Accueil > Articles > Matériel > Les peaux de phoque

Peau de ... phoque ?
Peau de ... phoque ?
Peaux de phoque autocollantes
Peaux de phoque autocollantes
Tendeur classique, faisant le lien entre l'étrier et la peau de phoque. Permet un décrochage de la peau par l'avant du ski.
Tendeur classique, faisant le lien entre l'étrier et la peau de phoque. Permet un décrochage de la peau par l'avant du ski.

Les peaux de phoque

Par Jeroen, le 05.09.04

Le terme "peaux de phoque" vient du fait que les premiers modèles (années 30) utilisaient de la véritable peau de phoque. Actuellement, la peau de l'animal n'est plus utilisée et est remplacée par du mohair (poils de chèvre alpine) ou des matières synthétiques.
En 1976, petite révolution : les premières peaux autocollantes apparaissent, fini les kilos de neige qui s'introduisent entre le ski et la peau.

Les différents types de poils



1) Mohair
La peau est composée d’un tissu mohair (poil de la chèvre alpine).
Cette matière naturelle offre des caractéristiques optimales dans l’utilisation en tant que peau autocollante. Comme les poils sont creux, ils restent tendres et souples même par grand froid et offrent des propriétés de glisse exceptionnelles. C'est aussi ces peaux qui ont l'usure la plus rapide.
Lorsque la neige botte, elles ont tendance à faire de plus gros sabots, pour l'éviter au maximum deux solution :
- utiliser des peaux hydrophobes (le traitement efficace à vie)
- appliquer, avant le départ, du silicone ou PTEF en spray (type Téflon) sur la peluche.

2) Synthétique
La peau est basée sur un tissu 100 % nylon. La peau nylon présente une excellente résistance. le matériau utilisé est par nature hydrophobe. Ces peluches sont celles qui résistent le mieux dans le temps. L'effet anti-recul est excellent dans toutes les neiges, mais la glisse est moins bonne.

3) Mixte
La base de la peau est formée par un tissu mixte composé de mohair et de nylon. Offre une bonne aptitude à la glisse et une résistance à l’abrasion élevée. On obtient donc un compromis entre les avantages et les inconvénients des deux matières.

Ajustage et fixation des peaux


Ajustage en largeur


Le choix de la largeur des peaux est trés important. Trop large, la peau recouvre la carre et donc empêche le ski d'accrocher. De plus elle s'use plus vite sur les cotés.
Trop étroite elle ne sera plus en contact avec la neige dans le cas de traversée en neige dure, et le ski aura tendance à "chasser".
On les choisira donc 2 à 4 mm moins large que la largeur du ski au niveau du patin.

Et en cas de skis paraboliques ?


C'est le patin qui supporte la majeure partie du poids du skieur. Pour des skis assez droits (en dessus de 23/24m de rayon), une peau moins ajustée au niveau spatule et talon ne sera pas vraiment un handicap. Pour les skis plus taillés (en dessous de 20m de rayon) Il existe néanmoins des peaux "taillées" à la forme du ski.

Avantages :
- meilleure accroche si bien que les couteaux sont souvent inutiles

inconvénients :
- Prix plus élevé (50% à 60% plus cher que des peaux "droite").
- Plus pénibles à plier.

Ajustage en longueur


La peau doit être ajusté à 10 ou 15 cm du talon du ski. Il faut faire une découpe arrondie pour éviter que la peluche ne se décolle dans les coins.
Plus vous raccourcissez votre peau, meilleur sera la glisse mais moins bonne sera la retenue. En compétition, la peau ne couvre souvent que les deux tiers de la semelle.

Fixation de la peau



Autocollante simple
La peau est fixée à la spatule du ski par un étrier métallique. La peau tient uniquement par la qualité de la colle. C'est le montagne privilégié par la majorité des pratiquants. Avantage : la glisse est excellente.
Inconvénient : si la colle n'adhère plus, il faut ruser...

Autocollante avec tendeur
La peau est fixé à la spatule par un étrier qui est relié à la peau par un tendeur en caoutchouc. Le talon de la peau reste libre.
Grâce au tendeur il est possible d'enlever la peau sans déchausser : c'est une technique utilisée en compétiton.

Autocollante avec tendeur et talon
La peau est fixé à la spatule par un étrier qui est relié à la peau par un tendeur en caoutchouc. Le talon de la peau de la peau est tenu par un crochet dans une encoche prévue à cet effet.
Ce système assure la meilleure tenue possible de la peau sur le ski. Idéal pour ceux qui n'entretiennent pas vraiment la colle de leur peaux...
Les frottements importants engendrés par la surface de la peau et du crochet donnent une mauvaise glisse.

Voir la rubrique matos Peaux de phoque

L'entretien des peaux de phoque »

Commentaires

» Foret, le 04.12.10
Est-il possible de déplacer la sangle sur une peau Coll-Tex (car je l'ai mal positionnée en la découpant) et la recoller par thermosoudure? Par avance merci.G.F

» luiskiluke, le 19.12.10
Pas mal le système tendeur COLLTEX à l'avant mais il ne faut surtout pas croiser à la montée, même légèrement sinon gare au dépautage involontaire en avant. Le crochet est trop étroit pour les spatules larges! Si quelqu'un à un petit conseil...

Ajouter un commentaire








Oui, c'est ça ! (cliquez dans le carré)


Videz pour supprimer. Lien entre [url] et [/url]

VTT de montagne