Accueil > Actu > Autres activités > L'héliski à la française

L'héliski à la française - Autres activités

 
+17
17 votes

L'héliski à la française

Proposé par Jeroen le 06.05.2008, publié le 06.05.2008 :: voyages.liberation.fr :: 846 vus :: 6 commentaires :: Autres activités

Contournant la loi Montagne, qui interdit en France la "dépose à fin de loisirs", l'héliski est un business florissant. Ce business florissant et très élitiste associe clients fortunés des grandes stations françaises, leurs guides ou moniteurs de ski et les sociétés d'hélicoptères : pour quelques centaines ou milliers d'euros selon les formules, les stars du sport, des médias et du show biz', les patrons d'industrie et les simples cadres sup' s'offrent grâce à l'hélico de fabuleuses descentes en neige vierge, loin des masses utilisant les remontées mécaniques et à la barbe des skieurs de randonnée impuissants »

Commentaires

» Par davidg, le 06.05.2008

> Les arguments pro-héliski sont simples : l’héliski permet aux pilotes de s’entraîner pour les secours.

J'ai récemment demande au chef de la Sécurité Civile à B* pour son opinion sur l'utilité de l’heliski pour la formation des pilotes. Il m'a dit que la seule formation utile pour les pilotes étaient des exercices de sauvetage reelles et simulees.

» Par Pïerre, le 06.05.2008

ça paraît évident... Les déposes se font dans des lieux adaptés (topographiquement et aérologiquement) contrairement aux secours qui peuvent se faire dans des configurations extrêmement délicates. J'avais eu une discussion sur un autre forum avec un pilote d'hélico faisant des déposes qui me soutenait que les déposes étaient un excellent entraînement, nimp...
ça sert surtout à faire vivre tout un petit monde qui gravite autour de ça et c'est navrant que le SNGM de prenne pas position de façon nette contre cette pratique.

» Par K2R, le 06.05.2008

Coup d'envoi du réexamen des places d'atterrissage en montagne

» Par K2R, le 07.05.2008

http://www.4000plus.ch/fileadmin/user_upload/Medien/060928Nouvelliste.pdf

» Par damien, le 08.05.2008

En plus, il y a très peu de cas ou c'est le SAF (il faut bien donner des noms, hein) qui travaille pour le secours en montagne. Une exception, la Savoie. Tout le reste du secours en montagne est géré par les hélicos des DAG (Gendarmerie) et des GHSC (Sécurité Civile).

Le SAF ne fait (en général) que du secours en stations, sur des DZ connues et reconnues, pour le compte des stations ou des SAMU.

Argument bidon donc, en ce qui concerne l'entrainement des pilotes.

» Par lionel, le 11.05.2008

suis pour et contre.o depard de la ROSIERE vous allez cote italien et sa permet de faire des descentes genial sans grand monde hors vacances scolaire bien sure mais sa enleve quand meme le grand plaisir de la monter.


VTT de montagne