente et qu'en piano;Tout extrêmement bien extrêmement modeste et extrêment gentil.Je suis extrêment boulversée et j'envoie toute ma tendresse aux cousins Jérôme et Pierre dont François était si fiers.

» Par François Minarro, le lundi 18 Mai 2009 à 14:16

François, je ne te connaissais que professionnellement, mais force est de consatater à quel point tu pouvais t'investir dans chaque chose. Tes récits de voyage et ta passion me manqueront.
Toutes mes condoléances à la famille et aux proches.

» Par François, le lundi 18 Mai 2009 à 14:45

Cela fait longtemps que je ne t'avais cotoyé, mais je suivais ta quète, admiratif et respectueux . Claire m'a conté qu'a l'issu d'un voyage au Sahara, Hoceini t'a serré longuement la main, très longuement.
Ce touareg avait compris que tu étais différent. Cette différence qui n'appartenait qu'à toi, elle va manquer à beaucoup.
Tu as pris ta derniere gamelle, et là, je n'ai pas pu t'attraper par le col, te déplier, t'ébrouer, et remettre tes skis dans le sens de la piste petit bonhomme au k-way bleu.

» Par fontra, le lundi 18 Mai 2009 à 14:55

Sincères condoléances à Pierrot et à tout ses proches.

» Par Pierre-Yves, le lundi 18 Mai 2009 à 15:02

Au revoir François, vieil ami. J'ai failli dire, à tout à l'heure : le temps est tellement court.
Au moins, dans ce monde détraqué, tu savais révéler l'essentiel : qui le fera, maintenant ?
Je manque de mots, trop de souvenirs, trop tôt, trop dur. Pierre, on est là...

» Par Jérôme Couturier, le lundi 18 Mai 2009 à 15:11

Quelle tristesse de voir partir l'auteur de superbes lignes dont les compte-rendus sobres et humbles faisaient rêver nombre d'entre nous.
Tout mon soutien aux proches.

» Par Anne, le lundi 18 Mai 2009 à 15:23

Toutes mes pensées pour toi, Pierre, pour ce chemin si douloureux qu'il te faut maintenant gravir.
Anne, soeur du Lutin

» Par jean boudet, le lundi 18 Mai 2009 à 15:27

On ne se connaissait pas mais la lecture de tes CR de sorties sur le net me laissait reveur et plein d'admiration.

Pensée aux proches

Jean

» Par Patrice, le lundi 18 Mai 2009 à 16:01

Au revoir François,

Je ne te connaissais pas. Mais tes comptes rendus m'ont permis de rêver. J'ai perçu à travers eux toute ta sensibilité et ton amour de la montagne. Que l'ange et les chérubins, si proches dans cette sortie, t'accompagnent longtemps pour une montée extrême vers le paradis des montagnards.
Que tes proches voient dans ce message un peu de réconfort.

» Par Françoise (une collègue), le lundi 18 Mai 2009 à 16:02

Je connaissais peu François en montagne mais Soifran au boulot était le comble de la gentillesse, souriant et toujours prêt à rendre service. Il va laisser un grand vide.

» Par un collègue, le lundi 18 Mai 2009 à 16:16

Sincères condoléances a toute sa famille et ses proches

Je te connaissait peu , mais tu me faisais partager ta passion de la montagne à travers tes voyages...
Tu étais timide et gentil.

Repose en paix.

Adieu François.

» Par une collègue, le lundi 18 Mai 2009 à 16:27

Toutes mes condoléances
Repose en paix

» Par Nicolas S, le lundi 18 Mai 2009 à 16:43

A toi,
Quelle personnage atypique tu étais. Cette sensibilité, cette fragilité voire cette vulnérabilité qui se dégageaient de tes paroles et de ta voix ne collaient pas avec le reste, avec tes "exploits"...

A son frère Pierre,
Lors de notre seule rencontre, très vite, il m'a parlé de toi. J'ai ressenti très fortement son amour pour toi... Courage à toi et à tous les proches.

» Par titeuf, le lundi 18 Mai 2009 à 16:52

Je fais glisser le curseur sur les sorties;
oh; 'tain; fbd: attention ça doit envoyer du très gros...
très fort, fausse apparence de facilité en lisant les commentaires;
sans se connaitre, on partage pourtant des choses...
Salut François et mon soutien aux proches!

» Par Une collègue, le lundi 18 Mai 2009 à 16:54

François,

Je ne te connaissais que trop peu !

Un grand timide au coeur gros comme ça,
poli, aimable, serviable, un grand passionné.... de montagne.

"La montagne ça vous gagne !"
Elle, elle a tout gagné....et nous on a tout perdu
Vivire intensément ta passion c'est ce que tu voulais.

Repose en paix françois,

Tu es et restera à jamais dans nos mémoires.

Toutes mes condoléances à la famille et aux proches

» Par Une collègue, le lundi 18 Mai 2009 à 17:13

Nous nous connaissions peu, François, mais le récit de tes aventures et tes calembours faisaient souvent tenir les journées debout.
J'ai beaucoup de peine.
Mes sincères condoléances à tes proches.

» Par Alain J, le lundi 18 Mai 2009 à 17:51

Merci à toi, grand bonhomme !
Merci pour ces instants d’éternité partagés, entre ciel et terre, là où ta passion te portait,
Merci pour ces soirées inoubliables à disserter sur les qualités d’un grand cru,
Merci pour cette simplicité, cette humilité que tu avais érigées en art de vivre.
Ton passage ici bas aura été aussi pur et sobre que la trace que tu savais si bien imprimer sur cette matière blanche que tu affectionnais tant…
Respect l'ami…
Et toutes mes amitiés à Pierre et tous tes proches.

» Par Un collègue, le lundi 18 Mai 2009 à 18:03

François,
Tu nous faisais partager à chaque retour de WE
tes premières... Et cela nous faisait rêver !
Je ne t'oublirai pas.
Toutes mes condoléances à la famille et aux proches

» Par gaillard christian, le lundi 18 Mai 2009 à 18:06

sinceres condoleances a toi pierre et a toutes ta famille.christian du telepherique de chamrousse

» Par xavier Léger, le lundi 18 Mai 2009 à 18:39

salut Pierro
j'avais l'impression de le connaître ce fameux frangin dont tu me parlait tant, a son nom tes yeux brillait d'admiration, tu aurait tellement voulut le suivre dans toutes ses aventures enneigés.
on pense fort a toi Pierro
Xav et Nath

» Par moms, le lundi 18 Mai 2009 à 18:45

Un grand respect à un homme qui a réussit a en faire réver plus d'un !
Toutes mes condoléances à la famille et aux proches.

» Par Une collègue, le lundi 18 Mai 2009 à 18:49

François, ta gentillesse, ta disponibilité, ta serviabilité et tout le reste vont nous manquer.
Tu vivais ta passion à fond et savais nous la faire partager.
Au revoir.
Sincères condoléances à tes proches.

» Par TiBougnat, le lundi 18 Mai 2009 à 18:55

Adieu Fanfoué,

Toi aussi, t'es parti trop tôt, si brusquement. Putain que ça fait mal de perdre encore un ami passionné !

De tes projets les plus fous, tu m'en parlais à la cantine du boulot. T'avais les yeux qui brillaient rien qu'à l'idée de découvrir une nouvelle ligne ou simplement de sortir avec les copains. C'était là ta force, faire partie des plus grands du ski de pente raide tout en restant accessible à ceux qui te demander de les initier au ski de rando. L'humilité !

