Accueil > Articles > Matériel > L'affûtage des carres

Le matériel nécessaire.
Le matériel nécessaire.
le ski en place pour le travail
le ski en place pour le travail
schéma des angles d'affutage
schéma des angles d'affutage
Pensez à nettoyer votre lime pour éliminer la vieille limaille.
Pensez à nettoyer votre lime pour éliminer la vieille limaille.
tenue de la lime pour un droitier
tenue de la lime pour un droitier
Idem pour un gaucher
Idem pour un gaucher
Une lime a un sens ! Pensez-y !
Une lime a un sens ! Pensez-y !
la carre avant le passage de la lime
la carre avant le passage de la lime
après le passage de la lime
après le passage de la lime
le ski est ici placé pour pouvoir travailler efficacement sur le chant
le ski est ici placé pour pouvoir travailler efficacement sur le chant
Le lime en place sur l'outil spécifique
Le lime en place sur l'outil spécifique
Même combat on tire vers soi en veillant à garder l'equerre bien en contact avec la semelle
Même combat on tire vers soi en veillant à garder l'equerre bien en contact avec la semelle
la carre est ici très propre également
la carre est ici très propre également
On passe la gomme sur le chant (avec l'equerre c'est encore mieux)
On passe la gomme sur le chant (avec l'equerre c'est encore mieux)
Même chose coté semelle pour enlever le fil des deux cotés
Même chose coté semelle pour enlever le fil des deux cotés

L'affûtage des carres

Par cclos, le 16.11.06

L'affûtage des carres, tout ou presque


Voici le premier volet d'une série d'article sur la préparation du matériel. Celui ci concerne l’affûtage des carres, opération nécessaire qui demande un peu de savoir-faire, un matériel succinct et un peu de temps devant soi.

On peut lire beaucoup de choses sur la préparation du ski. C’est un peu une pseudo-science où l’on a tendance à entendre tout et son contraire…
Ici, j’ai essayé de faire le plus simple possible, et de donner des conseils qui vous permettront de faire un « boulot propre », sans tomber dans un « ésotérisme » et une recherche de perfection qui n’a pas lieu dans le ski de randonnée.

Première chose, réunir le matériel nécessaire :


De gauche à droite (voir photo) :
[tab]
- un chiffon
- une gomme à carre
- une lime demi-douce (denture moyenne)
- une lime douce (fine denture)
- un gant
- une équerre ou un porte outil, plus élaboré avec un angle de 90°
- une brosse en acier
- un pinceau
[/tab]
vous devez vous munir d’un support pour maintenir les skis pendant les travaux. Idéalement on utilise des étaux à ski, mais ce genre d'équipement est onéreux. Un workmat comme sur la photo s’avère très pratique.
Le ski "Hagan" à préparer est ici fixé grâce à la butée arrière de la fixation (Silvretta). Ca tient relativement bien.

Attaquons le travail


D'abord un peu de théorie


Comment affûter une carre pour qu’elle ait un minimum de mordant sur la neige ?!

En fait, tout est histoire d’angle de la carre ! Celle ci doit former un angle égal ou inférieur à 90° pour pouvoir accrocher sinon, ça marche pas !

Aussi, comme on affûte les deux cotés de la carre, coté semelle (on dit tomber la carre) et coté chant, on peut faire varier les inclinaisons de chacun des cotés. Autant de possibilité donc pour faire varier l’angle de la carre.

Pour comprendre prenons plusieurs exemple (voir les correspondances sur le schéma)
[tab]
1. Ici nous avons un angle de 90°, pas de tombé de carre et le chant est affûté à 90°. C’est ce que l’on utilisera en skirando car l’accroche sera correcte et surtout, ce qui est recherché c’est une carre qui ne s’usera pas trop vite. En effet plus l’arête est vive, plus elle s’use, logique !

