Skitour > Blogs > Expé

blog Expé


Ski Ă  Ammassalik, Groenland

Par Cisou, le mercredi 10 DĂ©cembre 2008 Ă  14:02 :: RĂ©cit de voyage

Ce n'est déjà pas simple de se rendre à Tiniteqilaaq, Groenland, mais si la SNCF s'en mÚle avec une des grÚves dont elle est coutumiÚre... »

» 3 Commentaires

Baffin (7/7) - mode d'emploi

Par Cisou, le vendredi 16 Mai 2008 Ă  13:46 :: RĂ©cit de voyage

Encore quelques photos du voyage que nous aurions dû faire, mais vu d'en haut. Il y a tant de vallées, de bosses, de glaciers et de couloirs qu'il nous faudra revenir. »

» 2 Commentaires

Baffin (6/7) - Ski de rando avec une carte au 1/250 000

Par Cisou, le vendredi 05 Octobre 2007 Ă  12:20 :: RĂ©cit de voyage

En faisant quelques courses au Northean, nous tombons sur la seule caissiĂšre du village, parlant français, ils ne sont que 7 Ă  Pang d'aprĂšs elle. Elle nous raconte avoir accueilli Nicolas Ă  son retour. Ils auraient souffert d'un froid trĂšs vif, -36°C avec du blizzard. La tempĂȘte a d'ailleurs sĂ©rieusement secouĂ© une expĂ© qui Ă©tait passĂ©e par la calotte. Ils ont dĂ» ĂȘtre secourus avec de graves gelures. »

» 4 Commentaires

Baffin (5/7) - Les Couloirs

Par Cisou, le vendredi 28 Septembre 2007 Ă  12:27 :: RĂ©cit de voyage

-12°C, la nuit est chaude ou on s'habitue ? Du coup on s'épluche, adieu bonnet, polaire, caleçon, chaussettes. »

» 4 Commentaires

Baffin (4/7) - L'imprévu

Par Cisou, le vendredi 21 Septembre 2007 Ă  09:54 :: RĂ©cit de voyage

La journĂ©e de retard par rapport au programme initial, est inquiĂ©tante car le grand beau temps et la bonne neige, ne peuvent en rien la justifier. Nous avançons moins vite que prĂ©vu. Impossible de raccourcir les pauses, en revanche on pourrait peut-ĂȘtre se lever plus tĂŽt. Aussi nous avions dĂ©cidĂ© tous ensemble de mettre le rĂ©veil Ă  5h. Comme les autres sont loin et sont plus lents que nous au dĂ©collage, nous conservons nos habitudes, lever 6h et au moment de partir, il n'est que 8h, pourtant nous n'avons vraiment pas eu l'impression de nous dĂ©pĂȘcher. Evidemment les 2 autres ne sont pas en vue, mais comme il fait un temps spendide, sans un nuage et que les difficultĂ©s visibles vont nous obliger Ă  quelques allers et retours sur un terrain cahotique, nous nous mettons en route. Cette falaise glaciaire qui se jette dans le fjord gelĂ© est impressionnante, elle fait plus de 3km de large et peut-ĂȘtre 30m de haut. Je fais quelques photos, l'ambiance est euphorique. La trace est faite, donc pas d'inquiĂštude sur l'itinĂ©raire, si les autres sont passĂ©s pourquoi pas nous. Il Ă©tait connu que ce passage constituait une des incertitudes du parcours, un front glaciaire, par nature changeant, pouvant ĂȘtre compliquĂ© Ă  franchir. Cette annĂ©e, sans ĂȘtre simple, il est fort aisĂ© pour un piĂ©ton, un peu acrobatique pour un skieur et carrĂ©ment folklorique pour un skieur Ă©quipĂ© d'une pulka. Le piĂ©ton avec la-dite pulka Ă©tant Ă  peine plus Ă  l'aise, il nous faudra dĂ©charger partiellement les pulkas et en transporter le contenu Ă  dos d'homme (et de femme) sur moins de 150m de dĂ©nivelĂ©. AprĂšs une premiĂšre tentative Ă  ski, puis Ă  pieds, puis Ă  deux par pulka, il nous faut nous rendre Ă  l'Ă©vidence, ce ne sera pas tout simple. Aussi, plantant lĂ  les pulkas, nous entamons Ă  skis avec le minimum, l'ascension du front glaciaire. Parvenu au faĂźte de la moraine latĂ©rale, nous avons une vue d'ensemble sur la suite qui apparaĂźt tranquille Ă  nos yeux. La trace serpente un peu, elle contourne ou franchit sans doute quelques grosses crevasses, mais ce n'est pas visible. Puisque les autres sont passĂ©s il y a 2 jours, "ça devrait le faire". »