Dans la pente, skis aux pieds, t'avais la grâce. J'avais plaisir à prendre des clichés de tes virages sautés, si parfaits, tout en essayant de m'en inspirer pour progresser… en vain ! Dans les difficultés, t'avais la force et la tranquillité d'esprit qui aidaient à surmonter les situations les plus délicates. Avec toi, le ski de pente raide devenait presque facile. Tu m'as beaucoup appris. Mais quel vide maintenant !

Ma peine est immense. Je pense à toi et à Philippe, fauchés par votre passion.

Mes pensées et mon soutien vont à ses proches et à Pierrot, le Grand Frère jumeau.
Je pense aussi à Louis...

» Par marika, le lundi 18 Mai 2009 à 19:08

C'est trop dur de voir partir de si belles personnes, et de mesurer le vide immense qu'elles laissent derrière elles...

Pierrot, tu parlais toujours de ton frère avec tellement d'affection et d'admiration...Je ne connaissais pas François, mais je te connais toi et je suis sure qu'il avait comme toi de la gentillesse à revendre, et un coeur d'or.
On pense vraiment très fort à toi, courage à tous les proches.

» Par La Bricole, le lundi 18 Mai 2009 à 19:13

Venosc, droit dans la pente, une gamine perchée sur les épaules :"plus vite François plus vite !" . . . que de rires !
25 ans plus tard, une autre pente . . . que de larmes!
Au revoir, je t'aime.

» Par Claire de Montleau, le lundi 18 Mai 2009 à 19:22

C'est un coup de massue que nous recevons tous sur la tête.
François, toi qui m'a tant aidée dans l'élaboration de cartographies pour mon mémoire, je me souviens de toi comme un homme avec le coeur sur la main, discret, d'une humilité sans pareil et d'une extrême gentillesse...
Je t'ai vu la dernière fois en soirée chez Thomas ; nous avions discuté de tout et de rien, de la montagne bien-sûr... C'est une grande perte pour nous tous. Tu vas nous manquer. Les meilleurs partent toujours en premier...
Toutes mes pensées à toi, ta famille, tes amis...

» Par Daniel et Michèle Allier, le lundi 18 Mai 2009 à 19:23

Quelle terrible nouvelle ! Et quelle épreuve pour vouss, Paul et Zette ! François rejoint Jean-Baptiste... Il nous semblait que François, ayant déjà à plusieurs reprises échappé à la mort, était protégé par la Providence... Et voilà qu'il nous quitte, emporté par cette montagne qui fut toute sa vie Nous sommes avec vous et les vôtres par la pensée et la prière.

» Par Hervé Sergeraert, le lundi 18 Mai 2009 à 19:24

Pour François.
Quand nous connaissons quelqu’un depuis longtemps comme toi, une bonne vingtaine d’années, il est des nouvelles qui semblent en dehors du temps et de l’espace.

Nos rencontres et sorties n’étaient pas si fréquentes finalement, mais ta personnalité ne pouvait nous laisser indifférents, nous sommes nombreux à en témoigner aujourd’hui.

Tu me semblais - pour tout ce qui concerne la Montagne, car je ne te connais qu’au travers d’elle - être aussi timide, discret et humble que tu n’étais passionné, expert et engagé.
Combien de fois ai-je raconté à des amis tes périples, en parapente comme la traversée Chamrousse/Chamonix, tes chronos au Derby de la Meije ou tes sorties magiques à skis comme la toute dernière descente de l’Olan.

Je te comparais facilement à un mathématicien ou un musicien. La profondeur des gens mystérieux qui laissent songeur. Tu me donnais l’impression d’être de ceux qui résolvent les équations impossibles à base de verticalité, nivologie et technique de fluide, ou de ceux qui composent les ballades improbables qui vous transportent telle une musique calme mais rythmée.

Calme comme ta personnalité, rythmée comme ta liste de courses exceptionnelle.
Le ski était pour toi un Art, ton Œuvre est Admirable.

Ciao Fanfoué.

» Par guillaumeC, le lundi 18 Mai 2009 à 19:41

François,
Tous ces moments qu’on a pu partager ensemble en montagne mais aussi au travail resteront gravés en moi pour toujours. Je ne t’oublierai jamais mon ami.
Tu me manques terriblement.
Toutes mes pensées à Jérôme, Pierre et au reste de sa famille.

» Par fabienne, le lundi 18 Mai 2009 à 19:56

François,

Je ne pourrai plus te taquiner sur tes vestes orange et ta banane en bandouillière.
Ta passion tu l'as vécu jusqu'au bout, la cantine va paraître bien vite maintenant !

Fabienne, une collègue et amie

» Par Bernard de Miscault, le lundi 18 Mai 2009 à 19:57

François,

Je t'ai découvert tout d'abord à travers tes récits sur Ski Tour: passion pour la montagne, humilité, simplicité alors que tes réalisations n'étaient que superlatifs! Puis je t'ai connu par les récits de Jean-Baptiste qui a eu la joie de te cotoyer dans quelques couloirs. Le 1er mai tu as été à ses cotés l'ami qui aide et qui soutient; merci. J'espérais pouvoir faire ta connaissance cet été; cela ne se fera que dans nos pensées et nos prières pour un merci pour JB. La montagne nous façonne, nous procure d'immense bonheur, nous permet de rencontrer ou d'admirer des êtres d'exception: tu faisais partie de ceux là.
Je souhaite beaucoup de courage à toute ta famille, tout en étant persuadé que tu continueras à les accompagner chaque jour.
Courage aussi pour celui qui t'accompagnait ce dimanche.

Adieu françois.

» Par Denis, le lundi 18 Mai 2009 à 20:11

François,
Je ne te connaissais qu'à travers tes récits et tes photos qui m'emmenaient où je n'irais jamais. Tu me faisais réver et j'ai beaucoup de peine d'apprendre ta disparition.
Tous mes condoléances aux proches.

» Par Eric, le lundi 18 Mai 2009 à 20:35

Salut l'ami et bon vent auprès de Philippe !
Plein de courage à tes proches et ta famille

» Par Laurène, le lundi 18 Mai 2009 à 20:41

Bien triste nouvelle.
Toutes mes pensées vont à ses proches. Courage.

» Par sylvie David, le lundi 18 Mai 2009 à 20:43

toutes mes sincères condoléances à toi Pierre et à toute ta famille.
amicalement
sylvie (épouse de Bertrand)

» Par Valentin PASQUIER, le lundi 18 Mai 2009 à 20:51

Des récits toujours très humbles d'itinéraires qui font rêver...
Toutes mes condoléances à sa famille et ses amis...

» Par Hervé Foucher, le lundi 18 Mai 2009 à 21:04

François, l'ami
François, le frère
François, le compagnon de cordée, de ski...

C'est difficile de dépasser la colère. Ce caillou de m....

Comme une étoile filante, tu as illuminé le petit monde du ski alpiniste avant de disparaitre bien trop vite... tout comme tu avais su donner une nouvelle dimension il y a quelques années, au vol de montagne en parapente, photographié par un alpiniste, survolant la Meije...

Je souris en me remémorant les bâtons en bambou de ton grand père, empruntés dans l'appentis de ta maison de Venosc parce que tu avais cassé les tiens la veille.

Loin de la notion d'exploit sportif, tu as vécu tout ça avec une simplicité et un naturel d'enfant, comme si c'était juste un jeu, un simple plaisir offert par la vie, par la montagne.
C'est cette idée et cette image que je veux garder de toi.

Tchao Fanfoué

» Par Fleur38, le lundi 18 Mai 2009 à 21:13

Bj,
Pensée.


