Accueil > Actu > Divers > Le glacier de Tignes tombe...

Le glacier de Tignes tombe... - Divers

 
+21
21 votes

Le glacier de Tignes tombe...

Proposé par manu38 le 13.10.2008, publié le 14.10.2008 :: manuturlututu.free.fr :: 902 clics :: 3 commentaires :: Divers

Enorme chûte de séracs en septembre sur la face Nord du glacier. Un phénomène d'ampleur qui interroge... et inquiète.

Danger en face Nord du glacier de Tignes... n'allez pas trop vous y promener cet hiver, la glace ne sera pas loin. »

Commentaires

» Par Pja, le 15.10.2008

Différentes randonnées et déplacements sur le secteur Vanoise / Hte-Tarentaise / Hte-Maurienne, + la sortie de la nouvelle carte IGN 3633 ET laissent apparaître des retraits glaciaires importants sur le secteur, sur une période ramassée de 10 ans, entre 1995 et 2005.
Quelques exemples sur des lieux emblématiques de la zone suffiront à en faire prendre conscience:
- face nord de Turia, émergence complète du rocher du Cavalier, qui barre la face, disparition probable du glacier en dessous du Cavalier, gros rochers émergeant en dessous.
- glacier de Rhèmes-Golette, remontée de 50 à 75m du glacier, au dessus du Lac de la Golette (Italie), et dans le vallon de la Sassière (ancien site d'école de glace des guides de Tignes!). Aujourd'hui, plus de falaise de glace verticale, combe nue sur 100 m.
- système glacaire de l'Aiguille Pers: glacier du Pisaillas, réduit à portin résiduelle, apparition d'un lac important à la base du glacier du Montet.
- glacier des sources de l'Arc: disparition de la liaison directe glacier / lac des sources inférieures, scission du glacier en 2, la branche inférieure n'étant plus reliée au bassin supérieur sous la Levanna Orientale.
- nouveau lac (très beau) à la base du glacier du Grand Méan.
- Cirque des Evettes: scission de la partie basse du glacier en deux branches, avec émergence d'une zone rocheuse importante au centre de la partie terminale du glacier.
- Pointe Charbonnel, déglaciation du couloir d'accès au glacier supérieur, aujourd'hui totalement rocheux.
- Grande Ciamarella: probable déglaciation de la partie basse des couloirs d'accès à la face.
- autres emplacements, à compléter en fonction des constats des autres pratiquants.

En hiver ou lors de printemps bien enneigés (comme mai-juin 2008) ces évolutions sont masquées.

A l'automne, l'ampleur des évolutions est manifeste... cruellement manifeste.

La perte d'épaisseur du glacier de la Grande-Motte est également manifeste. Ce qui vient de se passer sur la face nord fait sans doute partie de la tendance globale sur le secteur. Elle est vraiment spectaculaire. Comme si la base inférieure de glace à la base de la face n'était plus suffisante pour retenir les volumes plus importants de matériaux situés sur la moitié haute du sommet.

Des constats similaires sont-ils établis dans les Ecrins? Dans le massif du Mont-Blanc?

Le tout, sur une période d'évolution de 10 années!

merci aux contributeurs Skitour de faire part de leurs observations.

A suivre.

» Par Michel, le 16.10.2008

Tres impressionnant. Les photos montrent plus un effondrement d'une partie du glacier qu'une simple chute de sérac. Cet effondrement a laissé une zone rocheuse lisse et raide : le glacier peut il se reconstituer ? les spécialistes ont peut etre la réponse.

» Par Arnaud, le 28.10.2008

Juste pour info, nous avons retrouvé des images montrant exactement le même phénomène de glissement de masse sur la face nord de Grande Motte en 1996.
Ce phénomène se reproduit donc dans le temps, mais ses raisons restent pour l'instant mystérieuse. Point de rupture atteint suite à une accumulation de glace??


VTT de montagne