Accueil > Articles > Matériel > ARVA, Pelle, Sonde
L'arva, un outil indispensable !
L'arva, un outil indispensable !

ARVA, Pelle, Sonde

Par Jeroen, le 08.09.04

Le bonheur immense de la montagne en hiver se heurte depuis toujours au risque d'avalanche. Contre ce phénomène, le randonneur devra agir vite, et ne pourra compter que sur l'aide de ses camarades d'infortune. Les statistiques montent qu'il faut sortir une personne ensevelie en moins de quinze minutes. Cela exclu totalement de pouvoir compter sur une quelconque aide extérieure.

Une seule solution : le tryptique Arva, pelle, sonde.

DVA (Détecteur de Victimes d'Avalanche)



Le DVA est le seul appareil de détection adapté à la pratique du ski de
randonnée du fait de la rapidité de sa mise en oeuvre en cas d'avalanche.
C'est un émetteur-récepteur de la taille d'un balladeur qui relie tous les randonneurs entre eux. Tous les DVA aujourd'hui commercialisés en Europe émettent (et réceptionnent) sur une même fréquence radio : 457 Khz.
Par défaut en position "émission", on le passe en position "réception" pour localiser les victimes d'avalanche. La recherche s'effectue généralement en 2 phases : une phase d'approche et une phase de localisation finale. Avec l'habitude et dans des conditions normales, on localise une personne ensevelie en moins de 5 minutes.

Sonde



L'arva permet de rechercher la position approximative de la victime, mais il subsiste toujours un doute. La sonde va permettre d'affiner le résultat, de localiser la victime avec certitude, mais surtout de connaitre la profondeur d'enfouissement, qui vous donnera une idée de la taille du trou à creuser.
Une sonde est composée d'un certains nombre de brins (6 à 8), de couleur différents, et de 40 cm de longueur. Sa longueur totale est de 240 cm à 320 cm.

Pelle à neige



On montre qu'il est 3 à 4 fois plus lent de dégager une victime à la main (ou avec des skis) qu'avec une pelle. localiser une victime en 5 minutes, c'est bien, mais à quoi ça sert si on a pas de quoi la dégager ? Les pelles actuelles, en matière plastique, sont incassables, pèsent 600 grammes et peuvent aussi vous aider à faire de l'eau au refuge, construire un igloo, confectionner un traineau de secours...
Alors, pourquoi s'en passer ?

Attention !

- Porter son ARVA directement sur la peau (sinon, il risque d'être arraché dans l'avalanche),
- Contrôler le bon état de marche et la mise en route de tous les appareils en commençant chaque randonnée,
- S'entraîner régulièrement au maniement de l'appareil : en cas d'avalanche, le stress n'aidant pas, vous devrez avoir les réflexes qui sauvent.
- Savoir renoncer à une course, le DVA n'est pas une garantie de survie...

Plus d'infos sur www.anena.org

Voir la rubrique matériel : Arva

Commentaires

» Bilou, le 05.12.08
Salut,

je pars à l'Alpes d'huez cette année et si la neige est bonne je compte bien sortir des sentiers battus ainsi je souhaiterais savoir si il est possible de louer des arva et quels sont les prix si quelqu'un peut me renseigner. D'avance Merci

Ajouter un commentaire

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

VTT de montagne