L'Amour est la seule chose qu'on emporte dans l'éternité

(Antonine Maillet)

Bien à toi Pierre.

» Par skals, le lundi 18 Mai 2009 à 21:16

J'ai un ami qui a failli y passer il y a un mois, et qui a failli perdre sa jambe et puis finalement il s'en est sorti avec opérations sur opérations, en ce moment, à l'hôpital. Et puis cette terrible nouvelle au sujet de François.
C'est très dur, ces cr étaient magnifiques, et correspondaient à la conception que je me fais de la montagne.
On perd un tout grand. Quant à celles et ceux qui restent, soyons toujours conscients des dangers qui nous guettent dans noter pratique.

» Par Bernadette E., le lundi 18 Mai 2009 à 21:18

Stop, on efface tout, on revient 48 heures en arrière, on te donne chacun qq jours de notre vie, et si on compte tous les amis qui te pleurent aujourd'hui tu deviens plusieurs fois centenaire...
Merci François - Courage à tes proches

» Par Benoit de Sarrau, le lundi 18 Mai 2009 à 21:21

Je ne te connaissais pas et pourtant je suis touché. Un homme qui a fait rever plus d'un par ses récits et la vision de la montagne qu'il en faisait ressortir.

Bravo pour toutes tes réalisations et toutes mes condoléances aux proches

» Par jib, le lundi 18 Mai 2009 à 21:29

Quelle tristesse !
Une rencontre inattendue au Pré de Mme Carle il y a un an, suivie d'une montée en refuge et course commune à la Barre, m'avait laissé une impression de gentillesse, simplicité et modestie. En témoigne ta réaction, quand avec JB nous t'avions félicité pour ta récente descente des Corridors à la Meije. Un passionné nous quitte.
Bon voyage à toi François, et courage aux proches.

» Par Mickaël, le lundi 18 Mai 2009 à 21:38

François,

Je pleure aujourd'hui un ami au cœur d'or comme on en rencontre rarement. Merci pour tout ce que tu nous as apporté, bien au-delà du ski.

Je ne t'oublierai jamais.

» Par squal, le lundi 18 Mai 2009 à 21:42

Respect, simplicité, humilité et générosité semblaient être tes fers de lance...
Malheureusement je ne te connaissais pas personnellement, mais je t'imagine à l'image de Pierrot. Un Gars au Grand Coeur. Toujours prêt à partager sa passion en sachant se mettre à la hauteur de ses compagnons de bambées sans se mettre en avant... Bref pour moi un Grand Bonhomme....

Malheureusement comme bien trop souvent, tout s'arrête trop brusquement.... Comme une étoile filante tu es passé, seulement toi tu laisseras une trace dans le coeur de beaucoup d'entre nous.

J'aurais une grosse pensée pour toi et tes proches au moment voulu ce vendredi et comme toujours en arrivant au sommet pour tous les amis que la montagne a gardé.


Courage à tes proches et à toi Pierrot. Les amis sont là si tu as besoin.

» Par Thomas, le lundi 18 Mai 2009 à 21:48

François,
quelle profonde tristesse d'apprendre ta disparition. C'est un collègue que je perds, mais surtout un ami d'une gentillesse et d'une sympathie extraordinaire. Quel bonheur j'avais à parler avec toi de montagne et de tes exploits à ski. Tu vas me manquer.
Toutes mes pensées pour ta famille.

» Par Jean-Noël, le lundi 18 Mai 2009 à 22:13

J'ai eu l'occasion de côtoyer François à plusieurs reprises avec ses collègues de travail. Je garderai de toi le souvenir d'un homme d'une grande gentillesse et d'une profonde modestie qui faisait partager magnifiquement son amour de la montagne.

Toutes mes condoléances à sa famille, ses proches, amis et collègues de travail.

» Par Bertrand, le lundi 18 Mai 2009 à 22:24

Que d'admiration pour le partage de ta passion à travers tes récits.
Mes pensées et courage à tes proches.

» Par guidoc74, le lundi 18 Mai 2009 à 22:34

un montagnard qui s'en va c'est toujours un gars d'en haut qui s'en va plus haut , une partie de nous qui s'arrache, j'ai perdu des compagnons, j'ai frolé le grand saut plusieurs fois, aujourd'hui, après ces mots de soutien à la famille, le silence , la ou tout se dit......très sinçèrement

» Par Olivier, le lundi 18 Mai 2009 à 22:35

François,
On ne se connaissait que très peu par le boulot et après le choc de cette triste nouvelle, on se rend finalement compte combien certaines personnes sont exceptionnelles. Je garderai le souvenir d'une personne d'une incroyable générosité et d'une gentillesse extrême.
Tu as été emporté par ta passion et de là-haut je suis sûr que tu continueras à veiller sur tes montagnes.
Mes plus sincères condoléances à tous tes proches.

» Par laurent couturier, le lundi 18 Mai 2009 à 22:42

Sincères condoléances aux proches... Comme beaucoup, j'étais admiratif d'une telle maîtrise de ton art... Je n'ose même pas imaginer un instant la douleur que peut représenter la perte d'un frère, d'un fils... Protège-les autant que possible du haut de tes cimes éternelles...

» Par marc, le lundi 18 Mai 2009 à 22:59

j'avais connu François dans un contexte boulot, on avait parlé rando comme ça, et ce n'est que par la suite sur Skitour que j'ai compris son niveau. Puis nous avons échangé des mails à l'occasion, lui me parlant comme si on était du même niveau.
François c'était la gentillesse, l'humilité, la sensibilité, la grande classe, un grand Monsieur.
J'exprime tout mon respect à sa famille.

» Par une collegue, le lundi 18 Mai 2009 à 23:12

C'est avec une vive emotion que nous avons appris ce matin, que toi, Francois, tu nous quittais..
Francois, tu incarnais la gentilesse, l'humilité et l'humour ! Quel humour Francois, surtout autour du café !

Tu nous manques deja...trop !!

Mes condoleances à sa famille et ses proches

» Par Paul, le lundi 18 Mai 2009 à 23:18

3 jours inoubliables à la Lavey chez Caroline et Bruno fin avril 2009 .
Nous avons bavardé avec François qui après avoir caressé le col des sellettes et un couloir dans la tête de l'Etret est simplement venu avec nous au col des Aiguilles puis a fini la matinée en remontant le Maximin.
C'est la discrétion et la modestie qui frappait chez ce Monsieur. François, merci pour cette rencontre...Nous sommes de tout coeur avec les tiens.

» Par courtois dominique, le lundi 18 Mai 2009 à 23:39

François
Quelle immense tristesse.C'est trop injuste.Tu etais venu quelques fois à la maison et nous appréçions tous ta gentillesse et ta modestie.Tu avais initié Guillaume à la pente "raide", il parlait de toi comme d'un grand ,un trés grand.Un énorme vide s'est installé depuis que tu es parti rejoindre d'autres sommets.
"L'être humain le plus irrésistible sur terre est le rêveur dont les rêves sont devenus réalites"
Au revoir François

» Par Nico06, le lundi 18 Mai 2009 à 23:41

François,
Quelques années de carto passées dans le même bureau
L'ambiance clic clic des souris et tes jeux de mots bien rigolos
Ta grande bouille de bonne humeur derrière l'ordi
Ta gentillesse et ton dévouement pour les autres
ça rendait le boulot beaucoup plus facile
Tes sorties du we que tu racontais ça forçait le respect
Maintenant tu es parti alors repose-toi, déjà
Je ne t'oublierai pas
Toutes mes pensées à la famille, amis et collègues

» Par dedée, le lundi 18 Mai 2009 à 23:55

Te souviens tu quand je t'ai demandé ton niveau de ski pour une inscription à une petite compétition
entre informaticiens, tu as répondu avec l'humilité qui te caractérise j'ai ma troisième étoile...
Je suis sure que si un jour on équipe les choucas ils auront le même style que toi
Merci pour tout et surtout de m'avoir permis de réaliser ce rêve d'enfant de tutoyer les nuages
Rendez-vous sur la cinquième étoile que tu as surement déjà atteinte
Allez viens mon soi franc on va s'en griller une il fait trop froid sans toi !!