» 9 Commentaires

Baffin (3/7) - La Banquise

Par Cisou, le vendredi 14 Septembre 2007 Ă  19:35 :: RĂ©cit de voyage

Le logement est tel que les parents l'ont laissĂ©, le frigo est plein, la vaisselle traĂźne dans l'Ă©vier. Il faut dire que notre arrivĂ©e n'Ă©tait pas vraiment prĂ©vue. On s'installe. Au matin, scĂ©ance d'information obligatoire Ă  la maison du parc, avec vidĂ©o sur les ours blancs, expliquant comment s'en prĂ©munir ; puis paiement de la taxe d'entrĂ©e, 150$ CAN par personne quand mĂȘme, pour un service somme toute limitĂ©, ça fait cher la sĂ©ance de cinema. Nous faisons quelques courses dans les deux superettes du village. A part les dates de pĂ©remption peu claires, voir largement dĂ©passĂ©es sur les produits frais, on trouve pas mal de choses, mĂȘme si tout est assez cher. Nous y avons achetĂ© : biscuits sec sucrĂ©s et salĂ©s (au goĂ»t pas terrible), beurre, viande sĂ©chĂ©e (un peu sucrĂ©e, sympa), fromage sans goĂ»t, sucre en morceaux, barres de cĂ©rĂ©ales (trĂšs bonnes), fruits secs, papier toilette, lait en poudre, pain de mie, essence Coleman pour rĂ©chaud en bidon mĂ©tallique d'environ 3,5L, soit la consommation d'une semaine pour 2 personnes. Jean-Pierre s'offre un chauffage Ă  gaz et les cartouches qui vont avec : encore un peu de poids et de volume pour sa pulka. »

» 4 Commentaires

Baffin (2/7) - Le voyage

Par Cisou, le vendredi 07 Septembre 2007 Ă  19:20 :: RĂ©cit de voyage

Le grand jour est arrivĂ©, et Jean-Pierre avec son 4*4 et sa remorque fait le tour des popotes pour ramasser l'un aprĂšs l'autre chacun des participants. Eric qui habite en Chartreuse est le dernier sur le chemin. Jean-Pierre qui est pourtant dĂ©jĂ  allĂ© chez lui, ne reconnait rien, passe devant sans la voir et poursuit jusqu'au col suivant, 20km pour rien. Nous avons chacun prĂšs de 70kg de bagages dont des skis et des pulkas, c'est plutĂŽt lourd et encombrant, la remorque n'est pas de trop. AprĂšs quelques kilomĂštres un voyant rouge s'allume au tableau de bord. Jean-Pierre ne s'en alarme pas plus que ça. « C'est apparu de façons intermittentes, il y a 2 jours », nous dit-il et il nous raconte tous les problĂšmes Ă©lectriques qu'il a eu avec son vĂ©hicule, suite aux transformations de son crĂ» qu'il lui a fait subir. Il est peut-ĂȘtre trĂšs bricoleur, mais n'a aucun sens de l'esthĂ©tique, visser trois morceaux de bois sur un tableau de bord en acajou, pour y poser un GPS qui ayant rendu l'Ăąme n'y prendra plus place, sans parler des velcros noirs collĂ©s tout autour des fenĂȘtres, pour y fixer des rideaux oculteurs, et du coffre encombrĂ© de placards fixes, qui contiennent tout ce dont il a besoin, comme son pique-nique ou les tendeurs pour fixer nos skis sur la galerie, mais dont l'accĂšs ne peut se faire que coffre vide. »

» 3 Commentaires

Baffin (1/7) - Préparatifs

Par Cisou, le vendredi 31 Aout 2007 Ă  14:23 :: RĂ©cit de voyage

AprĂšs avoir véçu en 2001 au Groenland, mon rĂȘve le plus cher , je m'en suis construit d'autres. Trop tranquille d'ĂȘtre tirĂ© par des chiens de traineau dans le Grand Nord et de dormir chez l'habitant dans des baraques de bois surchauffĂ©es, je voulais goĂ»ter quelque chose de plus rustique. J'ai optĂ© pour les joies du camping sur neige, en tirant mes 50kg de barda comme une bĂȘte de somme sur les hauts glaciers du Karakorum. Vous allez me prendre pour un fou, d'autant plus que je n'aspire qu'Ă  y retourner. »

» 3 Commentaires


Expé est propulsé par Skitour