Accueil > Articles > Autre > Lapiaz : Attention Danger
Lapiaz du désert de Platé
Lapiaz du désert de Platé
Les lapiaz sont souvent des failles dans le calcaire de plusieurs métres de profondeur
Les lapiaz sont souvent des failles dans le calcaire de plusieurs métres de profondeur
Les "fractures" de calcaire ont les formes les plus variées
Les "fractures" de calcaire ont les formes les plus variées
Les Grandes platières versant Flaine du col du Colonney
Les Grandes platières versant Flaine du col du Colonney
Le refuge de Platé au coeur du désert du même nom accessible depuis le plateau d'Assy
Le refuge de Platé au coeur du désert du même nom accessible depuis le plateau d'Assy

Lapiaz : Attention Danger

Par DBO, le 23.10.05

LAPIAZ

(ou lapié ou lapiez)

Par définition, ce sont des ciselures superficielles creusées par les eaux en terrain calcaire
Le terme « lapiaz » est d’origine jurassienne issu éthymologiquement du latin : lapis, lapidis (la pierre)

Les lapiaz peuvent mesurer de quelques cm à plusieurs mètres de larges, idem pour la profondeur avec parfois constitution de véritables gouffres.
Il s'agit de "rigoles de dissolution", dues à la dissolution du calcaire (ou carbonate de chaux) par les eaux de ruissellement chargées de dioxyde de carbone (CO2). Ce CO2 a pour origine le CO2 atmosphérique, mais aussi (et même surtout) le CO2 dégagé par la respiration des organismes végétaux présents au fond des fissures ou lichens encroûtant le calcaire.
Ce CO2 "attaquant le calcaire" est soustrait de l'atmosphère, et se transforme en ion HCO3-

CaCo3 + CO2 +H2O => 2HCO3- + Ca2+

En surface, ces « rigoles » creusées dans la roche définissent les lapiaz mais ils existent des formes souterraines bien connues des spéléologues ; ce type de relief qui affecte les roches calcaires définit le modèle KARSTIQUE. On en retrouve sur les dalles plus ou moins inclinées de l’époque urgonnienne (Crétacé inférieur) ; elles font aussi la joie des grimpeurs, selon la raideur des dalles rencontrées bien que les arêtes soient parfois très tranchantes pour les cordes

Les lapiaz sont fréquents dans nos massifs calcaires préalpins et constituent un danger pour le randonneur l’été en cas de manque de visibilité mais plus encore pour le randonneur l’hiver à pied, en raquettes ou à skis car ils passent souvent inaperçus

Cet été avec mon ami Pascal, nous avons effectué une randonnée sur le désert de Platé, connu pour ses lapiaz et dont j’ai ramené quelques photos


Quelques liens:
> fr.wikipedia.org/wiki/Lapiaz
> www.midipyrenees.chambagri.fr/morpho/html/unitcart/UC46.html

Commentaires

» clotaire, le 19.12.05
En effet, j'ai fait l'amer expérience des lapiaz du désert de Platé l'hiver (en ski de piste!) il y a plusieurs années. Un appui sur bâton à l'arrêt, la neige pourtant très cohésive qui se dérobe et zou au fond du trou la tête la première et les skis en travers qui me retiennent... Ca surprend...

» marco, le 14.05.07
Je suis passé par le désert de Platé l'été 2006: paysage ahurissant. Je connais ceux du Vercors, mais là, j'étais baba. J'y retournerai pour sillonner un peu le secteur.
Bon article dans le dernier Montagne magasine

» Julie, le 14.08.07
Bonjour,
pour découvrir des lapiaz assez surprenant, venez également faire un tour du côté de la Pierre Saint-Martin en vallée de Barétous
www.lapierrestmartin.com

» alex, le 30.12.14
Je cherchais le nom de la faille dans laquelle j'ai faillit tomber cet après midi. C'est vraiment traitre quand la neige les recouvre mais n'est pas assez solide pour retenir votre poids...

» benhacene, le 17.02.15
Dans l'Hérault aussi il y a de très beaux lapiaz .
Si vous voulez voir des photos,ouvrez le site :AMUCS puis cliquer sur randos puis cartes et photos .VOUS TROUVERZ AUSSI QUELQUES COMMENTAIRES SUR LES DERNIERES RANDOS

Ajouter un commentaire

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

VTT de montagne