Accueil > Actu > Ski alpin et ski de fond > Un télécabine Celliers > Valmorel

Un télécabine Celliers > Valmorel - Ski alpin et ski de fond

 
+7
7 votes

Un télécabine Celliers > Valmorel

Proposé par Jeroen le 27.08.2008, publié le 27.08.2008 :: www.ledauphine.com :: 859 vus :: 337 clics :: 3 commentaires :: Ski alpin et ski de fond

e sera la nouveauté la plus atypique de l'année. Une télécabine de huit places pour relier le tout petit village de Celliers à  Valmorel. A l'heure où les stations marquent une pause dans leurs équipements, cet ascenseur à  4 millions d'euros est un vrai cadeau de Noël pour les 30 habitants du petit village enclavé. Il servira à  transporter skieurs et promeneurs mais ne permettra pas de liaison skis aux pieds.
«C'est plus qu'une remontée mécanique, mais le moyen de sortir le village de son isolement tout en ouvrant Valmorel sur la Lauzière» »

Commentaires

» Par squal, le 27.08.2008

C'est con ! Les balades en Lauzière n'auront plus le mêm charme..... Mais bon pognon quand tu nous tiens !

» Par Gilles Rubin, le 27.08.2008

Il faut etre vigilant à se que ne soit pas ouvert dans le futur des liaisons par des pistes de ski sur les combes du Rognolet, et de la Lauzière.Ce télécabine en est aussi un moyen..............

» Par Soupir Gros, le 07.12.2008

Salut à tous,Comme un certain nombre d'entre vous, j'ai suivi la construction de la liaison Celliers-Valmorel. N'étant pas des plus favorables au départ pour ce projet, pour moult raisons, il me faut reconnaître que cette liaison offre une survie économique potentielle à la vallée de Celliers et que l'impact environnemental et plus particulièrement paysager reste modéré, même en période estivale (en regard d'autres aménagements et même si des critiques sur une intégration idéalement harmonieuse sont possibles). Bon, ce volet est en route, nous allons voir.Depuis quelques temps, des "publicités" présentent les choses non pas comme avant tout un désenclavement de Celliers, mais comme l'ouverture d'un domaine sauvage de 1000 ha. J'en tremble.Mais au-delà de cette exagération publicitaire, j'apprends par ouï-dire qu'il y a quelques jours de "nombreuses voitures" sont montées à Celliers- Dessus. Et que de ces voitures des personnes sont sorties pour voir la faisabilité d'un retour skis aux pieds depuis Valmorel, vers Celliers-Dessus et Celliers.Les bruits laissent entendre que serait envisagée une "piste" descendant sous les Guillots (chalets), vers le petit pont sur le torrent un peu en amont de Celliers-Dessus (mais plus bas topographiquement). De là, il est évoqué, toujours pas ces bruits, un téléski d'une centaine de mètres pour remonter sur Celliers-Dessus. Puis une piste skiable (un ruban de piste, vu le relief) qui joindrait Celliers-Dessus à Celliers et la gare de départ de la liaison.Permettez-moi d'abord de demander si ces bruits sont fondés ou non. Mais s'il y a rumeur. Le cas échéant, je suis des plus inquiets. En effet, la pente sous les Guillots est tout de même très forte. J'imagine alors mal une piste accessible facilement aux familles avec enfants (ou pas) "débutants". Il me sera rétorqué que ces personnes pourront prendre la télécabine en descente. Je dis OK.Toutefois, qui dit piste de retour "officielle", même pour bons skieurs, dit piste sécurisée. Et qui dit "sécurisée" dit aménagements. Et impact non négligeable sur le relief, le paysage, le vue depuis le village, etc., etc.Impact qui m'inquiète. Une vraie piste ? Un chemin skiable en lacets ? De toute façon, cela suppose du terrassement. (Terrain schisteux, raide, avec une couche arable très faible, qui soutiendra que la végétation cicatrisera tout cela ? Et le terrassement aux abords immédiats du village, une piste praticable par une chenillette ? Encore de la terre remuée.).Alors, comme moi, peut-être, vous allez dire : pas besoin d'une piste ! Pas besoin car descente par la télécabine.Ou, pour les plus aventureux, à skis, sous les Guillots effectivement, ou bien encore dans la première trace découpée dans la forêt (du temps, pas si lointain, où la liaison devait se faire au départ de Celliers-Dessus).Alors, il semblerait que les potentiels aménageurs envisagent ce cas. La piste serait faite pour justement éviter des accidents qui pourraient survenir lors de retours sauvages. Louable intention. Mais envisagent-"ils" aussi d'aménager une piste sur les envers du Mottet, pour les fous d'espace qui voudraient descendre sur les Belleville ??Hélas, j'ai comme le sentiment que derrière cette façade "altruiste" ne se cachent des intentions plus commerciales. "X km de pistes nouvelles !" "Skiez en Lauzière !" "Grand tour de Celliers !" "Grand tour de la Lauzière !" etc., etc., etc.Bref, Inquiétudes.Pourquoi inquiet ? Parce que ce qui fait le charme d'un village comme Celliers est aussi et surtout la cadre. Le cadre sans multiples pistes tracées à grands coups de pelle sans réflexion esthétique. Des balcons du principal hôtel, vous soyez entre autres des versant abrupts, couverts de forêt, sombres, "durs". Un peu des coins inaccessibles, qui font échos aux sommets ensoleillés de la chaîne. Des versants raides mais autrefois cultivés, certes... Cultivés à la main, auxquels on accédait par de petits sentiers. De petits sentiers comme celui qui monte de Celliers-Dessus aux Guillots. Forêt, ruisseaux, neige ou pas, des coins de nature.Imaginez alors, en été, c'est là que la montagne montre ses blessures, le versant lardé d'une piste, terrassé, dénaturé j'allais dire.Alors, balisons l'itinéraire été ou hiver (raquettes) actuel, oui offrons ce petit cheminement, mais n'allons pas faire une énieme piste anti-nature. Les pistes de Valmorel sont maintenant à deux pas... Est-ce bien raisonnable d'en vouloir encore une ?A tantôt dans la montagne.


VTT de montagne