2. Ici par exemple, nous avons une carre tombé de 1°, ce qui en théorie facilite le changement de carre à carre, mais un chant affûté à 90°. L’angle formé est donc de 91°, ce n’est pas bon. La carre est trop « ronde » pour accrocher.

3. Ici, nous avons le cas d’un chant affûté à 88°, mais la carre coté semelle est à 0°. Ce typé d’affûtage est de plus en plus fréquent sur les skis de piste haut de gamme. L’angle est donc de 88°, très accrocheur, mais attention aux fautes de carre, le ski sera peu tolérant. L’arête va également s’user plus vite

4. Dernier cas pour illustrer le fait que l’on peut avoir le même angle à 88° qu’en 3. avec un tombé de carre comme en 2. On affûtera donc le chant à 87°. Ce type d’affûtage extrême (on peut même aller plus loin en affûtant le chant à 85°) est typique des skis de slalom typé compétition. Bref, cela ne concerne pas notre pratique. [/tab]
Nous partirons donc sur un postulat d’une carre de 90°, endurante et suffisamment accrocheuse avec un affûtage des plus basique. 0° coté semelle, 90° coté chant. Le tombé de carre étant une technique assez délicate qui demande un outillage spécifique (en plus de la simple équerre pour faire le chant), autant s’en départir !

Voyons la partie pratique


Nous affûtons d’abord la carre côté semelle :

En effet, même si l’on ne tombe pas la carre, on doit tout de même affûter à plat pour éliminer les éventuels accrocs dû aux caillous rencontrés, et retrouver un aspect de surface propre.

Pensez d’abord à nettoyer votre lime avec la brosse, et à mettre un gant solide (je ne l’ai pas mis pour la photo).

Au fait, quelle lime ?!!

Cela va dépendre de l’usure de votre carre. Si votre carre a peu d’accroc et que vous voulez juste redonner du mordant à celle ci, utilisez une lime douce à denture fine, voir même une pierre (diamant par exemple). Si la carre est plus fortement abîmée, prenez une lime plus acérée (type bâtard ou demi douce) qui va redonner rapidement du mordant. En plus vous évitez d’user trop vite votre lime douce.

Dans la logique des choses, vous allez attaquer par une grosse lime puis ensuite faire une finition avec une lime douce ou une pierre.


Pour l'opération d'affûtage, le mouvement est assez simple : vous tenez fortement votre lime avec la queue vers le haut (dans le bon sens des dentures), et vous allez tirer la lime vers vous en prenant garde de rester bien à plat (pour pas tomber votre carre aléatoirement). Vous allez sentir et entendre au bruit que fait la lime, si celle ci « mord » ou pas. De plus la présence de limaille prouve que l'on attaque bien l'acier.

A force de passage, votre carre devient de plus en plus propre. Il faut insister sur les zones ou il y a un gros accroc. Choississez la lime à utiliser en fonction de l'usure comme c'est evoqué au dessus.

Vous n'êtes pas obligé de travailler systématiquement sur toutes la longueur du ski ! Vous pouvez très bien affuter le ski au fur et à mesure. D'abord la spatule, puis le patin...

Pensez toujours à avoir un chiffon à portée de main, afin de passer un coup sur la semelle du ski pour ne pas risquer d’enfoncer de la limaille dedans. Généralement je fais une passe avec la lime, puis j’essuie et ainsi de suite.

Cette affûtage coté semelle est fini quand il n’y a plus ou presque d’accroc de surface.

Vous pouvez attaquer les chants du ski :

Commencer d’abord par placer votre ski sur son support de manière à pouvoir travailler efficacement (voir photo)

Pour la partie chant, vous devez donc vous armer de votre équerre ou mieux encore d’un outil spécifique (généralement pas donné). On place la lime toujours la queue en haut. Si on utilise une équerre, il faut placer la lime un peu de biais et utiliser une pince (genre pince de dessinateur) pour maintenir l’ensemble.