» Par denis, le mardi 19 Mai 2009 à 06:47

Merci François pour ce que tu étais et resteras, l'homme aux semelles de poudre, fils de la neige et du vent, ami des mots, taiseux parmi les bavards, drôle parmi les tristes, modeste et noble, souffrant et généreux, si fraternel...

» Par Michel b, le mardi 19 Mai 2009 à 08:18

Un collègue de travail François représentait :
La gentillesse, la simplicité, le respect des autres il était un grand monsieur
Sincères condoléances à sa famille

» Par Mick, le mardi 19 Mai 2009 à 09:31

Tu en as fait rêver plus d'un avec tes belles images et tes sorties en toute modestie...
Bon courage à toi Pierrot ainsi qu'à tous ses proches que je ne connaissais pas.

» Par Apollinaire, le mardi 19 Mai 2009 à 10:07

J'ai cueilli ce brin de bruyère
L'automne est morte souviens-t'en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t'attends

» Par Greg, le mardi 19 Mai 2009 à 10:57

Il me restera le souvenir de ta passion. Le récit flamboyant de ta virée au Palmir, l'humilité dans le récit de tes exploits que trahissait seulement la fierté dans tes yeux, comme quand tu a ouvert ta voie, il y a 2 semaines.
Le souvenir d'un grand héro ordinaire, quand tu racontais tes randonnées solitaires avec des chaussures usées jusqu'à l'os.
C'est tout toi, et c'est tout ça qui restera dans ma mémoire.
Bon courage à tous les tiens

» Par mb, le mardi 19 Mai 2009 à 11:13

Je ne te connaissais pas personnellement mais tu faisais partie de ces personnes que je croise quotidiennement et tu me disais bonjour avec un sourire et un regard, tels un soleil d’hiver, timide mais tellement bienfaisant.
Aujourd’hui, je découvre tristement que tu étais aussi un grand alpiniste.
Toutes mes condoléances à la famille et à mes collègues endeuillés.

» Par Sébastien L., le mardi 19 Mai 2009 à 11:16

Humilité, simplicité, serviabilité. Tes yeux qui pétillaient quant tu parlais de montagne. Je ne t'oublierai pas
Très sincères condoléances

» Par Mimi et Sep, le mardi 19 Mai 2009 à 11:25

une petite pensée pour un bonhomme attachant...
Au revoir François
Toutes nos condoléances à la famille et aux proches

» Par Tchouf, le mardi 19 Mai 2009 à 11:44

Les mots me manquent...

Courage à toi Pierrot, ainsi qu'à votre famille.
Courage aussi à toi Louis car tu ne dois pas vivre un moment facile....

François protège les tiens d'où tu es...

» Par Christophe Biju-Duval, le mardi 19 Mai 2009 à 12:21

Mon cousin François était pour moi un ange. Je suis impressionné par tous ces témoignages de sympathie, et par la façon dont il a touché ceux qu'il a côtoyé. Profondément touché par ce drame, j'embrasse affectueusement ceux qui le pleurent.

» Par jpc, le mardi 19 Mai 2009 à 13:33

Je me sens aussi très affecté par la disparition de François, bien que ne le connaissant que par ses CR skitour et un échange par mail : il représentait un tel équilibre entre la recherche de difficulté et le plaisir d'être en montagne, ses commentaires ne masquaient pas l'effort et la volonté nécessaires pour réussir, mais sans affectation ni quête éperdue de reconnaissance sociale... Bien sûr, d'autres choses intimes se jouent toujours ailleurs, que l'on ne peut pas voir de l'extérieur, mais c'est un repère rare qui disparaît avec lui. Je souhaite aussi beaucoup de courage à ses proches.

» Par Isabelle Biju-Duval (Rogue), le mardi 19 Mai 2009 à 14:20

Je n'ai partagé aucune aventure de montagne avec François, ni lu ses récits sur les sites spécialisés, et ne l'ai pas revu depuis de nombreuses années, ... et voilà bien le plus triste: apprendre par hasard, ce matin sur internet, la mort accidentelle d'un cousin que j'ai si peu connu, mais qui avait l'air si gentil, qui souriait beaucoup et racontait à ses cousins plus jeunes, pour les amuser, des histoires à faire peur pendant les réunions de famille.
Je regrette de ne pas l'avoir plus croisé... Entre la montagne -que je ne fait que regarder- , et la musique, on aurait certainement eu de quoi parler . Mes sentiments affectueux à sa famille plus proche

» Par Claude et Bernadette B., le mardi 19 Mai 2009 à 14:22

Nous avons fait la connaissance de François accompagné de Pierre quand tous deux, redescendant de course, passaient nous saluer à notre campement d'été.
Très peu de temps a suffi pour apprécier ce Grand Bonhomme qu'est François.
Ces trop rares instants partagés tous ensemble sont pour nous inoubliables.
Toutes nos pensées vont à Pierre, à ses parents, à sa famille.
De là où tu es, François, garde un oeil protecteur sur tous ceux qui t'aiment.

» Par Etienne -H-, le mardi 19 Mai 2009 à 14:34

Par ses réalisations, François a fait partie de la petite frange de l'humanité qui élargit l'univers des possibles.
Ouvrir de nouveaux chemins, repousser les limites. Avec modestie et l'attention aux autres, sans trompettes ni fanfarres: la classe, tout simplement.
Je pense à sa famille, à toi Pierrot. A ses proches chez qui il laisse déjà un vide. A son dernier compagnon de course.

Etienne Haller

» Par Jean-Louis, le mardi 19 Mai 2009 à 15:13

Je suis atterré par cette navrante nouvelle que je viens d'apprendre à l'instant et je m'unis de tout coeur à l'immense douleur de la famille .
Je pense à toi François et à tout ce que nous avons vécu ensemble
Adieu

» Par Une collègue, le mardi 19 Mai 2009 à 15:29

Que de messages de sympathie !
Mais je n'en suis pas étonnée : Ayant travaillé avec toi il y a maintenant plus de 10 ans sur un projet complexe, j'ai pu apprécier ta gentillesse, ta disponibilité et ta patience aussi. J'ai été très peinée d'apprendre la triste nouvelle et ne sais quoi dire de plus. Ta passion l'a emporté !
J'adresse toutes mes condoléances à ta famille et à tes proches.

» Par daniel, le mardi 19 Mai 2009 à 15:29

Comme chacun, j'apprends la nouvelle ce matin ...
Isabelle ou Christophe accepteraient-ils de confirmer que François était bien frère de Pierre, Jérôme et Claire ?
Avec mes remerciements attristés.

» Par denis, le mardi 19 Mai 2009 à 15:58

Je rentre ce jour d'une sortie de ski.

Toute la rando, j'avais l'impression d'avoir quelqu'un avec moi. Je me surprenais à lui parler.
C'était un être sincère, simple, abordable, gentil et bourré d'humilité. C'était toi François. Je suis vraiment attristé de cette nouvelle.

Pierrot je suis avec toi.

