Accueil > Articles > Récit de course > Les filles ne sont pas toujours les coupables...
Descente fatale, Nico hésite...puis se jète dans le piège
Descente fatale, Nico hésite...puis se jète dans le piège
tristan maître des faits et gestes de l'équipe
tristan maître des faits et gestes de l'équipe
L'objectif... la pointe. Après c'est le retour! Je me demande encore à quoi ressemble le chemin des randonneurs?
L'objectif... la pointe. Après c'est le retour! Je me demande encore à quoi ressemble le chemin des randonneurs?
non, c'est sûr je n'en mène pas large et le sourire est crispé!!!
non, c'est sûr je n'en mène pas large et le sourire est crispé!!!
Mais qu'est ce qu'on fait là????
Mais qu'est ce qu'on fait là????
Bon tu me regardes là??? Pitié me laisse pas tomber!
Bon tu me regardes là??? Pitié me laisse pas tomber!
Tristan... C'est la première fois qu'il se dit qu'Edwige porte la poisse
Tristan... C'est la première fois qu'il se dit qu'Edwige porte la poisse
Et ben je vous dis pas ce qu'il y a sous mes pieds... RIEN... Si! Le lac!
Et ben je vous dis pas ce qu'il y a sous mes pieds... RIEN... Si! Le lac!
Conclusion... Ayez toujours la Rock'n Roll attitude !
Conclusion... Ayez toujours la Rock'n Roll attitude !
« Les filles en danger...

Les filles ne sont pas toujours les coupables...

Par Edwige Després, le 23.06.05

Vous vous souvenez de moi? L'article sur "Les filles en danger" (nov. 2004).
Tout le monde va penser que je ne m'emploi qu'à écrire des articles catastrophes!
Certes, j'en ai vécu une belle et pas avec des nanas cette fois-ci.... Avec deux garçons, oui Madame! Expérimentés! Comme quoi, je me fais le messager des dangers de dame nature.

Tristan un français expatrié chez les suisses et Nico un vrai de vrai suiiiiisse décident de m'embarquer dans la magnifique région d'Annecy. Nous ferons les fameuses et splendides "Dents de Lanfon".
Ok Banco!

Nous commençons la course et tout se passe très bien , ça me change de la Cime du valon avec mes copines!!! Je me fais une belle petite chute au départ de l'escalade, Nico me retiens avec la corde et je dévale tant bien que mal sur un trentaine de mètres! Mon p'tit Bateau a morflé sur ce coup là! Je me redresse et fais mine de loin avec le pouce en l'air : "Tout va bien les gars! Même pas mal!" J'arbore mon petit sourire qui dit que j'ai envie de chialer tellement j'ai mal au fesses!
Nous grimpons et je trouve ça très physique, surtout qu'à trois c'est très long puisqu'il faut enlever le matériel posé par le premier de la cordée (devinez qui est le dernier de cordée ? Et oui, c'est moi!) Par moment j'ai vraiment la trouille, quand j'ôte le matériel, c'est juste les garçons qui me retiennent et je peux dire que c'est bien pentu en dessous et comment dit-on déjà?... Ya du gaaaazz en dessous!
Plus nous avançons (4 heures de course et pas encore arrivés à la moitié des "dents"!
Plus nous avons du mal à nous repérer, d'ailleurs les seuls repères que nous ayons sont les traces des crampons dans la roche laissées par des méga top pro cet hiver!

Le jour décline... ça me rappelle quelque chose... Nous sommes loin d'être arrivés! et Devinez quoi?! ON EST PERDU!!!!!!!! Sauf que là, c'est moins drôle, pas de lampes frontales, pas de duvet (là rien d'inhabituel) pas de bouffe, plus d'eau. Les nuages noircissent et au loin très tranquillement se profilent quelques éclairs pas très sympas...
Cette fois-ci tu ne m'auras pas la montagne!!!! Je dégaine le téléphone sous le regard ébahit des garçons et le 112, ça fonctionne!!!!
Nous avons eu droit à l'hélicoptère qui a fait un vol stationnaire face à la paroi pendant 20 minutes, il faisait super noir et il nous a été impossible de faire demi-tour car nous étions déscendu dans un cul de sac très dangereux a remonter. La faute aux chamois qui ont creusé une "sente" nous perdant définitivement.
L'hélitreuillage s'est bien passé. Les pompiers super sympas et le pilote nous a avoué qu'il avait été super content de réaliser ce sauvetage qu'il qualifie "d'élite" ... J'ai frémit d'horreur lorsqu'il m'a dit ça... NON je MENS!!!! J'étais folle de bonheur et de joie!!!!!
Désolé, pas de photo du sauvetage, je n'ai pas osé par peur de me prendre une baigne, parce que c'est pas un jeu c'est sûr... mais qu'est ce que c'est GENIAL quand même.
En tout cas prudence sur les dents de lanfon...

Commentaires

» denis, le 24.06.05
Edwige :-))

tu voudrais pas devenir la mascotte de skitour

denis

» Jeroen, le 25.06.05
Tiens, ça me fait penser à une autre aventure en chartreuse où le groupe de Fabienne avait eu droit à un hélitreuillage (alors quils faisaient de la rando pédestre...).
La montagne c'est visiblement l'aventure totale pour certaines !

» jmn, le 27.06.05
Conclusion : Ne jamais sous estimer ces "petites" courses (Néron, trois pucelles, arêtes du gerbier...).
Je vous rappel que Lionel Terray c'est tué dans le Gerbier !!!
Et je vous recommande la lecture du livre "Secours extrêmes de P Poulet et M Pérès, qui permet de remettre les pendules à l'heure (surtout les pages 110,111).
Et enfin le dicton du jour : "Il n'y a pas de bons guides*, mais des vieux guides*"(*ça marche avec escaladeurs, randonneurs et autres).

» Tintin, le 28.06.05
Terray s'est tué dans la face E du gerbier... ce n'est pas une petite course (même si il était sorti des difficultés).

C'est peut être parce qu'il portait un sac à dos ;-)

» jmn, le 28.06.05
Pour lui c'etait une petite course.

» edwige smague, le 28.06.05
Merci Denis de me proposer de devenir la mascotte...
Avec plaisir ! j'espère néanmoins faire prochainement une course qui se déroulera normalement!!!!

» Chbebos, le 28.12.05
edwige et tristanus vous avez vraiment des degaines de killers sur les photos !!!

» didine, le 25.01.07
Smagoum,je ne suis pas étonnée de lire tes aventures....
Quel phénomène
et bravo je suis une vraie fan
Didine

Ajouter un commentaire

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

VTT de montagne