Accueil > Articles > Récit de course > J'ai tout mon temps

J'ai tout mon temps

Par babou, le 19.02.08

Quarante ans que j'habite loin des montagnes.
Le ski de rando, j'en ai fait un peu dans ma jeunesse en région grenobloise ; on appelait ça ski de printemps, on ne sortait qu'en fin de saison.

Et puis ce fût l'exile en région parisienne, puis les contraintes professionnelles, puis les contraintes familiales : plus de ski de rando, une semaine de ski de piste par an, à l'Alpe du Grand Serre, au demeurant toujours d'extraordinaires vacances pour toute la famille.

Au début des années 90, reprise occasionnelle de la rando que je fais découvrir à mes fils aînés.
La première sortie, 3 jours dans les écrins : Roche Faurio, col du Monestier et retour à Valouise. Grand beau, le rêve.
Depuis chaque année un Taillefer et un Tabor en février lors de la semaine à l'Alpe du Grand Serre, et les bonnes années une balade sur deux ou trois jours en avril avec des copains ou en famille.
La routine s'installe, 3000à 5000 m D+ , prévoir à l'avance un week end de 3 jours, organiser le transport, pour connaître une course de rêve , ou d'autres fois buter mémorablement pour cause nivo, météo ou autre .



Et puis en 2005 tout bascule. JE DÉCOUVRE SKITOUR .

Tout change dans ma relation avec la montagne.
Je sors tous les jours
Je dénivelle deux fois plus vite

En fait je prends l'habitude de randonner par Oursien interposé. c'est comme ça qu'en 2006 je réalise entre autres les 100 000m de D+ avec Squal, la traversée de Belledonne avec le Boss et quelques hold up avec Denis
Et tout ça sans entamer mes points mazout .


Et nous voici en 2008 et de nouvelles données dans ma vie : mes activités professionnelles cessent au printemps.
Le moment est venu de me prendre en main ; je vais à nouveau randonner moi-même ; la dénivelée horaire va chuter à 350 ou 400m/h, mais J'AURAI TOUT MON TEMPS.

Pour commencer, se fixer un objectif.
c'est chose faite aujourd'hui.
« Chamonix Zermatt à la sauce italienne ». A la lecture du récit de Jeroen il y a quelques années et de Truptil Thibault au printemps 2007, je m'étais dit « J'irai un jour par là ».
« Montagnes du monde » encadre ce raid du 5 au 12 avril 2008, il n'y a plus qu'à s'inscrire.

Prévoir le matos
A première vue il ne manque pas grand-chose :
Skis, peaux, couteaux
Sac, crampons, baudrier
Arva, pelle, sonde, J'ai tout ça
Vêtements appropriés et POLAIRE SKITOUR

Ajoutons à ça une motivation d'enfer et tout semble parfait.


Pourtant j'ai l'impression confuse que tout ça ne colle pas parfaitement. Plus j'y pense et plus j'ai le sentiment de me précipiter, d'oublier qu'en fait « J'AURAI TOUT MON TEMPS ».

Je vois bien une solution, mais elle me demande un important investissement financier.
C'est décidé, je me lance.
Je vais de ce pas chez un pro, « Rando cycle » acheter un vélo de cyclotourisme.

Je mettrai une semaine pour descendre dans les Alpes, une semaine sur Chamonix Zermatt et une semaine pour revenir chez moi, mais ça n'a pas d'importance, J'AI TOUT MON TEMPS.

Commentaires

» Ricil, le 23.02.08
Babou, tu as tout compris !!!! ;-)

» jpc, le 29.02.08
je pense que tu vas effectivement apprécier mille fois plus. J'ai fait une fois ce genre de choses —sinon "j'ai pas le temps"– et j'en rêve encore. Bravo pour la motivation ! et pour l'exemple !
Carpe diem !

» david, le 15.03.08
bravo j envisage un peu la meme chose mais je redemare sur le gr 20 en septembre 08 avec espoir de faire l alta stra da l hiver 09

» Boboss, le 23.04.08
Bravo !!! Belle leçon de philosophie !!!

» Jeroen, le 10.10.08
Ah, je l'avais pas lu cet article !
Super !!

Alors ? Tu l'a fait ?

» jpc, le 15.01.09
... alors "Babou", cela roule ?

Ajouter un commentaire

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

VTT de montagne