Louis, soit fort aussi

Denis Barberot

» Par Yannick, le mardi 19 Mai 2009 à 16:26

Quelle profonde tristesse !
Tu donnais l'impression d'être vraiment dans ton élément en pente raide : cela en devenait de l'art tellement tu faisais corps avec l'environnement.
Ta simplicité et ton extrème gentillesse resteront à jamais un exemple à suivre.
Tu fais partie de ceux que l'on oublie pas.
Tu as su repoussé les limites en vivant tes passions.
Bravo et à bientôt un jour là haut.

» Par MaudC, le mardi 19 Mai 2009 à 17:15

J'ai appris la triste nouvelle hier soir. J'en reste sans voix...
Je lisais avec admiration et envie les CR de François. Première rencontre en Mai 2008 à La Lavey avant sa course avec Pierre au Bec du Canard. Quelle modestie dans ses propos, quels itinéraires, quels cheminements !
Et puis cette année, on avait passé qlq jours en sa compagnie dans ce même vallon fin Avril : Tête de l'Etret, les Rouies,... il nous racontait ses journées, ses courses avec passion, des étoiles dans les yeux, un grand sourire aux lèvres, les yeux tournés "là haut"... Il nous avait accompagné au Col des Aiguilles avant d'enchainer avec le Maximim pour repérer cette face Nord de l'Aiguille d'Olan...
Skieur d'exception, style propre et sur, admirable... Sa modestie, sa gentillesse sans borne, sa simplicité...

Adieu François. J'espère que ya aussi de la pente raide là haut et que tu continues à exprimer ton talent sur les pentes enneigées des cieux...

A Pierrot, sa famille, ses amis, courage. je vous embrasse...

» Par loulou38, le mardi 19 Mai 2009 à 17:20

je ne te connaissais pas, mais moi aussi comme tant d'autres j'ai rêvé en voyant tes courses magnifiques et engagées
encore un qui s'en va avec sa passion ....
sincères condoléances à toute ta famille et tes amis, qu'ils gardent tant de bons souvenirs des moments passés avec toi

» Par Pïerre, le mardi 19 Mai 2009 à 18:35

Je n'ai rencontré François qu'une fois au cours d'une petite sortie en montagne mais cela m'a suffit pour éprouver envers lui une grande sympathie et me sentir très proche de lui.
Encore quelqu'un de bien qui part trop tôt...

Ma sympathie à ses proches et à Pierrot en particulier

» Par sonia, le mardi 19 Mai 2009 à 19:40

Adieu François, je garde en souvenir de belles randos dans le Dévoluy et des moments musicaux bien agréables, toi au piano, moi au violon, Fred à la flûte... c'était il y a bien longtemps déjà! Repose en paix.
Beaucoup, beaucoup de courage à ta famille.
Pierre, je suis de tout coeur avec toi dans ce moment difficile.

» Par Hulya, le mardi 19 Mai 2009 à 20:58

Je ne connaissais pas François mais je l'ai croisé en coup de vent au refuge du Pavé la veille de l'accident.
Nous étions dans le diable lorsque nous avons été avertis du drame. ça a été un choque.
Je voulais juste adresser toute mes condoléances à sa famille et à ses amis.

» Par Benoit, le mardi 19 Mai 2009 à 21:08

François, j'ai le souvenir d'une matinée au refuge de l'aigle, pendant le tour de la Meije, où l'on rêvait en lisant les récits des livres d'or ...
Quelques années plus tard, c'est toi qui nous a fait rêver.

Pensées à toute ta famille et surtout à toi Pierre.

» Par annie roux, le mardi 19 Mai 2009 à 22:12

ma fille Sonia m'a fait part de la triste nouvelle, je n'avais rencontré François qu'une seule fois chez Sonia à Lans lors d'une petite fête, il avait joué du piano, je pense à Pierre et à ses parents qui devront surmonter la pire des choses : la perte d'un enfant

» Par Juan, le mardi 19 Mai 2009 à 23:07

Plus de huit ans passés dans de lointaines contrées et l’immense regret de ne pas avoir revu François pour lui faire partager, bien moins modestement que lui ne le ferait, des moments forts, parfois solitaires…
Sincères condoléances à tous ses proches
Pierre de tout cœur avec toi

» Par Anne-Christine, le mardi 19 Mai 2009 à 23:59

Sur ces 10 dernières années, on s'est croisé en pointillés... et je t'ai toujours profondément apprécié. Ton originalité venait d'une douce combinaison de simplicité, modestie, discrétion alors que tu préparais dans ta tête des projets les plus fous. Tu ne supportais pas de te confronter aux gens, mais tu étais à l'aise face aux éléments... et défier avec talent de magnifiques lignes naturelles te fortifiait, t'épanoussait. J'ai aimé notre dernière discussion en février dernier alors que l'on souhaitait ensemble un dernier beau vol à Philippe. Te voilà avec lui maintenant... Que ton éternité soit douce et paisible...
Que de pensées de réconfort pour Pierrot...

AC

» Par Pef, le mercredi 20 Mai 2009 à 00:07

François,
La montagne n'est qu'une ingrate, tu l'aimais, tu dansais avec elle, tu la tutoyais même. Mais elle est jalouse et ne veut garder que pour elle. Elle t'a pris, égoïstement… nous aussi on t'aimait alors pourquoi l'a-elle fait ? Qu'elle prenne soin de toi maintenant, qu'elle te laisse encore la caresser pour qu'on sache, quand on est avec elle, que tu n'es pas loin.
En tous cas, tu restera dans ma tête, les gens comme toi, on ne les oublie pas…

» Par Isabelle Ernst-Cambuzat, le mercredi 20 Mai 2009 à 08:08

Que de magnifiques témoignages!
Un homme d'exception!
Amie d'Anne de longue date, j'ai connu François enfant espiègle et joueur avec son frère Pierre.
A vous ses parents, à Jérôme, à Claire, à Anne, à Pierre,en ce moment si douloureux, mes pensées les plus affectueuses.
Isabelle

» Par marie-ange, le mercredi 20 Mai 2009 à 09:46

François,
Comme ta présence nous manque déjà. Qui maintenant va nous commenter toutes les beautés des Pays que tu as visités. Tu étais la gentillesse même, toujours à l'écoute des autres. Merci d'avoir toujours été là pour moi et m'avoir donner de bons conseils. Quand je ferai mon baptème de parapente, je penserai à toi, toi qui voulais être présent ce jour là. Tu seras toujours dans notre coeur et nous ne t'oublierons jamais.Tu es un gars super
Mes sincères condoléances à toute ta petite famille
Marie-ange

» Par François Touvier, Hélène Le Bris, le mercredi 20 Mai 2009 à 09:55

Des souvenirs reviennent.... quand tu rentrais de tes randonnées à vélo ou à skis. Nous étions voisins et c'est avec beaucoup de tristesse que nous pensons à toi.
Sincères condoléances à toute sa famille et ses amis.

» Par juraj, le mercredi 20 Mai 2009 à 09:58

Francois, tes cr me faisaient rever depuis un certain temps. Puis il y a quelques semaines je t'ai rencontre - le temps d'un repas chaleureux au refuge, le lendemain une sortie a ski ou tu nous a accompagne, quelques echanges de regards, de sourires. J'ai ete tout content de pouvoir t'aider a bricoler un remplacement de crochet de peau que tu venais de perdre. En te quittant j'avais deja envie de te revoir.