Le mouvement, est le même, on tire vers soit, en faisant attention à bien garder l’équerre à plat sur la semelle, pour conserver le bon angle souhaité. Attention aussi à ne pas "ripper".

Une fois ce travail terminé, on doit arriver à une carre normalement très affûtée d’un bout à l’autre du ski. Avec votre pouce, tester l’affûtage, comme on le ferai pour un couteau. Vous pouvez aussi le faire avec l’ongle.

Concernant la finition :

Il est possible de faire une finition de votre carre en polissant celle ci. En effet sur les photos vous verrez que la carre prend un aspect mât. Le fait de polir la carre va durcir l’acier de la carre. Cela améliore son endurance, puis aussi la glisse du ski. Aussi, cela permet d’améliorer la résistance à la rouille.

Plusieurs solutions pour cette finition. Certain prennent de la toile émeri à très faible granulométrie, d’autre utilise des pierres céramique ou diamantée. Le but là encore, c’est d’arriver à une carre brillante en utilisant un outil qui fera un travail de plus en plus fin. A vous de voir le meilleur compromis, entre une bonne finition et un prix raisonnable (les pierres spécifiques ne sont pas données).

Dernière étape, éliminer le fil

En affutant votre carre vous allez créer, comme sur un couteau, ce qu’on appelle du fil. En fait quand vous affutez vous repoussez un peu de matière vers l'exterieur et ce petit rebord s’appelle le fil. Pour enlever celui ci il convient donc de passer la gomme de la même manière que la lime.
Cet dernière étape est en théorie inutile si vous faites une finition à la pierre (fil minime voir inexistant)

Il est souvent conseillé de désaffuter les 5 premiers centimètres de la spatule et du talon. A vous de voir sur le terrain si ca vous gène. A la limite prenez une gomme sur vous et si vous sentez que le ski à du mal à pivoter, mettez un coup sur l'arête.

A venir, le fartage, le rebouchage, préparer un ski neuf...


Le fartage à chaud »

Commentaires

» Tomtom, le 17.11.06
Merci pour cette série d'articles sur l'affûtage. Ils me semblent très compréhesibles et serviront certainement à plus d'un!

» squal, le 17.11.06
P'tain bon boulot Kaiser !!!
Avec cet article je vais presque avoir envie d'affûter mes skis tout seul tellement ça semble simple et clair.

Merci pour les 2 articles sur l'entretien. Vivement le 3ème sur le rebouchage... Nécessaire pour ceux qui vont sortir dès les premiers flocons ;o))

» Jeroen, le 17.11.06
Merci pour le super boulot !

» henyan, le 17.11.06
Trés bonne l'explication, un cours collectif pour la première application serait à mettre en place pour ceux qui doutent.

» christian, le 17.11.06
trés bon article,mais où as tu trouvé ton "appareil spécifique" qui me parait plus facile d'utilisation que mon équerre guide avec la pince.

» kaiser38, le 17.11.06
alors l'outil c un truc que j'avais acheté chez dekat y'a longtemps. c'etait livré avec un lime que je n'utilise plus car elle était pas terrible. L'outil en alu est pas mal en revanche.
Sinon ce genre de matos se trouve un peu partout, sur le net chez worden, sinon dans les magasins genre espace montagne.
Faut juste veillez si t'en achetes à prendre un truc qui accepte de outil epais (les pierres par exemple)