Toutes mes pensees a la famille, a tes amis,
-jJ

» Par Rémi07, le mercredi 20 Mai 2009 à 10:18

On ne s'est croisé que peu de temps, et seulement de loin en loin au détour de discussions technico-cartographiques. Mais assez souvent cependant pour être marqué durablement par ta gentillesse et ta délicatesse.
Quelques années après, je ne t'ai bien sûr pas oublié. Et je suis extrêmement touché par cette nouvelle.

Un immense courage pour la famille et les amis.

» Par c38, le mercredi 20 Mai 2009 à 11:09

François, je te voyais dans les années 90, lors de sorties de ski ; tu nous apparaissais déjà comme étant un mutant ... je garderai le souvenir d'un beau sourire, pur comme celui d'un enfant et de quelqu'un de passionné , doux et gentil.
Tu feras partie de ceux, bien trop nombreux, à qui je pense immanquablement lors de chaque sortie en montagne. Je suis très triste.

» Par Marc, le mercredi 20 Mai 2009 à 12:48

C'est une bien triste semaine avec la mort de François.
Pour l'avoir cotoyé au conseil général, je garderai le souvenir de sa gentilesse , de son extrême modestie et surtout de ses yeux qui brillaient quand il parlait de ski ou de montagne.
Toutes mes pensées à sa famille.

» Par Martine Viel, le mercredi 20 Mai 2009 à 15:14

ça y'est François,tu es parti pour ta dernière ascension,sans skis ni parapente. Pour toi, c'est la plus belle de toutes.Sans doute aussi la plus difficile,mais la difficulté ne te fait pas peur. Mais pour nous qui restons,c'est trop tôt,beaucoup trop tôt! Tu nous manques...

» Par cécile Tournier, le mercredi 20 Mai 2009 à 15:36

C'est quand les amis partent trop vite trop tôt qu'on regrette de ne pas leur avoir dit combien on les appréciaient. Je n'arrive toujours pas à réaliser que je ne te verrais plus le matin au café. A chaque fois que je verrais le bout d'une montagne au coin d'une rue j'aurais une pensée pour toi. tu nous manque....

» Par Mariette, le mercredi 20 Mai 2009 à 21:26

Fanfoué, tu es allé un peu vite retrouver mon Philippe !
Grand bonhomme qu'on aimait voir débarquer à la maison pour un dîner après une rando, estomac sans fond (!) et sourire constant, délicatesse toujours et gentillesse sans faille. On aimait ta discrétion, ta façon de prendre la vie sans plus de détours, ton enthousiasme pour tout.
L'Oisans était une passion depuis un bail. La première fois que Philippe m'a parlé de toi, son pote de toujours, c'était en me montrant une photo datant de 1991: premier parapentiste à surfer la Meije ! Ensuite, à deux vous avez ouvert un itinéraire fantastique par les airs : le tour de l'Oisans en survolant les plus hauts sommets. Il y avait de l'engagement ! Une fois que tu as tourné la page du vol libre (en dehors du Pamir en tant que passager), tu as toujours mis un paquet d'engagement dans tes courses en ski alpinisme. Mais j'aimais ta simplicité qui faisait que les quelques randos que nous avions faites ensemble semblaient te satisfaire autant qu'un 5.4 ! Alors merci pour ce sourire constant face à la vie ! Adieu Fanfoué !

» Par Christian Duval, le mercredi 20 Mai 2009 à 23:13

29 avril 1980, j'ai rencontré un certain Jérome Biju-Duval au Piz Roseg....
C'est un sentiment étrange de voir une disparition d'un successeur avec ce nom, dont je suivais les sorties sur skitour.
cela fait réflèchir et penser... Christian DUVAL (ancien skieur extrème)

» Par oncle Jean,tante Anne, le jeudi 21 Mai 2009 à 09:09

Bon courage,tenez bon. Il y a l' Espérance: François est dans l'éternité avec tous les autres.
On vous embrasse tous

» Par Mecarno, le jeudi 21 Mai 2009 à 10:15

Toutes mes condoléances à l'entourage...un grand monsieur de la montagne qui la survole désormais de très haut...

» Par Andrée et Henri B, le jeudi 21 Mai 2009 à 11:07

"Bonjour, je suis le frère de Pierre, on va faire la Voie Normale des BANS demain".
Ce sont ces qq mots qui resteront gravés dans ma mémoire, quand tu es venu t'incrire au refuge, ton sourire dégageait tant de gentillesse et de modestie qu'il ne sera pas possible de l'oublier.
Affectueuses pensées Pierre et courage pour cette terrible épreuve.
Sincères condoléances à toute la famille.

» Par Philippe HAGUENAUER, le jeudi 21 Mai 2009 à 12:25

Courage pour continuer
La vie est moins souriante sans l'être aimé
Mais il nous accompagne dans nos nouveaux liens et nos nouveaux sourires
Il est toujours avec nous
Philippe et Nicole de Bourg d'A rud

» Par olivier berruyer, le jeudi 21 Mai 2009 à 17:21

Je t ai connu "ado" à Venosc et j appréciais toujours le hasard de nos rencontres en montagne .
Courage à Pierre et toute la famille

» Par suzanne trudel, le jeudi 21 Mai 2009 à 21:47

la première fois que je l'ai vu il m'a joué du piano, il était adolescent ! j'adorais son sourire doux et moqueur en Juin dernier nous avons diné avec lui ses parents et moi, il partait faire une fantasque expédition de parapente je suis dévastée de peine! à toute la famille je dis mon chagrin de l'autre côté des mers.

» Par jean noel G, le jeudi 21 Mai 2009 à 23:11

François, je l'ai connu comme collègue de travail. C'était avant tout un homme aux qualités humaines exceptionelles: quelle gentillesse et quelle attention pour chacun d'entre nous. Toujours un beau sourire et des yeux pétillants!
Le ski extreme, son jardin secret, il fallait le questionner pour qu'il nous parle de ses exploits , comme si c'était tout à fait naturel et qu'il n'y avait rien d'extraordinaire à ça !!
François, tu es un grand de la montagne, un très grand. Je ne pourrais venir demain à venosc, mais je viendrais te voir, c'est promis lors d'une sortie en oisans.
Tout mon soutien et mon amitié à Jérome, son frère, dans ses moments très difficiles et toute ma sympathie pour la famille et les proches.

» Par Philippe W, le vendredi 22 Mai 2009 à 09:20

Pedro, je suis très touché par cette triste nouvelle.
Ton frêre est parti trop tôt victime de sa passion, victime de son amour de la vie, et la douleur est immense. Je sais combien tu l'aimais. Discrètement, je pense très fort à toi.

Phiphi

» Par Sylvie H, le vendredi 22 Mai 2009 à 09:48

Je découvre François en lisant tous ses messages. Je le connaissais en tant que collègue dans le service. Il était dans le bureau juste à côté. Je savais sa gentillesse, sa discrétion et son calme. Je me rends compte que nous avons perdu un grand Monsieur. Comme quoi, la timidité cache des trésors

Condoléance à toute sa famille

» Par Fabienne Vieux Gaillicou, le vendredi 22 Mai 2009 à 10:39

Les années se sont écoulées sans jamais effacer tant de merveilleux moments avec toi François et toi pierre !
mon chagrin est immense.
Et permets moi Pierre de partager ta douleur.
mes condoléances à vous tous.

» Par sophie R, le vendredi 22 Mai 2009 à 11:35

Une très belle personne : des récits sans égale sur ses périples montagnards dans les Ecrins (mon berceau). Un François que l'on ne pouvait qu'aimer .
J'ai beaucoup de peine.
Toute mon affection à la famille

» Par Martine G, le vendredi 22 Mai 2009 à 11:47

Cher François,
Je ne pourrais malheureusement pas t'accompagner cet aprés-midi mais sache que je serai en pensée auprès de toi, tout comme je l'étais durant ces 15 ans.
15 années de bonheur et de joies, ,je me rappelle particulièrement ces nombreux voyages que nous avons fait ensemble ou je voyais tes yeux pétiller de bonheur, je me rappelle avec la modestie qui te caractérisait, quand tu me faisais partager ta culture sur les différents endroits visiter mais aussi ton envie de me faire découvrir ton univers musical en m'emmenant à des concerts de musique classique notamment à Prague.
Francois, tu tiendras toujours une place particulière dans mon coeur et aujourd'hui mon chagrin est immense, j'ai perdu un être très cher.
Sincères condoléances à toute ta famille et merci Pierre pour ces très belles photos .
MARTINE

» Par Téodori, le vendredi 22 Mai 2009 à 14:50

François, dans 13 minutes, toute ma pensée sera avec toi et les tiens.
Tu me faisais des cartes géniales, tu aimais ton boulot.
Et moi je t'appréciais beaucoup....
Que tu vas nous manquer François
Courage à vous tous
Salut mon bon François.......................................................;

» Par Sylvie, le samedi 23 Mai 2009 à 23:09

Coucou mon Soifran lors de nos mémorables courses de ski alpin toi réputé pour etre le fer de lance tu m'avais un jour de moins grande forme "je suis globalement décu" moi aujourd'hui je suis globalement trés triste. Je présente mes sincères condoléances à ta famille.

» Par B de B, le dimanche 24 Mai 2009 à 18:36

François,

Je ne te connaissais pas, mais un de tes proches m’avait souvent parlé de toi, avec admiration, à laquelle se joignaient une grande affection, et une fascination face à tes « dons », à tes aptitudes à réussir des exploits hors de portée du commun.

Les témoignages de ce site ne font que renforcer cette conviction que tu étais un être d’exception, te lançant des défis personnels, loin des vanités de la renommée, de l’argent. Tu incarnais des valeurs qui se font de plus en plus rares dans le monde d’aujourd’hui…

Et en plus tu jouais du piano … : je viens de l’apprendre !

Quel gâchis qu’une telle vie ait été interrompue si tôt ! Tu faisais partie de ces êtres qu’on perd à ne pas avoir connus.

Mes pensées vont à ceux qui t’aimaient, et qui pleurent ta perte. Je leur souhaite d’avoir l’espérance de te retrouver ailleurs.

Respect, François.

» Par Michel Djian, le dimanche 24 Mai 2009 à 18:48

Je rentre de congés, j'ouvre ma boite mail, et que découvres je. Mon Fanfoué qui nous quitte est ce possible, je l'ai vu encore il a un peu plus d'une semaine, j'ai bossé avec lui au conseil, on se voyait régulièrement. Je n'y crois pas trop, j'en saurais un peu plus demain au boulot. Quique qu'il arrive, tu vas nous manquer soifran. repose en paix toi qui aimait les sports exstrèmes.

Michel

» Par Jean-Pierre, le lundi 25 Mai 2009 à 11:55

Je te présente mes sincères condoléances, Pierre. Courage
JP

» Par benoit profit, le lundi 25 Mai 2009 à 14:56

Toutes mes condoléances à la famille de François.
François, je ne t'ai rencontré qu'une seule fois. C'était l'autre soir à la conférence de l'or du temps.
Ta gentillesse m'a profondément marqué.

Merci pour ce que tu es et restera dans mon coeur

Benoit

» Par Cédric Colomban, le mardi 26 Mai 2009 à 10:56

Le milieu du ski-alpinisme a perdu un ambassadeur d'exception.
François, je ne te connaissais que grâce à internet et quelques mails que nous avons échangé. C'était toujours un plaisir que de lire tes sorties sur Skitour. On savait qu'avec toi la difficulté maximum et l'esthétisme seraient au rendez-vous.
Tu resteras, sois en sûr, dans nos mémoires.
Toutes mes pensées vont maintenant à la famille qui te pleure...

» Par Isabelle, le mardi 26 Mai 2009 à 15:17

Te souviens-tu il y a 15 ans, quand je suis arrivée pour travailler avec toi ?
Déjà ta patience, ta gentillesse et ton humilité étaient tes grandes qualités
Déjà tu nous parlais de parapente et de montagne

Je vois qu'avec les années cette passion ne t'a pas quitté. C'est même elle qui t'a emporté

Salut Sois franc...
Le ciel est grand, dommage que, cette fois, tu ne puisses pas en redescendre

Isa

» Par Ducase, le mardi 26 Mai 2009 à 18:53

Adieu Francois ton Blog est magnifique, j'en fais un
Dossier, Bravo pour toutes tes courses Jean et
stéphane( le fils ).

» Par Muriel, le mercredi 27 Mai 2009 à 21:56

je ne te connaissais que par les récits de Philippe, mon frère parti trop tôt comme toi ; nous avions échangé si peu, le jour des funérailles, mais quelques mots suffisamment chaleureux ; je me disais depuis quelque temps : et si je le contactais pour "vivre" encore un peu des aventures sportives partagées avec mon frère.
Mes plus sincères condoléances à sa famille, à son frère Pierre

» Par Hervé Biju-Duval, le vendredi 29 Mai 2009 à 14:05

Retour d'Afrique, j'apprends que ce lointain cousin est parti dans les étoiles. Une pensée pour toi et ta famille.

» Par NordOuest, le mardi 02 Juin 2009 à 10:30

Très touchés par les marques de sympathie que vous leur avez témoignées lors du décès de
François Biju-Duval
Ses parents et ses frères et soeurs vous expriment leurs sinçères remerciements.

» Par Marie-Christine; Michèle; Naouel; Bernard, le mardi 02 Juin 2009 à 11:43

François,

Nous pensions te connaître, mais beaucoup de toi restait à découvrir.
Ton extrême gentillesse, ton sourire, ton humilité, ton courage, ta détermination nous manquent. Au-delà des nouvelles frontières que nous avions entrevues grâce à toi, tu nous avais aussi enrichis par tes qualités humaines. MERCI!!!
François, nous continuerons à te porter dans nos cœurs.

Aux proches, nous exprimons notre vive émotion et notre sincère affection.

» Par Aurélie17, le mardi 02 Juin 2009 à 17:26

J'ai croisé la route de François grâce à la cartographie. J'ai eu la chance de travailler plusieurs mois à ses côtés et c'est avec tristesse que j'apprends cette terrible nouvelle.
La montagne, belle et cruelle...
Il restera dans mes pensées,

Toutes mes condoléances à sa famille, amis et collègues.

Aurélie

» Par Gil ( Delahaye) Sophie, le mercredi 03 Juin 2009 à 21:49

Tant de souvenirs d'un amour fraternel sans pareil ! Pierre, fais encore quelques belles courses pour lui, je pense à vous qui restez dans la peine et suis de tout coeur avec vous. Sophie

» Par Lydiane, le lundi 08 Juin 2009 à 11:58

Fanfoué, nous ne nous étions plus croisés depuis 10 ans, le décès de Philippe cet hiver nous a réuni à nouveau. Tu étais si différent, parfois extra terrestre inadapté à notre monde, ta culture, ta gentillesse et ta modestie dénotait dans ce monde de sportif montagnard. J'aurai toujours en souvenir un we et un dîner mémorable, où cette phrase a provoqué des années durant des crises de rires, nous en avions reparlé cet hiver, elle était restée comme un mot de passe "en général les femmes n'aiment pas la science fiction"... Bon voyage

» Par Anne boivin-lorquet, le mardi 09 Juin 2009 à 18:34

François, j'ai appris il y a 48 heures que tu étais parti avec le grande dame blanche, celle que tu aimais tant. Je garde au font de ma mémoire et de mon coeur tous les souvenirs: des rues de Saint-mandé, au jura, aux multiples balades dans le massif des écrins( ton royaume), au jour ou tu es parti survoller la Meige avec ton parapente, le même avec lequel tu m'a fais décoller de 50 cm du sol sur les pentes des 2 Alpes et où j'ai eu la peur de ma vie. La fondue sous la tente dans le jura et toi qui perds des arceaux blancs de ta tente!...ben oui, pourquoi les avoir plantés dans la neige!... c'est bien toi ça! et tout le reste... Sachez, vous qui ètes dans la peine que je suis de tout coeur avec vous.