a+

» skiman, le 19.11.06
Très bon article, très synthétique et largement suffisant pour entretenir un ski dans une optique de randonnée.
2 remarques quand même pour faire mon chiant. Il vaut mieux toujours pousser la lime dans le sens du ski (spatule vers talon) plutôt que de la tirer vers soi. On contrôle en effet mieux la poussée que la tirée avec les bras...donc moins de risque de faire une connerie en bourrinant sans le vouloir (souvent difficile à rattraper...). Ensuite, 2ème remarque, il faut souligner que même si la tentation est forte d'avoir un ski toujours affuté au top pour l'utiliser au mieux de ses capacités, il ne faut perdre de vue que chaque affutage enlève un peu de matière à la carre et qu'en fait, ça va beaucoup plus vite qu'on ne le pense au début. Le fait de remettre "à plat" la carre côté semelle, même si la lime ajuste celle-ci en même temps, crée un décalage de hauteur entre le centre de la semelle et les carres. D'où la nécéssité de reniveller la semelle aussi de temps en temps, sinon, on se retrouve avec une semelle bombée. L'affutage ne sert donc à rien puisque les bénéfices sont annulés par les inconvénients...

» kaiser38, le 19.11.06
effectivement, on peut pousser ou tirer, en poussant j'ai l'impression d'ailleurs qu'on arrive mieux à garder l'equerre plaquée contre le ski

Avec une lime fine faut quand même y aller fort avant de bouffer toute la carre. En tous cas, c'est bien moins agressif que la machine pour le matos. Espace montagne m'avait d'ailleur bousillé une paire de ski en poncant la semelle comme des tarets. Il devait rester à peine 1/10 de mm dessus. Le ski était nickel à la sortie du magasin (pas une rayure), mais à chaque caillou la structure apparaissait !

Je dirai que le plat des carres on peut le faire 1 fois l'an, et le reste du temps, on met un coup coté chant, quand ca mord vraiment plus

a+

» Loïc, le 22.11.06
Moi je me méfie des conseils d'un gars qu'a une Silvretta comme fixation ... Est-il vraiment aussi expert qu'il le prétend ? (hé hé hé, gniark, gniark)

» kaiser38, le 12.12.06
ca y'es loïc, j'ai mes lowtech ;)

» georges, le 29.12.06
bonjour
je voudrais savoir si pour eviter la faute de carre, sur neige difficile, il faut passer la gomme sur le fildes carres au niveau de la spatule ???
Merci . Ciao.....

» Igor, le 12.01.07
Grâce cet article j'ai enfin compris où se mesurent les angles de carres, merci beaucoup.

» Olivier, le 10.01.08
Tout simplement, merci pour cet exposé on ne peut plus clair.

» olivier brisou, le 12.01.08
Bravo !!! Je en Russie centrale et le SAV est inexistant. Grace à votre article j'ai en gros pigé et je vais me débrouiller seul !! Ici on ski sur de la glace par moins 35° :)))) Y a rien d'autre....

» fabrice, le 18.01.08
merci pour les conseils, moi pour les carres j'ai acheté un guide lime (SWIX) c'est facile et préci mais les angles sont 89°/88° et 0.5°/1° ton avis ?

» delaunay, le 18.02.09
Ou puis-je trouver l'équerre qui vous sert lors de votre démonstration, merci pour vos infos

» krisfot, le 03.03.09
merci !
c'est clair et précis, et précieux !

» philippe, le 21.09.09
Très bien tes deux articles carre et fart, mais tu n'indique pas ou tu achètes le nécessaire ?

» Jürgen, le 19.02.10
Super utile ! MERCI

» Raphalaval, le 16.05.10
J'ajoute qu'il faut pratiquement à chaque fois passer un outil pour dégarnir de champ au dessus de la carre à affuter, pour que la lime ne travaille que sur la carre, et pas sur le champ. En effet il est souvent décourageant d'affuter en étant en contact avec le champ du ski qui est généralement très dur (fibre de verre, époxy, ...) et donc limite ou empêche de vraiment mordre dans la carre avec la lime.

» jacques Balon, le 23.01.11
très clair comme présentation! Merci. J'aurai aimé savoir s'il existait des "stages" pour apprendre a gérer et entretenir les skis?

Ajouter un commentaire








Oui, c'est ça ! (cliquez dans le carré)


Videz pour supprimer. Lien entre [url] et [/url]

VTT de montagne