» Par Anne C de la Pilatte, le jeudi 11 Juin 2009 à 19:13

Même à la Réunion les mauvaises nouvelles finissent par arriver...
Je pense bien à toi Pierre,
Bises
Anne C

» Par Eric NODET, le samedi 13 Juin 2009 à 10:52

François, te voilà parti rejoindre mon petit frère Philippe.
Le jour où avons dispersé les cendres de Philippe, nous sommes redescendus de Prapouta ensemble, fermant la marche, et trainant un peu, comme si nous ne voulions pas stopper cet instant. Je ne te connaissais que par Philippe, et j'ai pu apprécié ce jour là ta grande gentillesse, et ces quelques moments d'échanges, à évoquer un tas de choses propres à Philippe, et des grands moments que tu avais partagé avec lui, m'ont apporté beaucoup de réconfort. Nous nous étions dit que nous nous reverrions bientôt, je crois que tu avais aussi besoin de parler de ton ami, son départ si brutal t'avais beaucoup affecté.
Je suis sans voix depuis hier, je n'ai appris ton départ que ce vendredi, étant éloigné du monde "de la montagne".
Je suis sûr que vous êtes déjà, Philippe et toi, entrain de vous concocter de nouveaux plans, cette fois dans une autre dimension, où nous nous retrouverons tous un jour.
Pierre, je ne connais pas mais permets-moi de t'adresser mes plus sincères et amicales pensées, ainsi que tout le courage possible pour continuer la route sans ton frère aimé.
Toutes mes pensées également à la famille et à tous ses amis qui sont dans la douleur.

Eric.

» Par Françoise Girard et Bernard Olphand, le dimanche 14 Juin 2009 à 15:51

...Un jour de Juin 2000, rencontre fortuite au sommet du Colombier, vers Entraigues, aux portes de l'Oisans:

Bernard s'apprêtait à voler et j'avais choisi de descendre la voiture. On ne savait pas que cette vieille R5 qui arrivait, puis ce gars qui nous rejoignait à grandes enjambées, c'était une pointure du parapente: François Biju-Duval himself, qui avait entre autres, avec Philippe Nodet, ouvert le premier tour de l'Oisans.
C'est vrai qu'on avait vite fait connaissance:
" - Tu vois, quand les premiers cums apparaissent au-dessus de la Salette, feu, tu peux y aller..." Bernard approuve respectueusement. Tu avais pris le temps de nous raconter ce vol fabuleux, vos nombreux essais avant cette réussite qui nous avait tant fait rêver...
Et aujourd'hui, comme les jours précédents, tu es là pour essayer de le renouveler; et Bernard, fasciné, rêvant de faire un bout de route avec toi...

Les cums apparaissent, tu décolles, vas t'appuyer sur la grande face ensapinée qui domine le village, tremplin de toutes les ambitions, quelques allers-retours et te voilà posé au petit atterrissage d'Entraigues après au moins... huit minutes de vol!...
Bernard décolle, prend cinquante mètres, part vers Entraigues, et un quart d'heure d'hyper-stabilité après, est posé à côté de toi. Hilares, un brin déçus mais hilares, comme deux copains à qui on a joué un bon tour, on s'entraide au pliage des voiles.

Repli sur le Jas d'Auris, dans la vieille R5, vitres baissées et chauffage à fond pour ne pas...chauffer.
Belle fin d'après-midi, beau déco bien alimenté, Bernard se laisse grimper au-dessus du Coiro, de la Grissonnière.
De ton côté, une autre démarche: peu intéressé par le plaf lui-même, tu es parti chercher, fureter, explorer, dans les combes, derrière les arêtes, les replis de terrains, les ravines, les crêtes, en quête d'un chemin différent et mystérieux... Ta voile disparaissait et réapparaissait dans les recoins les plus inattendus: c'est sûr, on ne jouait pas dans la même cour, et ce jour là on a compris par où passait la réussite des grands beaux vols: pas par la facilité...
J'ai redescendu la vieille R5, en m'y trouvant bien plus en danger que sous ma voile! ...et nous ne nous sommes plus croisés toutes ces années; tant de modestie et de gentillesse nous en ont laissé un vif regret...

Un couloir improbable, un caillou, la montagne vient de t'emporter, quelques mois après ton copain Philippe.
Mais ces moments d'amitié improvisés qui ont illuminé tous ceux qui t'ont croisé, nous les gardons comme un bijou précieux: ils nous enrichissent à jamais.

Françoise Girard
Bernard Olphand

» Par NordOuest, le mardi 16 Juin 2009 à 10:07

Le 2 mars 2008

(images et musique)

Afficher/Masquer la vidéo ou Lien direct

» Par Fch, le mercredi 17 Juin 2009 à 18:04

Oui ... Merci la Vie !
Et merci à toi Pierre pour ces images et le message que tu nous fais passer...
Absent tout le mois de mai, et un peu loin du milieu montagnard ces temps-ci, il aura fallu une soirée au refuge du Soreiller pour que Martine me mette au courant de l'accident de François.
Je ne le connaissais que par ses récits sur Skitour, mais j'avais compris la complicité qui vous unissait tous les deux.
Alors, Pierre, quand je t'ai parlé l'année dernière d'un projet à la pointe Jeanne, en plein coeur de son jardin de la Lavey, tu as soumis cette idée à François. Sa réponse a été très claire et elle cadre bien le personnage : "c'est votre idée, je n'irai qu'avec vous deux..."
Eh oui ... trop tard... Nous irons donc tous les deux si tu le veux ... et si je le peux !
Ce sera l'occasion d'un clin d'oeil vers lui, et aussi d'une belle journée de montagne, comme on les aime...

Toute mes pensées vont vers toi et tous vos proches.

Fred

» Par ange, le dimanche 27 Septembre 2009 à 15:21

ne jamais oublier ...
une etoile de plus est venue rejoindre le ciel ...


courage a sa famille

» Par Yamina, le vendredi 06 Novembre 2009 à 20:59

Je viens d'apprendre ton décès, François, je suis triste !
Je garde en mémoire et dans mon coeur ton sourire, ta gentillesse et ta bonne humeur.
Paix à ton âme.

» Par Alain J, le lundi 17 Mai 2010 à 14:00

Salut l'ami,
Il y a un an déjà que tu es parti imprimer ta trace sur la cîme des nuages, et pourtant le souvenir est là, intensément présent : ces instants de partage, de bonheur simple qu'il m'a été donné de vivre grâce à toi, en montagne ou ailleurs, je les ai en moi...
François, tu es plus que jamais vivant dans ma mémoire, et, de là haut, tu sais que ces mots ne sont pas vains...


Ce billet a été lu 28223 fois


Skitour underground : Le blog de la modération est propulsé par Skitour